Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 5 – Chapitre 5 – Partie 8

Bannière de Genjitsushugisha no Oukokukaizouki ☆☆☆

Chapitre 5 : L’évêque qui brise le commandement, Souji Lester

Partie 8

Le flash-back est ainsi terminé. Retournons maintenant au présent.

Après avoir rejoint le Royaume de la manière décrite précédemment, Mgr Souji Lester avait comparu pour la première fois devant le peuple de Friedonia par l’intermédiaire du Joyau de Diffusion de la Voix.

Souma venait à peine d’annoncer que toutes les religions enregistrées seraient reconnues comme une religion d’État. Avec l’évêque d’une religion monothéiste comme l’Orthodoxie Lunaire qui venait directement à lui, les adeptes de toutes les religions, y compris l’Orthodoxie Lunaire, attendaient avec impatience de voir ce qu’il allait dire et faire.

Cependant, comme pour dire qu’il ne se souciait pas de leur anticipation, Souji se présenta brièvement et commença à parler d’un ton décontracté. « Maintenant... Le Roi Souma disait qu’il reconnaîtrait n’importe quelle religion qui s’inscrit comme une religion d’État, mais, par chance, notre Orthodoxie Lunaire a été autorisée à devenir une religion d’État avant les autres. Il semblerait que le Culte de la Mère-Dragon ait été aussi inscrit, ainsi que le culte de la divinité vénéré par les elfes sombres de la Forêt Protégée par Dieu qui a été également inscrit directement par la deuxième reine primaire, Lady Aisha. Pour le reste d’entre vous, dans les autres religions et sectes, vous devriez vous dépêcher et faire rapidement inscrire la vôtre. »

Les citoyens étaient dans l’ensemble déconcertés par la manière décontractée dont parlait Souji. Les croyants de l’Orthodoxie Lunaire avaient été particulièrement surpris. La raison était simple. C’était parce que leur évêque, le chef des croyants dans le Royaume de Friedonia, parlait d’une manière qui indiquait clairement qu’il reconnaissait la présence d’autres religions.

En raison de la nature du royaume en tant qu’état multiracial, la grande majorité des croyants dans le royaume étaient des modérés qui avaient horreur de causer des frictions avec les autres races. Mais même ainsi, ils hésitaient encore à s’impliquer activement avec les adeptes d’autres religions. Cependant, la façon dont Souji parlait maintenant leur avait retiré cette hésitation.

Ohh. Je suppose que c’est une bonne chose si nous pouvons nous entendre et nous comprendre...

Les croyants affichaient tous un regard comme s’ils avaient été libérés de quelque chose qui les avait possédés depuis si longtemps.

Souji avait continué son allocution. « Et concernant ce que la jeune demoiselle, Roroa demandait : si nous avions des événements religieux. Je suis sûr que nos croyants le savent déjà, mais nous approchons de plus en plus de la date pour le Festival de l’Annonce du Printemps. »

Le Festival de l’Annonce du Printemps était le plus grand événement printanier pour l’Orthodoxie Lunaire. Il s’agissait d’un festival pour célébrer la fin de l’hiver et l’arrivée de la saison où les fleurs fleuriraient.

Pendant ce festival, les enfants des croyants s’habillaient comme des fées et se promenaient avec des paniers de fleurs cueillies qu’ils donnaient aux adultes. En d’autres termes, les enfants devenaient les « envoyés du printemps ». Alors les adultes donneraient à ces envoyés des bonbons de printemps en échange des fleurs, et ils prieraient pour une récolte abondante cette année-là.

Et, bien, c’était un festival qui ressemblait fondamentalement à une version printanière d’Halloween.

« Maintenant, à propos du Festival de l’Annonce du Printemps, j’ai de bonnes nouvelles pour vous, » déclara Souji. « La jeune demoiselle, Roroa, a accepté de le reconnaître en tant qu’événement national. Cela peut sembler soudain, mais il aura lieu le week-end prochain. Les villes et les villages avec des églises de l’Orthodoxie Lunaire devraient déjà avoir été notifiés. Tout le monde est libre d’y participer. Qu’ils soient croyants ou non, chaque enfant recevra des bonbons. S’ils le peuvent, nous aimerions que les adultes qui appartiennent à d’autres religions aident aussi à cet événement. Si un enfant vient vers vous, prenez sa fleur et donnez-lui des bonbons, c’est tout ce qu’il faut faire. N’est-ce pas simple ? Je pense que ce sera aussi un festival amusant pour les adultes, alors participez activement. »

La foule avait déclenché un tonnerre d’applaudissements face aux paroles de Souji. Il semblait qu’elle trouvait ça amusant.

Depuis que Souma avait créé des programmes de diffusion, une tendance à profiter de ce genre d’événements avait pris racine chez les habitants du royaume. Quand le jour viendra, beaucoup d’entre eux seront sûrement là pour profiter du festival.

Souji déclara ensuite. « Merci d’avoir bien voulu m’écouter, » puis, il fit un pas en arrière et Roroa s’avança pour se replacer en avant de l’écran.

« Cette fois, nous faisons un festival de l’Orthodoxie Lunaire, mais si vous êtes une personne impliquée dans une religion possédant aussi un festival intéressant à partager, faites-le-nous savoir. Nous allons colorer ce pays avec des événements de toutes sortes de religions. Je pense que ce sera merveilleux. Ravivons ce pays, croyants et non-croyants ! »

Quand Roroa leva le poing en l’air, la foule se mit à applaudir avec force.

« Maintenant, que les préparatifs pour ce festival commencent ! » annonça Roroa.

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    PS : Et c'est ainsi que les dirigeants religieux du monde entier prirent connaissance de ce qu'était à la fois une crise de panique, puis plus tard, un burn-out. (MDR)

  2. Merci pour le chapitre et bonne continuation!

Laisser un commentaire