Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 3 – Chapitre 4 – Partie 12

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Chapitre 4 : Une frappe

Partie 12

{Bon, bon ~ pour toutes les personnes présentes. Désolée de vous avoir fait attendre un moment. Mais maintenant — le dernier match pour les représentants du Festival des Sept Étoiles de l’Art de l’Épée va commencer ! De la porte rouge, nous pouvons voir Raikiri qui est restée invaincue dix-neuf fois sur les dix-neuf matchs dans lesquels elle a concouru ! Notre présidente du Conseil des Étudiants nous a démontré une force écrasante qui lui a permis de gagner sans même subir une égratignure. Dans les annales de l’Académie Hagun, il s’agit du jamais vu. Voilà à quel point nous pouvons l’acclamer quant à sa performance toujours aussi brillante ? Elle est la fierté de Hagun ! Notre étoile brillante ! Pour que cette belle étoile continue sur la route de la gloire vers son dernier Festival des Sept Étoiles de l’Art de l’Épée, elle est venue sur ce champ de bataille ! Il s’agit de la candidate de troisième année Touka Toudou, la Raikiri ! En ce moment, avec l’anticipation de tout le monde sur ses épaules, elle est sur le ring pour cette bataille !}

Touka se tenait sur le ring. Avec sa tête droite et fière, sa silhouette debout regardant la porte bleue était assurément majestueuse.

« Une concentration vraiment incroyable, n’est-ce pas ? Rien que depuis là, je sens des décharges se répandre sur ma peau, » déclara Stella.

Même pour Stella qui regardait de loin, la puissance issue de cette volonté lui avait été pleinement transmise.

Cependant, Shizuku, qui avait été auparavant en présence de la force de Raikiri, n’avait pas seulement ressenti cela alors qu’elle était sur le siège à côté de la princesse. Au moment où Touka était apparue sur le ring, un frisson de terreur avait traversé tout son corps. Elle ressentait une peur qui lui donnait envie de détourner les yeux.

Cependant — Shizuku n’avait nullement détourné les yeux. En étreignant ses épaules frissonnantes, elle avait enduré l’envie de fuir et avait regardé le terrain.

« Shizuku, vas-tu bien ? » demanda Stella.

« ... Sincèrement, je ne vais pas bien, mais comme Onii-sama se bat, il n’y a aucune chance que je quitte cet endroit. Je verrai ce match, jusqu’à la fin et cela, peu importe le résultat, » répondit Shizuku.

 

{Et de la porte bleue, une autre personne qui est également invaincue en dix-neuf batailles arrive maintenant. Mais c’est inattendu pour lui de marcher sur le même chemin que Raikiri ! Sans avoir pris personne comme partenaire, sans avoir obtenu la reconnaissance de qui que ce soit — il est le loup solitaire qui a été abandonné dans les profondeurs de la terre. Mais... il a rampé malgré tout ! Contre la Princesse Écarlate ! Contre Le Chasseur ! Contre le Grande Coureuse ! Soufflant faces aux plus célèbres chevaliers de Hagun l’un après l’autre ! Il n’y a pas une seule personne dans tout Hagun qui ne connaît pas son nom ! Le plus fort Rang F qui fait la fierté de Hagun ! Le candidat de première année Ikki Kurogane, Le Pire ! Avec ses crocs pointés vers le ciel, il est maintenant sur cette scène de bataille pour dévorer une étoile !}

 

Et après cela, Ikki était devenu visible après qu’il ait franchi la porte bleue. Faisant face au champ de bataille avec des pas solides sans même paraître à moitié mort, Ikki maintenant son dos droit et digne alors qu’il affrontait Touka.

Cependant — .

« Qu’est-ce que c’est ? ... L’ambiance n’est-elle pas différente des autres fois ? »

« Oui... même si son visage est le même que d’habitude. »

« En le regardant, j’ai un sentiment terrifiant... »

Face à la silhouette d’Ikki qui devrait être la même que d’habitude, le stade était en plein émoi. Même si les mots ne sortaient pas de leur bouche, chacun ressentait quelque chose de différent dans sa posture debout. Et parmi eux, il y avait quelques personnes qui avaient parfaitement identifié ce que c’était.

« Oh ho ? Est-ce l’adversaire de Touka ? Je vois... n’est-il pas fort ? » demanda Nangou.

« Nangou-sensei, voyez-vous cela ? » demanda Kurono.

« Très certainement. Il présente une expression extrêmement tendue. Ce jeune homme est même parfaitement prêt à mourir ici, n’est-ce pas ce que vous ressentez également ? Même le public est submergé par sa détermination. Je ne savais pas qu’un homme comme ça existait chez les Kurogane, mais... selon moi, ça devient un match plutôt intéressant, » répondit Nangou.

« Est-ce que c’est si ~ ? Ce n’est peut-être pas sur son visage, mais les traces occasionnées par la fatigue sont très profondes. Kuu-chan, avec son état de santé, a-t-il une chance de défier Touka et de gagner ? » demanda Nene.

« Hehehehe. Qu’il y en ait ou non, il n’a pas d’autre choix que de la défier, vous savez ? Quelle qu’en soit la raison, c’est un duel, » s’immisça Akaza.

Ne tenant pas compte de la perturbation d’Akaza sur le côté, Kurono se couvrit le visage et répondit. « ... En toute honnêteté, sa situation est très mauvaise. Il peut probablement frapper correctement avec son épée une ou deux fois... Mais c’est pourquoi Kurogane agira avec prudence. Je pense qu’il connaît probablement déjà la façon dont Raikiri veut l’abattre. »

« Hmm ? Même des choses comme la façon dont Raikiri va l’abattre ? » demanda Akaza en ricanant.

Elle songeait à l’ignorer à nouveau pendant une seconde, mais le fait d’avoir ce tas de questions de l’homme huileux donnait aussi un mauvais pressentiment. Parce qu’elle le pensait, Kurono l’expliqua à Akaza qui se tenait de l’autre côté du chemin.

« ... Raikiri est une technique d’épée rapide. Il s’agit d’une technique qui ne peut pas attaquer si l’épée n’est pas dans son fourreau. En entrant et sortant par de fins mouvements répétitifs dans la portée d’attaques de son utilisateur, cela peut rendre inutile le Raikiri de Toudou ou d’autres Arts Nobles. Et dans le cas où elle dégaine son épée, si dans cet instant Raikiri ne peut pas être activée, alors cette technique est rendue inutile. La seule chance pour que Kurogane puisse gagner serait de le faire à ce moment-là... Cependant, afin de créer cette chance, il doit contrôler la situation dans une bataille d’attrition alors que son corps est dans un tel état, » déclara Kurono.

Ce fut une bataille désavantageuse. Mais d’un autre côté, s’il cherchait la victoire avec impatience, les chances de succès étaient vraiment nulles. Son adversaire était quand même Raikiri, qui se vantait d’être invincible au corps à corps. S’il plongeait franchement dans la bataille, il ne faisait aucun doute qu’il serait la proie de l’atout de Raikiri. Et parce que l’Ittou Shura d’Ikki qui regroupait de nombreuses années de renforcement corporel, n’était toujours pas suffisant pour percer le Raikiri, il ne pouvait pas l’utiliser. Pour cette raison, il n’y avait qu’une bataille d’attrition qui soit à sa portée. Il s’agissait de la même opinion que celle qu’avait en ce moment Nene.

Mais — il y avait un chevalier avec un point de vue différent présent à côté d’eux.

« Hohoho, je vois. Kurono-kun, tu vois ce match sur une bataille d’attrition ? » demanda la voix d’un homme âgé.

Il s’agissait de Nangou. Les yeux aiguisés de faucon à l’intérieur de ses paupières ridées brillaient d’un regard aiguisé, alors qu’il parlait. « Pour ma part, je vois clairement que cette bataille sera décidée d’une seule frappe. »

 

Dans les tribunes extérieures, les spectateurs devenaient bruyants devant les deux personnes présentes sur la scène.

Face à ce bouleversement, à l’intérieur du ring, Touka avait laissé sortir quelques mots face à Ikki. « Kurogane-kun. Je dois m’excuser auprès de vous. »

« ... Vous excuser ? » demanda Ikki.

« J’ai pensé tout ce temps que vous ne devriez pas venir ici aujourd’hui, » déclara Touka, « En pensant cela, j’ai supplié votre sœur de faire en sorte que vous ne veniez pas. Mais... même si j’ai fait une telle chose hypocrite, la fille que je suis... quand je vous vois devant mes yeux en ce moment, je ne peux m’empêcher de désirer ce combat... ! »

Ikki était resté silencieux.

« Kurogane-kun, je sais que vous êtes couvert de blessures en ce moment, » continua Touka. « Je vois à quel point vous êtes fatigué. Mais je ne peux pas m’empêcher d’être excitée. Depuis le moment où je vous ai rencontré, j’ai toujours pensé que — je voudrais me battre contre vous ! »

Alors que ce petit bavardage continuait, un sourire avait grandi sur son visage, puis elle avait pris position. Un éclair avait traversé l’air, et cet éclair avait recouvert la main de Touka, prenant la forme de Narukami. Elle avait un visage qui disait qu’elle ne pouvait plus attendre que le match commence.

Face à cela, Ikki Kurogane avait répondu — . « — À propos de ça, je pense la même chose. »

En annonçant cela, il avait lui aussi invoqué son épée japonaise noire bien-aimée dans la main droite. En effet. Il pensait aussi depuis qu’il l’avait rencontrée à propos d’une certaine chose. Lequel d’entre eux était le plus fort ? Il savait qu’il devrait probablement un jour se battre contre cette personne. S’en inquiétant parfois, il avait même parfois été pris dans un brouillard intangible. Mais pour l’instant, il avait vu qu’elle était très directe quant à ses désirs.

« En tant que chevaliers présents en ce lieu, ni vous, ni moi, ni les individus qui nous poussent en avant ne voudrions voir une seule épée se balancer dans la honte. Alors je vous promets ceci » en disant cela, Ikki avait levé l’épée qu’il tenait dans une main et avait placée sa pointe vers la direction de Touka.

 

« Avec ma grande faiblesse, je briserai votre invincibilité... ! »

 

Il avait juré qu’il gagnerait contre elle avec certitude. Bien sûr qu’il le ferait, car après tout, il s’agissait de la raison pour laquelle il était venu ici.

{Les deux grands rivaux ont échangé quelques mots, et ont fait apparaître leurs Dispositifs qui sont désormais fermement dans leur main. La fille qui se dirige vers le sommet, et le garçon qui rampe d’en bas. Qui est vraiment le plus fort ? Avec le Festival des Sept Étoiles de l’Art de l’Épée en jeu, le dernier combat va commencer ! Tout le monde, s’il vous plaît, applaudissez-les ! COMMENÇONS LE COMBAT !!}

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

2 commentaires

  1. Merci pour le chap ^^ Vivement le combat !

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire