Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 10 – Chapitre 302

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 302 : Instructeur Kakeru

Hikari et Chibi Dragon regardaient et couraient partout.

Agnès devint soudain douce et silencieuse, mais l’instant d’après, elle me poignarda du regard.

J’avais marché avec ces trois-là pendant un moment, quand…

« Quoi〜 ? »

« Qu’est-ce qu’il y a, Hikari ? »

« Là-bas, la prairie se met à bouger〜 ? »

« La prairie bouge ? »

J’avais regardé dans la direction qu’Hikari m’avait indiquée.

Le sol, qui était complètement recouvert de vert, avait l’air de se tordre lentement.

On dirait vraiment que la « prairie bouge ».

« Ahh, ce sont des slimes pourris. »

« Des slimes pourris ? »

« C’est un monstre qui a soudainement augmenté en nombre récemment. »

« Hehe 〜. »

« Papa ! »

Alors que je les regardais en pensant : « est-ce que c’est le cas ? », j’avais entendu Hikari crier.

J’avais regardé Hikari pour voir ce qui s’était passé, mais Hikari regarde autour d’elle tout en étreignant la Chibi Dragon.

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Nous sommes encerclés. »

« Quoi ? »

J’avais froncé mes sourcils tout en regardant autour de moi.

Je ne savais pas quand c’était arrivé, mais nous étions entourés de tous côtés d’un vert frétillant.

« C’est vrai, quand sont-ils apparus ? »

« Que devrions-nous faire ? »

« On va les exterminer. »

Ce serait ennuyeux de s’enfuir et ce serait aussi gênant s’ils nous suivaient.

Les slimes pourris se rapprochèrent peu à peu… l’encerclement qui nous entourait rétrécissait.

On dirait qu’ils étaient vraiment prêts à se battre, alors il était préférable de s’en occuper maintenant.

« Hikari va devenir une épée démoniaque okay. »

« Myuu〜 ! »

Comme elle l’avait déclaré, Hikari avait repris sa forme d’épée démoniaque et la Chibi Dragon Olivia se transforma en petites particules légères qui furent aspirées dans l’épée démoniaque.

« C’est vraiment une épée démoniaque… »

« Est-ce la première fois que tu le vois ? », avais-je demandé à Agnès, qui était presque à court de mots, si elle était témoin de la transformation d’Hikari pour la première fois.

« Ouais… une fille aussi mignonne est… »

« Eh bien, il n’y a rien de mal. »

{Faisons de notre mieux , papa.}

« Bien sûr. »

{Montre-leur qu’Hikari n’est pas seulement mignonne.}

Éléanore m’avait fait une demande.

C’était généralement un parent enthousiaste, mais quand les mots « être une épée démoniaque » étaient évoqués, elle devenait très stricte.

J’avais dégainé Éléanore et Hikari, les deux épées démoniaques, et je fonçais vers les slimes pourris.

Bien qu’on les appelle slimes, elles n’avaient pas la même forme que les autres slimes.

Elles étaient de forme triangulaire, ressemblant ainsi à de petites montagnes de sable, certaines de leurs parties tombaient comme si elle fondait et chaque goutte ressemblait à des ficelles.

Ils avaient des yeux et une bouche, mais ils n’avaient pas non plus l’air agréables. Ils avaient seulement un regard féroce et monstrueux.

Bien que ce soient des slimes, c’était des monstres pourris comme un zombie.

J’ai frappé de plein fouet un slime avec Éléanore.

« Mu ! »

J’avais senti une forte résistance.

Je n’avais pas l’impression qu’ils étaient durs ou quelque chose comme ça. À l’instant où je l’avais coupé, j’avais senti une résistance, comme si je bougeais mes bras sous l’eau. Ça n’avait pas fait une coupe propre et rapide.

{Kuku, ils sont étonnamment formidables.}

« Pas tant que ça… hmph ! »

J’avais pris une grande respiration et j’avais fait une frappe horizontale, fendant le slime en deux.

{Wah, Papa est incroyable!}

{Tu t’y es habitué en un instant.}

« Bien sûr que oui. Finissons-en rapidement. »

{Oui.}

{Hum !}

J’avais commencé mon combat quand la mère et la fille avaient montré de l’empressement.

C’était un adversaire qui possédait une résistance liquide. Le fait de les taillader à pleine puissance dès le début rendrait la décélération soudaine difficile peu de temps après que la lame se soit enfoncée.

Au lieu de cela, faire une petite entaille puis pousser avec seulement une quantité décente de puissance pouvait facilement les détruire.

J’avais balancé des attaques ordinaires puis j’avais augmenté de façon importante la force que j’utilisais.

À l’aide de cette attaque en deux étapes, je détruisais facilement les slimes.

« Ils ne se régénèrent pas, hein. »

{C’est vrai !}

{On dirait que tu n’en as pas assez. Ces serpents blancs te manquent ?}

« Traiter avec ces monstres qui se régénèrent…, eh bien, je pense que je vais passer l’offre. »

{Mais papa peut en vaincre autant, non ?}

« Bien sûr. »

Je continuais à détruire facilement ces slimes, tout en ayant suffisamment de loisirs pour bavarder avec Éléanore et Hikari.

« Ku ! »

Soudainement, j’avais entendu la voix d’Agnès.

Je m’étais tourné dans la direction d’où venait la voix et j’avais vu Agnès donner un coup de pied dans un slime pourri alors qu’elle s’éloignait. Elle appuyait sur son épaule avec une main.

Et un autre slime sauta vers Agnès. Celle-ci n’avait pas pu réagir, se retrouvant dans une situation difficile.

{Papa !}

« Ouais, je sais. »

J’avais rapidement donné un coup de pied au sol, je fonçai pour détruire le slime qui tentait d’attaquer Agnès.

« Est-ce que ça va ? »

« Ne fais pas de choses inutiles ! », dit Agnès, en faisant preuve d’audace.

Elle avait resserré son emprise sur son énorme épée et avait attaqué les slimes une fois de plus.

Bien qu’elle ait divisé le premier slime en deux, un autre l’avait attaquée sur le côté, la mettant dans une nouvelle position difficile.

Alors que je regardais, je m’étais mis entre eux et j’avais coupé le slime.

« Que sont… »

« Tes mouvements sont trop amples. »

« Tais-toi, c’est MA façon ! C’est grâce à ça que j’en suis arrivée là. »

« … C’est probablement comme ça que tu combats. »

J’avais créé des clones devant Agnès.

C’était des clones faits juste en me déplaçant rapidement, sans corps réel.

J’en avais fait trois.

Bien que j’ai besoin de la capacité de prêt et de copie plus pour créer 200 clones, je pouvais en créer trois avec mon état ordinaire.

« Qu’est-ce que tu fais ? »

Même si elle avait l’air surprise par les clones, Agnès s’accrochait toujours à sa position audacieuse.

J’avais fait charger un clone vers le slime le plus proche, d’une manière qu’elle puisse bien voir.

J’avais utilisé Éléanore comme si c’était l’énorme épée lourde d’Agnès, créant un mouvement circulaire faisant usage de la force centrifuge.

Au même moment, les deux clones restants avaient agi.

L’un d’eux avait lancé une magie de soutien. Une main était apparue du sol, agrippant le slime.

Le premier clone qui avait chargé taillada le slime immobilisé… peu après ça.

Le dernier clone avait lancé une magie offensive.

La foudre était tombée du ciel, passant à travers le slime.

Le slime avait été vaincu par la combinaison des trois clones.

J’avais arrêté de faire ces clones et j’avais regardé Agnès.

Ses yeux s’étaient élargis de surprise et sa mâchoire avait failli tomber.

« Vous agissez comme ça d’habitude, non ? »

« Eh, ah… »

« Toi, Io et Julia. C’est comme cela que vous combattez toutes les trois. Ce sont des mouvements de combat de groupe. Quand tu ne combats pas dans un groupe, tu dois faire des mouvements plus petits, les rendre rapides et tranchants. »

J’avais rechargé une fois de plus, en utilisant la puissance et la vitesse et même des mouvements semblables à ceux d’Agnès, et j’avais coupé un slime avec Éléanore.

Après avoir fait un exemple, j’avais regardé de nouveau Agnès.

« Tu devrais le faire comme ça. »

« … »

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« … ! Bien sûr que je le savais ! Je l’avais déjà fait avant. »

Le visage d’Agnès devint rouge, elle détourna le regard.

« Je vois. C’est bon alors si tu peux le faire. »

« Hmph ! »

Agnès s’était moquée de moi, et après m’avoir regardé, elle avait de nouveau défié les slimes.

Contrairement aux mouvements amples d’avant, elle faisait maintenant des mouvements compacts tout comme je lui avais dit.

Elle s’était confrontée à un slime, mais elle était toujours capable de faire face au slime suivant qui lui avait sauté dessus.

Pensant qu’elle devrait aller mieux maintenant, je m’étais concentré à nouveau sur le combat. J’avais raffermi mon étreinte sur l’épée démoniaque, je me remis à détruire tous ces slimes.

« Il a fait les mouvements de nous trois tout seul… il est si incroyable, non ? »

Le murmure d’Agnès avait été englouti par le bruit de la bataille, l’empêchant d’atteindre mes oreilles.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire