Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 8 – Chapitre 231

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 231 : Un baiser de convalescence

« Que devrait faire Althea pour l’utiliser ? Ce n’est pas comme si je pouvais la laisser te tenir... »

Peu de temps après avoir demandé à Éléanore, j’avais senti quelque chose qui sortait de mon corps.

C’était le pouvoir d’Éléanore, il était de même nature que celui que j’utiliserais volontiers dans les batailles, mais il avait une puissance légèrement différente.

Il était à l’intérieur de mon corps, il s’était accumulé sous mon nombril.

{Tu devrais passer ça à Althea}

« Comment puis-je faire ça ? »

{Le moyen le plus rapide est par la bouche, mais cela devrait être difficile à faire vu l’âge qu’elle a l’air d’avoir maintenant. Alors...}

Avant qu’Éléanore eût fini, j’avais tenu le menton d’Althea et l’avais embrassée.

Althéa parue surprise, son visage ridé était dans la stupéfaction.

« Ororo~, incroyable... »

{Waa~...}

Je pouvais entendre la voix d’Olivia et Hikari. Pour l’instant, j’avais ignoré ces deux-là.

Pendant que nous nous embrassions, je pouvais sentir les pouvoirs accumulés sous mon nombril remonter.

J’avais à peu près compris comment cela marchait une fois qu’il avait remonté. J’avais attrapé le flux de ce pouvoir et l’avais transmis à Althea par notre bouche.

Seulement après avoir confirmé que ces pouvoirs avaient été complètement transférés, j’avais arrêté de l’embrasser.

« P-Pourquoi... ? »

Althea avait l’air paniquée. Bien que cela soit naturel vu que je l’avais embrassée soudainement, j’avais aussi ignoré ça.

« Comment est-ce ? J’avais dû te transmettre le pouvoir d’Éléanore. »

« O-Oui... j’ai l’impression d’avoir reçu quelque chose. »

« Sais-tu comment l’utiliser ? »

« Oui. »

« Si c’est le cas... »

Comme dans le futur, j’avais tendu la main pour la laisser retrouver sa jeunesse.

{Attends !}

« Quoi ? »

{Tu n’es pas la personne appropriée pour le faire.}

« Pourquoi ? »

{Qu’est-ce qui va arriver à quelqu’un qui est malade et qui est en train de manger de la viande ?}

« Hmm... »

Après avoir entendu les paroles d’Éléanore, je regardais à nouveau Althea.

En ce moment, peu importe comment vous la regardiez, c’était une vieille femme. On dirait qu’elle avait dépassé les cent ans.

Non seulement cela, mais également, son teint n’était pas bon.

Ce n’était pas qu’une vieille femme, mais une vieille femme mourante.

Le fantôme de Rodotos avait dû prendre beaucoup de sa force vitale et de sa longévité.

Et pour qu’elle prenne ma vigueur... il fallait lui en donner suffisamment pour qu’elle puisse à l’avenir redevenir instantanément jeune, mais cela pourrait ne pas être bon.

« Olivia ne peut pas convenir, non ? »

{Bien sûr. Sans mentionner Io, même Tania, qui est une humaine ordinaire, est trop forte pour elle.}

{Et les amis d’Hikari ?}

« Les soldats Drake. Qu’est-ce que tu penses ? »

{Ce serait encore trop.}

Éléanore avait tout rejeté les uns après les autres.

Bien que je comprenne que nous ne puissions pas utiliser la vigueur d’Olivia comme elle était un Roi Dragon, je ne pouvais m’empêcher de froncer les sourcils en entendant que les soldats Drake qui venaient juste d’éclore n’étaient pas bons non plus.

« Alors, que devrions-nous faire ? »

{Regarde, il y a des petits oiseaux juste là, non ?}

« Celui-là »

J’avais levé les yeux vers la direction que montrait Éléanore.

Dans la forêt, plusieurs moineaux s’étaient arrêtés sur les arbres. Je vois, ceux-là, hein.

Je tendis le bras de mon aura, j’attrapais un moineau et le tendis à Althea.

« Essaye-le en utilisant ceci »

« Oui »

Althea le reçut et avait tenu le moineau devant sa poitrine comme si elle tenait un précieux trésor.

Le moineau avait lutté pour s’échapper au début, mais il s’était progressivement affaibli, et avait finalement arrêté de bouger.

« Comment est-ce ? »

« Je me sens un peu... »

Althea leva la tête.

« Mieux. »

Bien qu’elle ressemblait encore à une vieille femme, son teint était maintenant meilleur.

« Je suppose que ce recouvrement allait prendre un certain moment. Puisqu’Éléanore a dit que tu viens tout juste de récupérer, on devrait essayer avec de petits animaux qui ne te feront probablement pas grossir et te permettra de guérir petit à petit. Et bientôt, tu devrais aussi pouvoir l’obtenir des humains, tu pourras ainsi retrouver ta jeunesse. »

« ... »

J’avais donné l’explication que j’avais reçue de l’Althea du futur et d’Éléanore.

Mais Althea n’avait pas l’air d’écouter, je pouvais la sentir me fixer.

« Quel est le problème ? »

« Tu n’as pas hésité. Pourquoi ? »

« Hésiter ? »

« Ce que tu as fait plus tôt. »

« ... ? »

{Elle devait parler du baiser. Vraiment, penser qu’il n’y avait même pas une once d’hésitation, j’avais l’air stupide pour m’y être impliqué.}

Je n’avais pas compris ce qu’elles disaient un instant. Pourquoi devrais-je hésiter quand je l’embrassais ?

J’avais regardé Althea.

Oui, c’était bien Althea.

Bien qu’elle avait beaucoup de rides après que Rodotos avait volé sa force vitale, l’aura autour d’elle et ses yeux étaient toujours ceux d’Althea que je connaissais.

Était-ce vraiment bizarre pour moi d’embrasser Althea ?

« ... Euh, c’est parce que je ne suis pas encore dans une “relation sérieuse” avec l’Althea de cette époque, hein. »

« Ororo~. Je-je pense que ce n’est pas ça »

{Vraiment, ce mec...}

Olivia et Éléanore, elles avaient l’air d’avoir formé une équipe.

En réalité, qu’est-ce que c’était ?

« Cet humain est vraiment incroyable. Cela dépasse toutes mes attentes. »

{Bien que je sache que ce type ne se soucie pas vraiment des apparences, cela n’en reste pas moins au-delà de mes attentes.}

Olivia avait pour moi le maximum d’admiration tandis qu’Éléanore en avait que la moitié.

Et,

« ... »

Althéa qui me fixait avec ses yeux profonds.

Qu’est-ce qui se passait exactement ? Était-ce étrange que j’embrasse Althea ?

« Mais, s’il peut tolérer son apparence actuelle, alors cela signifie que l’Homme pourrait aussi tolérer une femme au crépuscule de sa vie, n’est-ce pas ? Fumufumu ... »

{Bien qu’il n’y en aura pas beaucoup qui pourraient captiver les yeux de ce type... Eh bien, l’éventail des choix a probablement augmenté}

Cela devenait de plus en plus confus, mais... elles ne parlaient plus d’Althea et commençaient à penser à « l’avance », alors peu importe.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire