Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 8 – Chapitre 229

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 229 : Hikari dans les airs

Areiuse, une forteresse qui était à environ une demi-journée de marche au sud le long de la route de Troize.

C’était une forteresse conçue pour être un point de blocage contre les barbares, elle était située au milieu d’une vallée entourée de montagnes dans trois directions, un endroit où la vallée elle-même était une forteresse naturelle.

Étant une forteresse naturelle ayant un grand nombre de réserves, c’était un point clé géostratégique, un endroit où l’on pouvait se barricader et défendre activement en fonction des compétences du commandant.

« J’y vais, papa. »

« Oui, sois prudente. »

« Oui ! »

D’un endroit lointain où la forteresse ressemblait à un grain de riz, Hikari grimpa sur le dos du dragon Olivia et s’envola vers le ciel.

« E-Est-ce que les magiciennes vont bien ? On dirait que vous les avez laissés à Troize. »

Rex que j’avais amené l’avait demandé dans la confusion.

« Il n’y a aucun problème. Surtout, si nous en avons vraiment besoin... »

J’avais sorti ma plume de téléportation de mon entrepôt dimensionnel.

Je m’étais téléporté vers Io qui était à Troize.

« Kakeru ? »

« Viens un instant. »

J’avais enroulé mon bras autour d’Io et je m’étais téléporté.

J’étais revenu à l’endroit où Rex était.

« Quoi !? O-Où êtes-vous allé... ? Oh... ? »

« Si quelque chose arrive, comme cela, je peux l’amener ici en un instant. »

« Eh ? Ehhhh? »

Rex avait l’air surpris et semblait ne pas comprendre ce qui venait de se passer.

Je m’étais encore téléporté et j’avais ramené Io à Troize.

« Je vais te confier cet endroit. »

« S’il te plaît, laisse-moi faire ! »

J’embrassai la charmante Io qui manifesta son empressement avec une position courageuse puis je retournais à l’endroit où se trouvait Rex.

Il semblait toujours abasourdi, incapable de comprendre la situation.

La plume de téléportation que j’avais reçue comme prix de la loterie était une capacité qui n’existait pas dans ce monde, donc il ne la comprendra probablement pas immédiatement.

J’avais regardé en direction d’Areiuse.

Les soldats avaient sauté l’un à côté de l’autre à l’arrière d’Olivia qui avait volé vers le ciel de la forteresse entourée de montagnes.

J’étais à une distance où ils ressemblaient normalement à des grains de poussière d’ici, mais je pouvais les voir clairement avec ma vision multipliée par 777x.

Parmi les soldats Drake qui avaient sauté... et descendu, je pouvais voir Hikari.

J’avais senti une légère maturité grandir chez la gentille Hikari, lorsqu’elle descendit avec les soldats Drake.

{Quel papa poule !}

« Je ne veux pas entendre ça de toi. »

J’avais donné un léger coup sur la lame d’Éléanore avec un doigt.

Bien qu’elle me le dise, les sentiments que je ressentais venant d’elle me disaient qu’elle pensait à quel point Hikari était mignonne, tout autant que moi.

... non, elle était juste un peu derrière moi.

{C’est ce qu’un papa poule dit généralement.}

« Je ne veux pas entendre ça de toi. »

Je lui avais de nouveau donné un léger coup avec mon doigt. Cette fille, elle était en train de me dire qu’elle trouvait Hikari plus mignonne que moi.

{Cependant, de penser que tu utiliserais un tel tour.}

« Après tout, l’attaque aérienne était efficace. Le parachutage devrait être efficace. Bien, c’est quelque chose que seuls Hikari et ses soldats Drake pourraient faire. »

{C’est vrai. Ceux qui serait encore en état même après être tombés d’aussi haut devraient être juste toi... et peut-être aussi Nana.}

« Je suppose que c’est impossible pour mes soldates esclaves. »

Les chefs du peloton, Nikki et Neora, étaient assez fortes, mais elles ne seraient pas dans un bon état après avoir fait ça.

Les seuls qui pouvaient faire cela étaient les immortels soldats Drake qu’Hikari avait convoqués.

{Cette forteresse est en train de tomber.}

Éléanore l’avait dit avec un peu de fierté.

Bien que je ne puisse pas voir ce qui se passait à l’intérieur de la forteresse, j’avais pu ressentir l’atmosphère de la bataille, j’en avais conclu que l’attaque-surprise aérienne avait été un énorme succès.

{C’était aussi une énorme forteresse.}

« Ces sortes de forteresses seraient impuissantes après l’apparition des forces aériennes. Bien, il faudra attendre beaucoup de temps avant que les humains puissent voler sans l’aide des dragons, donc il n’y aura probablement pas de contre-mesures pendant un moment. »

Dans tous les cas, pendant un moment, ces types de forteresses étaient toujours les principales défenses, et les armées aériennes devaient encore être créées.

« Pendant un moment », cela devrait peut-être signifier des centaines d’années encore.

Après avoir jugé que la chute d’Areiuse n’était plus qu’une question de temps, je m’étais de nouveau tourné vers Rex qui avait l’air abasourdi.

Je l’avais amené ici pour le convaincre.

« As-tu décidé ? »

« Eh ? »

« Pour devenir roi »

« A-Ahh... avant ça, je peux demander quelque chose ? »

« Quoi ? »

« Pourquoi moi ? Si vous possédez un tel pouvoir, ne devriez-vous pas vous-même devenir le roi  ? »

{Kuku, quelle question évidente !}

Éléanore riait en signe d’amusement. C’était vrai, c’était une question évidente.

C’était pourquoi j’avais répondu avec un argument que j’avais préparé.

« Regarde ça. »

« C’est... un éventail ? Attendez ! Cet emblème. »

« C’est l’emblème de Mercury. »

J’avais ouvert l’éventail d’Hélèna et j’avais utilisé un sortilège magique, montrant l’emblème à Rex.

C’était un motif qui pouvait être vu tout autour du village de Mercury, l’emblème de Mercury.

« Soutenez celui qui est connecté à ce signe et transformez-le en roi, il y a huit bonnes chances et deux mauvais, huit bons et deux mauvaises. »

« C’étaient les paroles de Lady Akansa ! »

Rex fut surpris tandis que je hochais doucement la tête.

Le rire d’Éléanore résonnait dans ma tête.

La vieille diseuse de bonne aventure, c’étaient les paroles d’Akansa.

Bien sûr, elle ne m’avait pas donné une telle prophétie. Je l’avais juste inventée.

Cependant, Rex, Cima, Tania, tous. Tout le monde à cette époque faisait confiance aux paroles d’Akansa. C’était pourquoi j’avais décidé d’emprunter son nom.

« Est-ce le cas... ? »

« Cependant, comme tu le sais, les habitants de Mercury ne peuvent pas non plus quitter leur village à cause des paroles d’Akansa. »

« Oui, et pendant cinquante ans »

« C’est pourquoi j’ai convaincu Cima. En t’exilant pour avoir enfreint la loi et pour protéger le village, je serai capable de supporter Mercury à l’extérieur. »

« C’est donc... les huit bonnes chances. »

J’avais de nouveau hoché la tête.

Rex avait fait un visage perplexe, mais je m’étais assuré qu’il tomberait à tous les coups à la réponse que j’avais gardée pour la fin.

« Je comprends. Mais vos forces sont trop restreintes. Peu importe, vaincre l’empire avec juste ce nombre de personnes, c’est... »

« Ce n’est pas une question de nombres. »

« P-Pourquoi ? »

« C’est... »

J’avais appelé Hikari intérieurement. Olivia fit une brusque descente vers la forteresse au loin et s’envola vers le ciel après avoir ramené Hikari sur son dos.

Je tenais fermement la poignée d’Éléanore. J’avais pris position en utilisant l’Épée Démoniaque qui avait changé son apparence en utilisant mon aura de camouflage.

Je pouvais sentir l’esprit d’Éléanore se lever. Je pouvais sentir son excitation, comme une jeune fille qui était sur le point d’être embrassée, venant à travers ma paume.

J’avais tiré ma main droite... puis je l’avais jeté en utilisant toute ma force.

C’est une attaque dans laquelle j’avais tout donné. Éléanore avait volé en ligne droite.

Cette seule attaque avait détruit la porte de la forteresse. Ses portes robustes avaient disparu en un clin d’œil, et après quelques secondes, nous avions entendu un son explosif qui était arrivé en retard.

« Quoi, quoi... »

Les mâchoires de Rex tombèrent et il resta sans voix.

La démonstration était efficace.

« Ce n’est pas une question de nombres. »

« ... »

« C’est parce que c’est largement suffisant avec moi seul. »

Tout en ressentant l’admiration d’Hikari et le plaisir d’Éléanore à l’intérieur, j’attendis la réponse de Rex.

La démonstration était efficace.

Elle était si efficace qu’il avait fallu un certain temps avant que Rex ne se rétablisse et accepte de devenir roi.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire