Mushoku Tensei (LN) – Tome 7 – Chapitre 2 – Partie 1

Le lendemain matin, je m’étais dirigé consciencieusement vers la porte nord de la ville. Je n’étais pas très enthousiaste à l’idée de cette expédition, mais mon corps s’était déplacé en mode pilote automatique. J’avais en fait recueilli quelques informations sur les grizzlis brillants et sur ce lieu nommé lac Cucuru avant de me coucher. Les habitudes que j’avais prises sur le Continent Démon avaient dû s’imposer. J’avais regardé dans les rues sombres et tranquilles. Suzanne n’avait pas précisé l’heure exacte de la rencontre, alors j’étais venu aussi tôt que possible. On dirait qu’ils n’étaient pas encore là. C’était difficile à dire sans horloge, mais il était probablement quatre heures du matin. Peut-être qu’ils dormaient encore. Honnêtement, je n’avais pas pris beaucoup de repos la nuit dernière. Pour commencer, il faisait froid ici. Et j’étais peut-être un peu nerveux à l’idée de faire équipe avec un groupe de personnes que je ne connaissais pas très bien. « Ils prennent leur temps… » Lorsque des aventuriers partent en mission, la règle générale était de se retrouver le matin à la première heure. J’étais peut-être venu trop tôt cette fois, mais c’était mieux que de se présenter en retard. La dernière chose dont…

Lire la suite


Le Monde dans un Jeu Vidéo Otome est difficile pour la Populace – Tome 5 – Chapitre 12 – Partie 4

« Ce n’est pas grave. » Noëlle avait joint ses mains derrière son dos après que j’ai dit cela. Elle avait l’air timide. « Hé, Léon — connais-tu le principe de l’épouse locale ? » Noëlle avait ri timidement quand je n’avais pas pu lui répondre. « J’ai pensé que peut-être, en devenir une pourrait être bien, mais, je me demande ce que tu pourrais en penser, Léon. » C’était une proposition attrayante pour un homme, mais Noëlle pouvait-elle s’en réjouir ? « Toi, es-tu d’accord avec ça ? Ne vas-tu vraiment pas le regretter ? » L’expression de Noëlle était devenue dépressive. « Désolée. Comme je pensais que cela pourrait être impossible. C’était embarrassant de dire cela, et cela me rend un peu triste. » « N’est-ce pas ? Notre distance actuelle sera meilleure pour nous deux. » Plus qu’une amie, moins qu’une amante — un développement plus poussé que cela était impossible. Luxon, qui avait écouté notre conversation, semblait attendre ce moment pour parler à Noëlle. « Puis-je faire un rapport ? » « Qu-Quoi ? Dis-le si tu es ici ! » Luxon avait regardé mon bras gauche pendant que Noëlle était surprise. « J’ai trouvé un moyen d’enlever le collier, » annonça Luxon.…

Lire la suite


Ecstas Online – Tome 2 – Chapitre 6 – Partie 6

Il y avait des tas de cadavres tout autour de nous. Les cadavres des êtres démoniaques s’étendaient à perte de vue sur le vaste terrain d’entraînement. « L... Les gars ! Quelqu’un ! Il n’y a plus personne en vie !? » « O... oui. » « O-outch, ça fait mal… putain. » « Uu… ça fait mal. » Seuls mes Hellzekters avaient répondu. Alors les autres… sont-ils morts ? Il n’y avait plus d’elfes qui sortaient du trou dans les murs du château, mais plutôt des nains courts qui marchaient vers l’intérieur. « Nous sommes venus, en suivant la suggestion des elfes… mais je suis content que nous l’ayons fait ! » « Ouais ! L’armée du Roi-Démon est ainsi presque terminée ! Il ne reste plus qu’à prendre les trésors ! » Les nains barbus envahissaient les uns après les autres en riant effrontément. — Ont-ils pris le contrôle total de… l’extérieur ? J’avais vérifié l’horloge. Il restait 10 minutes. Et des voix résonnèrent derrière moi. « La porte du château est complètement ouverte ! Faites entrer toute l’armée ! » Des feux avaient commencé à sortir des flèches qui s’élevaient dans Infermia. C’est mauvais. Infermia était dans une très mauvaise situation, Infermia était tombée. « La porte des enfers est…

Lire la suite


Le Maître de Ragnarok et la Bénédiction d'Einherjar – Tome 6 – Acte 5 – Partie 6

« Tu m’as fait un sacré numéro. » Steinþórr avait ri lorsqu’il avait appris la situation critique de son armée par l’intermédiaire d’un messager de Þjálfi. Il était, bien sûr, pleinement conscient que ce n’était pas le genre de situation dans laquelle il fallait rire. Ses forces étaient maintenant prises au piège, sans échappatoire, et la situation était désespérée. C’est exactement pour ça qu’il aimait tant ça. Certains pourraient simplement appeler cela une sorte d’arrogance, mais Steinþórr était troublé par le fait qu’il était tout simplement trop fort. Les choses se terminaient toujours avant qu’il n’ait eu la chance de libérer toute sa force. Il gagnait trop facilement. Il se sentait toujours insatisfait. Il avait toujours cherché un rival contre qui il pouvait jeter tout son pouvoir. « Tu es vraiment le meilleur, Suoh-Yuuto, » dit-il à haute voix en souriant. Pendant la bataille de la rivière Élivágar, Steinþórr s’était retenu, jaugeant son adversaire. Ce n’était pas parce qu’il avait sous-estimé Yuuto. C’est simplement que jusque-là, toutes ses batailles s’étaient terminées si vite et sans effort, et qu’il avait voulu les apprécier davantage. Sans s’en rendre compte, il avait pris l’habitude de retenir toute sa force. Mais cette fois, il…

Lire la suite


Kuma Kuma Kuma Bear – Tome 3 – Chapitre 65

J’avais besoin de réfléchir à l’objet de l’histoire. Bien sûr, un thème sur les ours conviendrait bien, étant donné que la gamine ne voulait pas me laisser partir (un ours). Mais est-ce que je connaissais un livre d’images qui contenait des ours ? Le seul auquel je pouvais penser était l’ours qui apparaissait dans ce conte de Kintaro. La seule autre chose à laquelle je pouvais penser était cette chanson « Bear in the Woods ». J’avais essayé d’inventer des choses de mon enfance, mais j’avais réalisé qu’il n’y avait aucun moyen de se souvenir de choses dont on ne connaissait pas l’existence. Tout ce que j’avais pu faire, c’était de construire mon histoire sur la base d’une personne qui m’était proche et cher. J’avais commencé à dessiner une fille. Mlle Flora regardait à mes côtés. Elle s’émerveillait peut-être du fait que je dessinais, puisqu’elle était silencieuse. J’avais calqué la fille sur Fina. C’était plus facile de dessiner quand on avait une muse. « Elle ressemble exactement à Fina, non ? » « Eh bien, c’est parce que ça lui est vraiment arrivé. » « Oh, c’est vraiment arrivé ? » Fina, qui était le sujet de cette histoire, était loin, buvant nerveusement un…

Lire la suite


Wortenia Senki – Tome 6 – Chapitre 1 – Partie 4

Dans les quelques années qui avaient suivi le début du détournement de la veine d’halite par le comte Salzberg, quelques personnes avaient appris son existence malgré ses tentatives pour la cacher. Et pourtant, la maison royale ne l’avait pas encore appris. C’était parce que le comte Salzberg avait fait éliminer ces personnes de manière impitoyable et approfondie. Le comte savait parfaitement à quel point la glace sur laquelle il marchait était mince, et il savait être à la fois prudent et impitoyable. « Bien-aimé… Je suis intéressée d’entendre ce que le baron essaie de nous vendre. », dit Lady Yulia, ses yeux brillaient d’un éclat dangereux et envoûtant. « Oui, bien sûr… » Le comte Salzberg avait répondu à son regard par un léger hochement de tête. « Très bien. Qu’espérez-vous nous vendre ? » Son ton était toujours condescendant, mais il était moins oppressant et rempli de mépris envers les humbles origines de Ryoma. En ce moment, le comte Salzberg était curieux. Que voulait lui vendre Ryoma, qui avait apparemment une si forte emprise sur sa personnalité ? « Regardez ça, si vous voulez bien. » Ryoma glissa un document vers le couple. « C’est… » « Un contrat ? », demanda…

Lire la suite


Bienvenue au Japon, Mademoiselle l'Elfe – Tome 5 – Épisode 9 – Partie 2

Je m’étais levé, toujours avec mon pyjama déchiré, et j’avais décidé de marcher lentement vers la cuisine. Je vivais dans un appartement 1DK, il n’y avait donc pas de cloisons dans les pièces, et je pouvais entendre Eve bouger derrière moi. « Ahhhhhh !! » J’avais failli sauter face à ce cri soudain et historique. C’était assez fort pour effrayer les voisins, alors je m’étais retourné en panique. « Que se passe-t-il maintenant ? » avais-je demandé. Je l’avais trouvée en train de fixer son doigt, avec son dos à la peau sombre tourné vers moi. « Il a disparu ! Il a disparu ! Ma précieuse alliance ! » « Alliance… ? Oh, j’ai vu Zarish la prendre, et de toute façon, on ne peut rien apporter d’autre que de la nourriture ou des boissons dans ce monde. » Je ne pouvais même pas dire si Eve m’avait entendu. Elle était restée là, immobile, pendant un certain temps, alors j’avais poussé un soupir et j’étais retourné vers le frigo. J’avais sorti un peu de lait et je l’avais versé dans une tasse, puis je l’avais mis au micro-ondes. Quand elle s’était mise à bouger, j’avais entendu des sanglots. « Uuu… Il m’a abandonnée… Même si…

