Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 6 – Chapitre 176

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 176 : Kakeru derrière la scène

Éléanore avait transpercé ce monstre en forme de lion et l’avait cloué au sol.

{Maintenant, arrête ! Arrête de me jeter par ici et par là ! Mais si tu dois le faire, fais-le au moins à pleine puissance.}

« Si je te jette à pleine puissance, toute la région serait détruite »

{Je t’ai dit que si tu veux me lancer, tu dois le faire ainsi.}

« Je t’emmènerai plus tard dans la vallée d’Orycuto. »

{Kukuku, cette créature est toujours aussi malchanceuse.}

Je pouvais sentir les émotions de bonheur d’Éléanore couler dans ma tête.

Je l’avais ignorée pour le moment et j’avais regardé Sélène.

Elle avait l’air stupéfaite en me regardant.

Tout son corps était en lambeaux. On dirait qu’elle avait été frappée par ce monstre ressemblant à un lion.

« Est-ce que tu vas bien ? »

« ... »

« Sélène ? »

Elle n’avait pas réagi alors je l’avais appelée à nouveau.

Quand je l’avais fait, elle était revenue à elle-même et avait détourné son visage de moi.

« Je-je vais bien... ! »

Elle montrait d’une manière évidente son entêtement, mais cela n’avait pas duré jusqu’au bout.

Elle plissa les sourcils et gémit.

On dirait qu’elle était assez blessée.

J’avais tendu la main sur le côté et j’avais ouvert mon Entrepôt Dimensionnel. J’avais sorti une boule magique (blanche) que j’avais toujours en stock et l’avait utilisé sur Sélène. La lumière guérissante enveloppa Sélène et ses blessures furent guéries en un instant.

Et bien que les effets de la boule magique soient absolus, je lui avais demandé de me le confirmer.

« Est-ce que tu vas bien ? »

« Je-j’étais en parfaite santé depuis le début. »

« Je vois. »

« Mais je vais te dire merci, juste au cas où. »

« Je vois. »

{Toi, tu souris.}

Hmm ! Cela se voyait-il sur mon visage ?

Sélène avait l’air si mignonne récemment.

Sans parler de cette manière évidente de montrer son entêtement, elle était honnête bien qu’elle soit obstinée, cela lui donnait une allure si mignonne.

Comme en ce moment, je la trouvais tellement mignonne que ça se voyait sur mon visage, comme me l’avait fait remarquer Éléanore.

« Mais à ce propos, tu t’étais enfoncé plus profondément de l’endroit où j’avais entendu d’Iris. Étais-tu perdu ? »

« I-Il n’y a aucune chance que je me perde. »

« Alors pourquoi es-tu aussi allé aussi profondément dans la forêt ? »

« C’est... euh... »

Sélène chercha désespérément une excuse.

C’était probablement ça, ou plutôt, sa réponse depuis le début était une excuse à coup sûr.

« Je-j’étais en promenade. Il fait beau, alors je suis sortie faire une promenade. »

Comme prévu, c’était une excuse facile à dire.

Sélène prétendait que c’était mignon, alors je m’étais dit que c’était correct de laisser faire.

« Alors, revenons maintenant. Tu as terminé ta promenade, n’est-ce pas ? »

« ... »

« Sélène ? »

« Je vais rester juste un peu plus », déclara Sélène obstinément.

Je ne sais pas pourquoi elle voulait rester ici, mais on dirait qu’elle ne s’éloignera pas de cet endroit.

« J’ai compris. Alors, pour le moment, prends ceci. »

J’avais ouvert mon Entrepôt Dimensionnel, j’avais sorti une épée de rechange et je le lui avais donné. Étant donné que j’avais Éléanore et Hikari, je n’en avais donc pas besoin, mais je les gardais comme pièces de rechange pour mes femmes.

J’en avais donné une à Sélène.

Sélène l’avait prise. Tout en faisant un visage complexé.

J’avais alors sorti la plume de téléportation et je m’étais téléporté.

Je m’étais téléporté sur un arbre à des dizaines de mètres devant moi.

Il y avait assez de distance pour que je puisse observer Sélène.

Et ce que j’avais vu là, c’était Sélène qui laissait échapper une voix tout en atteignant l’endroit où je me trouvais avant ça.

{Elle a l’air de le regretter. Si seulement elle pouvait devenir honnête.}

« Cela ne semble pas être le cas. »

{Hmm ? Hou... son expression s’est transformée en une expression résolue. Qu’a-t-elle décidé de faire ?}

« Elle dit... : “Je vais le vaincre cette fois-ci, et obtenir la qualification pour faire une demande à Shou” »

J’avais écouté le murmure de Sélène avec mon audition 777x.

{Comme c’est adorable. Cela signifie qu’elle veut réaliser quelques exploits pour te demander quelque chose.}

« Cela semble être le cas. »

{Tu souris à nouveau}

« Personne n’est là, donc ça va ? »

{Je suis là.}

« C’est bon si c’est que toi. »

{Kuku, je vois, c’est bien, hein}, murmura Éléanore.

Sélène avait commencé à se déplacer.

Elle avait saisi l’épée de rechange que je lui avais donnée et continua à marcher.

« Depuis qu’elle a dit : “cette fois”, elle veut vaincre ce monstre ressemblant à un lion, n’est-ce pas ? »

{Ça devrait être ça ? Dans son état actuel, elle devrait être capable d’en vaincre un faible. Bien que je ne sache pas ce qui se passerait si elle en rencontrait un autre fort.}

« Je vois. »

{Qu’est-ce que tu prévois de faire ?}

« ... Éliminons-les. »

{Les éliminer ?}

« Je devrais aller devant elle et éliminer ceux qui sont plus forts que Sélène. Je vais laisser ceux qu’elle est capable de vaincre. »

{N’est-il pas préférable de les affaiblir et de les lui donner ?}

« Si je fais ça, alors elle ne sera pas convaincue. J’enverrai un faible, sans défense, juste pour elle. »

{Franchement, es-tu surprotecteur ou non ?}, dit Éléanore.

« Je ne sais pas si je suis surprotecteur, mais je laisse seulement ma femme faire ce qu’elle veut faire. »

Parce que je savais qu’à cet instant, elle accomplirait quelque chose qui sera incroyable.

J’étais donc allé de l’avant avec Éléanore.

Et ainsi, j’avais éliminé environ un tiers de ces monstres ressemblant à des lions.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

13 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chapitre.

    J'en plain presque ces pauvres lions

  4. Merci pour le chapitre.

  5. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire