Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 3 – Chapitre 67

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 67 : La Magie de la Fille

Après que l’audience fut terminée, et nous nous étions téléportés à quelques kilomètres de la capitale royale.

Là-bas, nous avions posé avant ça la Maisonnette Magique.

La porte s’était alors ouverte. Aura et Chibi Dragon étaient sortis de là.

Pendant que nous avions rencontré le roi, elles étaient restées en sécurité là.

« Myu〜 » le petit dragon se mit à gémir.

« Je suis de retour, O-chan, » Hikari qui était redevenue sous forme humaine attrapa le Chibi Dragon.

Aura se tourna vers moi avant de me parler. « Comment était-ce ? »

« … La femme du nom d’Aerine est celle qui est derrière tout ça, » répondis-je.

« Je le pense également, » Mélissa qui était toujours avec son apparence de sainte était d’accord avec moi.

« La reine…, » Aura baissa la tête et se mordit les lèvres. Elle affichait un visage qui indiquait qu’elle était très frustrée, mais pas du tout surprise.

« Le saviez-vous ? » demandai-je.

« C’est à partir du moment où la reine est apparue que mes sœurs aînées ont commencé à mourir, » déclara Aura.

« Il n’y a donc aucun doute à avoir quand à ça ? » dis-je.

« Kakeru, cette femme est peut-être un démon, » déclara Mélissa.

En entendant ces paroles, je hochai la tête puis je parlai. « Je le pense également. Car après tout, elle est capable de contrôler des monstres. Et disons-le franchement, Gordo qu’elle a fait venir afin de me tuer était selon moi bel et bien un monstre. De plus, comme tu le dis, il y a une forte probabilité que cette femme soit elle-même un démon. »

« Oui, et aussi, ces yeux, » déclara Mélissa.

« Oui, ce ne sont sûrement pas les yeux d’un être humain, » répondis-je.

« Ne devrions-nous pas simplement exposer tout cela au regard des autres ? » demanda Mélissa.

« Comment ? » demandai-je. « D’après ce que j’ai vu, le roi est totalement contrôlé par elle. Il ne fait aucun doute quant à ce qui se passera si l’on arrive là-bas et qu’on dit “Cette femme est un monstre”. »

« Je vais... non, même si c’est moi qui le fais, ça pourrait se révéler inutile, » déclara Mélissa avec beaucoup de regrets dans la voix.

Le Roi était un croyant et elle était une Sainte. Elle avait probablement pensé un instant que cela pourrait fonctionner dans un tel cas.

« Il y a une magie appelée “Révélation”. Donc je pense que nous devrions tout simplement l’utiliser, » déclara Aura.

« “Révélation” ? » demandai-je.

« C’est vrai qu’il existe une telle magie. Mademoiselle Aura, pouvez-vous utiliser ce genre de sort ? » demanda Mélissa.

« Oui, » répondit Aura.

« Dans ce cas, nous avons une chance, » déclara Mélissa en étant convaincue de ça.

Comme je ne comprenais pas la situation, j’avais alors demandé aux deux filles. « Hé ! Quel genre de magie est le sort de “Révélation” ? »

« Hmm… Hikari-chan, pourriez-vous vous changer en Épée Démoniaque ? » Mélissa avait réfléchi pendant quelques secondes, puis elle avait demandé ça à Hikari.

« D’accord, grande sœur ! » répondit Hikari.

Et ainsi, Hikari redevint une Épée Démoniaque.

Elle avait été ainsi plantée dans le sol sous sa forme d’Épée Démoniaque et était à côté du Chibi Dragon.

« Mademoiselle Aura, » demanda Mélissa.

« Oui, » répondit Aura.

Aura s’approcha d’Hikari. Elle avait ensuite fait apparaître une lumière produite par son pouvoir magique qui recouvrit tout son corps puis elle lança son sort.

La lumière magique enveloppa la silhouette d’Hikari. Et ainsi, Hikari reprit forme humaine.

Et la Chibi Dragon qui était aussi à côté d’elle fut elle aussi enveloppée par la magie, et elle se transforma en un dragon géant.

Il s’agissait de l’apparence du dragon que j’avais précédemment combattu, mais elle ne libérait pas une lumière rouge.

« Q-Qu’est-ce que c’est ? » Aura, qui ne savait rien à propos du Chibi Dragon, Olivia… avait été surprise.

De l’autre côté, Mélissa qui n’était pas surprise m’avait déclaré. « C’est ce genre de magie. »

« Je vois, » dis-je.

Si c’est comme ça, ça pourrait bien fonctionner, pensai-je.

☆☆☆

La nuit, dans la salle d’audience.

Tout en prenant Aura avec moi, nous nous étions téléportés ici.

« Cette place ? Que s’est-il passé ? » demanda Aura.

« Il s’agit d’une magie qui me permet d’entrer dans un endroit où je suis déjà allé, » dis-je.

« Une telle magie existe-t-elle vraiment !? » s’exclama Aura. Elle était très surprise.

« Mais, je ne peux pas aller aux endroits où je n’étais pas venu avant. Donc, à partir de maintenant, guidez-moi là où se trouve Aerine, » lui demandai-je.

« D’accord. Allons-y, » Aura avait compris la situation, et elle avait hoché la tête.

Nous avions ainsi quitté la salle d’audience. Nous avions prudemment marché à travers les couloirs vides.

Des pas pouvaient être entendus. Quelqu’un approchait de nous.

« Quelqu’un arrive. Que devrions-nous faire ? » demanda Aura alors qu’elle commença à paniquer.

Je m’étais alors téléporté avec elle. Nous nous étions retrouvés devant la Maisonnette Magique en dehors de la capitale.

« Cet endroit, c’est celui d’avant… ? Que s’est-il passé ? » demanda Aura.

« Nous allons tout simplement attendre un peu ici, » dis-je.

Après que j’eus dit ça, nous avions attendu trois minutes.

Puis, toujours avec Aura, je m’étais téléporté dans le couloir que nous avions quitté précédemment.

Je pouvais maintenant entendre les bruits de pas qui se trouvaient derrière nous.

« Allons-y ! » dis-je à Aura avec une voix douce.

Tout en ayant Aura comme guide, nous avions voyagé à travers le palais.

Quand nous étions sur le point de nous faire voir, nous nous déplacions vers la Maisonnette Magique, puis nous attendions un moment avant de revenir.

Si vous évitez les rencontres en utilisant la sauvegarde et le chargement trouvable dans un jeu, cela aurait été la même chose.

Et ainsi, nous avions atteint la salle ciblée sans rencontrer personne.

Il s’agissait d’une pièce avec la plus belle porte vue jusqu’à maintenant.

« Quel est cet endroit ? » demandai-je à Aura avec une voix douce.

« La chambre de mon père. Car la reine se trouvera soit ici soit dans sa propre chambre, » répondit Aura.

« Je vois, » dis-je en hochant la tête. Puis je poussai la porte.

Je l’avais poussé avec précaution, ne la laissant pas faire le moindre son.

Quand l’espace pour une personne fut fait, je m’étais glissé à l’intérieur. Et Aura me suivit également.

Soudainement, une odeur avait été captée par mon nez.

Il s’agissait d’une odeur que je connaissais bien. C’était l’odeur des personnes qui avaient eu un rapport sexuel. Cette odeur emplissait entièrement la chambre du roi.

« Votre Majesté, » j’avais entendu une voix. Il s’agissait d’une voix féminine que j’avais déjà entendue auparavant.

J’avais alors retenu mon souffle et j’avais fait un geste à Aura pour qu’elle reste silencieuse.

« Qu’est-ce qu’il y a, Aerine ? » demanda le roi.

« Le Baron Yuuki est très dangereux, » répondit Aerine.

« Pourquoi ? N’est-ce pas un splendide jeune homme très courageux ? » demanda le roi.

« Ne l’avez-vous pas remarqué, Votre Majesté ? Cet homme est le porteur de l’Épée Démoniaque Éléanore, » répondit Aerine.

« Quoi !? » s’écria le roi.

*Ba*. Le son d’un homme qui se levait soudainement put être entendu.

« Cette légendaire Épée Démoniaque ! » s’exclama le roi.

« Tout à fait, » répondit Aerine. « Je pensais qu’il n’y avait aucune chance pour qu’un homme puisse tenir une telle arme tout en restant normal, alors j’ai enquêté sur lui. Et ainsi, j’avais découvert un problème très sérieux. »

« Qu’est-ce que c’est ? » demanda le roi.

« Cet homme est une connaissance de mademoiselle Aura, » annonça Aerine.

« ... »

Je sentais la présence de quelqu’un qui retenait son souffle. J’avais fait un geste encore une fois pour faire taire Aura.

« Quoi !? » s’écria le roi.

« On dirait que Mademoiselle Aura envisage d’utiliser le pouvoir de l’Épée Démoniaque pour usurper le Royaume de Comotoria, » déclara Aerine. « Votre Majesté devrait également le savoir. Éléanore a pris le contrôle de nombreux royaumes au travers de l’histoire, et elle a conduit aussi bon nombre de royaumes dans le chaos, pour les envoyé dans les méandres de l’oubli après les avoir détruits. »

« Hmm, c’est sans doute l’épée d’un démon qui appelle à la destruction, » le roi avait dit ça avec un ton fort.

Je m’étais mis à penser. Ton infamie est plutôt incroyable.

{Es-tu maintenant impressionné par moi ?} demanda Éléanore.

Ne sois pas fière, je ne te loue pas du tout là, pensai-je.

« Cependant, Aura... pourquoi as-tu mis la main sur quelque chose comme l’Épée Démoniaque ? » déclara le Roi pour lui-même.

« À part pour usurper le trône du prince, je ne pense pas qu’il y a d’autres raisons, » déclara Aerine.

Quelle accusation !! pensai-je. C’est juste une accusation, mais le roi l’a totalement tenu pour acquis.

« Aura, comment oses-tu !? » s’écria le roi pour lui-même.

« Votre Majesté, il ne reste plus de temps, » déclara Aerine. « Nous devrions penser à exécuter Mademoiselle Aura… non, nous devrions tout de suite exécuter Aura. »

Je sentais la présence d’Aura qui tremblait juste à côté de moi. Quand je l’avais regardée, je vis qu’elle tremblait avec un visage qui était devenu bleu.

Elle devait encore penser que même si sa vie était ciblée, c’était une sorte d’erreur.

De plus, l’endroit d’où cet ordre avait été transmis se trouvait juste en face d’elle. Elle ne pouvait pas faire porter le blâme sur une autre personne.

« Attendez ! » Je ne pouvais plus regarder ça plus longtemps et j’avais donc déclaré ça à haute voix avant de faire quelques pas en avant.

« Vous êtes… le Baron Yuuki, » après avoir été abasourdie un instant, Aerine avait crié. « Vous, l’insolent, où pensez-vous que vous êtes !? »

« C’est vrai que c’est un endroit où un monstre devrait être présent, » dis-je avec du sarcasme dans la voix. Face à ça, le visage d’Aerine changea.

{Il ne fait plus aucun doute maintenant.} Déclara Éléanore. J’avais pensé la même chose.

« Je ne sais pas de quoi vous parlez, cependant, il s’agit d’un crime de lèse-majesté de se faufiler dans la chambre de Sa Majesté le Roi. Vous méritez donc la peine de mort, » cria Aerine.

« Vraiment !? » dis-je sans montrer le moindre signe de peur ou même que cela m’importait ce qu’elle disait. Rien ne se passerait avec seulement des mots. Nous ne ferions que passer par des phrases sans signification.

Nous devions d’abord exposer sa vraie forme avec la magie.

Je m’étais retourné et j’avais dit à Aura. « Utilisez la magie. »

« ... »

« Que se passe-t-il ? » demandai-je.

Aura était pétrifiée et elle ne pouvait pas bouger.

« Oh ! » murmurai-je.

{Tout cela est peut-être trop choquant pour elle. Elle ne peut pas vraiment être blâmée pour ça.} Déclara Éléanore.

On ne pouvait pas la blâmer, mais c’était gênant que cela arrive maintenant.

« À la garde ! Y a-t-il quelqu’un !? » cria Aerine.

Des gardes entrèrent en masse dans la pièce.

« Capturez ce ruffian ! » cria Aerine.

« « À vos ordres ! » » Les gardes répondirent tous en même temps puis ils se tournèrent tous vers moi.

Que dois-je faire, qu’ai-je besoin de faire maintenant ? pensai-je.

On ne pouvait pas y faire grand-chose, alors nous allions pour le moment reculer.

Partons, et nous reviendrons plus tard, pensai-je.

Alors que j’étais sur le point de me téléporter en prenant Aura avec moi pour nous enfuir...

{Attends, Papa !} déclara Hikari tout en reprenant sa forme humaine.

Le fait qu’elle devienne ainsi avec son apparence jeune fille ne convenait pas vraiment avec cette scène.

« Hikari ? » demandai-je.

« Laisse-moi me charger de ça, » annonça-t-elle.

« “Laisse-moi me charger de ça”, tu veux dire quoi par là ? » demandai-je.

Hikari fit un pas en avant, tendit la main et utilisa la magie. « Révélation. » Elle incanta le sort en une fraction de seconde.

La lumière magique enveloppa le corps d’Aerine.

{Je comprends... elle a donc hérité de ta capacité en magie. De plus, comme cette magie a été lancée sur elle…} déclara Éléanore ce qui me fit retrouver mes sens.

Dans ce monde, ceux qui avaient les qualifications pour ça pouvaient apprendre la magie qui leur était lancée dessus.

Hikari qui avait acquis une partie de ma « multiplication des capacités par 777 », avait naturellement acquis le sort de « Révélation » qu’on lui avait lancé dessus.

Hikari qui avait donc utilisé ce sortilège, et c’était Aerine qui l’avait reçu.

Aerine se transforma pour prendre son apparence de monstre. Elle était devenue un monstre énorme ressemblant à un lézard.

« Papa, désolée pour l’attente ! » après avoir dit ça, Hikari se retransforma en Épée Démoniaque.

Aerine avait été surprise d’être contrainte de revenir à son apparence de monstre. Il en était de même du roi et des gardes qui étaient présents.

J’avais préparé mes deux Épées Démoniaques, puis j’avais revêtu la sombre aura avant d’avancer vers Aerine.

Il était temps pour la punition.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît.

6 commentaires




  1. 0



    0

    Merci pour le chapitre.




  2. 0



    0

    Merci pour le chapitre




  3. 0



    0

    Merci pour le chapitre.




  4. 0



    0

    Merci pour le chapitre




  5. 0



    0

    Qui prend les paris sur le vainqueur du combat ? 😉

Laisser un commentaire