Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 8 – Chapitre 227

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 227 : Attaque Aérienne

1500 soldats impériaux étaient stationnés à Troize, la ville la plus proche du village de Mercury.

J’étais venu ici avec Hikari et mes femmes, ainsi que Rex et Soora.

Bien que je l’avais dit, nous n’étions pas entrés dans la ville. Nous nous étions arrêtés à une certaine distance d’où nous pouvions la voir en entier.

« Est-ce ici ? »

« Oui, quand j’ai interrogé les humains qu’Hikari a attrapés, ils ont avoué qu’ils venaient d’ici. »

Olivia avait répondu à ma question.

Je m’étais un peu intéressé à son « interrogatoire ».

« Puisque nous passons déjà ici, capturons la ville et faisons-en notre première base. »

« Kakeru, est-ce que tu y vas ? Ou alors, devrais-je détruire les murs extérieurs d’abord avec mon sort de cent éclairs ? »

Io l’avait suggéré.

Io qui m’avait accompagné pendant les guerres à Siracuza et à Comotoria avait utilisé la même stratégie plusieurs fois. Elle jetait un sortilège magique pour soutenir les soldats chargeants, perturbant les tactiques des soldats ennemis.

C’était très efficace, donc Io suggéra de refaire la même chose plusieurs fois.

« Non, prenons une autre voie cette fois. Tania, et aussi l’autre Tania »

J’avais appelé la Tania de cette époque qui se tenait un pas derrière Io, et la Tania de notre ère qui était restée à l’intérieur d’Éléanore, j’avais également appelé Io.

Je les avais appelées toutes les trois.

« Essayons d’en vaincre le plus possible en utilisant la magie. »

« Je-Je ferai de mon mieux. »

« Laisse-moi faire ! »

Les deux Tania avaient le même visage, mais leurs réactions et leurs expressions étaient totalement opposées.

D’un autre côté, Io inclina légèrement la tête.

« En battre autant que nous le pouvons ? Avons-nous seulement besoin d’y aller avec Kakeru ? »

« Non, Olivia. »

« Quoi ? »

« Tu es l’atout que je conserve dans ma manche. »

Quand j’avais dit ça, Olivia était un peu surprise, et après ça, son visage rougissait.

☆☆☆

Olivia avait repris sa forme de dragon. Elle s’envola dans le ciel avec Io et les deux Tania sur son dos, et se dirigea vers Troize.

Je les voyais, Hikari, et...

« Q-Qu’est-ce que c’était ? »

J’avais entendu la voix tremblante de Rex venant de derrière moi.

Quand je m’étais retourné, j’avais vu que le visage de Rex était très pâle. Soora avait attrapé son corps.

Bien que Rex avait l’air assez effrayé, il s’avança toujours pour protéger Soora.

« Quoi, quoi ? »

« E, elle, cette personne s’est transformée en dragon, n’est-ce pas ? »

« Tu parles d’Olivia ? Oui, c’est vrai. As-tu déjà entendu parler d’Olivia ? »

« Olivia... le dragon... Ne me dites pas que c’est le Roi Dragon Olivia ? »

« Tu la connais ? »

« La Célèbre O-chan ! »

{Après tout, des soldats s’étaient rassemblés de partout dans l’empire pour subjuguer le Roi Dragon Olivia. Ce n’est pas étrange pour eux de la connaître.}

« Je vois. »

« Pourquoi le Roi Dragon... ? Et surtout, qui diable êtes-vous... ? »

« Plutôt que parler de cela, as-tu pris ta décision ? »

« Eh ? »

« Pour devenir roi. »

« Êtes-vous sérieux ? »

Rex avait affiché une expression différente de la peur. C’était la même chose pour Soora qui se cachait derrière lui.

Bien qu’ils avaient l’air découragés quand je leur avais demandé « veux-tu être un roi ? » au moment où nous étions dans le village de Mercury, leurs réactions avaient complètement changé après avoir vu l’apparition d’Olivia.

« Qu’est-ce que j’obtiendrais en me moquant de toi ? »

« Si vous dites ça, vous n’avez pas vraiment besoin de faire de moi un roi. »

« Ce n’est pas “toi”. Je veux que tu deviennes le roi de Mercury. C’est juste le bon moment, puisque vous deux, vous avez été exilé de votre village. »

« Mercury...? »

« ... Êtes-vous camarades avec Sire Calamba et Sire Siracuza ? »

Soora qui se cachait derrière Rex l’avait demandé timidement.

« Ils ont visité le village, n’est-ce pas ? »

Soora acquiesça lentement.

« Si oui, tu devrais comprendre ce que j’essaie de faire. »

Soora hocha de nouveau la tête.

Rex avait un visage qui semblait ne pas comprendre du tout, mais ça allait pour l’instant. C’était suffisant vu que Soora comprenait.

« Eh bien... il est temps. »

J’avais regardé à distance. Les trois filles et Olivia étaient sur le point d’entrer dans l’espace aérien de Troize.

« Prêts des pouvoirs magiques de glace à Tania. »

[Les pouvoirs magiques de glace seront prêtés à Tania Chichiakis. Temps restant : 59 minutes 59 secondes]

La capacité que j’avais gagnée à la loterie me permettait de prêter ma capacité qui était multipliée 777 fois. Je l’avais aussi utilisé sur la Tania de cette époque, car c’était elle qui avait le moins de pouvoirs magiques parmi elles.

Cela servait aussi de signal.

Olivia volait dans l’espace aérien de Troize, et des sorts magiques étaient lancés les uns à côté des autres, alors qu’elle revenait sur terre.

Une énorme quantité d’éclairs et de glace tomba sur le sol.

Des sorts magiques avaient été lancés au-dessus du ciel, d’où les sorts et les flèches magiques des humains ordinaires ne pouvaient pas agir.

« Premièrement, une attaque aérienne. »

{Ils ne peuvent rien faire avec ça.}

« Je suppose que c’est bien le cas. À cette époque, combien de personnes peuvent lancer une contre-attaque contre Olivia quand elle vole aussi haut ? »

{Probablement moins de cinq personnes.}

Éléanore avait répondu clairement.

Bien qu’elle n’avait pas de souvenirs des événements qui s’étaient produits à cette époque, elle avait toujours des connaissances ordinaires et communes.

L’attaque aérienne que même Éléanore avait garantie continua.

La pluie de glace et la foudre étaient tombées sur nos opposants.

Même d’ici je pouvais sentir que la ville de Troize était frappée durement, tout en voyant de la fumée monter d’ici et là.

« C’est tellement génial, papa. »

{C’est vrai. Comment peux-tu penser à quelque chose comme ça ?}

« Hikari, tu pourrais faire ça aussi avec tes Drake, n’est-ce pas ? »

Les cent soldats Drakes. Bien qu’ils soient encore des gamins, ils étaient toujours de la race des dragons.

« Hum, hum ! S’ils grandissent un peu plus, je pense que oui. »

« J’attends avec impatience. »

« Hikari sera capable de créer une armée de l’air, hein », j’avais vraiment hâte d’y être.

« Attends, Papa ! »

« Oui, mais avant cela, nous devrions d’abord capturer cette ville. Hikari »

« Oui ! »

Hikari fit un grand signe de tête et se transforma en sa forme d’Épée Démoniaque. En plus de cela, elle avait convoqué une centaine de soldats Drakes qui s’étaient transformés en humains.

« Quoi !? D’où viennent-ils ? »

« La fille s’est transformée en épée... »

Rex et Soora étaient stupéfaits. C’était une réaction rafraîchissante.

« Attendez juste là. Je viendrai vous chercher après avoir fini. »

Après quelques secondes, j’avais reparlé.

« Donnez-moi une réponse à ce moment-là », j’avais dit ça et j’étais parti.

J’avais conduit les soldats Drakes vers Troize pour nettoyer le désordre fait après l’attaque aérienne.

C’était du gâteau.

Avec l’attaque aérienne et les troupes terrestres, Troize avait été facilement capturée.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire