Maou-sama no Machizukuri! – Tome 8 – Chapitre 16

Bannière de Maou-sama no Machizukuri! ***

Chapitre 16 : Visiteurs inattendus

Quand j’étais allé échanger des démons avec Stolas, nous avions parlé de la manière dont le Seigneur-Démon Dragon commençait à distribuer ses démons et ses biens avant la fin du temps qu’il lui restait. Donc, avant qu’il ne soit trop tard, j’avais pensé que nous devrions aller manger et boire au moins une fois.

Toutefois…

« Je ne m’attendais pas à avoir cette chance si tôt. » (Procell)

« … Désolée, Procell. Hier, il est juste venu dans mon donjon et a dit que nous devrions aller dans le tien. J’ai essayé de lui dire de ne pas y aller, car cela te dérangerait, mais il ne veut tout simplement pas écouter. » (Stolas)

Le Seigneur-Démon du Vent, Stolas, mon alliée et amie l’avait dit avec un air d’excuse.

Contrairement à elle, le Seigneur-Démon Dragon, Astaroth avait l’air plutôt joyeux au lieu de son visage sérieux habituel.

« Alors, c’est le casino d’Avalon, hein. Ooh, ça me donne des frissons. » (Astaroth)

« Ast, freine ton enthousiasme. Je ne pense pas avoir besoin de te dire que ce n’est pas approprié d’être aussi enthousiaste. » (Dantalian)

Astaroth d’âge moyen fut repris par un gentleman, le Seigneur-Démon du Temps, Dantalian.

« Dan, je dirais que c’est plus inapproprié d’essayer d’agir de façon cool et comme un adulte dans un endroit comme celui-ci. De plus, avec ces vêtements, n’es-tu pas le plus excité ? » (Astaroth)

Le Seigneur-Démon du Temps était extraordinairement vêtu d’un costume très élégant. Cela allait bien avec son aura.

Et pour compléter le groupe…

« Vraiment, gamin. Pourquoi voudrais-tu construire une chose aussi amusante sans m’inviter ? Peux-tu imaginer ma surprise quand je suis venu voir cela ? » (March)

« ... Comme je l’ai dit maintes fois auparavant, ne me traite pas comme un enfant. » (Procell)

... se trouvait le Seigneur-Démon de la Bête, Marchosias, la belle femme à la peau brune avec des oreilles et une queue blanche de louve.

Oui, devant le casino se trouvaient les trois plus puissants Seigneurs-Démons.

« Procell, eh bien, gardons ce pour quoi nous sommes venus ici pour plus tard. Premièrement, pourquoi ne pas profiter de ton casino ? » (March)

« Je n’avais pas beaucoup de choix pour venir ici en tant que chaperon d’Ast, mais être un casseur d’ambiance, c’est une autre histoire. Alors, je dis, allons nous amuser… J’ai entendu dire que vous aviez du Carulet et du Banyatta ici dans ton casino. Pourquoi ne pas nous les montrer en premiers ? » (Dan)

Dantalian semblait excité.

Le Carulet dont il avait parlé était un jeu de cartes dans lequel les joueurs essayaient de créer une main gagnante. Tout comme le poker, la guerre psychologique était essentielle au succès de ce jeu.

Quant au Banyatta, c’était un jeu de dés où les joueurs ne rivalisaient pas contre le croupier, mais contre d’autres joueurs. C’était un jeu très populaire en ce moment.

« Dan, tu sembles bien connaître ces jeux. » (Procell)

« Tout autant que quelqu’un avec un faible intérêt pour eux. » (Dantalian)

« … Je vois. » (Procell)

En parlant avec Dragon et Temps, je n’utilisais plus les honorifiques. Au lieu de cela, je les appelais respectivement Ast et Dan.

Pour sauver March à l’époque, je ne leur avais pas demandé leur aide, je leur avais plutôt proposé des offres équitables. Depuis lors, les deux hommes avaient demandé à ne plus être traités de manière aussi formelle.

