Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken – Tome 10 – Chapitre 276

Bannière de Kujibiki Tokushou: Musou Haremu ken ***

Chapitre 276 : Une importante charade

« Uu ... nn »

Caroline qui dormait paisiblement ouvrit les yeux.

Elle ouvrit les yeux et regarda fixement le plafond... mais ce fut seulement pour un instant.

Elle sauta hors de son lit comme si cela avait été déclenché par quelque chose.

« Dieu ! »

Elle cria d’une voix désespérée en regardant autour d’elle.

« Ne t’inquiète pas, je suis là. »

« Ahh ! Dieu merci... »

Caroline m’avait trouvé et avait montré un clair soulagement.

« As-tu bien dormi ? »

« O-Oui. »

« Je vois. À partir de maintenant, tu devras dormir correctement. »

« Mais je veux entendre Dieu... »

« Ne t’inquiète pas, je serais à tes côtés quand tu te réveilleras. Plus important encore, tu devras prendre soin de toi. »

« Oui. »

Caroline me regardait droit dans les yeux.

Elle semblait attendre que je lui parle, ne disant rien d’important... du moins c’était comme ça.

Ses yeux semblaient forts alors qu’elle me regardait sans qu’elle dise quoi que ce soit.

{Il semblerait qu’un chien attende que son propriétaire l’emmène faire une promenade.}

Le chuchotement d’Éléanore m’avait étrangement convaincu.

Même un chien bien dressé, si son propriétaire se présentait avec sa laisse, serait excité et se mettrait parfois à aboyer.

Alors qu’elle me regardait, les yeux de Caroline me firent ressentir quelque chose de similaire.

Cela me donnait envie de répondre à ses attentes.

« Il y a quelque chose que je veux te dire. Rassemble tout le monde à la chapelle. »

« Oui ! »

Les yeux de Caroline étaient remplis de plus d’attentes et elle se précipita hors de la pièce.

Je cachai mon apparence avec mon Aura de camouflage et quittai la pièce un instant plus tard pour lui dire l’oracle.

Le fait que Caroline se soit réveillée et qu’un oracle allait être donné immédiatement s’était répandu, alors les gens s’étaient rassemblés dans la chapelle.

Vu le fait qu’on leur avait dit qu’il y aurait un oracle, plus de gens étaient venus par rapport à hier.

Je m’étais tenu devant Caroline qui avait prié dans la même position qu’hier et avait attendu un moment. Après avoir vu que la plupart des gens s’étaient rassemblés, j’avais ouvert ma bouche.

[Caroline]

« Dieu ! »

Les environs avaient été agités. C’était si fort que les voix ordinaires étaient devenues de simples bruits.

Cependant, ce n’était pas pertinent pour Caroline qui pouvait seulement entendre la voix de Dieu.

J’avais parlé à Caroline de Sybil, lui disant de la mettre sous la protection de l’église et de l’aider.

L’histoire de cette femme et de son utilisation de sa propre richesse pour éduquer les enfants des villages pauvres appelait à l’empathie et avait immédiatement recueilli le respect.

Ajoutant au fait qu’elle était remarquée par Dieu, l’église avait immédiatement pris des mesures pour l’abriter.

Le jour suivant.

Après le petit déjeuner, je m’étais reposé dans le salon pendant un moment.

J’avais attrapé Miyu et j’avais MofuMofu avec elle, en chargeant mon énergie.

« Papa. »

Hikari et Chibi Dragon entrèrent dans le salon.

« Quel est le problème, Hikari ? »

« Papa est-il aussi occupé aujourd’hui ? »

« Je prévois d’aller aussi chez Caroline aujourd’hui. Elle travaille depuis hier, alors je prévois de regarder s’il y a des résultats. »

« Oh. Est-ce qu’Hikari peut y aller aussi ? »

« Bien sûr que tu peux. »

J’avais tapoté la tête d’Hikari.

« Il peut être nécessaire d’utiliser la force si la situation commence à bouger. Dans ce cas, c’est rassurant si Hikari est aussi là. »

« Vraiment ? »

« Bien sûr. »

{Je devrais être suffisant}

« Si c’est juste toi, peu importe la force que tu as, 99 % sont tes limites. C’est seulement quand Hikari est là avec toi que nous pouvons atteindre les 100 %. »

« Oui ! Hikari fera de son mieux pour Papa~ ! »

« Oui. »

Je caressai plus fort la tête d’Hikari.

Ma fille bien-aimée était si mignonne. Elle était si mignonne que ça me donnait envie de lui caresser la tête comme ça toute la journée.

{Hmph... tu devrais te sentir chanceux qu’Hikari soit ta fille.}

« Bien sûr. S’il arrive un moment où quelqu’un décrit Hikari comme un échec en tant que fille, je vais le jeter en enfer et... »

{Je ne voulais pas dire ça... Je dis qu’elle est tombée à cause de ça plus tôt.}

« Hein ? Que murmures-tu ? »

Normalement, il n’y avait rien qui m’était inconnu grâce à mon audition 777x, mais seule la voix d’Éléanore n’avait pas été affectée par l’ouïe, alors il y avait parfois des moments où je n’entendais pas ce qu’elle chuchotait.

Eh bien, il ne devrait pas y avoir de problème si c’était les mots qu’Éléanore murmurait. C’était aussi une femme capable. Si cela était nécessaire, elle le dira assez souvent pour que je l’entende.

« Ehehe~... »

J’avais continué à caresser la tête d’Hikari jusqu’à ce que nous soyons partis.

[Disparu ?]

Je m’étais téléporté à l’église d’Ainon et j’avais reçu le rapport de Caroline, car elle était entourée de croyants comme hier.

« Oui. Hum... »

Caroline regarda autour d’elle comme pour chercher quelqu’un, puis arrêta son regard sur un homme.

L’homme que Caroline regardait semblait troublé. Caroline pencha la tête dans la confusion.

[Dis-lui de parler. J’écoute]

« Dieu a dit qu’il écoute. »

Après avoir entendu Caroline, l’homme avait commencé à parler.

« Hier, nous avons envoyé des gens dans tous les villages que visite Sybil, mais elle a disparu depuis trois jours après avoir quitté Amphi. Ils ont dit que d’habitude, elle se dirigeait vers Coza, mais les gens de Coza pensaient que c’était étrange puisque Sybil n’est pas venue à Coza. »

[Avez-vous enquêté entre Amphi et Coza ?]

« Avez-vous enquêté entre Amphi et Coza ? »

« Nous enquêtons maintenant. »

J’avais réfléchi pendant un moment.

C’était un accident, donc c’était facile tant que l’accident avait été résolu.

Il n’y avait qu’un seul problème.

C’était si en ce moment Sybil était déjà morte.

Je voulais utiliser l’accident pour augmenter la réputation de Caroline, alors je voulais l’amener et résoudre l’affaire devant les croyants.

Je pouvais résoudre presque n’importe quel accident, à moins qu’elle soit déjà morte.

Si, par hasard, elle était déjà morte et que j’avais amené Caroline, sa réputation allait baisser de façon drastique. Dans ce cas, il valait mieux ne pas l’amener.

Ça faisait trois jours qu’elle avait disparu.

Cela dépendait de la façon dont vous regardiez cette durée.

Sur le chemin de montagne de Chiye entre Amphi et Coza.

Caroline avait avancé à travers le chemin de montagne tout en étant protégée par de nombreux croyants. Son apparence ressemblait à celle de Mélissa.

Un serviteur de dieu mieux classé était protégé par les croyants ordinaires. Cependant, leurs yeux et leurs expressions étaient pleins de confiance et de conviction, comme s’ils voulaient la protéger à tout prix.

En ce sens, Caroline suivait le même chemin que Mélissa.

Je marchais loin devant ce groupe.

Après avoir réfléchi, j’avais décidé de faire venir Caroline et les croyants.

Au lieu de cela, je devais aller loin devant eux, et dans le pire des cas... en d’autres termes, si Sybil était morte, j’allais la cacher avec mon Aura.

