Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 8 – Chapitre 5 – Partie 1

— Quelques minutes avant que Souma et Julius ne soient réunis — « Ne vous laissez pas chanceler ! » Lauren, la capitaine des soldats du royaume de Lastania criait du haut du côté nord des murs du château. « Nous ne devons pas laisser un seul monstre de plus nous dépasser ! » Utilisant son bouclier pour frapper un homme-lézard alors qu’il franchissait les murs, elle avait crié pour encourager de ses camarades qui étaient sur le point de casser. Ayant appris que plusieurs hommes-lézards étaient passés et attaquaient le château, Lauren voulut leur venir en aide, mais comme Julius et Jirukoma étaient déjà en route, elle avait rejoint les défenseurs sur le mur nord et y prit le commandement. Elle s’inquiétait pour le bien-être de la princesse Tia, mais pour défendre la princesse, ainsi que tous les autres non-combattants derrière les murs, elle ne pouvait plus laisser passer les envahisseurs. « C’est très bien ! » cria-t-elle. « Tout le monde, poussez-les en arrière ! » Les prouesses militaires de Lauren avaient remonté le moral sur le mur nord. Elle avait réussi, d’une manière ou d’une autre, à forcer une impasse contre la meute d’hommes-lézards qui montaient vers le haut. Bien. Nous avons réussi à nous rétablir d’une manière ou d’une…

Lire la suite


Comment NE pas invoquer un Seigneur-Démon – Tome 6 – Prologue – Partie 5

« Est-ce qu’elle vient de vous appeler “Dieu” ? » demanda Laminitus, sa tête pencha avec curiosité. « Ça veut juste dire que je suis si puissant, » déclara Diablo.  « Nous pensions que l’Église interdisait d’adorer qui que ce soit, sauf le seul vrai Dieu écrit dans les Écritures, » déclara Laminitus. « Tu es bien informée, n’est-ce pas ? » demanda Diablo. « Nous ne sommes pas assez stupides pour tenir tête à quelqu’un sans nous pencher sur lui, » déclara Laminitus. « Eh bien, le truc c’est que... Lumachina semble croire que je suis l’avatar du Seigneur, » déclara Diablo. « Cette fille est un peu lente dans sa tête ? » demanda-t-elle. « A-t-elle l’air particulièrement futée ? » demanda Diablo. « Non, vous avez raison... C’est une idiote sans compromis, une idiote sentimentale — il faudrait qu’elle le soit, si elle cherche vraiment à changer l’Église de l’intérieur, » déclara Lumachina. « C’est vrai, » déclara Diablo. Laminitus avait gloussé. « En y repensant, peut-être que le fait d’être l’avatar de Dieu aurait plus de sens que le fait d’être un sorcier talentueux. » « Ne te moque pas de moi, idiote. Je te l’ai déjà dit, je suis un Seigneur Démon d’un autre monde, » déclara Diablo. « Quel homme intéressant, vous..., » déclara Laminitus. « Et toi, la femme singulière, » déclara Diablo. Le fait…

Lire la suite


Shiniki no Campiones – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 6

Un procès concernant une accusation était en cours à l’intérieur de la salle d’audience du palais de l’Olympe. C’était un rassemblement pour juger le « péché » de Stella qui était la déesse Aphrodite. En ce moment même, devant le souverain du monde de Dieu, Zeus — trois déesses étaient au milieu d’un discours. Atropos, Clotho, Lachésis. Elles étaient toutes les trois de vieilles femmes. Ces trois sœurs étaient appelées « Les trois déesses du destin (Moirai ou Moires) ». Elles gouvernaient aussi le passé, le présent et l’avenir — ce qui signifiait le temps. « Ce présage était également apparu plusieurs fois dans le passé. » « Le présage de la “bête” qui a dénudé ses crocs vers les dieux. Nous, les trois sœurs, nous avons filé, tissé et coupé le fil du temps et du destin jour après jour, créant ainsi l’énorme tissu. Et sur ce tissu aujourd’hui, un motif se dessinait clairement. Si l’on ne s’en mêle pas, tôt ou tard, le monde des Dieux sera sûrement visité par un désastre provoqué par le signe de la “bête”... » « Et puis, nous avons connu le passé. Quand la bête a été libérée de sa cage... » Après le murmure de celle qui gouvernait sur le passé…

Lire la suite


100 en Chance et une Compétence en Domptage de Dragons – Tome 3 – Chapitre 68 – Partie 2

« Alkelios ! » Cria Kataryna en survolant la zone. « Je suis là ! » avais-je répondu. « Il y a deux éveillés supérieurs qui arrivent ! » M’avertit-elle alors qu’elle volait à mes côtés puis regardait dans leurs directions. L’un d’eux avait des écailles bleues et brandissait deux épées géantes, tandis que l’autre avait des écailles vertes claires et chargeait déjà une sorte de magie. « Qu’est-ce qui se passe avec ces dragons et ces grosses armes ?! » me plaignis-je. « Les soldats sous forme de bête pure sont les unités lourdes, alors que celles au sol sont les unités légères. » Expliqua Kataryna avant de sauter pour engager celui aux écailles vertes. « Au nom de Novarak, je vais vous faire mourir ici ! » Cria-t-il. « Et toi, mon petit, tu mourras par mes lames ! » déclara celui aux écailles bleues. J’avais bloqué l’attaque avec Enfer et Paradis, mais cette puissance était quelque chose, et comme je n’avais jamais eu de batailles aériennes, je ne savais pas comment compenser cette force. Ainsi, j’avais été envoyé au sol. Comment je n’étais pas tombé quand ce dragon m’avait frappé avec sa grande épée avait été un mystère ! « Hahaha ! Quel faible ! » Dit-il en me regardant. J’avais atterri au milieu des troupes ennemies, mais grâce à…

Lire la suite


Almadianos Eiyuuden – Tome 2 – Chapitre 39

Le commandant fit basculer sa main droite, provoquant l’avance de l’énorme chariot-bélier. Mais à ce moment précis. Avec un son métallique perçant, les épaisses portes d’acier de Crowdagen s’ouvrirent. À la seconde où il avait vu ça, Cabernard avait réalisé son erreur. « Ne partez pas ! Revenez vite, Oak ! » Comme synchronisée avec le cri de Cabernard, Frigga et ses proches collaborateurs étaient sortis par la porte à une vitesse incroyable. Ils montaient des griffons. « Qu-Quoi ? Des griffons ? » Cette découverte avait pétrifié Oak sur place. Même l’empire Asgard n’avait pas encore réussi à dompter ces monstres ! Tandis qu’Asgard avait réformé leur armée en entraînant des mages, Lapland avait aussi fait des recherches pour améliorer son armée. L’un des résultats fut ces griffons apprivoisés. Frigga avançait dix fois plus rapidement qu’un cheval. Alors qu’Oak se demandait s’il devait battre en retraite ou l’attaquer, la déesse de la mort vint pour prendre sa vie. « C’est surprenant... Il s’avère que les chevaliers d’Asgard ne sont pas si impressionnants que cela, hein. » « N-noooooooooooooooooon ! » Un seul regard sur les yeux de Frigga, qui le regardaient comme s’il était un déchet, suffisait à déclencher l’instinct de survie d’Oak et à le faire courir vers l’arrière. Mais il…

Lire la suite


Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 9 – Chapitre 268

« C’est bon pour toi, Caroline. » « Eh ? » Les yeux de Caroline s’élargirent pour une raison quelconque, faisant un visage surpris. Y avait-il de quoi être surpris ? « Quel est le problème, Caroline ? » « Dieu merci... » « Vraiment, qu’est-ce qui t’arrive ? Pourquoi fais-tu une expression si soulagée ? » « Juste avant, je ne pouvais pas comprendre les mots de Dieu, alors... Dieu merci... Je peux encore les comprendre. » {Je vois. Elle a été surprise parce qu’elle ne pouvait pas comprendre tes mots, mais elle est soulagée parce qu’elle pourrait te comprendre un moment plus tard.} « Cela semble être le cas. Mais pourquoi ne pouvait-elle pas me comprendre ? Hikari » « Oui. Onee-chan, peux-tu comprendre Hikari ? » « ... ? » « Hein ? Tu ne peux pas ? » Hikari pencha la tête pendant qu’elle disait ça, mais même ainsi, Caroline inclina aussi la tête avec une expression interrogative. « Tu ne peux pas comprendre ce qu’Hikari dit ? » « Oui. » « L’effet du prix de loterie a-t-il disparu ? Non, ça ne devrait pas être un consommable, mais... » « Tu veux le demander à la loterie ? » Avait suggéré Hikari. Je pensais que c’était une bonne idée. « Que voulez-vous dire par loterie ? » Caroline semblait comprendre les mots d’Hikari en ce moment. « Tu peux comprendre ? » « Oui, Dieu. Je peux si je le veux. » « Si…

Lire la suite


Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 6

« ... Aïe ! » En me percutant accidentellement alors qu’elle poursuivait ses recherches, Rina l’aventurière avait laissé échapper par inadvertance un cri de surprise. Bien qu’on ne s’attendait généralement pas à un cri comme réaction lorsqu’on rencontrait une connaissance, je suppose que c’était inévitable compte tenu de mon apparence. Rina, apparemment toujours terrifiée, commença à parler d’une voix encore tremblante. « Euh... Hmm... M-Monsieur Rentt... ? Est-ce vous... ? Ou, euh, êtes-vous une autre de ses amies-goules ? ... ? » demanda Rina, l’épée à la main. Je ne pouvais pas lui en vouloir. Après tout, les goules étaient presque impossibles à distinguer. Leur corps et leur chair séchée étaient en grande partie de couleurs similaires, ce qui n’avait certainement pas aidé à la tâche. Au moins, j’étais équipé d’armes et d’armures. Bien que les goules de rang supérieur me ressemblaient, armes et tout, une débutante comme Rina n’était probablement pas au courant de ce fait. J’avais donc répondu calmement à la question de Rina. « ... O... Oui. Je... suis... Ren... Rentt. » Bien qu’encore un peu sèche, ma voix était un peu plus cohérente — je m’entraînais depuis ma dernière rencontre avec Rina. Ma voix était maintenant plus claire et plus facile à comprendre — du moins, c’est…

Lire la suite


Nozomanu Fushi no Boukensha – Tome 1 – Chapitre 2 – Partie 5

D’un coup d’épée, j’avais tranché le squelette se trouvant devant moi. Je ne savais plus combien j’en avais vaincu, car j’avais cessé de compter depuis longtemps. Bien que j’avais dû faire des efforts considérables pour vaincre un squelette dans la vie, ces souvenirs semblaient être des mensonges. J’avais manœuvré jusqu’à me retrouver à l’arrière de mon ennemi squelettique sans effort, abaissant ma lame et tranchant une fois de plus les os blancs de mon adversaire en deux moitiés bien découpées. C’était incroyable. Les changements n’avaient pas été provoqués par une amélioration de ma technique, mais au contraire, j’étais simplement devenu plus fort — c’est-à-dire physiquement. Mes réserves de mana, d’Esprit et de Divinité, aussi, semblaient augmenter avec chaque monstre que j’avais vaincu. En utilisant ces trois aspects, j’étais maintenant capable de renforcer mon corps de différentes manières, je bougeais enfin comme je l’avais toujours voulu. Ces vitesses étaient impensables pour moi en vie — et pourtant, mon corps bougeait en douceur et rapidement. J’avais souffert de beaucoup de cloques de sang, alors que je poursuivais mon entraînement. Mais peu importe à quel point je m’étais entraîné, je n’étais pas devenu plus rapide ou plus fort. La réalité aujourd’hui était cependant…

Lire la suite


Le Maître de Ragnarok et la Bénédiction d'Einherjar – Tome 4 – Chapitre 3 – Partie 1

La salle était bordée de douzaines de bureaux alignés, où les enfants sculptaient des lettres sur des tablettes d’argile. Ils affichaient tous des expressions rigides et, bien qu’ils s’efforçaient manifestement de se concentrer sur le travail devant eux, plus d’un enfant jetait de temps en temps un regard furtif derrière eux. Un homme d’âge moyen se tenait devant les enfants, lisant à haute voix un récit épique de l’histoire du siège d’Iárnviðr. « C’est ainsi que le Patriarche Yuuto a réussi à vaincre et a chassé les armées alliées du Clan de la Griffe, du Clan des Cendres et du Clan du Croc, sauvant ainsi le Clan du Loup de sa crise de vie ou de mort. » Il s’agissait d’un vaxt dans la ville d’Iárnviðr, une école pour la formation de futurs scribes et fonctionnaires. L’enseignant qui dirigeait la classe était un vétéran de vingt ans, et il avait déjà lu cette histoire à haute voix des centaines de fois, alors normalement il aurait pu la réciter mot pour mot de mémoire. Cependant, aujourd’hui, il y avait une hésitation dans sa voix, et il ne parlait pas aussi facilement. C’était peut-être compréhensible, cependant, car le personnage principal du conte épique était…

Lire la suite


Strike the Blood – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 9

L’Île Sud, quartier résidentiel. Il y avait une fille seule au bord d’une fenêtre d’un immeuble de neuf étages. C’était une fille d’adolescence qui donnait l’impression d’être un peu sous-développée — . Nagisa Akatsuki. Tout ce qu’elle portait, c’était une chemise fine à la place d’un pyjama. La lumière argentée de la lune traversait la matière, soulignant les contours de son corps svelte. Ses cheveux, décoiffés, étaient anormalement longs. Ils avaient atteint presque tout le chemin jusqu’à ses hanches. C’était peut-être pour cela qu’elle donnait une impression différente de son apparence habituelle, avec ses cheveux décoiffés. Son aura habituelle de gaieté était cachée, et son visage chérubin possédait un calme d’adulte. Ses longs cheveux se balançaient sans pouvoir entendre le moindre bruit de la brise de mer qui soufflait par la fenêtre ouverte. Elle regardait le bâtiment en forme de pyramide inversée au centre de l’île Itogami — La Porte de la Clef de Voûte. Étant le plus haut bâtiment de toute l’île, elle pouvait très bien le voir du bord de la fenêtre. Nagisa Akatsuki regardait en silence le bâtiment. Ce soir, la nuit de l’Île d’Itogami était sombre. Avec ses lumières éteintes, on pourrait penser que la majestueuse…

Lire la suite