« Quant à moi, je veux voir en premier les courses de dragons volants. J’ai entendu dire que c’est la chose la plus populaire. » (March)

« Ohh, tu as ce genre de chose ici ? En tant que Seigneur-Démon Dragon, je dois aller voir ça. » (Astaroth)

« March, Ast, la prochaine course de dragons n’est que dans deux heures. Jusque-là, pourquoi ne pas jouer à l’intérieur autant que vous le voulez ? Dan semble préférer cela et je pense que c’est mieux d’être en groupe. » (Procell)

March et Astaroth se mirent à rire en signalant que Dantalian se dirigeait déjà vers le casino.

Ce sont des invités très importants. Je dois faire de mon mieux pour leur plaire.

 

***

« Gahaha, Dan, ce casino est vraiment amusant. » (Astaroth)

« Ce n’est que la chance du débutant. Ne te laisse pas emporter ! » (Dantalian)

« Fumu, même si tu t’appelles un joueur de première classe, tu perds tout le temps. » (Astaroth)

« Ce n’est pas encore fini. C’est à peine le début. » (Dantalian)

Après avoir profité des jeux de cartes et de dés, ils jouaient maintenant à la roulette.

N’utilisant aucune stratégie, misant peut-être sur une chance aveugle, Ast gagnait des paris les uns après les autres à tel point que des piles de jetons s’étaient accumulées devant lui.

Dantalian perdait constamment. Il observait, calculait et prévoyait, mais cela avait fini par se retourner contre lui. Parmi les nombreux jetons qu’il avait achetés, un seul était encore devant lui.

Quel gars malchanceux !

« Transformez-les en jetons, s’il vous plaît. Tout. Je vais changer les choses à partir de maintenant ! » (Dantalian)

Dan avait sorti une poche remplie de pièces d’or de la poche de sa poitrine et la tendit à un membre féminin du personnel. Compte tenu de sa chance, c’était une façon terrible d’utiliser l’argent.

Quoi qu’il en soit, le casino Fafnir utilisait divers jetons et ceux échangés par Dan étaient les plus précieux : les jetons de platine. Chaque jeton en platine valait 10 pièces d’or. Pour donner une idée, 10 pièces d’or correspondraient à ce qu’un ouvrier supérieur gagnerait un mois à Avalon. C’était un jeton presque entièrement pour les VIP.

Après avoir reçu ses jetons de platine, il en avait placé 30 à un endroit.

Deux ans et demi de salaire misé juste comme ça. Sans surprise, les visages du croupier et des membres du personnel étaient devenus un peu raides.

Néanmoins, le croupier n’avait pas d’autre choix que de faire tourner la roulette.

« Dan, si ma question ne te dérange pas, comment gagnes-tu de l’argent ? » (Procell)

J’étais un peu curieux alors j’avais demandé.

Un des moyens par lequel un Seigneur Démon pouvait gagner de l’argent était de rassembler les affaires des aventuriers déchus qui se rendaient dans leur donjon. Ils placeraient ensuite ces objets dans des coffres et les utiliseraient pour attirer encore plus d’aventuriers, en répétant tout le processus.

Néanmoins, même pour un donjon aussi grand que celui de Dan, dépenser de l’argent comme cela devrait avoir un effet important sur ses finances si c’était là son seul moyen.

« Il y a beaucoup de façons. Une fois que l’on est un Seigneur-Démon vétéran, on a facilement accès à des salles comme des Salles du trésor et des Mines, et une fois que l’on en a une, l’argent n’est plus un problème. » (Dantalian)

Dan avait dit cela, alors que le croupier venait de dire que plus aucun pari ne pouvait être placé.

Une fois, j’avais lu quelque chose au sujet de la salle Salles du trésor du Grimoire lorsque j’étais en train de vérifier toutes les salles de donjon que je pouvais installer dans mon donjon.

Je n’étais pas exactement en mesure de le vérifier pour le moment, mais ce dont je me souvenais, c’était que cela coûtait 500 000 DP. Très cher. Quant à ses effets, elle produisait un trésor par semaine. La qualité du trésor produit dépendait du niveau du Seigneur-Démon.

Pour 500 000 DP, je pourrais acheter 4 Maelstroms pour des démons de Rang B et avoir encore quelques DP restants. Je pensais qu’il était insensé de dépenser autant d’argent pour un trésor.

Mais maintenant que j’y pense, pour pouvoir faire une fois par semaine un trésor pour lequel même un aventurier de premier rang risquerait sa vie, une Salle du trésor pourrait en fait être utile.

Juste au moment où mon intérêt pour la Salle du trésor avait grandi, le croupier avait commencé à faire tourner la roulette. Et ainsi, la bille avait tourné.

Un croupier de première classe aurait pu manipuler le résultat, mais en raison de la manière absurde de parier de Dan ainsi que de sa présence intimidante née de la conviction qu’il gagnerait, le croupier était trop débordé pour le faire.

Donc, Dan, qui à l’origine ne pouvait pas gagner, avait maintenant une petite chance.

Après un moment de suspense pour tous les participants, la bille s’arrêta.

En regardant le résultat, le visage du concessionnaire était devenu terriblement pâle.

Dantalian avait gagné.

Considérant où Dantalian avait mis ses jetons, ses gains s’étaient élevés à 27 fois le montant initial.

Je sentais de la pitié pour le croupier. Parce qu’il a laissé le casino perdre une somme d’argent absurde, ses revenus seraient probablement considérablement inférieurs pendant plusieurs jours.

Dans l’ensemble, ce n’était pas si grave pour le casino, mais c’était quand même suffisant pour que Conanna puisse donner une punition sévère au croupier plus tard.

« Bon, un renversement ! Nous avions accepté d’aller boire jusqu’à ce que la course de dragon commence, alors ce sera le dernier tour. En d’autres termes, je suis le gagnant, Ast. » (Dantalian)

« … Psh, un coup de chance et la situation a changé. Mais ne parle pas trop vite, il y a toujours la course de dragon elle-même. Cette fois, ce sera mon retour. Avec mon œil averti pour les dragons, je pense que la victoire est dans ma poche. » (Astaroth)

« J’ai aussi des dragons, tu sais. Tu n’as pas leur monopole ni cet œil averti dont tu parles. » (Dantalian)

Les deux étaient vraiment proches. Si je n’avais pas su au préalable, je n’aurais pas cru qu’ils ne se parlaient pas depuis plus d’un siècle.

Alors que les deux se disputaient pour savoir qui allait gagner, j’avais remarqué que March et Stolas n’étaient pas en vue.

Peut-être que je devrais aller les chercher…

« Procell. » (Astaroth)

Astaroth m’avait appelé.

Pas avec sa voix de joyeux vieil homme excité à propos du casino, mais dans son ton majestueux de Seigneur-Démon.

« Comme tu l’as peut-être déjà deviné, je suis venu ici aujourd’hui, pas seulement pour jouer. Procell, je t’apprécie. Et c’est pourquoi je veux confier mes dragons à toi et à Stolas. Fumu, parlons-en plus après la course du dragon volant. Mais Procell, quel genre de Seigneur Démon veux-tu être ? Tu peux me donner ta réponse plus tard… Jusque-là, je vais boire avec Dan ! L’alcool à Avalon est vraiment délicieux. Je suis surexcité ! » (Astaroth)

Disant qu’ils voulaient se recharger avec les courses de dragons, les deux s’étaient séparés de moi et s’étaient dirigés vers la zone réservée aux locataires au deuxième étage du casino.

Quel genre de Seigneur démon je veux être… ? Je devrais probablement donner une réponse appropriée. Je suis également curieux de savoir ce qu’il voulait dire par ‘confier mes dragons à toi et à Stolas’.

En réfléchissant à quoi répondre, j’avais commencé mes recherches afin de trouver March et Stolas.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

5 commentaires

  1. merci pour cet amusant chapitre^^.

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour ce chapitre ! Il es reposant !!!

Laisser un commentaire