Rakudai Kishi no Cavalry – Tome 1 – Chapitre 3 – Partie 9

Bannière de Rakudai Kishi no Cavalry ***

Chapitre 3 : Rébellion

Partie 9

« Quoi !? » s’exclama Bischof.

Une barrière d’eau s’éleva brusquement vers le haut de la pièce comme seul un Blazer pouvait créer une telle chose. Bischof avait déjà envisagé la possibilité qu’un autre chevalier soit caché et cria donc ―.

« Si vous ne restez pas calme alors nous allons tuer tout le monde ! Vous tous, bâtards, tirez sur les otages ! » cria Bischof.

À la suite de l’ordre de Bischof, les adeptes visèrent les civils de l’autre côté de la barrière et tirèrent à l’unisson. Les otages, effrayés par l’eau, puis par la volée de coups de feu, paniquèrent et se recroquevillèrent tout comme s’ils avaient été jetés dans un chaudron d’huile bouillante.

Mais pas une seule balle tirée ne put atteindre les otages. Malgré le son d’eau qui chutait alors qu’elle frappait le sol, les balles avaient toutes été arrêtées par l’Art Noble de Shizuku, Shouha Suiren.

L’eau avait une résistance très importante aux chocs et donc, frapper sa surface rapidement revenait au même effet que frapper du béton. Pour un objet à haute vitesse telle qu’une balle de fusil, frapper l’eau ordinaire serait déjà suffisant pour la briser en fragments, mais l’eau infusée avec le pouvoir magique de Shizuku avait une solidité équivalente à l’acier. Rien en plomb ne pouvait pénétrer cela.

Et Shizuku ne combattait pas seule. Au même instant où elle utilisa « Shouha Suiren », Ikki invoqua « Ittou Shura ». Il sauta ensuite de l’atrium du troisième étage, ce qui créa une attaque-surprise décisive provenant des sommets au-dessus de Bischof.

« Tch ! Ils avaient aussi des camarades se cachant en haut !? » s’écria Bischof.

Mais Bischof était un terroriste qui avait lutté à travers de nombreuses situations extrêmes. Il remarqua donc immédiatement l’attaque-surprise, et appliqua donc rapidement une contre-mesure. Il tendit alors l’une de ses mains vers l’Intetsu d’Ikki avec la même main qui avait bloqué précédemment le Laevateinn de Stella. L’Anneau du jugement qui saisissait chaque attaque unique en tant que péché et activait ainsi la capacité de sa main gauche qui avait rendu impuissante la frappe pouvant provoquer des tremblements de terre de Stella.

L’épée d’Ikki était seulement plus rapide que celle de Stella. Mais elle était aussi plusieurs fois moins puissante, et donc elle ne pouvait pas pénétrer cette capacité. L’attaque-surprise était donc une erreur. L’attaque d’Ikki serait certainement considérée comme un péché et reviendrait contre lui en tant que pénitence. Mais cela, c’était uniquement si la main gauche de Bischof pouvait capturer la lame d’Ikki !

« ... Hein ? » s’exclama Bischof.

À cet instant, Bischof vit quelque chose d’incroyable : son bras gauche volant dans un jet de sang.

Peu importe comment Bischof pouvait utiliser sa main gauche pour laisser une attaque sans défense, il n’y avait aucune possibilité qu’il puisse saisir une attaque qui ne pouvait pas voir. Et ce que Bischof ne pouvait pas voir, il ne pouvait pas l’attraper et ce qu’il ne pouvait pas attraper, il ne pouvait donc pas l’arrêter.

Ikki avait frappé avec Intetsu avec une vitesse qui dépassait de loin la perception du mouvement chez des humains, si vite que le propre corps d’Ikki ne pouvait pas suivre. Il s’agissait là d’une frappe invisible, l’un des sept techniques d’épée originales d’Ikki Kurogane.

« La septième frappe secrète : Lame Raikou [1], » déclara Ikki.

Note

  • 1 Lame Raikou : Raikou 雷光 : signifie l’Éclair, « Lightning »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Laisser un commentaire