Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 6 – Chapitre 7 – Partie 1

Bannière de Genjitsushugisha no Oukokukaizouki ☆☆☆

Chapitre 7: La tempête

Partie 1

« Hmm-hmm-hmm-hmm ! » Actuellement, Naden était en train de nager dans le ciel sous sa forme de ryuu, fredonnant pour elle-même au fur et à mesure qu’elle avançait.

Je lui avais frotté le dos, et je lui avais demandé. « Naden, ça va ? N’est-ce pas trop lourd ? »

« Hm ? Je vais très bien. Pourquoi cette question ? » Naden avait répondu comme si ce n’était rien pour elle.

Il y avait une raison pour laquelle je montais sur le dos de Naden. Comme Aisha s’était jointe aux autres passagers de la gondole, elle était devenue surpeuplée. La gondole était aussi grande qu’une maison-bateau, et il y avait normalement de la place pour au moins dix adultes, mais nous nous préparions à la « Tempête », et donc sept de ces dix places étaient occupées par des choses que nous avions transportées depuis le Royaume.

J’avais donc pensé que la gondole devait être assez lourde en ce moment. Et quand cette gondole était devenue ainsi lourde dans le passé, deux à quatre wyvernes étaient normalement attachées ensemble pour la transporter, mais Naden supportait facilement le fardeau toute seule. Naden, dans sa forme de ryuu, était beaucoup plus grande qu’une wyverne, mais n’était-ce pas vraiment lourd pour elle ?

« Tous les dragons sont-ils aussi forts ? » lui avais-je demandé.

« Je ne sais pas pour les autres dragons, mais ce n’est pas si lourd pour moi. C’est comme si je poussais une planche en bois dans l’eau. Je suppose que c’est ce qui est le plus proche de ce que je ressens. »

« Hmm... »

Est-ce que cela signifiait qu’elle manipulait inconsciemment la gravité ? Eh bien, elle faisait flotter son propre corps massif, donc il pourrait y avoir un effet magique en fonctionnement.

« Hmm-hmm-hmm-hmm ! » Naden avait recommencé à fredonner.

« Tu es de très bonne humeur, » constatai-je.

« Hmm hmm hmm-hmm-hmm ! Bien sûr que je le suis. Cette fois, tu montes sur mon dos, » répondit Naden.

« Est-ce différent de quand je suis dans la gondole ? » demandai-je.

« Oh, oui. Complètement différent, mais... il pourrait être difficile d’expliquer à quelqu’un d’une race différente. Je ne sais pas, c’est juste comme ça que je me sens bien, » répondit Naden. « Quand je suis sous ma forme de ryuu, j’ai l’impression que quelque chose n’est pas à sa place, ou quelque chose comme ça ? On pourrait dire que c’est comme si ça grattait une démangeaison. Ça me met à l’aise d’une façon ou d’une autre. »

« Hmm... »

Si c’était ce que Naden disait d’elle-même, elle devait probablement avoir raison. Il était vrai que le cheval préféré de Liscia avait toujours l’air si vivant quand Liscia était sur le dos. Mais après tout, je ne devrais pas comparer ma fiancée à un cheval...

« Mais..., » Naden avait ajouté, d’un ton de voix inquiet, « est-ce que ça va ? Je parle d’emmener Liscia et les autres sans le demander ? »

Elle pensait apparemment à la façon dont Lady Tiamat avait dit que mes compagnons seraient invités à venir plus tard.

« Eh bien, nous ne savons pas encore ce qu’est cette “tempête”, alors j’aimerais avoir mes compagnons à mes côtés quand quelque chose comme ça se produit », avais-je répondu. « Elle devra nous pardonner de ne pas le lui avoir dit à l’avance. »

« Je suppose que tu as raison. Mais, dans ce cas, j’aurais aimé qu’on puisse aussi amener Tomoe, » déclara Naden.

« Moi aussi... j’aurais aimé qu’on puisse montrer le paysage de Dracul à Tomoe, » répondis-je.

La Grande Cascade... le Grand Arbre de Ladon... il y avait beaucoup de curiosités impressionnantes. J’aurais beaucoup aimé les montrer à Tomoe, qui était curieuse du monde.

Naden avait soudain dit : « Euh ? Souma, Liscia et les autres disent quelque chose. »

J’étais sur le dos de Naden, donc je ne pouvais pas entendre leur conversation dans la gondole. Si je voulais parler avec eux, je devais utiliser Naden avec sa capacité de télépathie comme relais.

« Qu’est-ce qu’ils disent ? » avais-je demandé.

« Voyons voir... ils ont dit : “Regardez vers la Chaîne de Montagnes de l’Étoile du Dragon”... Ils font des histoires à propos de quelque chose. »

« La Chaîne de Montagnes de l’Étoile du Dragon ? » demandai-je.

Naden volait vers la Chaîne de Montagnes de l’Étoile du Dragon, donc je pouvais toujours la voir droit devant nous. Il n’y avait rien d’inhabituel jusqu’à il y a un instant, mais...

« « Euh !? » » Nos yeux s’étaient écarquillés en même temps.

La Chaîne de Montagnes de l’Étoile du Dragon était une chaîne de montagnes de la taille du mont Fuji. Au milieu du ciel au-dessus d’eux, il y avait une unique énorme masse nuageuse.

« Est-il au-dessus de Dracul !? » Naden avait l’air paniquée.

Elle parlait du plateau où vivaient les dragons. Quand j’y étais arrivé pour la première fois, Lady Tiamat m’avait téléporté, donc je n’avais pas pu le voir, mais c’était vraiment en plein milieu de la Chaîne de Montagnes de l’Étoile du Dragon. La masse nuageuse flottant au-dessus de leur tête, et avec la tempête que Lady Tiamat avait prophétisée... J’avais eu un mauvais pressentiment.

« Dans tes prévisions, il n’y avait aucun signe d’orage, n’est-ce pas ? » avais-je demandé.

« Tout à fait. C’est étrange d’avoir un seul nuage au-dessus de Dracul, » répondit Naden.

« ... Ce n’est probablement pas seulement un nuage. Pour l’instant, essayons de nous rapprocher un peu plus. Nous sommes trop loin ici, et il n’y a aucune chance de savoir à quoi ressemblent les situations à Dracul, » déclarai-je.

« Bien compris. » Naden avait nagé vers ce nuage. La masse nuageuse était visible même de loin, mais au fur et à mesure que nous nous approchions, sa véritable échelle devenait apparente.

J’avais été choqué. « Qu’est-ce que c’est que ça... ? »

La masse nuageuse était conique, avec un sommet en forme de dôme écrasé. De plus, en regardant de plus près, de nombreux nuages s’étaient accumulés, se déplaçant de gauche à droite le long de la surface de la masse nuageuse. Était-ce possible... que les nuages formaient un vortex tourbillonnant ?

« Je n’ai jamais vu un nuage comme celui-ci auparavant, » avait dit Naden.

« Oui. Je n’ai vu ce genre de nuage que dans un film, » déclarai-je.

« Fillllmmm ? » elle avait répété le mot inconnu.

« Désolé, je parlais tout seul. Quoi qu’il en soit, il semble qu’il est pile assez grand pour couvrir Dracul, » dis-je.

En regardant Dracul, ce nuage couvrait juste le plateau, donc il bloquait la lumière et le laissait dans l’obscurité. On aurait dit qu’une pluie intense tombait également. Les vents semblaient violents, alors le temps à Dracul devait être très rude. Et cela même si, à l’extérieur des nuages, le temps était beau et clair. C’était un étrange nuage.

« C’est un peu trop concentré dans un seul endroit pour n’être qu’une pluie torrentielle localisée », avais-je commenté.

« Pourquoi es-tu si calme !? Il n’y a pas chance qu’il pleuve juste au-dessus de Dracul ! » déclara Naden.

« La hâte mène au gaspillage, dit-on. Pour commencer, nous devons observer de plus près, » dis-je.

Tout en frottant le dos de Naden, j’avais inspecté le nuage. Il y avait beaucoup de pluie. À ce rythme, il y avait le risque qu’un désastre à grande échelle comme ce qui s’était produit dans la Forêt Protégée par Dieu se produise ici aussi. La cause en était la pluie qui avait duré longtemps, mais une telle quantité de pluie en un seul endroit pourrait avoir le même effet en peu de temps si cela se poursuivait.

Mais si nous devions trouver des contre-mesures... alors, on ne serait pas capable d’en savoir assez depuis l’extérieur.

« Naden, tu as réussi à remonter une chute d’eau, donc la pluie et le vent devraient être supportables pour toi, n’est-ce pas ? » avais-je demandé.

« O-Oui, » répondit-elle.

« Eh bien, dans ce cas... Je n’ai pas envie de le faire, mais pourrais-tu plonger au milieu du nuage ? » demandai-je.

« Q-Quoiiiiiii !? » s’écria Naden.

Naden était surprise, mais nous n’avions pas l’impression que nous allions arriver à quelque chose en regardant de l’extérieur. Heureusement, il n’y avait pas le moindre signe de foudre, donc il était possible de jeter un coup d’œil à l’intérieur.

« C’est difficile de comprendre la situation de l’extérieur », expliquai-je. « Nous irons à l’intérieur du nuage pour enquêter, et nous nous dirigerons en même temps vers le Château de Cristal. Bien sûr, si tu penses que c’est dangereux, sorts immédiatement. Dis à Liscia et aux autres dans la gondole de se préparer. »

« D’accord, » répondit Naden.

Naden s’était maintenant dirigée lentement vers les nuages tourbillonnants. Après avoir hésité un instant devant les nuages, elle avait semblé se décider et avait lentement nagé vers le nuage.

C’était comme si nous étions dans du brouillard au début, mais au fur et à mesure que nous avancions, cela devenait de plus en plus sombre. Le vent et la pluie qui avait frappé mon corps avaient rapidement augmenté en intensité. Et même pas une minute après avoir pénétré dans les nuages, mon corps avait été frappé par des pluies torrentielles et des vents latéraux. S’il n’y avait pas eu la protection de Naden, je me serais fait désarçonner depuis longtemps.

« Naden ! Vas-tu bien !? » avais-je crié tout essayant de rester victorieux face au vent et à la pluie.

« Oui ! Je ne sais pas pourquoi, mais je peux voir quelque chose comme un flux ! » Naden avait répondu.

Il était vrai que Naden nageait dans le ciel, comme elle l’avait été auparavant. J’aurais dû m’attendre à ce qu’un ryuu puisse voyager à travers le vent, les nuages, les éclairs et la pluie. Même ce vent et cette pluie violente n’avaient pas suffi à l’intimider le moins du monde.

D’un autre côté, les dragons normaux ou les wyvernes ne pourraient pas voler là-dedans. C’était parce que leurs grandes ailes seraient affectées par les puissants vents.

Est-ce que ça pourrait être... la raison pourquoi cela devait être Naden ? m’étais-je demandé.

Naden devait être la seule à pouvoir voler avec ça. Lady Tiamat avait dit que j’étais la « clé ». Puis, en disant qu’il y avait un être qui me porterait, elle s’était arrangée pour que je rencontre Naden.

Alors, cette pluie et ce vent sont-ils après tout la « tempête » dont Lady Tiamat s’inquiétait ? m’étais-je demandé.

J’avais essayé de regarder autour de moi, mais il faisait sombre, et avec la pluie qui tombait comme si quelqu’un vidait un seau au-dessus de ma tête, cela se mettait dans mes yeux et cela rendait impossible de voir quoi que ce soit.

« Naden ! Vois-tu quelque chose ? » avais-je demandé.

« Non ! Il fait trop sombre ! » répondit-elle.

On aurait dit que Naden était dans le même bateau.

Alors Naden avait crié, « Souma ! Je vais bien, mais Liscia et les autres dans la gondole sont peut-être en danger ! »

On se faisait frapper par ce vent. Il y avait un bruit de cliquetis, et Liscia et les autres à l’intérieur de la gondole devaient passer un moment effrayant. La nacelle rectangulaire ne pourrait pas passer à travers le vent, et si elle se brisait en plein vol, nous aurions une énorme tragédie sur les mains.

« Nous devrons réessayer plus tard... Pour l’instant, atterrissons au Château de Cristal ! » ordonnai-je.

« J’ai compris ! » Naden avait commencé à descendre en douceur après m’avoir entendu.

Quand elle l’avait fait...

« ... n’est pas... »

Euh !?

J’étais sûr d’avoir entendu quelque chose.

« Attends un peu, Naden ! As-tu entendu quelque chose ? » demandai-je.

« Hein ? Je n’ai rien entendu, » répondit-elle.

« Que... êtes-vous... ent... à faire... pour... ce… »

« À l’instant ! Tu l’as entendu, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« Tu as raison... » On aurait dit que cette fois, Naden l’avait aussi entendu. C’était... une voix, peut-être ? J’avais clairement entendu quelques mots.

Mais ce n’était pas comme moi du point de vue de Naden. « Oui, mais... Je ne sais pas ce qu’ils disent. »

Hein ? Elle ne sait pas ? Même si elle peut l’entendre ?

« Il y avait un “vous” là-dedans... Ne l’as-tu pas entendu ? » demandai-je.

« Est-ce ce qui a été dit ? Je n’ai pas pu saisir le moindre mot, » répondit Naden.

Qu’est-ce qui se passait ici ? Était-il possible que je sois capable d’entendre, alors que Naden ne l’entendrait pas ?

Quelque chose n’allait pas. D’ailleurs, cette voix... Quelque chose me tracassait. C’était trop haut pour être un homme, mais si c’était une voix de femme, quelque chose se faisait sentir...

« Si ce n’est... pas assez... »

Je l’avais encore entendu. Cette voix... Ça venait d’en haut ?

En regardant vers le haut, j’avais aperçu, ne serait-ce que faiblement, une ombre très noire à travers un trou dans les nuages. Avec les nuages sur le chemin, je n’avais qu’une vue floue, mais cette ombre avait l’air grande pour être vue malgré la distance entre nous. Cela pourrait être assez massif.

« Je... vais... détruire... pour avoir... »

Détruire quoi !?

Détruire. J’avais entendu ce mot dangereux très distinctement.

Cette ombre noire était cachée par les nuages. Naden avait dû sortir des nuages, parce que je pouvais voir le plateau pluvieux de Dracul s’étendre sous nos pieds. Le son de la pluie cognait sur mes oreilles.

Tout en étant fouetté par la pluie, j’avais levé les yeux vers les nuages que nous venions tout juste de quitter. De l’extérieur de Dracul, ils avaient l’air d’un blanc pur, mais directement en dessous, cela donnait une impression de noirceur et lourdeur.

Cette voix que j’avais entendue dans les nuages, parlant dans ce que j’avais reconnu comme un langage... Il n’y avait pas eu de doute.

Il y avait quelque chose dans ces nuages.

Sous la pluie, nous avions atterri devant le Château de Cristal.

Bien qu’il soit beau une fois éclairé par la lumière, quand il était sombre comme maintenant, le château avait l’air terne.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

7 commentaires

  1. Merci pour le chapitre et bonne continuation!

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Merci pour le chapitre !

Laisser un commentaire