Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 8 – Chapitre 242

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 242 : Bataille tripartite

Sous un ciel bleu, dans l’annexe de la résidence d’un noble aux cinq titres.

Dans ce grand espace dégagé spécialement pour l’entraînement, j’étais assis sur une chaise placée sur une plate-forme, en regardant par terre.

Dans ce grand espace ouvert, il y avait deux groupes.

L’un était les deux cents soldates esclaves dirigées par Nana.

Au début, c’était des femmes qui n’avaient pas la volonté de s’entraîner, faisant seulement ce qu’elles voulaient, mais actuellement, elles montraient de belles manœuvres sous le commandement de Nana.

Bien qu’il n’y en ait que deux cents, il constituait un groupe d’élite capable de défier mille ou deux mille de front.

L’autre groupe était composé des cent soldats drakes qui protégeaient Hikari et le Chibi Dragon.

Ces cent dragons mineurs étaient les serviteurs de l’Épée Démoniaque apportés du passé.

Bien que leur force individuelle soit faible, aussi longtemps que Hikari était présente, ils pouvaient être réinvoqués presque infiniment.

Les deux groupes s’affrontaient dans une bataille simulée, et je regardais cela depuis la plate-forme.

{L’armée d’Hikari est repoussée.}

« C’est vrai. Leur nombre et leur compétence font défaut. S’ils ne pouvaient pas être réinvoqués à l’infini, ces cent drakes auraient été instantanément massacrés et ce serait fini. »

{Cela commence juste.}

Dès qu’Éléanore avait dit ça, le corps de Chibi Dragon qui était à côté d’Hikari brilla.

Son corps avait été entouré de particules de lumière en un instant, et après avoir été absorbée dans le corps d’Hikari, elle avait été convoquée comme les soldats drakes.

Cette fois, c’était un dragon géant.

Elle était presque de la même taille que celui du dragon rouge quand je l’avais combattue, cependant, son corps était un peu plus mince, et sa couleur de corps n’était pas rouge.

Hikari invoqua Olivia le Dragon.

Comme prévu de l’ex-Roi Dragon. Dès qu’Olivia était apparue, les soldates esclaves avaient été immédiatement repoussées. Elles furent vaincues les unes après les autres, et Nikki, Neora et les autres chefs de peloton maintenaient en quelque sorte les lignes de front.

Olivia avait conduit les soldats drakes à la charge... mais, Nana était placée à l’avant du côté du soldat d’esclave.

Nana qui donnait des ordres depuis l’arrière jusqu’à maintenant balançait son épée et défia Olivia.

Olivia bloqua l’épée de Nana avec ses griffes.

Une pression qui pouvait être ressentie en raison de sa volonté était apparue après leur contact et je pouvais même la ressentir de si loin.

Nana lâcha des frappes les unes après les autres, comme une tempête. Chaque fois qu’elle frappait, il y avait eu l’effet de l’attaque supplémentaire à 100 %, faisant trembler l’espace deux fois à chaque coup.

Olivia utilisait son corps énorme, ses écailles plus dures que de l’acier, et utilisait même son énorme quantité de pouvoirs magiques pour lutter contre Nana de front.

« ... Elles sont à peu près égales, hein. »

{Ça ressemble à ça. Mais si nous parlons du potentiel, elle pourrait dépasser Olivia à l’avenir.}

« Tu ne considères pas qu’Olivia ait aussi grandi ? »

{Hmm ? Penses-tu qu’elle le fera ? Qu’une femme qui a vécu des centaines d’années puisse s’améliorer ?}

« Je ne sais pas, mais c’est mieux comme ça. »

{Kukuku, il semble que ta mauvaise habitude est apparue à nouveau.}

Quelle mauvaise habitude, comme c’était grossier ! Je croyais simplement que les femmes qui s’amélioraient seraient de meilleures femmes.

Nana avait beaucoup progressé depuis que je l’avais rencontrée, et d’un autre côté, Olivia était morte une fois et s’était réincarnée, donc elle n’avait pas l’air plus forte même quand on s’était rencontré dans le passé.

Je disais juste que ce serait génial si elle progressait aussi.

{Laissons de côté si elle montrait de la croissance ou non, on dirait qu’elle a atteint sa limite pour le moment.}

« Hmm ? »

Dès qu’Éléanore avait dit ça, le corps d’Olivia s’était rétréci.

Elle était peu à peu repoussée par chaque coup que Nana avait fait, semblant être une personne différente de ce qu’elle semblait être avant.

Ce n’était pas seulement Olivia. Les soldats drakes étaient également désavantagés.

Les soldats des deux camps continuèrent leur combat tandis que Nana et Olivia se battaient de leur côté, de sorte que, comme au début, les soldats drakes ne furent vaincus que pour être réinvoqué, mais ici, la résurrection cessa.

Et finalement, le dernier soldat drakes fut vaincu et les soldates esclaves entourèrent Hikari.

Pendant ce temps, Nana était en train d’écraser Olivia.

{Les pouvoirs d’Hikari sont à la limite.}

« Hikari ? Cela n’a-t-il pas duré plus longtemps quand nous étions dans le passé ? »

{Invoquer un être plus fort consomme plus de pouvoir. C’est naturel, n’est-ce pas ?}

« Elle s’est vite épuisée parce qu’elle a convoqué Olivia, hein. »

J’avais regardé Hikari à distance et j’avais confirmé qu’elle avait l’air un peu fatiguée. Elle respirait en bougeant amplement ses épaules comme si elle venait de terminer un marathon.

{Si c’était moi, je pourrais invoquer Olivia cinq fois.}

« Ne te mets pas en valeur juste parce que tu as eu cette opportunité. Ce serait tellement facile pour toi si tu combattais Hikari. »

{Bien qu’Hikari soit mignonne, je ne peux pas perdre en tant qu’Épée Démoniaque.}

Le ton d’Éléanore était assez sérieux.

Cette fille, qui était un parent plus adorable que moi, quand des mots : « comme une Épée Démoniaque » était ajoutée, elle montrait une forte compétitivité.

{Tu es beaucoup plus papa poule que moi.}

« Ce n’est pas vrai. », disais-je tout en me levant de ma chaise.

Hikari était bien sûr la fille la plus mignonne du monde, mais je n’avais rien fait qui permettait à quiconque de m’appeler un papa poule.

{Eh bien, être ignorant est aussi un péché.}

« Quoi que tu dises... changeons d’entraînement ! »

J’avais crié et les soldates esclaves qui entouraient Hikari avaient tressailli d’un coup.

« Protéger la VIP, car l’ennemi complote pour la kidnapper. »

« Toutes les troupes ! Protégez Hikari-sama ! »

Nana qui avait immédiatement compris mon intention avait donné ce commandement.

Les mouvements des soldates esclaves avaient changé. Les deux cents soldates qui entouraient Hikari comme pour la mettre en échec créèrent soudainement une formation défensive pour protéger le roi.

J’étais resté là immobile.

Au lieu de cela, trois ombres apparurent derrière moi et chargèrent les soldates esclaves.

C’étaient les marionnettes en paille à taille humaine que j’avais créées à l’avance.

Cela avait été fait avec simplicité. Cependant, les marionnettes en paille bougeaient la tête, le corps et les membres en mouvement synchrone.

Ces marionnettes de paille avaient attaqué les soldats esclaves.

La marionnette en paille à l’avant-garde balançait sa lourde épée. L’une des marionnettes de paille dans son dos utilisait la magie de la foudre attaque à longue distance, et l’autre utilisait la magie défensive pour soutenir les autres marionnettes.

« C,Ces mouvements sont...! »

« Io !? »

Un cri de confusion avait été soulevé par les soldats d’esclave.

C’était vrai. Les trois marionnettes de paille étaient respectivement Io, Agnès et Julia.

Leur puissance, leur vitesse et la magie qu’elles utilisaient étaient pour la plupart reproduites.

Si vous laissiez de côté leur apparence de marionnettes en paille, c’était infiniment proche du groupe d’Io elle-même.

Marionnettiste.

J’utilisais la compétence que j’avais gagnée en utilisant le ticket de loterie en or et j’avais manipulé les marionnettes en paille.

Au fait, ce n’était pas comme si j’étais devenu le propriétaire de la compétence.

Juste comme quand j’étais capable de tirer autant de fois que je voudrais avant de me téléporter dans ce monde, on m’avait dit que je pourrais essayer d’utiliser la compétence une fois comme une version d’essai.

C’était pourquoi j’avais essayé de l’utiliser et je déciderais à qui je la donnerais plus tard.

« Ne paniquez pas ! Nous nous battrons tôt ou tard contre des groupes d’aventuriers célèbres ! »

Les soldates esclaves avaient paniqué, mais s’étaient calmées après le cri de Nana.

Neora se dirigea vers la marionnette Agnès qui était une combattante vraiment puissante et annula ses forces en parant à gauche et à droite.

La marionnette Io lâcha un éclair pour aider la marionnette Agnès, mais un peloton composé de vingt soldates créa une barrière magique.

Le sortilège qui était au niveau de l’éclair de Io fut bloqué par une barrière magique faite par vingt soldats.

Pendant ce temps, le premier peloton dirigé par Nikki chargea et sépara la marionnette Io de la marionnette Julia. Les deux marionnettes qui n’étaient pas douées au combat au corps à corps étaient débordées.

Le groupe de Io avait été vaincu par les soldates d’esclave.

« Dieu merci... nous avons gagné d’une manière ou d’une autre. »

« Ceci, c’était Son Excellence qui les contrôlait, n’est-ce pas ? Tellement incroyable... »

« Son Excellence peut aussi faire une telle chose, hein. »

Après la bataille, les soldates esclaves s’étaient senties soulagées et avaient dit cela.

Certaines d’entre elles me regardaient avec des yeux brillants, alors je m’en occuperai plus tard.

{Ce n’était pas comme si c’était le vrai groupe.}

« Bien sûr. Io devient après tout de plus en plus forte. »

{Cependant, la compétence Marionnettiste, si tu peux l’utiliser à ce point, ne serait-il pas préférable de l’utiliser toi-même ?}

« Si je l’utilisais, alors je ferais instinctivement bouger les marionnettes comme mes femmes. »

{Et alors ?}

« Plutôt que de faire ça, c’est incomparablement mieux si je reste avec mes femmes. Si je contrôlais les marionnettes, elles ne bougeraient que d’une manière que je connais, mais leurs originaux montreraient des mouvements que je n’ai jamais vus ni expérimentés auparavant. »

{Cela a du sens, mais pas tout à fait. Mais bon, si c’est ce que tu dis, alors c’est bon.}

Au moins, Éléanore s’était convaincue.

J’avais compris ce que faisait la compétence Marionnettiste.

Elle vous permettait de manipuler des choses nommées « marionnettes », en leur faisant faire des choses que vous pourriez faire vous-même.

Depuis que j’avais été frappé par la foudre de Io avant, je pouvais l’utiliser. Les mouvements d’Agnès étaient simples, donc il était facile de les copier. Et dans le cas de la marionnette de Julia, je n’avais pas besoin de la contrôler autant, seulement en utilisant la magie de soutien sur les autres, donc c’était assez facile.

Tout ce qu’ils avaient fait était quelque chose que je pouvais faire. C’était pourquoi j’avais été capable de faire ce que j’avais fait plus tôt.

Si je le voulais, je pourrais utiliser une marionnette tout en me relaxant et prendre soin de moi.

C’était à peu près comme ça.

Si on la maîtrisait, c’était vraiment une compétence de triche. On pouvait virtuellement faire un clone de soi-même.

À qui devrais-je donner ceci ?

« Maître »

« Oui ? »

J’avais entendu une voix venant d’en bas de la plate-forme.

Une femme de chambre à la peau de bête avec de belles oreilles et une queue moelleuse. Miyu Mi Myuu.

Notre femme de ménage qui était capable s’occuper de la maison à elle toute seule.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire