Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 5 – Épilogue – Partie 3

Bannière de Genjitsushugisha no Oukokukaizouki ☆☆☆

Épilogue : Vers son premier voyage à l’étranger

Partie 3

Quand j’avais ouvert mes yeux, j’étais sur un lit dans une pièce sombre.

J’avais regardé autour de moi avec mon esprit encore brumeux. Il faisait probablement encore nuit. Il faisait sombre, mais la lumière de la lune qui coulait à travers la fenêtre m’avait permis de distinguer l’intérieur de cette pièce propre et ordonnée de style occidental.

C’est... Ah oui, c’est vrai. Je suis dans la chambre de Liscia, réalisai-je rapidement.

Hier soir... ou plutôt, tous les soirs, à moins que je ne sois particulièrement occupé par du travail... Je m’étais endormi et je m’étais réveillé dans la chambre de Liscia. Bien sûr... eh bien... c’était pour que nous puissions faire beaucoup d’activités nocturnes.

Comme prévu, quand j’avais regardé à côté de moi, j’avais trouvé le visage endormi de Liscia. C’était très agité le lendemain matin si nous le faisions dans le bureau des affaires gouvernementales. Quand j’avais pensé à le faire dans ma chambre, j’avais réalisé qu’une moitié était mon atelier de fabrication de poupées, et que l’autre moitié était où nous passions du temps en famille, ce qui rendait la situation difficile. Comme je ne voulais pas gêner quelqu’un quand nous étions ensemble chez moi, j’avais décidé que nous utiliserions la chambre de Liscia tous les soirs.

« Nngh..., » Liscia, qui était allongée sur le dos à côté de moi, était endormie et nue. Elle semblait alors lever la tête, mais elle avait à la place roulé sur le côté, vers moi. Puis, ouvrant lentement les yeux, elle les frotta pour dissiper son sommeil avant de me parler. « Hmm... Souma ? »

« Désolé. T’ai-je réveillée ? » demandai-je.

« ... Non. C’est bon. Que se passe-t-il ? » demanda-t-elle.

« Oh... C’est juste que j’ai eu une sorte de rêve vraiment incroyable, » répondis-je.

« Un rêve ? » demanda-t-elle.

C’était à ce moment-là que c’était arrivé.

Ohhhhhhhhhhhhhh...

Soudain, il y avait un son comme ça. Il s’agissait d’un son mystérieux, presque comme une sirène, ou peut-être le hurlement de quelque créature. Comme nous pouvions l’entendre depuis une distance considérable, il devait avoir été fait avec un volume sonore très élevé, mais cela ne nous avait pas fait résonner les oreilles. Il était probable que cela n’allait pas réveiller ceux qui étaient endormis. Je ne l’avais jamais entendu moi-même auparavant, mais j’imaginais que c’était comme le chant des baleines.

J’avais mis ma chemise puis enfilé un pantalon, et après ça, je m’étais levé avant d’aller me poster près de la fenêtre. Après l’avoir fait, j’avais vu une grande ombre dans le ciel s’envoler vers le nord-ouest.

« Comme c’est inhabituel, » déclara Liscia. « Il s’agit de la Mère-Dragon lors de l’un de ses vols touristiques. »

Liscia se tenait à côté de moi, nue à l’exception de la couverture enroulée autour d’elle.

« Vols touristiques ? » demandai-je.

« Il s’agit de la première fois que je le vois moi-même, » répondit Liscia. « En de très rares occasions, il y a des moments où la Mère-Dragon fait un voyage sur le continent. Elle ne fait rien en particulier, mais les Adorateurs de la Mère-Dragon disent que la bonne fortune vient à ceux qui la voient lors de ses vols touristiques. »

« La bonne fortune..., hehe, » déclarai-je.

Liscia avait semblé penser que c’était une coïncidence, mais quand j’avais considéré de mon côté le rêve que j’avais juste eu.

C’est un rêve, et pourtant, ce n’est pas un rêve. Vraiment ?

J’avais à nouveau eu une prémonition que quelque chose allait se produire, et j’avais laissé échapper un petit soupir.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre et bonne continuation!

Laisser un commentaire