Kimi to Boku no Saigo no Senjo – Tome 1 – Chapitre 1 – Partie 11

Bannière de Kimi to Boku no Saigo no Senjo ***

Chapitre 1 : Le Garçon et la Sorcière

Partie 11

Il s’agissait de quelque chose qu’il n’avait jamais expérimenté jusqu’à ce jour. Un frisson parcourut sa colonne vertébrale à tel point qu’il pouvait amplement faire une telle déclaration. Et Iska se débarrassa de toutes les autres pensées alors qu’il sautait en l’air afin de prendre une certaine distance.

« Je vous le ferai bientôt savoir. Goûtez-le à l’aide de votre corps, » déclara la nouvelle arrivante.

─ La Grande Calamité de la Glace ─

En un clin d’œil, l’atmosphère, les arbres, le sol, tout ce qui était visible furent enveloppés dans une brume blanche comme s’il s’agissait d’une illusion. La vision cinétique d’Iska avait été envahie par cet instant, et après ce spectacle, tout le « monde » se trouvant devant ses yeux avait été recouvert par l’éclat blafard de la glace.

« Wôw !? » s’exclama-t-il.

Une vague de froid intense avait parcouru son cou ainsi que son bras. La glace et la neige se mêlaient au vent, et en un instant sa main et ses pieds furent assaillis par un intense frisson.

... S’il sautait dans les airs, ressentirait-il toujours un tel froid !?

... Est-ce que ce froid se trouvait uniquement présent au niveau du sol !?

Les bruits de pas marchant sur la glace retentirent dans l’air glacial. Debout au sommet d’une montagne de glace se trouvant en dessus de la mer d’arbres se trouvait une jeune femme portant des vêtements royaux. Une coiffe luxueuse dissimulait son visage, et sa voix semblait étonnamment jeune.

« Rin, as-tu été blessée ? » demanda la nouvelle arrivante.

« Mademoiselle Alice ! » répondit Rin.

La sorcière en tenue de femme de ménage leva les yeux vers la fille nommée Alice. Elle avait une expression enjouée et lumineuse et une voix qui faisait penser qu’elle était une personne totalement différente de quand elle avait affronté Iska. Et probablement qu’elle ne montrerait pas une telle réaction si de simples renforts étaient arrivés afin de l’aider.

... Foi absolue et révérence.

... Peu importe la crise, peu importe la situation désespérée dans laquelle elle se trouvait, si cette femme se trouvait là, elle pourrait le surmonter. Voilà le genre d’expressions que la femme de ménage faisait en ce moment !

Entre temps, Iska avait atterri sur la glace.

« Est-ce une plaisanterie ? » Le long soupir d’Iska se transforma en un éclair en une brume blanche.

Tout le terrain à portée de vue était recouvert par de la neige et de la glace. Même les arbres et les buissons se trouvant dans les environs... tout ce qui se trouvait dans son champ de vision s’était uniformément transformé en glace.

Cela lui donnait l’impression de se retrouver en pleine ère glaciaire. Pour couronner le tout, tout cela s’était produit pendant l’instant où Iska avait bondi dans les airs. Quelle quantité d’air froid avait-elle libérée afin d’accomplir un tel exploit ?

... Et s’il n’avait pas immédiatement bondi à cet instant-là ?

... Iska serait également scellé dans un bloc de glace sans pouvoir résister face à la suite des événements.

« Mademoiselle Alice, veuillez faire attention. Je ne comprends pas comment cela fonctionne, mais l’épée maniée par cet homme semble être capable de couper et d’isoler les Sortilèges d’Étoile, » déclara Rin.

« Rin, merci beaucoup, » répondit Alice. « Cependant, ce n’est qu’un détail insignifiant, n’est-ce pas ? »

« Hein !? » s’exclama Rin.

« Si mon attaque venait à le toucher, alors cette épée, ou quoi que ce soit d’autre, ne serait d’aucune importance, » répliqua Alice. « Je suis surprise que vous ayez été capable d’esquiver ça. »

Caressant avec douceur la tête de la fille appelée Rin, la nouvelle sorcière tourna son attention vers Iska.

... Des vêtements royaux couverts de belles décorations.

... Le voile qui dissimulait son visage était également magnifique.

Dans un sens différent vis-à-vis de la fille nommée Rin, son apparence était également inadaptée pour le champ de bataille. Sa tenue se détachait comme le nez au milieu de la figure, et cela s’appliquait également au couvre-chef qu’elle utilisait pour masquer son visage. C’était comme si elle confessait clairement qu’elle était quelqu’un d’important dans la Théocratie de la Maison Impériale Nébulis.

« Cependant, Rin, les résultats sont bien meilleurs que nous puissions le demander. Bon travail d’avoir été capable de me faire gagner du temps, » déclara Alice.

« Du temps ? » demanda Rin.

« Maintenant, je me demande juste ce qui se trouve derrière moi ? » demanda Alice.

La fille en vêtements royaux avait indiqué ce qui se trouvait derrière elle. Et derrière elle, au-delà du paysage gelé de la mer d’arbres...

« ... Le Réacteur de Puissance !? »

Ce qui était entré dans le champ de vision d’Iska fut le Réacteur de Puissance qui était actuellement gelé dans un énorme bloc de glace. Bien qu’étant assez éloigné pour que ce soit un peu flou, il pouvait clairement l’identifier à vue. Ce Réacteur de Puissance d’Armement qui avait une apparence non raffinée et imposante semblait comme renaître sous l’apparence d’un glaçon de cristal qui brillait sous la lumière du soleil. Et alors...

« Effondrement ! » Après que cet unique mot fut prononcé par la jeune fille portant des vêtements royaux, comme s’il avait été déformé par un piétinement, le glaçon s’était lui aussi déformé avant de se briser en d’innombrables morceaux tout en produisant un rugissement au cours de tout ce laps de temps.

« ... Ainsi, depuis le début, c’était votre but ? » demanda Iska avant de serrer fermement sa mâchoire.

Mismis, Jhin et Néné se dirigeaient vers la ligne de front où les soldats impériaux étaient engagés dans une bataille contre les Unités des Esprits des Étoiles. La zone où se trouvait Iska était à mi-chemin jusqu’à la ligne de front. Cependant, le but de l’ennemi était de pouvoir effectuer une attaque directe sur la base elle-même.

« Êtes-vous en train de dire que vous avez attaqué la base stratégique impériale toute seule ? » demanda Iska.

« Si c’est bien le cas, est-ce un problème ? » répliqua Alice.

Ses vêtements royaux n’avaient pas une seule tache sur eux, et encore moins la terre qui les maculait. Il aurait dû y avoir une unité en défense qui était restée afin de protéger la base impériale. Si une sorcière apparaissait là-bas, il ne serait pas étrange pour ces défenseurs de l’entourer et de faire pleuvoir une pluie de balles afin de la neutraliser. Mais tout de même...

« Aah, il y a un problème. Et c’est vous qui l’êtes, » alors qu’elle parlait à travers son masque, Iska pouvait sentir un regard rempli d’une froide hostilité. « En vérité, je comptais capturer une douzaine de prisonniers dans cette base. Mais maintenant, nous sommes incapables d’analyser les dernières armes conçues par l’Empire. De plus, si je ne m’étais pas immédiatement, Rin aurait été prisonnière. »

« ..., » Iska ne sut pas quoi dire face à ça.

« Mais maintenant, je me pose une question. Comment quelqu’un qui n’est même pas un Saint-Apôtre a-t-il pu ainsi dominer Rin... ? » demanda-t-elle.

En réponse à la question de la Mage des Étoiles, la réponse choisie par Iska fut une réponse qui pourrait être considérée comme une déclaration de guerre. « Je suis venu ici afin de vous capturer. »

« Me capturer ? Je me demande bien qui vous êtes pour dire ce genre de chose. Si vous ne voulez pas goûter la douleur de la glace et de la neige bien plus terrifiante que la mort, alors c’est vous qui devriez... »

« Rendez-vous, » déclara Iska.

« Rendez-vous, » déclara Alice.

Dans ce monde d’un blanc brillant, le jeune homme brandissant une épée et la jeune femme en tenue royale avaient tous deux fait la même déclaration.

« ... Épéiste de l’Empire, pourrais-je entendre votre nom ? » demanda Alice.

« Iska, » répondit Iska.

Tout en agrippant ses deux épées, Iska avait répondu en toute honnêteté. Il y avait la possibilité qu’elle puisse connaître son identité en tant qu’ancien Saint Apôtre à partir des données de ses précédents combats. Cependant, Iska ne s’inquiétait pas vraiment à ce propos.

« Et vous ? » demanda Iska.

« Aliceliese Lou Nebulis IX. Vous devriez déjà l’avoir réalisé, n’est-ce pas ? La Mage des Étoiles que l’Empire a surnommée la “Sorcière de la Glace de la Calamité” n’est autre que ma personne. » Répondit Alice.

La jeune femme se tenait debout sur d’énormes cristaux de glace. Son couvre-chef incrusté de lapis-lazuli cachait totalement son visage. Mais la voix qui resonnait à travers la mer d’arbres était digne et claire, et était remplie d’un sentiment de pureté et d’intégrité qui lui donnait l’air d’être une noble.

« Et donc..., avez-vous acculé tout seul cette Unité des Esprits des Étoiles de Nébulis ? » demanda Alice.

« Et donc..., dites-vous que vous avez détruit le Réacteur de Puissance d’Armement de l’Empire toute seule ? » demanda Iska.

Le jeune homme et la jeune femme s’étaient exprimés en même temps.

« ... Vous avez raison, » le premier à hocher la tête fut le jeune épéiste.

À une petite distance de l’endroit où Iska se tenait se trouvaient deux Mages des Étoiles portants des armures pare-balles par-dessus leurs robes. Ils semblaient profondément endormis.

« Qui êtes-vous ? » demanda Alice. « Comment un soldat qui ne fait pas partie de l’unité des “Saints-Apôtres” sous la supervision directe de l’Empereur, et qui en plus n’est même pas un haut gradé peut-il totalement submerger une Unité entière des Esprits des Étoiles de Nébulis ? Dites-le-moi ! »

« C’est ce que j’aimerais bien vous dire. Mais avant ça..., » commença à dire Iska. « En plus de vous rendre toute seule jusqu’à la base de l’Empire, vous avez franchi les défenses et vous avez détruit le Réacteur de Puissance..., ce n’est nullement quelque chose qu’un Mage des Étoiles de puissance moyenne puisse faire. »

Voici ce qu’avaient déclaré la jeune femme connue sous le nom de la Sorcière de la Glace de la Calamité et le jeune épéiste qui se regardaient tous deux et qui répliquaient l’un envers l’autre.

La mer d’arbres était gelée par la neige et la glace dégageant un froid qui faisait penser à l’âge de glace des temps anciens. Loin à l’arrière d’eux se trouvait le Réacteur de Puissance d’Armement qui avait été brisé en morceaux. L’armure en acier avait été incapable de résister à la pression provoquée par les températures extrêmement basses qui approchait du zéro absolu et elle s’était émiettée en petits fragments. Il avait été incapable de conserver sa forme originale après avoir été écrasé alors qu’il était complètement congelé.

... Et c’était l’œuvre de la Sorcière de la Glace de la Calamité.

... En plus, c’était peut-être la première fois qu’Iska voyait un Sortilège d’Étoile d’une telle ampleur.

Elle était dans une dimension totalement différente des autres Mages des Étoiles. Même si l’on avait mis ensemble dix Mages des Étoiles qui utilisaient tous le même système de glace, ils seraient probablement incapables de créer de l’air glacial sur une région si répandue et avec une telle intensité.

Cependant, c’était exactement pourquoi Iska était convaincu de ce qu’on lui avait dit. Si la Sorcière de la Glace de la Calamité était dotée d’un si monstrueux Esprit des Étoiles, alors elle faisait sans aucun doute partie de la lignée de Nébulis. Elle était sans aucun doute très proche de la lignée actuelle de la reine Nébulis.

« Qui êtes-vous ? »

« Qui êtes-vous ? »

Demandèrent les deux opposants.

L’Utopie Mécanisée, la carte maîtresse en acier trempé de l’Empire — le Successeur de l’Acier Noir, Iska.

Le Paradis des Sorcières, la sorcière la plus remarquable de la Théocratie de la Maison Impériale Nébulis — la Sorcière de la Glace de la Calamité, Alice.

Les deux protagonistes de ce combat avaient agi au même instant.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Un commentaire

  1. Merci pour cette partie.
    Et nous y revoilà.

Laisser un commentaire