Publications

Voici les informations concernant les publications faites par l’équipe Novel de Glace. Pour le rythme des sorties, ce n’est pas ici.

Statut du site internet

Pour commencer, si vous lisez ces lignes, cela sera donc que la version 2 du site web de NdG sera active. Dans cette version, un grand nombre de choses sont faites en automatique comme la navigation entre les romans, les chapitres, les volumes. Ainsi que la fusion des chapitres sous forme de romans sans nécessité d’avoir des actions humaines.

Une nouvelle version est déjà en cours de développement, la version 2.1 qui apportera un espace utilisateur, des options et un peu plus d’automatisation et d’intégration en ce qui concerne le système de votes, plus un système de partenaires et d’autres fonctionnalités qui s’ajouteront au fur et à mesure. Cette version ne nécessitera pas d’arrêt du site comme pour le passage de la V1 à la V2, d’où son nom de V2.1 en tant que version mineure. Mais pour le moment, ce développement est très très réduit, car nous n’avons pas besoin de nous dépêcher.

Sortie de chapitre

Concernant la publication des chapitres, nous nous tenons au maximum aux versions anglaises quant au découpage, sauf si les chapitres sont trop gros ou trop courts, auquel cas nous arrangeons cela un peu.

Les sorties sont toujours faites en premier en format HTML (web). Elles sont accessibles directement sur la page du projet en questions. En ce qui concerne la version offline, veuillez lire plus bas.

Un module de rapport de faute d’orthographe a été mis en place et est utilisé par quelques personnes, me permettant ainsi d’améliorer la traduction offerte sur ce site. Il faut savoir que nos traductions sont aussi présentes chez scan-manga.com, mais il s’agit uniquement de la V1 de nos traductions et que systématiquement, elles sont relues par la suite pour corriger et arranger certains passages, ainsi que corrigées avec les rapports reçus.

Publication en format de fichier électronique

Utilisant mes traductions moi-même sur un livre électronique (kobo H2O), j’utilise uniquement des livres aux formats e-pub et kepub (EPUB enrichi pour Kobo).

De plus, pour avoir un fichier lisible sur Kobo, j’ai dû modifier certains caractères couramment utilisés dans les traductions anglophones des LNs pour qu’ils soient lisibles sous livres électroniques. Ceci comprend, par exemple, le 「」 que je transforme soit en « » si c’est pour des dialogues, soit en [] si c’est des dialogues d’arrière-plans.

Nous allons donc proposer des fichiers électroniques aux format PDF et e-pub (kepub s’il y a de la demande, mais avec Calibre, c’est 5 secondes pour le générer)

Tout est généré actuellement avec Calibre puis légèrement modifié si nécessaire via le logiciel Sigil.

Pour les formats électroniques, nous ne les faisons jamais avant 2 semaines après la publication d’un chapitre, et uniquement si cela clôt un arc/volume. Cela permet d’avoir des retours de la communauté vis-à-vis des traductions et donc de ne pas devoir refaire X fois le fichier. Pour les romans sans volume, je compte utiliser un principe de quantité (nombre de pages sous LibreOffice) pour déterminer un volume virtuel et donc, une sortie de PDF/e-pub.

Ces fichiers sont directement téléchargeables dans les pages des projets. Actuellement, elles sont localisées sur le serveur, mais devront rapidement être externalisées en raison de la place prise.

Concernant la visualisation des PDF, des modules ont été testés et nous avons tout ce qui faut pour, mais ne sera pas proposé à nos lecteurs, car nous favorisons le format HTML. De plus, cette mise en place nécessite beaucoup d’action non automatique et occupe beaucoup de place sur le serveur.

Mise à jour des volumes

Comme indiqué plus haut, les mises à jour des volumes ne sont plus nécessaires, tout est maintenant en automatique. À chaque nouvelle publication, les pages sont régénérées pour ainsi offrir la possibilité au lecteur de lire nos traductions sous forme de "livre", avec couverture, index et notes. Les notes sont placées après chaque chapitre et non pas à la toute fin.

Laisser un commentaire