Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 9 – Chapitre 256

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 256 : Le miracle de la Sainte

J’étais allé pour la première fois dans une ville appelée Nuktar avec Mélissa.

Même si c’était la première fois que je venais ici, c’était près de la vallée d’Orycuto, alors je m’étais téléporté dans la vallée d’Orycuto, puis j’avais marché pendant que le maître de la vallée essayait de fuir.

Il s’agissait d’un village de taille moyenne, n’atteignant pas la taille d’une ville.

C’était l’impression que j’avais eue après mon entrée à Nuktar.

« C’est vivant ici. »

« C’est une ville célèbre pour sa distillerie d’alcool. Tu peux trouver des distilleries partout ici, avec des artisans distillateurs qui se rassemblent ici de tous les royaumes. »

« Des artisans distillateurs ? »

J’avais demandé à Mélissa de m’expliquer ce mot inconnu.

Strictement parlant, il s’agissait d’une combinaison inhabituelle de mots.

« Connais-tu la distillation ? Il s’agit d’une technologie qui évapore le liquide et élimine les substances en excès. Les gens qui peuvent utiliser cette magie se rassemblent ici. »

« La magie de la distillation ? Est-ce que cela existe même ? »

« Plus spécifiquement, c’est une combinaison de magie des flammes et de magie de glace. »

« Je vois. »

J’étais un peu déçu après avoir appris le truc derrière ça.

Je pensais qu’il y avait une magie pratique qui distillerait instantanément, mais ce n’était pas le cas.

« Tu ne peux pas te moquer de ça, tu sais ? Avant que cette magie ne soit créée, de l’équipement était utilisé pour créer de l’alcool. Mais peu importe la qualité d’un équipement, l’odeur ou même la saveur de l’équipement pouvaient être transférées à l’alcool. Mais en utilisant cette magie, les artisans distillateurs peuvent chauffer et refroidir le mélange liquide sans utiliser d’équipement, de sorte qu’ils peuvent créer une liqueur distillée sans arrière-goût. »

« Je vois. C’est incroyable si cela se passe comme tu le dis. »

Maintenant que j’en avais entendu plus à ce sujet, j’étais impressionné.

Je ne savais pas combien l’équipement de distillation normale affectait la saveur, mais je pouvais comprendre à partir de ce qu’elle avait dit que le faire avec de la magie créerait une excellente liqueur.

« Ils disent qu’il est difficile d’utiliser cette magie, surtout quand il s’agit de son équilibre. Les artisans doivent s’entraîner plus de dix ans avant de pouvoir être considérés comme de véritables artisans distillateurs. »

« Les artisans sont probablement les mêmes partout. »

« Je suis d’accord »

J’avais marché dans la ville de cette manière avec Mélissa.

Comme prévu d’une ville de distillateurs, vous pouviez voir plus de brasserie et de bars que dans des villes ordinaires, avec cette délicieuse odeur de collations qui accompagnaient les boissons qui pouvaient être senties partout.

Naturellement, c’était très animé ici.

De la bonne liqueur et de la bonne nourriture. Avec la combinaison des deux, c’était suffisant pour rendre la ville festive.

« Et alors, où est notre destination ? »

« C’est une auberge à quelques rues d’ici. »

« Une auberge ? Pas une église de la religion de Solon ? »

« Nous sommes encore en train de nous propager ici. » Déclara Mélissa avec un léger sourire ironique.

La raison pour laquelle j’étais venu ici avec Mélissa était parce qu’elle m’avait dit que c’était une affaire officielle de l’Église de Solon.

Je savais que Mélissa écouterait et remplirait les demandes de différents villages, mais je m’étais soudainement rappelé que je ne l’avais pas vue agir officiellement comme Sainte de l’Église de Solon, alors j’étais venu avec elle.

C’était pourquoi j’avais pensé que nous irions dans une église.

« J’espère qu’avec mes efforts, il y aura plus de gens qui croiront dans les enseignements de l’Église de Solon. »

«  Je vois. Et alors, qu’allons-nous faire exactement ? »

« Nous ferons un miracle. »

Ces mots qui venaient de Mélissa, si cela venait d’une autre personne, ça aurait définitivement l’air extrêmement suspect.

 

☆☆☆

 

Dans la partie nord de la ville de Nuktar, il y avait une grande place qui était utilisée pour des événements comme les festivals.

Une grande plate-forme avait été placée là, avec des citadins se rassemblant autour.

La plate-forme était couverte de tissu, sauf pour la partie supérieure, donc personne ne savait ce qui se passait à l’intérieur.

Mélissa était là, actuellement en train de se préparer avec d’autres personnes de l’Église de Solon.

J’étais avec Éléanore, je la regardais de loin.

« Qu’est-ce qu’elle planifie ? Elle a dit qu’il s’agissait d’un miracle, n’est-ce pas ? »

{Qui sait ? Je n’ai pas la moindre idée}

« Les miracles de Dieu sont des tours de magiciens, hein »

{Plus précisément, ça s’appelle des filouteries. Il est facile de dire si c’est magique juste en essayant de sentir le flux des pouvoirs magiques. Même si quelqu’un fait cela, cela ne sera pas considéré comme un miracle.}

« De mon point de vue, la magie pourrait également être utilisée pour faire des miracles. »

{Je suppose que oui.}

Dans mon harem, seule Éléanore savait que j’étais un homme moderne... elle comprenait que je venais d’un autre monde. Probablement parce que j’étais avec elle depuis longtemps.

Parce que nous étions connectés, elle pouvait comprendre cet autre monde dans une certaine mesure, obtenant le sens de ce que j’avais dit.

{Prévoit-elle de se faire couper la tête à nouveau ? Après tout, elle est une immortelle qui connaissait beaucoup de façons de mourir}

L’exécution avait eu lieu pendant sept jours, rendant Mélissa célèbre comme la Sainte Immortelle, hein.

Une croyante ordinaire qui avait dû subir le martyre sept fois tout en ayant survécu, qui n’était même pas morte bien que sa tête avait été coupée. Cet incident avait été largement répandu, ce qui l’avait rendue célèbre en tant que Sainte Immortelle.

« Elle fait ça encore ? »

{Qu’est-ce que tu penses ? Veux-tu les arrêter ?}

« C’est quelque chose que Mélissa a décidé. Je veux le voir jusqu’au bout. »

{Tu as répondu instantanément. Cela te ressemble vraiment} Déclara Éléanore d’une voix qui dénotait sa surprise, mais d’une manière positive.

J’avais continué à attendre, j’attendais jusqu’à ce qu’ils commencèrent.

Après un moment, Mélissa était apparue sur la plate-forme.

Elle portait ses vêtements cléricaux de l’Église de Solon, elle se tenait là, leur montrant son apparence divine.

Dès qu’elle était apparue, les gens qui s’étaient rassemblés avaient réclamé.

« Hey, y aura-t-il vraiment un miracle ? »

« Crois-moi. »

« Ouais... eh bien, je serais content si mon pied guérissait, mais... »

J’avais entendu deux hommes parler à proximité.

{Nous verrons finalement cette chose miraculeuse.}

« Ouais, guérir des blessures. C’est un moyen classique. »

{Le problème est de savoir comment la Sainte compte le faire. Cette femme, peut-elle guérir d’autres personnes ?}

« Eh ? ... ne me le dis pas ! »

J’avais réalisé une certaine possibilité après avoir entendu les paroles d’Éléanore.

« Mélissa, attends ! Arrête-toi immédiatement ! »

J’avais crié d’une voix forte, mais il était déjà tard.

Mélissa étendit les bras au-dessus de la plate-forme. En même temps, une lumière divine et aveuglante avait été libérée de son corps.

Le carré était enveloppé de lumière.

Il y avait beaucoup de voix qui cliquetaient, mais plus que cela, des cris de joie et des réjouissances pouvaient être entendus partout.

« Ma main, je peux bouger ma main. »

« Mes yeux peuvent voir clairement ! »

« Ce mal de tête douloureux a disparu comme s’il n’existait pas. »

Chacun d’eux avait parlé de ses blessures et de ses maladies guéries.

C’était en soi une bonne chose. C’était une bonne chose.

Toutefois.

« Uu ... uhhuuuuuuuuaaaaa ... !! »

Au sommet de la plate-forme, Mélissa avait hurlé de douleur d’une manière que je n’avais jamais entendue auparavant, puis elle s’était effondrée.

Elle avait été rapidement ramenée de la plate-forme par d’autres croyants.

Et à sa place, un homme qui portait des vêtements encore plus grandioses apparut sur la plate-forme.

« Tout le monde, silence ! Comme vous l’avez vu, Lady Mélissa a pris la souffrance de tout le monde. »

C’était vraiment comme ça. C’était un miracle qui était fait par une sainte désintéressée.

Mélissa avait enduré toute la maladie et les blessures de toutes les personnes qui s’étaient rassemblées ici.

Je pouvais m’entendre clairement grincer des dents.

 

☆☆☆

 

« Attendez ! C’est la Sainte... »

« Dégagez. »

J’avais seulement dit ça et repoussé l’homme qui voulait m’arrêter.

Au moment où j’étais entré dans la pièce, j’avais du mal à le croire.

C’était Mélissa là-bas..., je n’avais pas pu avoir la fermeté de dire ça.

Pour la décrire brièvement, c’était un morceau de viande.

Membres cassés et chair gonflante. Plaie perforante, blessure à l’épée, brûlure...

Toutes sortes de blessures étaient apparues, la transformant en une masse informe.

« Aa... uu... »

{Quelle Sainte !}

«  ... Oui. »

La voir en vie même dans cet état prouvait qu’elle était Mélissa.

« Hey ! C’est Mélissa... »

J’avais giflé l’homme qui me criait dessus.

{Qu’est-ce que tu vas faire ?}

« Je vais utiliser ça »

J’avais ouvert mon Entrepôt dans une dimension parallèle et j’avais utilisé la boule magique blanche de la loterie sur Mélissa.

Décrit brièvement, c’était la magie curative. C’était un objet obtenu à la loterie qui avait guéri toutes les blessures quand je l’avais utilisé jusqu’ici.

Sa lumière blanche... cicatrisante enveloppa Mélissa, mais...

{Cela ne fonctionne pas, hein}

« Non, c’est vrai. »

{Hm ? C’est vrai, elle a l’air d’avoir guéri un tout petit peu.}

« Si on n’en a pas assez, je vais utiliser tout ce dont elle a besoin. »

J’avais ouvert mon entrepôt dimensionnel et j’avais pris tout mon stock.

Je les avais toutes utilisées sur Mélissa.

Les gens de l’église de Solon qui se pressaient à l’intérieur et qui voulaient m’arrêter s’étaient tus. C’était parce qu’ils avaient découvert que je guérissais Mélissa.

Un objet de la loterie, la boule magique blanche. J’en avais utilisé vingt d’entre elles au total.

Je les avais toutes utilisées sur Mélissa... mais ça marchait à peine.

Elle guérissait peu à peu. Cependant, elle était encore un « morceau de viande » en ce moment.

Si cela continuait, elle pourrait avoir besoin de cent... non, même des centaines.

{Tu ne peux qu’aller et jouer à la loterie. Combien de billets as-tu ? Non, va tout de suite chez Delphina et dépense ton argent.}

« ... »

{Hey, écoutes-tu ?}

La voix grondante d’Éléanore résonna dans ma tête. Cela avait accéléré mes pensées, me rendant encore plus calme.

« ... Prêt à Mélissa de ma capacité de récupération naturelle. »

[La récupération naturelle sera prêtée à Mélissa. Temps restant : 59 Minutes 59 Secondes]

C’était une des compétences que j’avais acquises à la loterie. La capacité qui me permettait de prêter mon multiplicateur 777x.

La vitesse de guérison de la boule magique ne suffisait pas pour la guérir, alors je m’étais rappelé que Mélissa avait sa propre capacité de récupération.

L’Immortel Sainte Mélissa. Elle possédait deux capacités.

Un corps solide qui pourrait être décrit comme immortel et une vitesse de récupération anormale qui la soutenait.

Cette vitesse de récupération avait été multipliée par 777.

Les effets avaient été immédiatement visibles. Le « morceau de viande »... Mélissa guérissait à une vitesse surprenante. La récupération de son corps ressemblait à une vidéo jouée en avance rapide.

« Ohh... »

« Lady Mélissa guérirait habituellement dans les trois jours... »

« Elle avait été instantanément guérie. »

« Incroyable, qu’a-t-il fait...? »

Les gens de l’Église de Solon s’étaient exclamés.... cela prenait habituellement trois jours, hein.

{Ne faites pas tous ce visage effrayant.}

« On dirait que j’ai besoin d’avoir une “conversation” avec eux. »

{Je suppose que oui. Si ce n’est pas la volonté de la Sainte...}

« Je vais les arrêter. »

{Si c’est juste son passe-temps, alors...}

« Je ne vais pas l’arrêter. »

{Kukuku, cela te ressemble vraiment beaucoup}

Éléanore se mit à rire joyeusement.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre. Une telle abnégation, cela est rarissime....

Laisser un commentaire