Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 6 – Histoire courte en prime 6

Bannière de Genjitsushugisha no Oukokukaizouki ☆☆☆

Histoire courte en prime : L’analyse d’hypothèses connue sous le nom d’éléments de paramétrage écartés

*Note : Cette histoire n’a rien à voir avec l’histoire principale. Désolé.

« ... Il y en a beaucoup, c’est sûr, » déclara Liscia. « Bien plus que prévu. »

« Cela démontre à quel point la principauté est sérieuse. »

Alors que Liscia et moi nous nous tenions sur les murs d’Altomura, nous pouvions voir les forces de la Principauté d’Amidonia avancer vers nous. Les 30 000 soldats de l’armée de la principauté, qui s’étaient installés à Elfrieden pour profiter de la discorde entre les trois ducs et moi, avançaient du sud vers la région fertile d’Altomura, productrice de céréales.

Nous venions à peine d’abattre les trois ducs, et notre force principale, l’Armée Interdite, était en train d’absorber l’Armée dans le Duché du Carmin et d’être réorganisée pour devenir la Force de Défense Nationale. La Force de Défense Nationale nouvellement réorganisée ne viendrait pas ici, mais lancerait plutôt une contre-invasion vers le nord et s’emparerait de la capitale de la principauté, Van.

C’est pourquoi Altomura n’avait qu’une garnison locale de cinq cents soldats et une force de deux mille marines sous le commandement de l’Amiral Excel de la Marine. Il fallait arrêter les 30 000 hommes de la principauté avec seulement 2 500 soldats et gagner du temps jusqu’à ce que la force principale puisse commencer sa contre-invasion.

« Ça va être une bataille difficile, » déclara Liscia.

« Nous le savions déjà. C’est pour ça qu’on a apporté ce truc, n’est-ce pas ? » déclarai-je.

Nous nous étions retournés pour regarder la masse d’argent métallique et brillante d’un dragon mécanique massif. Créé par la fierté de notre royaume, la Surscientifique Genia Maxwell, c’était Mechadra. C’était une arme avec une armure imperméable aux canons, et elle avait une protection de Type-10 intégrée à sa structure qui détournait les attaques magiques, mais aucune fonction qui la faisait bouger. C’était un éléphant blanc, sans autre but que d’agir peut-être comme un épouvantail géant. Cependant, ma capacité, le Poltergeist Vivant, avait été capable de la déplacer.

« Votre Majesté, les choses sont prêtes de mon côté, » appela Aisha.

« Les marines sont prêts à partir à tout moment, » ajouta Juna.

Le plus grand guerrier du royaume, Aisha, et la chanteuse qui étaient aussi un commandant dans la Marine, Juna, étaient arrivés. Elles s’étaient toutes les deux présentées comme ça. Si nous envoyions le Mechadra dehors, il était garanti qu’il sèmerait la confusion dans les rangs de la principauté. Pendant ce temps, Aisha et les Marines se dirigeraient vers la porte arrière, puis feraient une grande boucle pour couper les lignes de ravitaillement de l’ennemi par l’arrière.

J’avais hoché la tête aux deux femmes. « D’accord. Eh bien, commençons. »

« « Oui, Sire ! » »

En regardant Aisha et Juna se mettre à courir, j’avais essayé d’entrer dans le « cockpit » du Mechadra. C’est là que c’était arrivé. Soudain...

« Souma ! » Liscia avait crié mon nom et m’avait fait m’arrêter.

Je m’étais retourné pour regarder et Liscia s’était jetée sur moi et m’avait enlacé.

« L-Liscia ? »

Après l’avoir attrapée, trébuchant légèrement, Liscia déclara d’une voix tendue. « Euh, écoute... Je suis désolée de t’avoir fait participer à une bataille comme celle-ci. »

Elle avait les larmes aux yeux. Ses yeux humides étaient pleins de larmes de culpabilité quant au fait de m’avoir arraché de mon pays natal, et de m’avoir quand même fait me battre au nom de ce pays. Elle avait dû l’enfouir dans son cœur pendant tout ce temps.

Je ne voulais pas que Liscia me regarde comme ça, alors j’avais mis une main sur sa tête. « Ne fais pas cette tête. Je suis le roi maintenant, et il y a des choses que je dois faire. »

Liscia continuait à s’inquiéter. « Mais s’il t’arrivait quelque chose... Je... Argh ! »

Je l’avais serrée dans mes bras. Tandis que j’enlaçais son corps, qui malgré toute sa force était assez délicat, je lui tapotai doucement l’arrière de la tête.

« Ce n’est pas grave. Le Mechadra et moi ne perdrons pas. »

« Souma.... »

« Alors, attends-moi. Je les renverrai faire leurs valises, puis je reviendrai à tes côtés, » déclarai-je.

« ... C’est vrai ! »

J’avais relâché Liscia et j’étais entré dans le cockpit. Puis, alors que je m’asseyais sur mon siège, j’avais appuyé mes mains sur les côtés du cockpit, transférant l’une de mes consciences dans le Mechadra.

Dans l’instant qui avait suivi, le Mechadra commença à bouger comme s’il avait sa propre volonté, et fit un rugissement mécanique

OK... Allons-y, Mechadra.

« Ici Souma Kazuya avec le Mechadra, lancement. »

 

***

 

« ... Attends, hein ? »

Quand j’avais ouvert les yeux, j’étais dans le bureau des affaires gouvernementales à Parnam.

Devant moi, il y avait une montagne de paperasse à feuilleter. Oui... comme d’habitude.

J’avais l’air de m’être assoupi en faisant de la paperasse. J’avais l’impression de regarder un rêve assez réaliste depuis longtemps, mais... Je ne me souvenais pas des détails.

C’est comme ça que sont les rêves.

Quand je m’étais étiré, Liscia, qui faisait de la paperasse avec moi, m’avait regardé avec un regard mystifié.

« Est-ce que ça va ? Si tu es fatigué, tu devrais te reposer, tu sais ? » déclara-t-elle.

Liscia se souciait de mon bien-être, mais je lui avais dit avec un sourire forcé : « Non, ce n’est rien. Je me suis assoupi et j’ai fait un rêve bizarre. »

Explication : C’est à quoi ressemblerait l’histoire si toutes les limites avaient été enlevées et que les capacités de Souma, les fonctions du Mechadra, et les réactions des pays environnants face à ces deux-là seraient abordés. Au début de l’écriture de Genji, j’ai envisagé de laisser Souma utiliser pleinement ses capacités, mais il m’a semblé plus difficile de mettre tout cela en adéquation avec les autres de cette façon, et cela semblait aussi contraire à ce que les lecteurs voulaient, alors j’ai abandonné cette idée.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour ce chapitre !!! C'est grave intéressant de voir ce changement et l'auteur avait eu raison car ça collait pas trop avec le reste. Dans la vrai version, c'était son intelligence qui était mise en avant alors qu'ici c'est son pouvoir.

  3. La, on aurait jouer un remake de Knight's & Magic 🙂

Laisser un commentaire