{Elle ne devrait pas être morte}

« Sur quoi te bases-tu pour dire cela ? »

Je lui avais répondu en entendant Éléanore dire cela avec un ton affirmatif.

{C’est parce que celle qui tu as parlé de ce cas est Rica. Je ne crois pas que cette femme ferait une telle erreur.}

« Tu as une si haute estime pour Rica. »

{Je ne parle pas de ça. Bien que je ne dise pas le contraire, c’est une information qui est donnée par ta femme. Si oui, alors l’une d’entre elles doit être remarquablement belle.}

« Ce n’est pas tout pour décrire une femme capable. »

{Rica a aussi de sa fierté de femme.}

« Hmm ? »

Il était difficile de juger quel genre de fierté avait été mentionné ici.

{Je vais le dire d’une manière différente. Sybil doit être une femme qu’on t’offre pour devenir la tienne.}

« Eh bien, ça pourrait être vrai »

À ce moment-là, Rica n’avait rien dit, mais je le pensais, à en juger par ce qu’elle faisait récemment.

Ou plutôt, si ce n’était pas le cas, elle n’aurait peut-être pas mentionné cela.

{Si c’est le cas, il n’y a aucun moyen qu’elle la laisse mourir. À tout le moins, elle aurait dû prendre des garanties.}

« Je vois. »

Tout en étant convaincu par les paroles d’Éléanore, j’avais complètement contrôlé mes sens pour chercher. Je m’étais concentré sur le chemin de la montagne, pour ne pas manquer le moindre indice.

Soudainement, j’entendis une faible voix du côté du chemin de montagne.

Je m’étais arrêté pour écouter, c’était une voix humaine.

J’avais regardé dans la direction où j’avais entendu la voix. C’était sur le chemin de montagne, là où des murs de terre s’étiraient.

Mais.

« Cette partie a l’air neuve. »

{Hum. Regarde ci-dessus aussi}

{Ah ! Le mur est tombé}

J’avais levé les yeux comme on me l’avait dit.

Et juste comme Hikari l’avait dit, la montagne avait l’air d’être partiellement effondrée.

« En d’autres termes, le mur s’était effondré pour se fermer en... »

{Quelque chose vient d’en haut !}

« ... !! »

J’avais réagi en entendant la voix d’Éléanore et je frappais en dégainant l’Épée Démoniaque.

Je frappais en traçant un arc de cercle au-dessus de ma tête.

Quelque chose venait depuis les airs, ce n’était pas à la vitesse d’une chute libre, donc j’avais instinctivement contré l’attaque en utilisant l’Épée Démoniaque.

Il y avait aussi de la terre et du sable parmi les choses qui tombaient. L’« ennemi » s’était caché dans ceux-ci quand il avait attaqué.

La frape d’Éléanore avait évité la terre et le sable et les avait coupés en deux.

Cette chose qui avait été coupée en deux sans même lui permettre de crier ressemblait à un singe d’une taille plus grande qu’un gorille de montagne.

« C’est quoi ce truc ? »

{Qui sait ?}

{Un singe Moz. C’est un monstre qui attaque les humains et les animaux, les enterre vivants et les préserve comme nourriture}

« Tu le savais, Hikari ! »

Cela m’avait vraiment surpris.

{Ehehe~, O-chan me l’a maintenant dit}

« O-chan... Olivia, hein. »

{Oui ! Depuis mon retour du passé, je peux toujours rester avec O-chan}

{Elle est maintenant familière d’Hikari}

Éléanore l’avait ajouté et j’en étais convaincu.

« Je vois. Nous avons découvert quelque chose de nouveau à nouveau. En d’autres termes, Sybil est enterrée ici vivante, préservée, aussi fraîche qu’elle puisse être, et il nous a attaqués afin qu’il puisse nous faire la même chose. »

{Cela semble être le cas. J’ai aussi réalisé quelque chose de nouveau}

« Quoi ? »

{Parce que tu l’as vaincu sur un coup de tête, tu ne peux plus élever la réputation de Caroline}

« Mu ! »

Je ne pouvais pas m’empêcher de plisser mes sourcils. J’avais entendu le rire « Kukuku » d’Éléanore dans ma tête.

Maintenant qu’elle l’avait mentionné.

C’était si soudain que je ne pouvais pas m’empêcher de le vaincre, mais ce n’était pas bon.

Non, ça me convenait de le vaincre.

Mais j’aurais dû le faire quand Caroline était là.

J’aurais dû le faire pendant qu’elle était présente, dans le meilleur des cas, le Singe Moz l’aurait attaquée et l’aurait vaincue alors qu’elle était cachée par mon aura de camouflage, faisant comme si elle avait la protection de dieu.

C’était le meilleur des cas.

Toutefois...

« Bon sang, je ne sens pas la présence de quelque chose de similaire à proximité »

{O-chan m’a dit que le Singe Moz aime vivre seul. Elle m’a dit que c’est pour ça qu’il conserverait beaucoup de nourriture}

« Muu ... »

Je ne pouvais pas m’empêcher de gémir.

Ce n’était pas comme s’il y avait un problème si cela continuait. Je pouvais juste donner un « oracle » pour creuser le mur quand Caroline passera ici avec les croyants.

C’était aussi bien, mais.

« Après avoir découvert l’existence de ce monstre, cela m’a donné des regrets »

{On ne peut plus rien y faire. Ce qui est fait est fait. Tu devras te compromettre}

« C’est vrai... »

{Ne~, ne~, Papa. O-chan dit qu’elle veut être utile}

« Vraiment Olivia ? »

{Oui !}

Olivia voulait être utile... ?

Qu’est-ce qu’elle voulait dire ? Je ne comprenais pas vraiment.

Je ne comprenais pas, mais.

C’est Olivia.

Si c’était le cas.

« Entendu. Je vais la laisser faire. »

{Oui !}

Après qu’Hikari avait dit cela heureusement, j’avais presque à nouveau réagi.

L’Épée Démoniaque Hikari, une énorme puissance avait volé vers le ciel depuis sa lame.

Je ne pouvais pas m’empêcher de regarder ça fixement. Même si on me l’avait dit à l’avance, c’était un pouvoir énorme.

Pendant que je réfléchissais à ce que c’était, j’avais entendu des voix et des pas venant de l’arrière.

C’était le groupe de Caroline.

Je m’étais rapidement enveloppé de mon aura de camouflage avec le cadavre du Singe Moz.

Les voix du groupe se rapprochaient progressivement. Finalement, ils étaient passés devant moi.

Je n’avais pas bougé, car j’avais dissimulé mon apparence.

Je ne pouvais pas bouger d’abord, je ne pouvais qu’attendre Olivia.

{ ... regarde au-dessus}

J’avais encore entendu la voix d’Éléanore.

Elle semblait beaucoup plus calme que du temps avec le Singe Moz, mais son ton était un peu plus grave.

Quelque chose vint d’en haut. J’avais dégainé Éléanore et l’avais bloqué.

« Huh! »

« Kyaaaaa !! »

« Que se passe-t-il !? »

La montagne avait tremblé et les croyants avaient paniqué.

L’instant suivant, un dragon était tombé du ciel et avait atterri.

C’était un dragon aux yeux rouges et aux écailles sombres, enveloppé d’une aura sinistre. C’était un dragon maléfique.

Ces deux mots étaient apparus dans mon esprit.

Bien que son aspect ait l’air menaçant, j’avais tout de suite su que c’était Olivia.

C’était parce que sa présence était comme si elle venait de l’addition d’Olivia et Hikari, et qu’elle était ensuite divisée par deux.

« D-Dragon !? »

« Hiiiiiiiiiiii !! »

« P, Pourquoi dans un tel endroit ? »

Ils avaient paniqué. Un tiers des croyants avait immédiatement essayé de s’enfuir.

Ils ne pouvaient pas être blâmés, car Olivia était effrayante en ce moment.

Olivia qui avait cette apparence avait changé avec les pouvoirs d’Hikari. Elle avait regardé comme si son paramètre de stats « terreur » était maximisé.

Dans la main... les griffes d’Olivia, un humain avait été saisi.

C’était quelqu’un que je n’avais jamais vu auparavant. J’avais réalisé quelque chose et j’avais rapidement regardé les murs de la montagne.

L’endroit qui semblait avoir été creusé était l’endroit où j’avais entendu la voix qui gémissait plus tôt.

{Elle l’a déterrée en même temps qu’elle a atterri}

{O-chan, elle a dit qu’elle sera la méchante}

Olivia avait soudainement souri... l’instant d’après, elle cracha quelque chose de sa bouche.

Les gens que Caroline avait amenés avec elle avaient couru avec panique.

Je m’étais retrouvé entre Caroline et Olivia et je l’avais bloqué en utilisant Éléanore.

[Ku !]

C’était puissant, c’était incroyablement puissant.

Un trou énorme avait été fait dans les murs de la montagne ce qui démontrait qu’elle était forte.

L’attaque d’Olivia était suffisante pour me faire remémorer sa force quand elle était un dragon rouge.

D’un autre côté, grâce à moi, je l’avais bloqué.

« D-Devant Lady Caroline... »

« C’est un miracle, c’est un miracle ! »

« La protection de Dieu est sur nous ! »

Les croyants avaient applaudi.

J’avais rapidement dit à Caroline.

[Caroline]

« Oui ! »

[Tu n’as pas besoin de bouger. Reste juste là]

« Oui ! »

Caroline fit un énorme signe de tête.

Bien qu’ils ne savaient pas de quoi Caroline et moi parlions, voir l’expression de Caroline était suffisant pour que les croyants soient soulagés.

Olivia avait fait un tour et avait balancé sa queue.

Sa queue qui était plus grande que le pilier de ma maison avait attaqué Caroline.

Je l’avais arrêté en utilisant l’Épée Démoniaque, mais les ondes de choc avaient fait s’effondrer la montagne.

Elle ne se retenait vraiment pas. Olivia était probablement sérieuse.

Olivia attaquait sérieusement.

[... Quelle femme capable]

J’étais devenu heureux tout en combattant Olivia.

Contre l’assaut d’Olivia, j’avais répondu avec Éléanore et Hikari, en utilisant les pleins pouvoirs de la mère et de la fille Épées Démoniaques.

De leur côté, cela devait ressembler à un combat étrange.

Le dragon maléfique attaquait Caroline, ses attaques étaient suffisantes pour faire trembler la montagne et fendre la terre, mais aucune n’atteignait Caroline, comme si elles étaient bloquées par une puissance mystérieuse.

Caroline avait placé ses mains ensemble et avait commencé à prier. Voyant cela, les autres croyants avaient commencé à prier.

Caroline était protégée par Dieu. Cette reconnaissance semblait s’être répandue parmi eux.

Voyant cela, les attaques d’Olivia étaient devenues encore plus intenses.

Olivia était vraiment une femme capable. Elle ne s’était pas retenue du tout, déclenchant des attaques encore plus puissantes.

Et pour bloquer ça, j’avais besoin de la combattre sérieusement. Si je perdais mon attention même une seconde, Olivia pourrait me vaincre.

Plus Olivia se battait sérieusement, plus la réputation de Caroline s’améliorait.

Sachant cela, Olivia attaquait sérieusement sans se retenir.

Et c’était pourquoi.

[Finissons-en avec la prochaine attaque. Éléanore, Hikari]

{Oui}

{Oui !}

Je ne pouvais pas faire durer le combat plus longtemps.

Avait-elle senti mes forces monter en flèche ? Olivia ouvrit ses mâchoires, pleines de crocs acérés, assez larges pour avaler Caroline et le reste.

J’avais contre-attaqué en utilisant Éléanore et Hikari.

À l’instant où le dragon maléfique allait mordre Caroline, sa tête fut emportée par les attaques.

Une seconde plus tard, des cris de joie avaient été suscités par les croyants.

J’avais doucement attrapé Sybil qui tombait d’Olivia qui avait disparu (revenant à l’intérieur d’Hikari).

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Ethan Nakamura

    Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire