Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 10 – Chapitre 301

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 301 : L’homme qui a dompte un dragon

Ce jour-là, j’étais allé en ville avec Hikari.

{Je suis aussi là.}

Je m’étais baladé avec Hikari sans réagir aux propos de sa mère.

Dans la ville de Reiusu qui était devenue encore plus animée récemment, Hikari courait partout quand elle trouvait quelque chose d’intéressant.

Et chaque fois, sa partenaire Chibi Dragon qu’elle portait pleurait « myu, myuu〜 ». Elles avaient toutes les deux l’air de s’amuser.

« Hein ? »

« Qu’est-ce qu’il y a, Hikari ? »

« Ce magasin… C’est la boutique d’Hélèna-oneechan ? »

« Hm ? »

Qu’est-ce qu’elle voulait dire par le magasin d’Hélèna ? J’avais incliné la tête et j’avais regardé dans cette direction.

Je regardais le magasin. C’était l’un des meilleurs restaurants haut de gamme de Reiusu et je l’avais déjà visité plusieurs fois.

C’était un restaurant qui proposait naturellement de la bonne nourriture et exigeait de la part de ces clients un certain niveau de manière.

Une plaque de bronze était suspendue devant ce magasin.

« Fournisseur de Sa Majesté, l’Empereur Mercury »

« Hehe ? »

« Je me demande si Hélèna-oneechan est à l’intérieur. »

« Non, attends, Hikari. Ce n’est pas celui d’Hélèna. Hélèna est une princesse. Il s’agit sûrement de ce roi. »

« Je vois, cet Oji-chan, hein ? »

{Tu as tort.}

« Hein ? Comment ça, Éléanore ? »

{... Relis la plaque une fois de plus. Si tu ne comprends toujours pas, lis-la à haute voix.}

Tout en réfléchissant aux mots d’Éléanore, j’avais relu la plaque comme on me l’avait dit.

« Fournisseur de Sa Majesté, l’Empereur Mercury. »

« … Sa Majesté, l’Empereur ? »

{Il n’est pas écrit Sa Majesté le roi. Mais Sa Majesté, l’Empereur.}

« Qu’est-ce que cela signifie ? »

{Qui sait ? Pour autant que je sache, aucun empereur n’est apparu après « ce type ».}

« Ce gars. »… Rodotos, hein.

C’était l’homme que j’avais rencontré quand j’étais allé dans le monde du passé grâce à la « paire de billet pour une aventure merveilleuse » que j’avais gagné à la loterie.

Cet homme était l’un des maîtres d’Éléanore et le héros qui unifia le continent.

Je vois. Ce type d’il y a environ 400 ans est le dernier empereur, hein ?

« En y pensant comme ça, c’est bizarre. »

{Hmm, Mercury est un « Royaume ».}

J’avais regardé la plaque.

Je l’aurais ignorée si elle n’était que la pourvoyeuse d’Hélèna, non, la pourvoyeuse de ce roi, mais les mots « Empereur Mercury » avait suscité mon intérêt.

Pour confirmer de quoi il s’agissait, j’étais sur le point d’entrer dans le magasin… c’était l’heure.

« Ah ! »

La femme qui était sortie de ce magasin avait fait entendre sa voix en me voyant.

Elle portait une armure révélatrice et une énorme épée, ressemblant ainsi à une guerrière orthodoxe.

« Agnès, hein. »

« Toi… que fais-tu ici ? »

Agnès, qui me détestait, me poignardait du regard.

« Comme tu peux le voir, je suis sorti me promener avec Hikari. »

« Bonjour, Agnès-oneechan. »

Hikari la salua innocemment et respectueusement avec une courbette.

« Ouais. Bonjour à toi aussi. »

« Que fais-tu ici ? Es-tu venue manger ? »

« Non… Je me posais juste quelques questions. »

« Des questions ? »

« À propos de ça. »

Agnès tourna le visage et pointa du doigt la plaque qui nous intriguait avec son pouce.

« J’ai reçu une demande, je suis en train d’enquêter à ce sujet. »

Dans la banlieue de Reiusu, je marchais aux côtés d’Agnès.

Il n’y avait rien d’autre que de la nature dans les environs, mais Hikari avait l’air d’en profiter comme d’habitude, en allant ici et là.

« Récemment, quelqu’un qui se fait appeler Empereur Mercury est apparu. »

« Heh〜 ? Une révolte ? Est-ce le clan Kanou ? »

Je me souvenais de Nana.

Nana avait déjà été traitée comme la princesse barbare, luttant contre Mercury dans le passé.

À ce moment je m’étais dit que peut-être ce clan était réapparu.

Cependant, Agnès secoua la tête.

« Non, c’est quelqu’un qui n’a aucun lien. Cette personne est soudainement apparue et a éparpillé des tracts dans la ville de Reiusu. »

« … Des tracts ? »

« Il y est écrit qu’il y a un défaut dans la monarchie de Mercury, que nous devrions introduire l’impérialisme. Il était également écrit dans ces tracts que l’Empire de Mercury serait établi avec Reiusu comme capitale impériale. »

« Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Ce n’est pas une révolte, mais seulement la distribution de tracts.

