Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 7 – Chapitre 185

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 185 : Lavage de cerveau

J’avais regardé Sélène quitter avec son armée le sommet d’une colline.

Ils avaient quitté Hanya, marchant vers une ville appelée Amphis.

Il s’agissait d’une ville qui fournissait des provisions et des marchandises à la forteresse d’Hanya. Bien que la ville elle-même n’avait pas de spécialités, on pouvait clairement voir comment elle construisait et entretenait ses routes menant à Hanya.

« Partons-nous d’ici ? »

{Hmm.}

J’avais sorti ma plume de téléportation et je m’étais téléporté dans un endroit que j’avais déjà visité.

Il s’agissait de la capitale royale Rethim, le palais d’été.

Il s’agissait de l’un des endroits où j’avais rendu visite à Sélène et Hélèna.

« Hya ! Q-Qui... »

J’avais croisé la femme de chambre que j’avais rencontrée immédiatement après être apparu dans le jardin du palais et lui posais mon épée à son cou.

La femme de chambre s’était évanouie et s’était effondrée sur le sol. Je l’avais serrée dans mes bras, avant de la cacher dans les buissons.

{Pourquoi la caches-tu là ? Envisages-tu de la ramener à la maison pour plus tard ?}

« Il y aurait de l’agitation si quelqu’un la trouvait étendue par terre, n’est-ce pas ? Je n’aime pas causer des troubles avant d’avoir Xiphos. »

{Je vois.}

Éléanore était convaincue.

J’avais libéré mon aura et je m’en étais enveloppé.

C’était une aura qui me rendait invisible aux autres.

Tant que j’en étais enveloppé, personne ne pouvait me voir à moins d’avoir le même niveau de pouvoir qu’Éléanore..., bref, c’était presque impossible de me voir.

« Je pensais à quelque chose à l’instant »

{Umu?}

« Par rapport à ça, Hikari peut-elle voir à travers ? »

{Oh chéri, tu t’inquiètes pour la fille qui se marie maintenant ?}

J’avais donné un léger coup à Éléanore qui faisait des blagues imprudentes.

« Je ne parle pas de ça maintenant. »

{Kuku. Ne t’inquiète pas. Il faudrait à Hikari cent ans avant qu’elle atteigne un niveau plus proche du mien.}

Ce n’est pas comme si j’étais inquiet, mais... je vois.

Eh bien, je devrais commencer à agir maintenant.

« Éléanore, où est Xiphos ? Peux-tu sentir où elle se trouve ? »

{J’essaie depuis notre arrivée, mais je ne peux pas la trouver. C’est soit scellé, soit elle n’est plus là}

« Peux-tu vérifier lequel c’est ? »

{ ... Prête-moi ton pouvoir.}

« Mon pouvoir ? »

{Je parle de ce pouvoir, cette capacité de prêt de tes capacités.}

« Ahh ! Ça, oui. D’accord, que dois-je te prêter ? »

{Ta vision.}

« Tu vas la chercher littéralement ? »

Je l’avais trouvée un peu surprenante et drôle.

« Prêt de ma vision à Éléanore. »

Vision accrue sera prêtée à l’épée démonique Éléanore. Temps restant : 4 minutes 59 secondes.

Au moment où je la lui avais prêtée, je pouvais sentir un changement évident dans ma vue.

J’avais l’impression que le monde avait l’air aussi mauvais que dans mon monde précédent.

{Je l’ai trouvée}

« C’est rapide. Où est-ce ? »

Une carte était apparue dans ma tête après que je lui avais demandé.

Il s’agissait de la carte de l’intérieur du palais. On dirait que c’est un peu éloigné d’ici, au fond du palais.

Je m’étais dirigé dans cette direction.

Enveloppé de l’aura d’invisibilité, en passant par des gardes et des servantes, j’étais allé tout droit vers la destination.

{Toutefois.}

« Hein ? »

{En incluant cet épisode à Siracuza, tu as vraiment une telle façon de faire les choses. Si tu m’utilises... si tu m’utilises avec Hikari, tu peux tout finir en quelques instants juste en frappant avec tes épées.}

« Si je fais ça, ça n’aidera pas Sélène, correct ? »

{C’est pourquoi je dis que c’est un moyen détourné.}

Je le pense aussi.

J’avais continué à avancer en discutant de choses sans importance avec Éléanore. Au fond du Palais d’Été. Je m’étais avancé assez profondément pour que les bruits ne puissent pas être entendus à l’extérieur même s’il y avait de l’agitation.

J’avais cessé de croiser qui que ce soit et l’air autour de moi avait commencé à me faire sentir frigorifier avant que je ne m’immobilise pendant un moment.

{Cela ressemble plus à une prison qu’à un quartier de palais.}

« Dieu merci, je n’avais pas laissé Iris se marier ici. »

{Je suis d’accord. Cet endroit ne correspond pas à cette fille}

Puis, avançant plus profondément, j’étais arrivé devant une énorme porte.

C’était une porte massive avec l’emblème du royaume d’Aegina.

« C’est ici, hein... »

J’avais touché la porte, et des étincelles se dispersèrent.

{Je t’ai dit que c’était scellé.}

« C’est de ma faute, j’avais oublié. Que devrais-je faire ? »

{Tu as seulement besoin de m’utiliser et de le frapper, mais avec toute ta force}

Comme je le pensais, le sceau était très puissant, mais j’avais remarqué que ce n’était plus comme avant. Depuis que je m’étais connecté à Éléanore, je pouvais sentir ses émotions. Cette fille, elle voulait seulement être utilisée à pleine puissance rien que pour briser le sceau.

Depuis cette nuit, quand nous avions regardé le ciel étoilé pendant la guerre à Siracuza, elle avait commencé à souhaiter en avoir plus de ces choses-là. Et bien sûr, il n’y a aucune raison pour moi de le lui refuser. J’avais dégainé Éléanore et pris position.

« Allons-y. »

{Hmm.}

Je m’étais avancé et j’avais fait basculer Éléanore.

Alors que je faisais ça, j’avais ressenti une petite résistance de la barrière, mais elle avait facilement disparu avec Éléanore et toute ma puissance.

Un trou avait été créé qui permettait à une seule personne sur le mur.

J’étais entré et j’avais vu un autel.

Il s’agissait d’un autel qui ressemblait à celui que j’avais vu dans Mercury.

Une épée avait été placée sur cet autel.

L’Épée Démoniaque pour laquelle j’étais venu, Xiphos.

« Nous l’avons trouvé. »

{Que vas-tu faire ensuite ?}

« Avant ça, il y a quelque chose que je dois faire. »

J’avais trouvé une statue de pierre derrière l’autel où se trouvait Xiphos.

C’était une statue de pierre deux fois plus grande qu’un homme adulte, et elle portait une épée qui ressemblait à Xiphos.

Il avait commencé à bouger. Ses yeux me regardaient avec une lumière rouge qui brillait.

... un gardien.

« Je vais l’attaquer à pleine puissance. »

La lame d’Éléanore avait été traversée par des vagues de lumières.

Je pensais avoir entendu des mots comme « est-ce un adversaire digne de moi ? »

Ce n’était pas comme si j’avais entendu une voix ou écouté de tels mots. C’était juste ce que je ressentais plus tôt.

Le fait de connaître les émotions sans paroles d’Éléanore me faisait me sentir un peu bizarre alors que j’avais chargé la statue de pierre.

Je l’avais frappée avec Éléanore !

J’avais divisé la statue de pierre en deux.

« Juste ça ? »

{On dirait que ce n’est pas fini.}

« Elle se régénère, hein. »

La statue de pierre qui avait été coupée en deux se leva. L’endroit où je l’avais coupé se recollait.

Et enfin, elle était revenue à la normale, comme si rien ne lui était arrivé.

{Kuku, c’est une capacité de régénération formidable.}

*Zut !*

La statue de pierre avait frappé avec son épée de pierre. Le sol s’était fendu et avait explosé.

« Ça avait l’air assez puissant. »

{C’est vraiment formidable !}

« Ça avait l’air formidable. »

Cependant, je ne le pensais pas du tout. C’était uniquement une simple conversation avec Éléanore.

Cette fois, j’avais libéré une rafale d’attaques et hachais la statue de pierre en morceaux. Cela l’avait réduit en poudre qui s’était répandue dans le sol.

Cependant, elle avait immédiatement commencé à bouger, se rassemblant et revenant à la normale.

« Qu’est-ce que c’est ça ? Je pense que j’ai rencontré ce type d’ennemis avant. »

{Tu veux parler de ce seigneur de la vallée ?}

« Ahh, Orycuto. Oui, cette chose lui ressemble. »

Orycuto, le monstre de pierre qui vivait dans la vallée Orycudite. Sa caractéristique était qu’il était probablement immortel. Il se régénérerait, peu importe combien de fois il était détruit et réduit en poussière.

J’avais continué mes attaques avec Éléanore. Cette fois, je l’avais coupée en quatre avec une frappe multiple.

La statue de pierre se régénérait. Il avait combiné ses quatre parties coupées.

Il s’était régénéré normalement, mais...

« La vitesse de régénération est plus lente qu’avant. »

{Ce n’est pas aussi fort que Orycuto, hein}

« Comme c’est comme ça, ce que je dois faire est évident. »

J’avais cassé la statue de pierre.

Elle s’était régénérée, mais je l’avais cassé de nouveau.

Après la régénération, je l’avais complètement écrasée.

La vitesse de régénération de la statue de pierre diminuait chaque fois que je la détruisais.

Au début, elle se régénérait complètement au bout de dix secondes. Cela lui avait pris ensuite une minute, puis cinq minutes.

Et finalement, elle avait cessé de se régénérer même après que nous ayons attendu dix minutes.

J’avais regardé la statue de pierre, non, le tas de pierres, avec Éléanore dans ma main.

Le gardien était vaincu. C’était au tour de Xiphos.

Xiphos rayonnait. Elle rayonnait comme Mercury.

{Et alors ? Qu’est ce que tu vas faire ?}

« Te rappelles-tu ce que nous avons fait quand nous avons quitté Rethim avant ? »

{Au moment où nous avons pris le roi d’ici ?}

« C’est vrai. Je vais faire la même chose qu’à ce moment-là. »

{À ce moment-là ? ... ah !}

Elle s’était finalement souvenue.

C’était vrai. À ce moment-là, j’avais libéré plus de pouvoirs que ma limite alors que j’avais fait surgir l’aura d’Éléanore et je l’avais répandue dans la capitale royale.

L’effet secondaire était qu’à ce moment-là cela avait fait rajeunir Éléanore.

{C’était...}

« Je ferai ça avec Xiphos. Je vais le subjuguer en utilisant tes pouvoirs. »

{ ... Hou}

Éléanore qui semblait rougir tout en étant énervé. Elle commençait à avoir l’air de s’amuser.

{Tu es en train de vouloir laver le cerveau de Xiphos, et non celui du roi}

« C’est vrai. »

{Bien. Essaye de le faire.}

J’avais approché Xiphos en tenant Éléanore.

Elle avait rayonné avec plus de force. La lumière qu’elle dégageait de sa lame commençait à paraître plus sinistre.

C’était exactement comme toutes les Épées Démoniaques.

Cependant... de son côté, c’était beaucoup plus faible qu’Éléanore.

J’avais libéré l’aura et enveloppais Xiphos.

J’avais ressenti de la résistance, mais je m’en fichais et j’avais tout simplement étouffé ce qui était devant moi.

C’était comme l’élimination d’un chien enragé en écrasant sa tête contre le sol.

J’avais corrompu cette épée Démoniaque Xiphos enragée avec l’aura d’Éléanore.

Et ce qui en était né, c’était une personnalité pure, honnête et enfantine.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre.
    PS : Perso je plain presque Xiphos. Presque.

  3. Merci pour le chapitre

  4. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire