Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 2 – Chapitre 3 – Partie 11

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Chapitre 3 : Ayase Ayatsuji

Partie 11

« Ho ! Le concurrent Kurogane vient d’abaisser le haut de son corps ! Tout comme au début, il s’agit d’une position d’attaque ! Même après avoir reçu ces mystérieuses attaques, il n’y a aucun signe de nervosité présente sur son visage ! Le Pire planifie d’attaquer ! Ceci veut-il dire qu’il a déjà vu à travers ces mystérieuses attaques ? » déclara Isogai.

Ayase avait immédiatement réagi face à cette action. Elle recula ainsi se retrouver plus loin de lui. Sa réaction était calme, mais son esprit était grandement décomposé.

Je suis dans le tort !? Le cri de mon cœur !? pensa-t-elle. Quel genre de jacassement est-ce ? Il n’y a aucun moyen qu’une telle chose soit possible. Peu importe ce que je dois faire, je dois juste reprendre le dojo pour pouvoir ainsi soulager mon Père !

Elle ne chancelait pas. Elle ne cherchait nullement à se tromper. Ikki essayait juste de l’égarer. Ayase s’était persuadée de force à l’aide de ces mots et avait essayé d’éviter d’y penser trop profondément.

... Si vous parlez autant, alors très bien. Je vais terminer ce match avec la même erreur dont vous venez de parler ! pensa-t-elle.

La distance qu’elle avait créée par sa marche arrière était de trente mètres. Et entre les deux combattants se trouvait le champ de mines de frappes invisibles. Au début, elle avait entièrement mémorisé la vitesse de charge d’Ikki. La prochaine fois, elle sera capable d’activer la Marque dans le Vent avec un minutage encore plus létal !

« Alors, Ayatsuji-san, j’arrive, » déclara Ikki.

À ce moment exact, Ikki leva le haut du corps et courut en avant à pleine puissance !

Maintenant ! pensa-t-elle.

Face à cet acte, Ayase avait libéré les coupures de la Marque dans le Vent qui se trouvait en face d’Ikki. L’espace dans cette zone s’était soudainement ouvert comme si elle était un grand nombre de guillotines du vide qui coupait tout ce qu’elle touchait.

Il ne sortirait pas avec une simple égratignure si cela le touchait. Mais...

« Quoi... !? » s’exclama Ayase.

Le corps d’Ikki Kurogane s’était précipité vers elle telle une balle. C’était incomparable vis-à-vis de la vitesse qu’il eût affiché au début du combat et il avait esquivé la lame d’Ayase avant même que le vide ne s’ouvre... Cette super-vitesse était la même qu’Ittou Shura !

« Quelle vitesse ! Le concurrent Kurogane utilise finalement son atout, Ittou Shura ! » déclara Isogai.

Co-Comment !? Sa carte maîtresse aurait dû être scellée... ! pensa-t-elle.

La voix d’Oreki atteignit une Ayase déconcertée.

« Eh bien ! Ce n’est pas Ittou Shura..., » déclara Oreki.

« Hein ? Est-ce vrai, Madame Oreki ? » demanda Isogai.

« Il agit en ce moment avec le même pouvoir que tout le monde possède. Il accélère uniquement en émettant son mana dans son corps, » déclara Oreki.

Émission de mana ! pensa-t-elle.

Ayase réalisa son erreur en entendant ces mots.

L’émission de mana était la libération de son mana afin d’accélérer et s’améliorer soi-même. Il s’agissait d’une technique d’amélioration que beaucoup d’autres Blazers utilisaient inconsciemment. Bien sûr, Ayase l’avait également utilisée.

« À la différence des autres étudiants, Kurogane-kun n’a pas beaucoup de mana, » déclara Oreki. « Donc, s’il l’utilise comme ça, il manquera de mana après l’avoir utilisée plus d’une ou deux fois. C’est pourquoi normalement, il ne l’utilise jamais. Mais, “ne pas l’utiliser” est différent de “ne pas être en mesure de l’utiliser”. Il ne peut probablement pas, pour une raison inconnue, utiliser Ittou Shura cette fois-ci. C’est pourquoi je pense qu’il utilise cela en tant que remplacement. »

Comme l’avait dit Oreki, « ne pas l’utiliser » était différent de « ne pas être en mesure de l’utiliser ». Normalement, Ikki « ne l’utilise pas » parce qu’il n’avait pas beaucoup de mana. Mais, maintenant que la quantité de mana requise pour utiliser Ittou Shura ne sera pas récupérée à temps, il n’avait pas de raison de ne pas utiliser l’émission de mana afin de se renforcer. C’était pourquoi il l’avait maintenant utilisée. En libérant tout son mana présent en lui, bien qu’il le faisait pour un unique usage, il était capable de produire une vitesse qui n’était pas inférieure de beaucoup vis-à-vis de celle produite par Ittou Shura !

J’étais trop préoccupée par Ittou Shura ! pensa-t-elle.

Quelle erreur fatale ! Ikki était déjà arrivé à une distance où son épée pouvait la couper en utilisant un seul pas super-rapide.

La Marque dans le Vent n’arriverait pas à le faire à temps.

Elle était totalement déjouée mentalement.

Cependant, ce n’était certainement pas la fin !

Il avait brisé son périmètre de défense. Elle ne pouvait pas éviter l’affrontement des épées. Mais seulement pour une unique passe d’armes, elle devrait résister lors de cet affrontement avec tout ce qu’elle avait et ainsi pouvoir augmenter la distance entre eux ! Ainsi, le mana d’Ikki serait épuisé. Il ne serait plus capable d’effectuer un démarrage comme celui d’une balle comme il venait de faire.

Ma chance de gagner existe encore maintenant ! Je dois à tout prix résister lors de cet affrontement ! pensa-t-elle.

Ayase avait frappé avec Hizume tout en criant intensément et elle avait frappé Ikki qui était devant ses yeux...

 

Cette lame passa à travers l’air vide se trouvant devant elle.

 

« ―Hein... !? » s’exclama-t-elle.

Ikki était, bien sûr, devant ses yeux...

Le coup d’Ayase, frappé de toute sa force, avait seulement effleuré la pointe du nez d’Ikki, alors qu’il courait vers elle. Elle ne l’atteignit pas. Avait-elle mal calculé la distance entre eux ? Non. Ikki était certainement à portée de son épée.

Ayase était étourdie. Elle ne comprenait plus ce qui se passait. Mais cette confusion n’était pas sans signification. Il s’agissait de l’une des techniques originales qu’Ikki Kurogane possédait, une technique rivalisant avec la septième épée secrète, Raikou. Avec un jeu de jambes bien spécifique, il créait une image rémanente juste devant lui tout en se déplaçant pour ainsi rendre confuse la distance entre lui et son adversaire.

 

« Quatrième épée secrète — Shinkirou [1], » déclara Ikki.

 

À ce moment, la lame d’Intetsu frappa avec toutes ses forces pour trancher à travers l’air et Ayase.

Notes

  • 1 Shinkirou, 蜃気狼 : « Le Mirage du Loup »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire