Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 5 – Chapitre 122

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 122 : L’aimable Iris

Je m’étais téléporté, retournant au manoir de Reiusu.

« Bienvenue, Maître. »

Miyu se précipita tout en agitant sa queue.

J’avais légèrement MofuMofuisé Miyu et je lui avais demandé. « Où est Althea ? »

« Elle se repose dans le salon »

« Je vois. Ah ! Je vais quelque part immédiatement après ça, donc tu n’as pas besoin de préparer quoi que ce soit. »

« D’accord »

Miyu avait l’air triste en hochant la tête.

« ... Je vais MofuMofuiser avec toi avant de partir, alors prépare-toi. »

« ... d’accord ! »

Miyu agita de nouveau sa queue et courut ensuite quelque part.

{Regarde à quel point tu es attentionné.}

Tu dis n’importe quoi. C’est le MofuMofu de la servante, tu sais ?

J’avais emmené Iris dans le salon.

« Au fait, j’ai rencontré les reines de Siracuza il y a un moment », dit Iris, comme si elle venait soudainement de s’en souvenir. « Les deux étaient magnifiques, à un point tel qu’il ne pouvait pas y avoir de comparaison possible avec ce qu’elles étaient quand elles tenaient le restaurant de cette ville. »

« Tu le savais et tu t’en souviens ? » lui demandai-je.

« La sœur aînée m’a fait une plus forte impression. Après tout, quand vous dites la fille de la devanture du Dîné de Purosu, Fiona, elle est célèbre au sein des soldats. »

« He~ »

« Récemment, beaucoup de soldats qui disent “je connais la reine. Je ne lui ai pas seulement parlé, mais je l’ai aussi laissée me préparer un repas !” »

« Cela peut-il être un vantard ? »

« Vraisemblablement. »

« He~ »

C’était plutôt intéressant. Est-ce que c’était la même chose que de connaître un camarade de classe avant qu’il/elle fasse ses premiers pas vers la célébrité ?

Tout en parlant de ça, nous avions atteint le salon.

J’avais ouvert la porte et étais allé à l’intérieur.

Althea qui portait une cape se relaxait.

Le Chibi Dragon dormait sur le sol où brillaient les rayons du soleil.

« O-chan~ »

Hikari était revenue à sa forme humaine.

Le Chibi Dragon s’était soudainement réveillé et avait sauté sur Hikari.

Ma fille s’était liée avec son animal de compagnie.

« Myu~, myu~ »

Le Chibi Dragon avait soigneusement mordu l’ourlet de la jupe d’Hikari et l’avait tirée comme pour lui dire « ici, ici ! »

« Qu’est-ce qu’il y a, O-chan ? »

« Myu~ »

« Va avec elle, Hikari. »

« Oui ! »

Hikari m’avait fait un sourire radieux et avait couru hors du salon avec le Chibi Dragon.

Le Chibi Dragon et ma fille. Cela faisait tellement chaud au cœur qu’on ne peut imaginer que l’une d’entre elles soit le Dragon Rouge Olivia qui avait jadis répandu la terreur.

« Que se passe-t-il pour revenir si rapidement ? » Althea avait ouvert la bouche.

« Je veux que tu écoutes quelque chose. »

« Quoi~ ? » demanda Althea.

Tout en disant ça, elle tendit sa main, une main ridée qui sortit de son manteau.

J’avais pris cette main, elle avait été rajeunie aussi vite que l’œil pouvait le voir, et était redevenu une main juvénile.

Elle avait enlevé le capuchon qui lui couvrait la tête. Ce qui était apparu était une femme d’une grande beauté.

Althea avait regardé sa main. « T’es-tu battu ? »

« Oui, » répondis-je.

« Ce n’était pas un combat brutal, mais un combat dont tu avais besoin pour faire beaucoup d’autres choses. »

« Comment peux-tu en dire autant ? » demandai-je.

« La qualité et la quantité de ta vigueur changent selon la façon dont tu te bats, » répondit-elle.

« Je vois. »

« Je suppose qu’Hikari est née d’une telle vigueur, » déclara Althea.

{C’était vraiment difficile de ma part quand je l’ai eue.}

Bien qu’Éléanore avait dit cela, elle ne semblait pas mécontente.

« Alors, qu’est-ce que c’est ? » demanda Althea.

« C’est à propos d’Iris, » déclarai-je.

Je m’étais assis sur le canapé avec Iris à côté de moi et j’avais expliqué tout à Althea, à propos du mariage qui était arrangé entre elles et le royaume d’Aegina, et ma volonté d’empêcher tout cela.

« Y a-t-il un bon moyen ? »

« Que diriez-vous d’assassiner le prince héritier d’Aegina ? » demanda-t-elle à nous deux.

{Ce n’est pas si différent de ma suggestion.}

« Est-ce la manière la plus douce ? » demandai-je.

« Douce... eh bien ! Si tu demandes ça, alors c’est la plus douce, » répondit Althea.

Iris avait également montré sa désapprobation.

« En premier lieu, vous manquez trop d’informations. Pourquoi Mercury veut-il te faire épouser à Aegina ? »

« En y pensant, moi aussi je ne l’ai pas demandé »

Je m’en étais également souvenu. Au début, j’avais essayé de le demander à Iris, mais elle ne m’avait rien dit. Après cela, après avoir enlevé le mur dans le cœur d’Iris, elle était devenue pleinement coopérative.

Et maintenant que j’y pensais... je n’avais jamais entendu parler de Mercury en tant que pays.

« Qu’est ce que tu penses de ça ? », j’avais regardé Iris avec ce genre de regard.

« ... J’ai oublié, » déclara Iris.

« Quoi ? » demandai-je.

« Parce que... vous savez…, » Iris paniquait.

Pour une raison quelconque, elle était confuse quand on la questionnait, et échangeait des regards avec moi.

Quoi ?

{Au moins devine ce qu’elle ressent.}

Devinez ce qu’elle ressent ?

« Tu ressembles à une jeune adolescente qui vit son premier amour, » le rouge sur le visage d’Iris devint plus profond après avoir entendu les mots d’Althea.

{C’est commun avec les humains qui sont entièrement concentrés sur leur travail. Au moment où ils sont libérés de ce qu’ils utilisent pour se contrôler, tout cela débarquerait.}

C’était comme ça, hein.

« Cela signifie que ce que tu vois en ce moment est ce qu’elle est au fond d’elle-même », dit Althea.

Iris avait un visage rouge foncé et commença à s’agiter.

« Iris ? »

« Q-Quoi ? »

Elle avait désespérément essayé de se donner des airs en m’entendant dire son nom.

« Je vais faire de toi ma femme, si parfaitement que personne ne dirait rien, » annonçai-je.

« ... hein ! »

Le rouge sur son visage avait disparu et un sourire était venu à la place. Le sourire qu’elle avait fait était le plus beau et le plus charmant qu’elle m’ait montré jusque là.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chapitre )

  4. Merci pour le chapitre

  5. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire