Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 1 – Chapitre 4 – Partie 11

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Chapitre 4 : Le Début de la Bataille

Partie 11

Debout, Ikki regarda la jeune fille aux cheveux roux qui venait ainsi de le gronder. De grandes larmes brillantes débordaient des yeux rouges de Stella. Pour qui ces larmes se répandaient-elles ? Pour qui était-elle en deuil ? Ikki n’était pas assez borné pour ne pas le savoir. Cependant, même dans la douleur, Stella disait ceci.

Bats-toi !

Stella connaissait quel était le dur et douloureux chemin d’Ikki, mais malgré tout, elle voulait toujours qu’il continue à se battre.

Donc, il y a quelqu’un d’autre que mon grand-père, Ryouma, qui me disait de faire cela...

Ikki pensait que s’il avait perdu lors de ce combat, alors tout ce qu’il avait souffert jusqu’à présent, perdrait tout son sens et ainsi, il avait peur de penser à cette perte. Mais il se trompait totalement. Son but de devenir un Mage-Chevalier l’avait déjà obligé jusqu’à présent à réaliser beaucoup d’efforts. Mais tous ces jours-là où il avait ainsi essayé d’aller de l’avant et où il avait mis tant d’énergie, oui, tout cela ne deviendrait jamais vide de sens.

Parce que j’ai rencontré une fille qui annonçait clairement et devant tous, qu’elle aime la façon dont j’ai vécu jusqu’à présent !

Au moment où il comprit cela, *clic*, Ikki sentit son cœur et son corps se rejoindre pour redevenir enfin unis comme ils auraient dû être. Ses pensées qui jusqu’à présent étaient assombries par la tension et la consternation redevenaient totalement claires. Son corps était grandement blessé en plus des saignements ce qui le mettait sur le bord de l’effondrement. Mais malgré ça, il pouvait bouger comme il le souhaitait. L’état de combat d’Ikki avait finalement atteint son zénith.

Mais, il était encore trop tôt, oui, beaucoup trop tôt pour abandonner. Il ne pouvait pas abandonner si facilement. Surtout qu’il y avait encore quelque chose qu’il devait essayer. Quelque chose que lui seul, Ikki Kurogane, pouvait faire. Il irait donc de l’avant, peu importe la punition qui pouvait lui être infligée. Et s’il était malgré tout vaincu en ayant utilisé toute sa force, alors il pourrait se remettre de ses blessures et se battre à nouveau, mais...

*

Mais perdre son sang-froid et fuir, ceci ce serait se déshonorer en tant que chevalier pour le restant de sa vie !

*

« OOOOOOOO !!! » (Ikki)

*

Ikki poussa un cri de guerre et se redressa complètement. De sa chair, de son sang, de chacune de ses cellules, il rassembla son Pouvoir Magique et enflamma le tout en un éclair. Le corps d’Ikki Kurogane se mit alors à briller avec une flamme bleue qui ondulait comme sous l’emprise du vent, l’éclat rayonnant de son Art Noble, "Ittou Shura". Et, ce faisant, Ikki déclara sa détermination à terminer ce combat ici et maintenant.

Rakudai Kishi no Chivalry Volume 01 Page 279, Ikki reprenant courage après les dommages subits et les encouragements emplies d'amour de Stella, activant ainsi Itou Shura pour défaire son adversaire invisible.

*

« Avec ma plus grande faiblesse, je vais attraper votre plus grande force, Kirihara-kun ! » (Ikki Kurogane)

*

{ Aaaaah! Le concurrent Kurogane, que nous pensions déjà vaincu, vient de lancer un grand défi ! Il a invoqué Ittou Shura, l’Art Noble qui a éliminé le chevalier de Rang-A, Stella Vermillion ! Maintenant, la grande technique qui ne peut être utilisée qu’une seule fois par jour vient d’être activée. A-t-il pu trouver un moyen de battre la Zone d’Invisibilité !? } (Présentatrice Tsukuyomi)

À la suite de ce changement soudain dans la bataille qui était jusqu’à présent complètement dominée par Kirihara, le ton des commentaires en direct de Tsukuyomi changea. Comme elle avait été consternée par les tactiques horribles utilisées par le chasseur, elle espérait qu’une telle chose arrive au cours de cette bataille et donc, envoya à Ikki ses plus sincères encouragements. Mais hélas, Ikki n’avait pas la solution qu’attendait Tsukuyomi. La Zone d’Invisibilité était sûrement le plus fort Art Noble antipersonnel qui soit et ce n’était nullement une technique qui pouvait être battue par la force d’un Chevalier Raté.

Et Kirihara le savait aussi.

« Attraper ? Quelqu’un comme toi, le Pire, veux m’attraper, moi, le "Chasseur" Shizuya Kirihara ? Ce genre de chose bien est au-delà de tes capacités. Tu ne fais que te vanter de quelque chose que tu ne peux même pas faire ! » (Shizuya Kirihara)

Justement, c’était à l’heure actuelle tout à fait exact. Ikki se vantait de quelque chose qu’il ne pouvait pas réaliser. Le fait d’avoir ainsi agi avait certainement été une erreur et lorsqu’il avait essayé cela au début du combat, ceci l’avait seulement rendu confus. Mais dès le départ, seul Ikki Kurogane aurait pu accomplir cet exploit.

« Je crois que tu as eu assez de problèmes avec mon invisibilité depuis bien trop longtemps. De plus, je suis fatigué de te regarder faire quelque chose d’inutile et donc, j’ai décidé qu’il était temps que je conduise tout cela à sa fin... Hmm, je me rappelle que je t’avais promis de te dire où je visais, n’est-ce pas ? Alors dans ce cas... mon prochain tir sera... » (Kirihara)

Une soif de sang était clairement perceptible dans la voix de Kirihara quand il encocha une flèche sur la corde de son arc. Peut-être que son mouvement serait le tir final qui décidera de ce combat.

« ― Le sommet de ton crâne. Si tu ne veux pas mourir, alors esquive-le, toi, l’échec, le redoubleur ! » (Kirihara)

Une intention meurtrière et destructrice s’abattit alors, et une flèche invisible capable d’arracher la vie fut envoyée directement dans la direction d’Ikki. Mais les intentions de tuer étaient maintenant sans conséquence. De sa flèche, il n’y avait rien qui pouvait être vu, rien qui pouvait être entendu. Ikki voyait que ce qu’il pouvait voir, entendait que ce qu’il pouvait entendre. Et donc, plutôt que d’essayer de voir la flèche.

Souviens-toi―

L’ordre dans lequel il avait reçu ses blessures, leurs directions―

Souviens-toi―

La profondeur de ses blessures, leurs angles―

Souviens-toi―

Les paroles déclarées par Kirihara à ce moment-là, le son de sa voix―

Tout concernant ce match était rassemblé dans ces détails. Parcourant l’histoire d’une technique particulière d’un style d’épée, analysant les pensées de l’ennemi, ses priorités, ses déplacements. Comme s’il collectait les connaissances concernant la maîtrise d’une école d’épéiste, désossant la position des blessures et leurs angles. Comme s’il volait les principes se trouvant derrière son inventeur, les astuces qu’il avait utilisées, exposant le mode de pensée de la personne à l’aide de mots et d’informations présentes dans la voix. Et puis, en plus de tout ce qui se trouvait là, il examina aussi ses actes antérieurs, ses tendances naturelles, sa personnalité, sa technique, sa conception du monde. Puis en les intégrant, en les analysant, en les comprenant, et cela jusqu’à l’épuisement de toutes les sortes de données en sa possession ― saisissant ainsi tout concernant la personne appelée Shizuya Kirihara !

Il n’y avait aucune raison pour qu’il ne puisse pas le faire. Ce n’était pas si difficile en soi. Car depuis le début, depuis longtemps, Ikki Kurogane avait toujours combattu de cette façon !

À cet instant, la flèche projetée par Oborotsuki frappa Ikki. La zone qu’elle perça... ne fut pas le sommet de la tête, mais le cœur. Oui, Kirihara avait tendu un piège lors de sa dernière attaque. Cette dernière avait été réalisée avec le sang-froid du chasseur. Son adversaire était déjà dans une situation désespérée, mais juste au cas où, comme si aucune des blessures n’avait eu lieu, il envoya une flèche dans le cœur d’Ikki tout en disant qu’il visait sa tête. Une feinte rajoutée à son invisibilité, son attaque ne permettant déjà pas l’esquive. Et exactement comme le Chasseur l’avait prévu, la mise à mort invisible perça le cœur d’Ikki.

« ... Oh !? » (Kirihara)

Ce bruit se répandit de la bouche de Shizuya Kirihara à la vue inexplicable se trouvant devant lui et son esprit se vida d’un coup. Il avait bel et bien envoyé une flèche de mort assurée qui ne pouvait pas être évitée ou bloquée, mais la main gauche d’Ikki l’avait quand même saisie, l’arrêtant au moment où elle allait pénétrer dans sa poitrine.

« C-Comment... » (Kirihara)

Comment était-ce possible ? Est-ce qu’une telle chose était elle vraiment arrivée ? Pour le chasseur surpris qui avait ainsi été confronté à une réalité au-delà de sa compréhension, sa proie imbibée de rouge toussa avant de lui dire.

*

« ... Comme je le pensais, il n’y avait aucune chance que vous me disiez la vérité. » (Ikki)

*

« Qu’est-ce que tu dis — !? » (Kirihara)

À ce moment-là, Kirihara frissonna comme si un ver avait creusé un sillon dans son dos. Les yeux d’Ikki, sans la moindre errance, le regardaient directement alors qu’il devrait être imperceptible.

« Ceci... ne peut pas être... » (Kirihara)

Il n’avait jamais connu cela avant et une sueur glaciale coulait de tout son corps. Un frisson qui rampait vers le haut de sa colonne vertébrale et ses membres tremblèrent alors avec fracas. Dans le champ de vision ― d’un Kirihara bouleversé.

« ... Oui, je vous ai attrapé. Et je ne vais pas vous laisser partir de là. » (Ikki)

―le sanguinolent chevalier devant lui se mit à rire faiblement.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

Laisser un commentaire