Je peux comprendre s’il y a eu un soulèvement, mais créer un empire en distribuant des tracts ?

{Kukukuku, ça semble si incompréhensible.}

Comme l’avait dit Éléanore, c’était incompréhensible.

Pourquoi t’amuses-tu autant de ça ?

… Mais je pouvais comprendre ce sentiment.

« L’empire… ce sera une cause de rébellion, donc tu vas l’écraser, hein ? »

« Eh bien, c’est… »

Agnès était perplexe.

« Aussi loin que j’ai cherché, je n’ai trouvé aucun signe de mouvements organisés. »

« Hein 〜 ? »

« Il semble que cela n’a été fait que par cette personne. Ce n’est pas quelque chose que l’on peut laisser passer, mais l’armée du royaume ne peut pas intervenir simplement pour s’occuper d’un individu. Alors… »

« La mission a été confiée à des aventuriers, hein. »

Agnès hocha la tête.

« Et quand je me suis renseignée, j’ai appris que cette personne vivait seule dans la banlieue. »

« Je vois. »

Agnès se dirigea vers elle et je l’avais suivie.

Au début, je ne l’avais suivie que sur un coup de tête, mais après avoir entendu cela, j’avais commencé à m’intéresser.

J’avais suivi Agnès, marchant côte à côte avec elle.

Notre conversation s’était terminée et le silence s’était installé.

Agnès marchait à côté de moi, tout en me regardant de temps en temps.

Ce silence était un peu gênant, je devrais…

« Papa. »

« Oui, qu’est-ce qu’il y a, Hikari ? »

« Uwa ! … Son ton a soudainement changé. Ça sonne doux. »

Quelqu’un murmurait des choses de mon côté, mais plus important encore, Hikari m’avait appelé, alors je ne l’avais pas du tout entendue.

« Uhm, tu sais ? O-chan a dit qu’elle voulait parler à papa de quelque chose. »

« Vraiment ? »

« Attends une seconde, d’accord ? Mumumumu〜〜... yaaa! »

Hikari avait gentiment serré ses petits poings puis avait fait une pose banzai.

Peu de temps après, la Dragon Chibi s’était transformé.

Elle était passée du stade de petite peluche mignonne à celui du dragon héroïque.

« Ne, neHumain. »

« Qu’y a-t-il, Olivia ? »

« Sa voix avait encore changé… cette fois, c’était celle d’une forte volonté. »

« Tiens, prends ça. »

« C’est quoi, ça ? »

« Des crocs de dragon… ce sont mes dents. J’ai un peu grandi grâce à Hikari, donc j’en ai fait pousser une nouvelle paire. »

« Hou »

« Elle a dit crocs de dragon !? », cria Agnès à côté de moi.

Bien que je n’aie pas entendu ce qu’elle marmonnait, je l’avais clairement entendue cette fois-ci.

« En sais-tu quelque chose, Agnès ? »

« Bien sûr ! C’est le matériel magique de plus haute qualité. Si une arme était faite avec ça… par exemple, une épée, cela deviendrait une épée indestructible. »

« C’est tout à fait incroyable. »

« Il semblerait que ce soit le cas. Je vais donner ça à l’Humain. »

« D’accord, merci. »

J’avais reçu ce cadeau, et pendant que j’y étais, j’avais serré Olivia dans mes bras et je l’ai embrassée.

Après avoir reçu un baiser profond, Olivia semblait heureuse, et son visage rougissait. Et elle reprit ensuite sa forme Dragon Chibi.

Hikari et Chibi Dragon, la paire mignonne continua à jouer ici et là.

J’avais gardé les crocs de dragon à l’intérieur de mon objet de triche, l’Entrepôt de dimension différente.

Mais en faisant ça, j’avais vu Agnès qui avait l’air d’avoir perdu sa mâchoire.

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

« Les crocs de dragon… elle a dit qu’elle a fait pousser une nouvelle paire… qui diable est-elle… ? »

« Je ne t’en ai pas parlé ? C’est Olivia, le Roi Dragon… ahhh, on l’appelait aussi le Dragon Rouge Olivia. »

« Ehhhhhhhhh !? Ce Dragon Rouge !? »

« Ouais. Elle est devenue comme ça après que je l’ai vaincue. Et, eh bien, elle a probablement grandi à nouveau. »

Olivia avait assez grandi pour avoir une nouvelle paire de crocs… de dents.

Elle pourrait peut-être revenir à sa forme de roi-dragon un jour, même sans l’aide d’Hikari.

« Veux-tu dire que tu as apprivoisé un dragon ? »

« Eh bien, c’est effectivement le cas. »

« Je ne le savais pas… »

Agnès avait l’air stupéfaite. Ses yeux s’étaient élargis et sa mâchoire était tombée.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Et qui deviendra le nouvel empereur, suspense 😂

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire