Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 7 – Chapitre 204

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 204 : Dresser l’animal de compagnie de ma fille

« Tu es... Olivia... ? »

J’avais regardé l’homme devant moi.

Peu importe comment je le regardais, il ressemblait à un humain, à un homme même.

Du nom d’Olivia, de ce que j’avais entendu d’Althea, et de ce que j’avais entendu d’Hikari...

J’avais conclu qu’elle était une femme... une femme.

Mais maintenant, un homme... ?

« Quelqu’un a dit Olivia ? »

« Où est-ce ? »

« Ça se trouve entre nous ! »

Mon chuchotement s’étendit comme les ondulations d’un rocher. Les soldats s’étaient immédiatement rassemblés et avaient entouré ce type. Peu après, les soldats l’avaient attaqué sans aucun avertissement.

J’avais instinctivement attiré Hikari derrière moi.

Les soldats avaient immédiatement saisi l’homme.

Cependant, il n’avait montré aucun signe de panique.

{Le vrai, hein}

« ... Oui. »

J’étais d’accord avec Éléanore. Il n’y avait aucun moyen qu’il était quelqu’un de simple, ne pas paniquer même dans cette situation.

« Oro oro~, j’ai été trouvé, hue~. U~n, je pensais que mon déguisement était parfait. »

« Laisse tomber, Olivia ! »

« Que quelqu’un aille prévenir le général ! Demandez-lui d’apporter la Lance Tueuse de Dragons ! »

Les soldats avaient bougé en même temps.

À l’instant suivant... la couleur du monde avait changé.

La couleur du ciel, la couleur du sol, la couleur des bâtiments.

Toutes les couleurs étaient inversées.

« Q-Qu’est-ce qui se passe !? »

« Faites attention ! Il a prévu de faire quelque chose ! »

« Eiii! Tuez-le avant qu’il ne nous tue ! »

Les soldats avaient attaqué bien qu’ils soient confus.

Des lances, des flèches et de la magie avaient été lancées vers cet homme qui avait été saisi par terre.

Mais tout ça... c’était réfléchi.

Les soldats avaient été emportés par une fumée explosive. Dans cette fumée, un dragon géant avait montré son visage. Bien qu’il soit grand, il était un peu plus petit que le Dragon Rouge que je connaissais.

Mais en contrepartie, ses yeux faisaient preuve d’intelligence et libéraient une forte pression.

Dragon... le Roi Dragon Olivia.

J’étais sûr maintenant que celui en face de moi était la vraie.

Olivia s’était déchaînée dans le monde ayant des couleurs inversées.

Il avait fauché les soldats avec sa queue, les avait saisis avec ses pattes avant et avait écrasé leurs os.

Elle avait même craché du feu vers le groupe de soldats chargeant vers elle, les brûlant jusqu’à devenir calciné.

Soudainement, un phénomène étrange s’était produit.

Les soldats qui avaient été vaincu par Olivia étaient restés dans leur état, mais les bâtiments de la ville qui avaient été brûlés et détruits avaient été automatiquement réparés.

Tout était revenu à son état d’origine comme si je regardais une vidéo allant en arrière.

Il tuait les humains. Cependant, il réparait la ville.

Je vois. C’était l’effet de ce monde inversé, hein.

Après avoir tué les soldats, Olivia s’était tournée vers nous.

Ça arrive..., c’est ce que je pensais, mais.

« Magies des cent éclairs. »

Io avait libéré sa grande magie.

C’était son attaque ultime qui libérait les éclairs dans le même espace, avec une centaine de coups en même temps.

C’était une magie puissante qui écraserait facilement une forteresse blindée.

Tous les éclairs avaient frappé Olivia, chacun d’entre eux lâchant un rugissement de tonnerre.

« L’ai-je vaincu ? »

Les éclairs s’arrêtèrent. Et après ça, Io murmura.

Une queue était sortie de la fumée.

Io avait réagi et elle s’était protégée avec un cercle magique, mais il avait été détruit et elle avait été emportée.

Je l’avais rattrapé et l’avais attrapée. J’avais rapidement sorti une boule magique de récupération de mon entrepôt de dimension différente et l’avais guérie.

« Je suis désolé, Kakeru. »

« Ça ne fait rien. »

J’avais posé Io et je m’étais tenu devant elle.

« Oro, oro, j’avais été surpris, je ne pensais pas qu’un humain capable d’utiliser une si puissante magie était mêlé à l’intérieur. Oh ! Il y en a un encore plus incroyable, hehe ~ »

« Tu es Olivia ? »

« Oui. Qui es-tu ? »

« Juste un homme sans nom. »

{À cette époque, c’est le cas.}

« Oro~ ? Oro, oro~? »

La fumée s’était complètement dissipée et Olivia n’était pas du tout blessée.

Le dragon avait incliné sa tête énorme de gauche à droite et m’avait regardé fixement.

« En te regardant très attentivement... tu caches quelque chose ? Qu’est-ce que c’est ça ? »

« ... Hmph ! »

Je dégainai Éléanore et me faufilai vers lui.

Même s’il était incapable de voir à travers, il savait qu’il y avait quelque chose.

L’aura de camouflage d’Éléanore, celle qui la cachait. C’était une aura qui ne pouvait être vue à moins d’avoir des pouvoirs égaux à elle, et Olivia s’en aperçut.

C’était dangereux d’être sur la défensive. Je devrais attaquer ! J’avais frappé en utilisant Éléanore et Olivia bloqua en utilisant ses griffes de dragon.

Une explosion avait été créée.

Une explosion qui avait dépassé celle des éclairs que Io avait été faite.

J’avais soulevé mon équipement.

Avec cette Olivia en tant qu’adversaire, ce serait dangereux dès le moment où je me retenais, alors je devais prendre l’avantage.

C’est pourquoi j’avais tailladé avec Éléanore avec force dès le premier échange.

Parce que je l’avais frappé avec force, j’étais incapable de maintenir l’aura de camouflage. Éléanore pouvait être vue maintenant.

« Rodotos lui-même était mélangé au sein des soldats, hein. »

« Tu connais Éléanore, hein. »

« Orororo~ ? Ceci, ce n’est pas comme ça ? Qui es-tu ? As-tu volé Éléonore ou quelque chose du genre ? »

« Ne le dis pas comme si j’avais volé l’amant de quelqu’un. »

« Bien, peu importe. Je devrais le découvrir après t’avoir battu. »

Le combat avec Olivia était féroce. Quand je l’avais blessée en utilisant Éléanore, elle avait guéri instantanément, puis elle avait contre-attaqué avec un balancement de sa queue.

Après avoir détruit les bâtiments, j’avais sauté pour attraper sa queue et la jeter dans les autres bâtiments.

La ville avait été détruite, puis réparée, puis détruite à nouveau.

Le combat avec Olivia était féroce.

Nous nous étions battus l’un contre l’autre à force égale. Mais quand j’avais pensé à ce que je devais faire ensuite.

« Ororo, il n’y aura pas de fin avec cette manière de faire. »

« Vas-tu abandonner maintenant ? »

« Pas question, c’est juste... que maintenant, plus~~~~ de puissance~ ! »

Avec sa voix étrangement plate, Olivia avait fait quelque chose comme une pose arrogante, levant ses pattes avant vers le ciel.

« Qu’est-ce que c’est ? », avais-je murmuré.

Bien qu’il avait dit pouvoir, je ne le sentais pas devenir plus fort.

« Un bluff ? »

{Ça arrive !}

« Mu !? »

Des flammes tourbillonnantes venaient soudainement de ma droite. J’avais bloqué avec Éléanore, mais cette fois, d’innombrables lances de glace volaient vers moi de la gauche.

Mais même après que tout se soit enfoncé, le sol en dessous de moi s’était soudainement fissuré, et des éclairs plus de dix fois plus gros que ceux d’Io étaient tombés du ciel.

Et alors que je traitais tout cela, bloquant et parant

« Tu es vraiment incroyable. »

J’avais entendu la voix d’Olivia par-derrière.

Il était rapidement passé derrière moi avec une vitesse qui ne correspondait pas au corps géant d’un dragon. Il m’avait griffé avec sa patte avant.

Un énorme trou de vingt mètres de profondeur avait été fait avec moi sur le fond.

« Ça devrait suffire... hein, hein ? »

Olivia qui avait retiré sa patte avait été stupéfaite. On aurait dit qu’il ne pouvait pas croire ce qu’il avait vu.

« Deux... Éléanore ? »

J’avais bloqué l’attaque d’Olivia en utilisant Éléanore et Hikari qui l’avaient rejoint juste avant.

La mère et la fille Épées Démoniaques, les deux Épées Démoniaques avaient parfaitement bloqué l’attaque d’Olivia.

J’avais sauté hors du trou profond de vingt mètres. Dans le monde où les couleurs étaient inversées, le trou avait été réparé automatiquement.

« C’est fort. »

{Umu, il pourrait même être plus fort que « sa » Olivia}

{Encore plus que O-chan ?}

« Sa puissance est un peu plus faible, mais sa tactique... non, son sens de combat est bien meilleur. »

{C’est ce que fait l’intelligence}

{Oh~, comme attendu d’O-chan, hehe}

La bataille avait continué.

J’avais lancé un assaut féroce sur Olivia qui était confuse par l’augmentation du nombre d’épées démoniques.

J’avais attaqué avec tout ce que j’avais... 120 % de ma force.

Pas seulement avec Éléanore, mais aussi avec Hikari.

J’avais coupé sa queue et l’une de ses pattes avant qui avaient des griffes acérées.

J’avais ensuite donné un coup de pied dans les airs à Olivia, puis je l’avais fait tomber par terre.

Son corps énorme avait créé un énorme cratère.

Le dragon était sorti en rampant hors de ce cratère.

Je lui avais cogné la tête alors qu’elle était sur le point de se lever, la faisant s’écraser sur le sol.

La bataille était terminée.

J’avais martelé à plusieurs reprises Olivia qui avait continué à essayer de contre-attaquer, lui faisant faire la même pose.

Je l’avais accablée comme ça. Et à la fin, j’avais même eu l’impression que j’étais en train de former un chien.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire