Le manuel du prince génial pour sortir une nation de l’endettement – Tome 3 – Chapitre 1 – Partie 2

« Faisons le tour du royaume pendant l’hiver. » C’était à la fin de l’été que Wein avait eu cette idée pour la première fois. « Nous visiterons le territoire de chaque vassal et créerons de nouvelles occasions de discuter avec eux. C’est le moment de s’assurer d’une base solide de soutien, surtout quand je prends la relève du roi, » continua-t-il. Lorsque Wein avait été nommé régent, il était allé saluer la plupart des personnalités de Natra. Mais cela n’avait pas suffi aux deux parties pour évaluer le caractère de l’autre. En tant que prince héritier, Wein devait se préparer longtemps avant de faire des apparitions publiques, un processus qui comprenait généralement une déclaration officielle. S’il prenait la décision impulsive de partir au début de l’hiver, cela créerait des problèmes à la fois pour le côté qui part et pour celle qui reçoit. C’est pourquoi il n’était jamais trop tôt pour commencer à réfléchir à ces choses. Sauf pour un problème. « Pourquoi choisir la période de l’année où il y aura un tas de neige ? » demanda Ninym. Ninym avait raison. En tant que nation la plus septentrionale du continent, l’hiver de Natra était brutal. Bien sûr, ses habitants s’étaient habitués au climat au…

Lire la suite


Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 4 – Chapitre 3 – Partie 2

« Alors, veuillez m’excuser… » Après ça, un grand homme au ventre rond entra dans la pièce. Ses vêtements étaient tape-à-l’œil, aux couleurs d’un marchand. Tout son être et sa présence annonçaient qu’il était un individu d’une importance particulière. Si je devais deviner, ce n’était rien d’autre que le chef de la Compagnie Marchande Stheno. Était-ce incorrect… ? Heureusement, mes suppositions avaient vite été prouvées. « Alors, vous êtes l’aventurier qui a tué cette Tarasque… Sire Rentt Vivie, exact ? Je m’excuse d’avoir demandé votre présence d’une manière aussi soudaine et brusque. Je suis à la tête de la Compagnie Marchande Stheno, Sharl Stheno. Au regard de ces développements… Je vous présente mes excuses les plus sincères. Si vous le désirez, monsieur, nous avons l’intention de vous offrir des rabais dans notre établissement, ainsi que d’autres moyens de rémunération et d’avantages qui pourraient vous être utiles…, » après ça, Sharl Stheno inclina la tête.     Même moi, je me sentais un peu mal à l’aise à l’idée qu’on m’ait soudainement offert autant de conditions avantageuses dès le départ. Mais j’avais des soupçons. Y avait-il autre chose dans cet arrangement que je ne connaissais pas… ? Dans des circonstances normales, de telles concessions étaient habituellement accordées pendant…

Lire la suite


Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 13 – Chapitre 4 – Partie 1

« Mmm, la brise de mer fait du bien… c’est quelque chose que j’aurais pu dire si c’était l’été. » « Ne trouves-tu pas qu’il fait un peu froid ? Après tout, nous sommes encore dans le premier mois de l’année. » Nous étions à bord du navire de Kishun, Juna et moi étions proches l’un de l’autre, regardant la vaste mer autour de nous. Ouf, c’est sûr qu’il fait froid. Malgré un ciel clair, la brise de mer était forte et glaciale. Naden, qui n’aimait pas avoir froid, s’était enfermée dans sa cabine, enveloppée dans une couverture. Il ne faisait pas aussi froid que dans la République de Turgis, mais c’était quand même trop dur pour elle. Lorsqu’une Tomoe inquiète était allée la voir, Naden l’avait traînée sous les couvertures pour en faire une bouillotte vivante. Je ne savais pas trop quoi faire pour ça, alors j’allais envoyer Aisha pour sauver Tomoe, mais elle avait été terrassée par le mal de mer. Ayant vécu dans la forêt protégée par Dieu pendant la plus grande partie de sa vie, elle n’avait jamais connu un bateau aussi chancelant. Ichiha s’occupait d’elle maintenant. Mais quand même… Il faisait froid. J’aurais peut-être dû apporter une vraie bouillotte. Les…

Lire la suite


Shiniki no Campiones – Tome 4 – Chapitre 3 – Partie 4

*Ton, ton, ton, ton, ton.* Ren marchait vers l’avant et l’arrière en marchant selon un certain rythme sur le pont de bois. C’était un mouvement unique au boxeur qui s’était spécialisé dans l’outboxing. C’était le mouvement préparatoire pour danser sur le ring avec un jeu de jambes dynamique. Il avait légèrement sauté vers l’avant et avait ensuite sauté en arrière par de petits mouvements répétés afin que ses pieds ne soient pas enracinés en place. Ren attendait en se déplaçant doucement. En revanche, Byakuren Ou marchait lentement sans changement. Sa démarche était droite et effrontée, le point focal de son corps ne vacillait pas du tout. C’était vraiment l’avance du roi. Ses pas débordaient de majesté. « Être jeune, c’est être de sang chaud. Vous êtes un peu trop agité. Ô jeune tueur de dieux, il semblerait que vous ayez du talent dans les arts martiaux, mais il est évident que vous n’avez pas eu la chance de rencontrer un bon professeur, » déclara-t-elle. « Non non non. J’ai rencontré beaucoup de gens qui m’ont appris de bonnes choses. Mais —, » répondit Ren. Ren souriait à Byakuren Ou. Souris. Détends-toi. Si l’on veut se déplacer rapidement et avec légèreté, il est interdit d’être…

Lire la suite


Jinrou e no Tensei – Tome 3 – Chapitre 3 – Partie 11

Mais vous savez ce qui est vraiment effrayant chez cet enfant ? Il est bon négociateur. Avez-vous vu comment il a mangé notre poisson cru!? Pas d’hésitation du tout ! Et soit il est un sacré acteur, soit il a vraiment aimé ça ! Même le chef a dit qu’il n’avait jamais vu personne manger ses plats avec ce genre d’enthousiasme. Ce gamin est un démon, mais il sait comment rendre ses hôtes heureux. Il n’avait jamais mangé de poisson cru auparavant, mais il n’hésita même pas à tout avaler. Tous ses autres hommes avaient l’air effrayés, alors il est probablement le seul à être comme ça. Non seulement cela, mais il a même sorti un assaisonnement dont nous n’avions jamais entendu parler et l’a utilisé dans notre cuisine. Je pensais qu’il était fou, mais cette sauce a bon goût. Elle est parfaite à utiliser avec du poisson. Vous devez l’essayer la prochaine fois, sérieusement. Je vous le dis, cette sauce va révolutionner la cuisine à Beluza. Mec, cette sauce va faire une tuerie en ville. Mais oui, il ne fait aucun doute qu’il a apporté cette sauce pour faire avancer les négociations. Il a fait semblant que ce n’était pas prévu, mais…

Lire la suite


Joou Heika no Isekai Senryaku – Tome 1 – Chapitre 7 – Partie 2

« Aaargh ! Quelqu’un peut-il expliquer ce qui se passe !? » Le roi Ivan II était furieux lors d’une réunion avec ses conseillers au palais royal de Siglia. Le roi pensait qu’ils avaient envoyé leurs troupes effectuer une mission simple : éliminer les elfes et les forces avancées de Nyrnal. Il avait même accordé la permission d’utiliser une force excessive de 15 000 hommes pour cette mission. De plus, Omari avait déjà commencé à parler des célébrations qu’ils devraient organiser pour leur victoire dans quelques semaines. Mais assez vite, leur moral avait été rendu au plus bas. Tout d’abord, ils avaient perdu tout contact avec la garnison de l’Est. On supposait que leurs troupes avaient été anéanties. 15 000 hommes avaient disparu. Il semblerait aussi qu’ils avaient été si rapidement et si complètement vaincus que pas un seul d’entre eux n’avait eu le temps d’écrire au palais à ce sujet. Puis, le roi et son conseil commencèrent à recevoir des rapports de partout sur les monstruosités grotesques qui attaquaient leurs villes et villages. L’ennemi avait apparemment submergé la milice et les soldats avec un nombre inimaginable. Pas un seul rapport de victoire n’arriva au palais. « Que se passe-t-il dans mon royaume, Odevski !? » « Euh, j’ai bien peur de…

Lire la suite


Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 4 – Chapitre 3 – Partie 1

« Eh bien, alors. Avance prudemment, Rentt. Tu sais comment sont les marchands, oui ? Ils couvrent tous les détails, » dit Lorraine en me regardant. « Oui. Je pense que je comprends très bien cela…, » déclarai-je. J’avais fait cela plusieurs fois dans ma vie — c’est-à-dire, obtenir un objet de valeur et en parler à un marchand d’une grande entreprise. Du moins, j’avais supposé que c’était l’intention de Lorraine. Mais elle secoua la tête. « C’est différent de ce que c’était avant, Rentt. Comme tu es maintenant, ton corps est en lui-même un objet de valeur. Aïe à l’esprit… que c’est comme si tu te promenais avec, disons, une centaine de pièces de platine, » déclara Lorraine Hmm… Lorraine a raison. Alors que la plupart tenteraient de capturer ou de tuer un vampire si l’un d’entre eux comparaissait devant eux, les marchands opteraient certainement pour le premier. Les aventuriers qu’ils engageaient comme gardes du corps étaient souvent aussi extrêmement compétents. Ce serait plus gênant s’ils étaient appelés. Je serais tout seul. Je dois faire très attention. … Non pas qu’en temps normal, j’allais être négligent. J’allais juste être un peu plus prudent. « Je comprends. Bien, alors, je vais y aller maintenant, » déclarai-je. Après ça,…

Lire la suite


Strike the Blood – Tome 5 – Chapitre 5 – Partie 6

Le dragon géant en argent à deux têtes mordit la cage à oiseaux qui contenait Yukina et Sana. Yukina avait désespérément repoussé le reste de l’attaque avec sa lance. Elle était reconnaissante quant au fait que la frappe ait brisé sa cage, mais c’était sans doute excessif. « Sen… pai… ! » Le murmure de Yukina avait plus un soupçon de reproche que de soulagement. Ce vassal bestial, capable d’effacer l’espace appartenant à n’importe quelle dimension, était l’une des pires du répertoire du quatrième Primogéniteur. Ce n’était pas le genre de chose qu’on laisse sans contrôle. Sans surprise, même Kojou s’était souvenu du danger que cela représentait pour eux et il avait rapidement dématérialisé le Vassal Bestial. Le dragon disparut progressivement en poussant un rugissement de mécontentement, comme pour dire qu’il n’avait pas encore eu son compte. Les yeux brûlants d’Aya Tokoyogi s’étaient rétrécis et avaient jeté un regard haineux sur Kojou. « Comment osez-vous consommer mes salles et envahir le cœur de mon monde ? C’est donc ce que l’on ressent quand on se fait envahir dans sa propre chambre… » Kojou se retourna pour faire face à son regard et sourit sans crainte, ses crocs blancs dénudés. « Pour ton information, c’est notre école. De…

Lire la suite


Dans un autre monde avec un Smartphone – Tome 11 – Chapitre 1 – Partie 4

Alors que je réfléchissais à ça, nous avions atteint la lisière de la forêt. Nikola avait commencé à nous expliquer la procédure. « L’examen commence ici. Vous entrerez dans la forêt par ordre de numéro de badge, en prenant une cantine avec vous au préalable. Si nous appelons votre numéro et que vous souhaitez quitter les lieux maintenant, faites-le-nous savoir et vous pourrez partir. Si vous n’êtes pas armé et que vous voulez une arme, faites une demande et nous vous accorderons un équipement de base. Une fois que vous êtes entré dans la forêt, vous êtes libre de vous déplacer. Les Onis sont déjà à l’intérieur, alors faites attention. Maintenant, concurrent un, concurrent deux… » Nikola avait utilisé son smartphone pour photographier tous les participants qui passaient, confirmant ainsi leur participation. Norn commença elle aussi à prendre des photos et, après une trentaine de minutes, on m’avait finalement appelé. Ils n’avaient pas vraiment besoin de prendre une photo de moi, mais ils l’avaient quand même fait. « Que Flora et nos mages de récupération se tiennent prêts, d’accord ? Réglez aussi la destination du téléporteur sur la zone de départ. Oh, d’accord… Nikola, Norn… Vous allez aussi être des Onis, n’est-ce pas ? » « Effectivement.…

Lire la suite


Kimi to Boku no Saigo no Senjo – Tome 2 – Chapitre 3 – Partie 5

Le canyon était recouvert d’une couleur cramoisie alors que les zones rocheuses étaient baignées dans l’obscurité libéré par le rideau de la nuit. « Lumières ! » Le commandant de bord et superviseur avait rugi, et des veilleuses avaient été allumées dans toute la base. Il était modeste en nombre pour éviter que le campement de Nebulis ne les aperçoive la nuit. Le groupe était à côté des tentes dans la base. « Il a dit de se concentrer sur la recherche du vortex. Comme c’est méchant. Même après qu’Iska ait traversé tout ça. » La capitaine Mismis avait laissé ses épaules s’affaisser alors qu’elle était perchée sur une chaise. « Je suis désolée de ne pas avoir pu aider… J’ai essayé d’être courageuse… » « Pas besoin de s’excuser. Tu as fait tout ce que tu pouvais, capitaine. » En ouvrant le sac de rations, Iska secoua la tête. « J’ai un nouveau respect pour toi. Tu es la seule à avoir dit ce que personne d’autre n’a pu dire. » C’était très différent d’un capitaine faisant des remarques à un capitaine superviseur. C’était un Saint Disciple entre tous. Ils étaient sous le commandement direct du Seigneur et c’était eux qui avaient le plus de droits dans l’Empire. Ils étaient…

Lire la suite