Lire la suite


Le Dilemme d'un Archidémon – Tome 11 – Chapitre 4 – Partie 2

« J’ai compris. Nous sommes également conscients que Lilith a disparu. Dis à Kuroka de ne pas s’inquiéter. Ce serait plus troublant si elle provoquait une sorte de malheur de son côté, » déclara Zagan en se dirigeant vers la chambre de Lilith et Selphy. Il communiquait avec Shax en utilisant la sorcellerie. Zagan avait fait apprendre cela à Shax avant de l’envoyer avec Kuroka. Selphy se pressait devant lui, tandis qu’Alshiera et Naberius suivaient derrière lui. En mettant de côté Alshiera, Zagan ne voulait pas vraiment que Naberius traîne dans le château, mais c’était une urgence. « Je compte sur vous, patron. Alors, qu’est-ce qu’on fait ? » « Continue l’enquête après que Kuroka se soit calmée. Attends… Non, ce n’est pas grave. Reposez-vous pour la journée. Je vous enverrai des instructions après avoir mis les choses au clair ici. » « Compris. » En un sens, le pouvoir de Kuroka était plus fort que celui de Néphy, mais bien plus instable. Zagan savait que rien de bon ne pouvait résulter de son comportement déraisonnable dans une situation aussi volatile. Tant qu’il ne connaissait pas la situation exacte de Lilith, tout problème supplémentaire de sa part ne ferait qu’augmenter sa…

Lire la suite


Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 14 – Chapitre 4 – Partie 2

Les états anti-Fuuga à l’est de l’Union des Nations de l’Est avaient été les premiers à se soulever. La force principale que Fuuga dirigeait pour reprendre le Domaine du Seigneur-Démon était au nord de l’Union des Nations de l’Est. Ils formaient un coin qui séparait cette force principale de la base de Fuuga à Malmkhitan. Fuuga avait laissé la moitié de ses soldats d’élite derrière lui pour défendre son pays natal. La faction anti-Fuuga pensait qu’en empêchant ces élites de rejoindre la force principale, elle réduirait la force des armes de Fuuga. En outre, le planificateur opérationnel de la faction anti-Fuuga, Mathew Chima, avait étudié de près la guerre Elfriedenian-Amidonian de 1546. Le roi (alors provisoire) d’Elfrieden, Souma Kazuya, avait fait mine d’attaquer la capitale de la Principauté, Van. Cela lui avait permis d’attirer les forces de la Principauté dirigées par le prince souverain Gaius VIII sur un champ de bataille favorable où il les avait détruites. Mathew avait décidé d’utiliser ces événements comme référence. En utilisant la patrie de Fuuga, les steppes, comme appât, il empêcherait Fuuga de s’installer pour un siège, et réglerait plutôt les choses par une bataille courte et décisive sur un terrain favorable alors qu’ils avaient…

Lire la suite


Strike the Blood – Tome 6 – Chapitre 2 – Partie 3

Yukina avait donné la lance à la réplique de Sayaka, qui à son tour l’avait portée au chat noir. Kojou avait saisi l’occasion pour demander à Yukina en chuchotant, « “Maître”… ? Un chat ? » Yukina semblait assez tendue quand elle avait murmuré à l’oreille de Kojou. « C’est un familier. Le maître est sans doute dans la Forêt du Haut-Dieu en ce moment même. » « La Forêt du Haut-Dieu ? » Kojou avait sifflé en réponse, choqué. « N’est-ce pas dans le Kansai !? Sérieusement… !? C’est quand même loin d’ici !? » Le chemin le plus court de l’île d’Itogami à Honshu était d’environ trois cents kilomètres. L’institution nommée la Forêt du Haut-Dieu où Yukina et Sayaka s’étaient entraînées était plusieurs centaines de kilomètres plus loin encore. Kojou avait entendu dire que la distance physique n’était pas une barrière pour un sorcier expérimenté, mais même ainsi, il ne pensait pas qu’un praticien avec une compétence médiocre aurait pu réaliser un tel exploit. « C’est donc la personne qui contrôle le chat et le sosie de Sayaka qui est ton véritable maître, non ? » avait-il demandé, rassemblant les pièces du puzzle. « Oui. Son nom est Yukari Endou. » « Est-ce un gros…

Lire la suite