Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 9 – Chapitre 255

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 255 : Les flammes exterminatrices

« C’est tellement incroyable... »

Mélissa était stupéfaite devant les innombrables cadavres d’Opis devant elle.

Bien qu’elle portait des vêtements cléricaux, elle était différente des autres prêtres que je connaissais.

C’était une femme intrépide qui pouvait se tenir sur des champs de bataille sanglants, des scènes de carnages, sans faiblir.

Et maintenant, elle avait l’air complètement indifférente devant cette montagne de cadavres de serpent.

« Kakeru, tu es redevenu plus fort ? »

« Juste un petit peu. »

{Oi, ne sois pas trop modeste. J’ai retrouvé ma force maximale. Je ne te laisserai pas appeler cela juste un peu}

Éléanore avait protesté, mais je l’avais ignorée.

« Laissant de côté les serpents... on dirait qu’ils ne sont pas apparus. »

Ma bataille contre l’Opis m’avait pris du temps.

Je ne pouvais rien y faire puisque c’était un adversaire qui augmentait son effectif au fur et à mesure que je le tuais.

Nous avions décidé d’attendre ici que les Hemishs réapparaissent, mais même après un certain temps, il ne semblait pas qu’ils apparaîtraient.

« On dirait qu’il n’y a plus rien. »

« Je le pense aussi. »

« Merci, Kakeru. C’était très utile. »

« Ça ne me dérange pas. Je suis juste allé à un rendez-vous avec ma femme. », dis-je, je serrais ensuite Mélissa dans mes bras et je l’embrassais.

« Merci... »

Elle rougissait, répondant avec un visage heureux pour plus d’une raison.

Mais cela ne dura qu’un instant. Mélissa, qui avait l’air de se livrer à mon étreinte, retrouva rapidement son visage de Sainte.

« Il ne reste plus qu’à attendre la pluie »

« Attendre encore ? Mais les Hemishs ont déjà été annihilés. »

J’avais vaincu l’origine de la pollution de l’eau ici...

{Toi, idiot}

« Mu ! ... Ah, je vois. »

J’étais appelé ainsi par Éléanore, mais je l’avais aussi remarqué.

Couper la cause principale ne signifiait pas que l’eau serait purifiée immédiatement. Nous pouvions seulement attendre que l’eau polluée soit naturellement nettoyée.

« Ce serait génial s’il pleuvait fort, mais on ne peut pas y faire grand-chose. De la façon dont l’eau circule ici, tout sera fini après avoir attendu un demi-mois. C’est suffisant si je peux fournir l’eau pendant cette période. Merci, Kakeru. Grâce à toi, c’est devenu beaucoup plus facile. »

« Oi, Mélissa »

Avec ses mots, j’avais imaginé involontairement ce qu’elle projetait.

« Quoi ? »

« L’eau fournie, elle sera donnée par l’Église de Solon ? »

« Non ? Je vais moi-même la payer. C’est bien. Donner de l’eau est une petite chose. Avec l’aide de Kakeru, je sais maintenant combien je devrais fournir, alors... ow ! »

J’avais frappé sur la tête de Mélissa.

L’Immortel Sainte Mélissa. Elle avait un corps immortel qui se rétablirait même si elle était divisée en deux par Éléanore, alors j’avais frappé un peu plus fort.

« Q, qu’est-ce que tu fais ? »

« ... »

« Il y a une limite à la gentillesse. », c’était ce que je voulais dire, mais.

{Kuku, ce sont des mots inutiles pour cette Sainteté altruiste qui donne sa vie afin de sauver les gens... hey !}

J’avais aussi donné à Éléanore un léger coup avec mon doigt, car elle avait parlé gaiement.

Après avoir fait ça, j’avais regardé Mélissa.

Mélissa se couvrait la tête avec ses mains tout en me regardant avec des yeux larmoyants.

... *soupir*.

« Allons à la source d’eau »

« Eh ? Pourquoi... ? Ah, attends-moi, Kakeru ! »

J’avais ignoré Mélissa tout en marchant rapidement. Mélissa m’avait vite rattrapé.

Je marchais à grands pas avec Mélissa qui me suivait.

Nous étions arrivés à la source d’eau où le bruit de l’eau qui coulait fait écho dans l’obscurité.

« C’est ici, la source d’eau. »

« Exact, mais que vas-tu faire ? »

« Je vais le purifier en un coup. »

« C-Comment ? »

J’avais seulement besoin de la brûler avec des flammes.

