Protection Divine de Nombreux Dieux – Chapitre 53

Bannière de Protection Divine de Nombreux Dieux ***

Chapitre 53

Il s’agissait du dernier jour de l’entraînement intensif de Frey. Quand je m’étais levé le matin, un certain nombre de gobelins, dont Musashi, avait évolué.

Musashi avait évolué pour devenir un Samurai Gobelin, tandis que les autres gobelins qui m’avaient aidé avec les objets en céramiques avaient évolué en Artiste Gobelin.

Comme promis, j’avais donné une épée à Musashi en tant que récompense. J’en avais donné une parmi les nombreuses épées qui avaient été produites en tant qu’essai quand Trill avait essayé pour moi de créer quelque chose comme un kodachi.

C’était parfait pour Musashi qui était maintenant devenu au niveau d’une élite moyenne.

De plus, Musashi avait acquis la compétence Perspicacité.

Perspicacité était une compétence bien équilibrée qui pouvait aussi bien être utilisée pour l’attaque et l’esquive.

Ce n’était pas un pouvoir surnaturel. Elle pouvait simplement prédire la trajectoire d’une attaque basée sur l’information juste au moment où l’adversaire le faisait. Cela vous permettait de savoir quel devrait être la réaction en fonction de ce que l’adversaire allait effectuer comme une attaque. En d’autres termes, c’était une compétence pour comprendre si vous vous défendez ou esquivez.

Tous les Artistes Gobelins avaient acquis la compétence Art de la Céramique. Grâce à cette compétence, je ne devrais pas seulement compter sur Emily pour qu’elle s’occupe de la poterie.

Eh bien, il faut trois Artistes Gobelins pour pouvoir effectuer le même travail qu’Emily.

Maintenant, à propos de Frey, cette camarade avait également acquis de nouvelles compétences.

Amis avec les Gobelins et Stimulation du Métabolisme.

Amis avec les Gobelins était une compétence comme le nom l’indiquait. Son effet était de comprendre ce que les gobelins disaient. On verra s’ils en resteront au stade d’amis.

Certes, leurs relations étaient plutôt bonnes. Quand j’étais revenu hier, j’avais été surpris de voir qu’elle bavardât avec eux en mangeant en cercle avec tous les gobelins du village.

Ensuite, son statut semblait s’être renforcé quand elle était très proche des gobelins.

Peut-être que je devrais prendre plusieurs gobelins demain en tant que gardes afin de la renforcer passivement.

Quant à Stimulation du Métabolisme, elle semblait l’avoir appris en renforçant la résistance de son corps quand la magie de soins avait été utilisée tant de fois quand elle s’effondrait lors de la formation.

L’effet favorisait l’autoguérison et la récupération de la force physique par la consommation d’énergie (nourriture).

Même si elle devenait capable de bouger quand elle l’utilisait, elle allait avoir terriblement faim en réaction.

Parce que Frey n’était ni une esclave ni un monstre subalterne, je ne pouvais pas utiliser cette compétence. La prochaine fois, je devrai essayer de lancer continuellement la magie de soins sur moi-même pour voir si je pouvais l’apprendre.

« Maintenant, comme aujourd’hui est ton dernier jour, il vaudrait mieux autant que possible te battre contre un humain, » dis-je.

La vraie chose serait demain. Pour la préparer pour ça, il était nécessaire qu’elle se batte contre une personne dont le physique était proche de son futur adversaire pour en avoir la sensation.

En m’incluant, il avait été décidé que Frey effectuerait les derniers ajustements avec Aria.

« Pour commencer, Aria, voudrais-tu t’en charger ? » demandai-je.

« D’accord. S’il vous plaît, laissez-moi me charger d’elle, » déclara Aria.

Aria et Frey se mirent face à face.

« Bon, commencez !! » dis-je.

Avec le début du signal, Aria se précipita sur Frey. Elle pourrait être en mesure d’arriver en contact avant même que Frey puisse se placer dans une position pour l’interception.

Frey n’avait pas été agitée par le soudain comportement d’Aria. Tout en reculant d’un pas, elle avait changé la position de ses mains sur l’arme ce qui lui avait permis d’élargir l’espace dans lequel elle pouvait frapper avec sa hallebarde. Elle avait ensuite visé Aria avec un balayage latéral.

*Frappe* J’avais entendu un faible bruit causé par le vent que la hallebarde avait fait. Cependant, le bout de la lame de la hallebarde passa juste devant Aria qui avait déjà fini de décélérer en poussant contre le sol avec les deux pieds tendus à la largeur de ses épaules.

Après que la hallebarde soit passée devant elle, Aria s’était rapidement penchée et avait réaccéléré.

« Haaaaaa »

Frey qui avait eu sa posture brisée par la frappe de la hallebarde, avait tordu son corps et avait poursuivi sa prochaine attaque.

Aria l’esquiva et continua à poursuivre Frey qui reculait tout le temps. Elle avait essayé de créer une distance où la hallebarde ne l’atteindrait pas, puis elle avait effectué une rotation de son corps en un instant afin d’aller vers un combat rapproché.

Cependant, Frey avait remarqué les intentions d’Aria, elle ne lui avait pas permis d’approcher si facilement. Le son de la hallebarde coupant l’air avait été entendu à de nombreuses reprises.

Ainsi, plusieurs minutes s’étaient écoulées depuis le début de la bataille, mais le son du choc entre deux armes n’avait pas été entendu. Aria n’avait toujours pas affronté sa lame avec celle de Frey et elle avait surpassé toutes les attaques violentes de la hallebarde par l’évasion.

Naturellement, Frey avait également remarqué ça, et l’intervalle entre les sons des attaques de la hallebarde avait été réduit de plus en plus.

Cependant, Aria avait finalement arrêté ses pieds qui étaient sa plus grande arme et avait commencé à se soustraire à la prétendue posture rotative de Frey.

La hallebarde était une très longue arme, son défaut était que les virages serrés n’étaient pas efficaces. Le niveau de la capacité d’évasion d’Aria pourrait être appelé anormal.

Dès le début, j’avais dit à Aria d’éviter autant que possible l’attaque de Frey pour montrer ça à Frey.

Par conséquent, Aria n’attaquait pas vraiment ou n’utilise même pas la Main de Protection qui était une épée conçue pour la défense.

À la longue, la force physique de Frey s’était détériorée et Aria avait gagné sans attaquer.

Je lui avais donné une potion qui avait immédiatement rétabli sa force physique. Il serait préférable de ne pas utiliser Stimulation du métabolisme parce que cela semblait mauvais à la longue pour le corps.

Eh bien, je ne pouvais pas vraiment dire si la récupération avec la potion était bonne ou non.

En premier lieu, je ne connaissais pas l’espérance de vie moyenne des humains dans ce monde. Naturellement, il semble aussi y avoir la race appelée elfes qui pouvait vivre pendant des centaines d’années.

« Maintenant, c’est moi le prochain, » dis-je.

Frey et moi nous avions fait face l’un à l’autre. Quand nos yeux se rencontrèrent, Frey avait été un peu effrayée.

Eh bien, c’était aussi une amélioration considérable au cours de ces trois jours, mais quand je me souvenais du match et de ce que j’avais ressenti à ce moment-là, j’avais mis un terme à ce souvenir par tous les moyens.

« Tout va bien ? Alors, s’il te plaît, commençons, » dis-je.

Normalement, j’aurais attaqué Frey en utilisant toutes mes compétences. Cependant, la compétence de Perspicacité de Musashi serait parfaite pour un tel combat.

« Frey, arrête de faire de trop amples attaques ou ça va devenir dangereux, » dis-je. « Mais même ainsi, la frappe avec une hallebarde est certainement forte, mais la coordination est faible. Utilisez plus de poussées. »

« D-D’accord, » répondit-elle.

« L’adversaire doit vraiment avancer pour pouvoir t’attaquer. Alors, il faut que tu gardes cela à l’esprit dès le début du combat, » déclarai-je.

« V-Vraiment ? » demanda-t-elle.

De cette façon, je transmettais en détail les failles dans les mouvements de Frey.

Elle m’écoutait vraiment avec obéissance probablement parce que je transmettais ces mauvais côtés tout en lui faisant avoir une expérience amère en l’attaquant au dépourvu.

Le dernier entraînement avec moi était ainsi terminé. Enfin, je lui avais donné des pilules contenant un antidote au cas où elle souffrirait d’une attaque de poison.

« Écoute-moi bien. Cet antidote est une assurance, » dis-je. « Ne considère pas qu’il sera possible de l’avaler pendant le duel. »

« Compris. Je suis désolée pour tout, » déclara-t-elle.

« Alors, rends-moi cette gratitude, » dis-je. « Et en plus, les jeux de punition n’ont même pas été faits. »

« Oui, je vais sûrement vous rembourser cette gentillesse, » déclara-t-elle. « Même si je gagne ce duel ou si je suis vaincue, je le ferais. »

Bien que ce fut très admirable de sa part, et puisque nous étions allés aussi loin, je voulais qu’elle gagne.

« Pour le moment, tu peux me rembourser un peu en gagnant ce duel, » dis-je.

Après cela, tous les préparatifs étaient en ordre. Le reste du temps sera passé lentement à préparer le duel.

Sous ma supervision, une source chaude extérieure fut construite dans le village des gobelins.

L’idée était survenue quand nous avions déterré du matériel pour la fabrication de la porcelaine. À la suite de ça, j’avais utilisé le trou efficacement afin de construire une source chaude extérieure.

En d’autres termes, au cours de ces trois jours, j’avais également préparé le terrain, et c’était aujourd’hui terminé. Pour le chauffage de l’eau, les gobelins que j’avais laissés pour cette tâche étaient les mages-gobelins.

Apparemment, les mages-gobelins étaient très actifs sur le terrain. J’avais entendu dire qu’ils avaient commencé la culture de plantes qu’ils pouvaient utiliser pour la magie ou comme matériaux pour diverses potions.

« Aaaa ~. Un bon bain, » murmurai-je.

Comme le penserait tout Japonais, je voulais un jour trouver une solution pour avoir un bain. Le taux de satisfaction était largement différent de seulement se nettoyer avec une serviette et se baigner dans l’eau froide.

La taille de la baignoire était bonne. Il semblerait que le village des gobelins avait passé environ une journée à accumuler l’eau pour remplir une baignoire de 10 m de long et de large.

Je devais penser à une solution pour ça. Pour le moment, je pensais à transformer les gobelins normaux restants en mages-gobelins pour produire de l’eau à l’aide de la magie.

Si c’était le cas, comment devrais-je utiliser des gobelins qui n’utilisaient que la magie de l’eau ? Cela pourrait devenir un problème sur le champ de bataille.

Parce que les mages-gobelins actuels étaient des types qui ne pouvaient utiliser que la magie du feu, il était douteux qu’ils puissent apprendre correctement la magie de l’eau.

En tout cas, il serait bon d’y penser plus tard. Pour l’instant, je devrais juste être satisfait de ce bain.

Cette fois, j’étais seul en tant que testeur, mais j’aimerais y aller avec Aria et les autres filles après ça. Le bain dans le village des gobelins devait être un bain mixte !

Bien sûr, après que tout le monde aura fini, alors il sera ouvert aux gobelins.

S’ils avaient du plaisir pour la baignade, alors ils feraient assurément une deuxième installation très rapidement pour leur propre usage.

Et après ça, le bain mixte en plein air du village des gobelins deviendrait sûrement un jour un site touristique et après ça, un grand centre d’amusement !

« Peut-être que c’est impossible ~... »

« Quoi ? »

Je m’étais retourné. Frey était là, et elle avait caché son corps derrière une serviette. En ce qui concernait le visage profondément rouge, la cause n’était probablement pas seulement causée par l’eau chaude.

« Es-tu une imbécile ? Tu es une personne qui est un tel cliché..., » dis-je.

Elle était probablement venue rendre la faveur à la suite de l’entraînement intensif. Frey avait un visage surpris et hocha la tête en entendant cela.

« Aviez-vous compris mes intentions ? » demanda-t-elle.

« Ouais ~, d’une façon ou d’une autre, » répondis-je.

Après avoir entendu une telle chose, Frey avait cédé après un instant. Elle semblait avoir froid et il était irresponsable de ma part de la laisser là, nue, alors je lui avais dit de se mettre dans l’eau chaude et de s’y plonger totalement dedans.

Frey avait touché plusieurs fois l’eau avec le bout de son pied, puis s’était totalement immergée dans l’eau chaude.

« Fuwaaaa~ »

Elle avait un visage incroyable après qu’il soit devenu mouillé. Dans ce monde, je n’avais pas vu de tel bain, mais avait-elle déjà profité de ça avant aujourd’hui ?

« Il y a des histoires emplies de luxe où l’on se trempe dans beaucoup d’eau chaude, » dit-elle.

« N’es-tu jamais allé dans un tel bain ? » demandai-je.

« Mademoiselle Flora ne prend pas de bains, » répondit-elle. « Bien que je sois entré dans un sauna plusieurs fois par semaine, on n’a jamais pu tremper son corps dans un endroit où de l’eau chaude était accumulée. »

Il pourrait ne pas avoir des bains tels que celui-là. Certes, quand j’avais parlé à Aria et aux autres à propos des bains, elles avaient eu l’air de dire que cela ne leur disait rien.

« Et, tu es venue ici pour me rendre la pareille ? » demandai-je.

« O-Oui, » répondit-elle.

En ce moment, Frey était assise à l’endroit le plus éloigné de moi. Eh bien, cela n’avait pas été fait exprès de sa part et c’était ainsi naturellement parce que je m’étais assis le plus loin du vestiaire.

Frey avait alors pris sa décision et m’avait approché. Elle s’était assise à côté de moi à une distance où son épaule pourrait me frôler.

« C-C’est pour rembourser votre faveur ! » déclara Frey.

« J’ai compris, » dis-je.

« Non, vous ne comprenez pas ! » déclara-t-elle.

Après avoir entendu son explication, elle semblait vouloir dire qu’elle faisait ça non pas comme un jeu de punition, mais comme un remboursement.

« Vraiment ? » demandai-je à la fin.

J’étais d’accord avec les deux possibilités, mais il semblait que c’était très important pour Frey que cela soit le deuxième cas.

Elle disait encore différentes choses, mais comme c’était gênant pour elle de faire le premier pas, j’avais attrapé l’épaule de Frey pour la rapprocher et j’avais commencé à lui caresser les seins. Ils étaient dodus et cela donnait une bonne sensation à leur manière.

Frey avait essayé de s’échapper, mais parce que son épaule était maintenue, c’était impossible.

« Que se passe-t-il ? N’es-tu pas venue ici pour faire ça ? » demandai-je.

Frey faiblissait quand elle entendit ça. Bien sûr, j’avais déjà déterminé ses dispositions. Il n’y avait pas besoin d’enlever ces vêtements si c’était juste pour me laver le dos.

« Je vais arrêter si tu le détestes. Mais dans ce cas là, ça va être un peu difficile pour moi, alors pourrais-tu aller chercher Aria et les autres ? » demandai-je. « Sinon, je ne serai pas capable de me calmer. »

Parce que je tenais l’épaule de Frey et que je la collais fermement contre moi, elle savait parfaitement de quoi je lui parlais. L’état de mon corps était très clair pour elle.

« N-Non, c’est bon, » dit-elle.

« Vraiment !? » m’exclamai-je. « Alors, continuons. Afin que tu puisses faire de ton mieux demain, je serai aussi doux que possible. »

« D’accord, avec plaisir. Faisons ainsi, » dit-elle.

À en juger par la réaction, ce devait être sa première fois. Aujourd’hui, j’avais mis l’accent sur ce que c’était de montrer de l’affection envers elle, mais sans le faire jusqu’à la fin. Ce n’était pas seulement de la gentillesse. Si elle souffrait à cause de moi, il lui sera impossible de se battre demain et je serai gêné d’être la cause de sa défaite.

Elle était dans la baignoire dans un état à moitié consciente en raison de son plaisir quand j’avais pris Frey dans mes bras pour l’emmener dans sa chambre. Frey ne pouvait laisser sortir qu’« Ah ~ » et « Hm ~ ».

De plus, par ce qu’il y avait encore le combat de demain, ce serait un problème si elle attrapait un rhume. C’était un peu comme prendre soin d’un outil avant un combat.

« Frey, quand tu gagneras le duel de demain, je le ferai jusqu’à la fin. Je vais le rendre plus intense qu’aujourd’hui, » déclarai-je.

Je ne savais pas si c’était audible pour Frey, mais je l’avais dit en quittant la chambre d’amis qui servait à Frey.

Bien qu’il y avait un peu de chaleur explosive dans l’air, une telle nuit était bonne de temps en temps. J’étais retourné dans ma chambre pour que je puisse aussi obtenir un bon sommeil réparateur.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

7 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre

  3. Enfin un héros qui agit comme un vrai mec personne aurait dit ah ben non c'est pas ce que je veux c'est quelqu'un d'honorable bien sûr que non on y va c'est parti chérie lol

    • Du même avis, j'en ai marre des Rito et Issei ! (Les idiots qui comprennent leur chance mais ne veulent quand même pas agir et les idiots pervers qui cherchent avoir quelque chose sans comprendre qu'ils l'ont. Référence à To love-Ru et Highschool DxD et à pratiquement toute les œuvres de type harem.)

  4. Merci pour le chapitre.

  5. Merci pour le chapitre.
    P.S : et de 4...

Laisser un commentaire