La première magie que j’avais apprise... Je l’avais reçue dans mon corps après être venu dans ce monde, les flammes magiques.

Si j’utilise tous les pouvoirs magiques que je possède en une fois, alors...

{Dois-je te prêter mes pouvoirs ?}

« As-tu une bonne idée ? »

{Pas exactement une idée, mais ce sont les pouvoirs que j’ai récupérés.}

« He~ »

{Je pourrais moi-même l’utiliser, mais... je te les donnerai. Fais en sorte que la Sainte recule.}

« Mélissa, recule. Je vais me préparer à le faire. »

« O, oui. J’ai compris. »

Mélissa avait docilement reculé comme on le lui avait dit. Après avoir fait quelques pas en arrière, elle inclina la tête et marcha un peu plus.

« Est-ce suffisant ? »

{Aucun problème. Es-tu prêt ?}

« Je peux deviner ce que c’est, fais-le. »

{Kukuku}

Éléanore se mit à rire, elle semblait si gaie, elle qui était pourtant si méchante.

L’instant d’après, mon corps avait été enveloppé de flammes.

C’était les flammes libérées par Éléanore, c’était des flammes sombres.

« Kakeru !? »

Déclara Mélissa avec inquiétude. J’avais levé la main pour l’arrêter.

Il y avait deux façons d’apprendre la magie dans ce monde. L’une d’elles était celle-ci. Si quelqu’un était capable de survivre après avoir reçu une attaque magique, et si celui-ci possédait la capacité, alors il l’apprenait lui-même.

Et, toutes mes aptitudes étaient multipliées par 777x, un état où je pouvais apprendre n’importe quelle magie tant que j’étais frappé par elle.

La seule chose qui reste était de l’endurer.

Les flammes sombres d’Éléanore étaient plus terrifiantes que d’habitude.

Elle ne brûlait pas seulement dans la surface, je pouvais même sentir la douleur au plus profond de mes os.

Mais j’avais enduré, j’avais enduré tout en libérant toute ma force.

Les flammes avaient continué à brûler pendant un moment. Mais finalement, elles avaient finalement été éteintes.

« Ça va, Kakeru ? »

« Tu as découvert ce que je fais à mi-chemin, non ? »

« Mais c’est toujours inquiétant. Ça avait l’air tellement... c’était simplement terrifiant. »

« Après tout, ce sont les flammes d’Éléanore. Elles sont terrifiantes rien qu’en les regardant. »

{Hmph, qu’est-ce que tu veux dire avec son apparence.}

Éléanore avait protesté. Bien sûr, elle n’était pas sérieusement en colère.

« Maintenant, faisons-le. »

J’avais encore une fois fait face à la source d’eau.

Je tendis la main, utilisant les flammes sombres que j’avais apprises d’Éléanore.

Seules les flammes sombres de la taille d’une étincelle se déplaçaient lentement pendant qu’elle avançait, mais au moment où elle entrait dans la source d’eau,

* BOOOSH !! *

Les flammes avaient instantanément explosé.

Elle brûlait comme si l’eau ordinaire se transformait en essence.

La source d’eau avait été instantanément enveloppée par des flammes sombres.

L’eau s’était évaporée au moment où elle avait été au contact des flammes, mais les flammes ne s’étaient pas arrêtées là. Elle avait continué à brûler le sol.

Cela ne s’était produit que pendant cinq secondes, la source d’eau s’était ainsi transformée en un lac complètement asséché.

Mais malgré le fait que toute l’eau polluée avait été évaporée, cela ne signifiait pas que la source d’eau avait été détruite.

De nouveau, de l’eau douce avait rapidement jailli.

« Ça devrait aller maintenant. »

« Kakeru, tu es vraiment incroyable... Je ne pouvais pas imaginer cette façon de le résoudre. »

Tout est de ta faute, pensais-je, mais je ne l’avais pas dit.

À la place,

« Je vais te faire payer, personnellement. »

« Oui ! Volontiers »

J’avais tiré la Sainte dans une étreinte, elle hocha la tête avec son plus heureux sourire.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Il faut aussi enlevé les cadavres des serpents pour évité qu'ils ne polluent le terrain 😈

  2. Merci pour les chapitres et bon courage pour la suite.
    Bizarrement, la première image qui me vient en tête au sujet de ces flammes sombres c'est l'Amaterasu des frères Uchiwa.
    Et je doute être le seul dans ce cas.

Laisser un commentaire