Genjitsushugisha no Oukokukaizouki – Tome 5 – Chapitre 5 – Partie 5

Bannière de Genjitsushugisha no Oukokukaizouki ☆☆☆

Chapitre 5 : L’évêque qui brise le commandement, Souji Lester

Partie 5

« A-Attendez un peu, s’il vous plaît, » Inugami avait interrompu l’histoire à ce moment-là. « Ne voulez-vous quand même pas dire que Madame Mérula a réussi à se faufiler dans l’église principale ? Cet endroit est célèbre pour sa sécurité. N’est-ce pas un endroit où aucun amateur ne pourrait se faufiler seul ? »

« Eh bien, vous avez raison, mais..., » répondit Souji, se grattant l’arrière de sa tête, puis il posa sa main sur la tête de Mérula. « Normalement, ce serait difficile, mais... Mérula possède une capacité spéciale, voyez-vous. »

Souji avait frotté avec sa main la tête de Mérula, la poussant comme s’il essayait de la convaincre de faire quelque chose. Mérula frappa sa main d’agacement, puis elle chuchota quelque chose. À l’instant suivant, Mérula avait disparu.

« Quoi !? » s’exclama Inugami.

Elle était là pendant tout ce temps, mais maintenant il ne pouvait plus voir aucune trace visuelle d’elle. Cependant, le sens de l’odorat d’Inugami pouvait détecter la présence de Mérula. Il ne pouvait pas la voir, mais elle était toujours là.

En regardant Inugami regarder autour de lui, Souji avait ri et avait mis sa main à l’endroit où Mérula avait été juste avant ça. « Je suis sûr qu’il semblerait qu’elle soit partie, mais Mérula n’a pas bougé d’où elle était. Si je la touche, je peux dire qu’elle est vraiment encore là... Guagh?! »

Souji était soudainement tombé de sa chaise. Inugami se raidit, se demandant ce qui se passait, quand soudain, Mérula était réapparue avec un regard mécontent et un poing tendu. Elle devait l’avoir frappé sur la chaise.

« Ne profite pas de la situation pour essayer de saisir mes seins, harceleur sexuel ! » Mérula avait crié sur un Souji à terre.

« Oh... tes seins  !? Je pensais que j’avais touché ton côté... Gwahhh! » cria-t-il.

« Désolée de ne pas avoir des courbes épanouies ! » cria-t-elle.

Après avoir dit quelque chose qu’il n’aurait pas du dire, Souji s’était pris un râteau.

Inugami était abasourdi, mais il avait quand même réussi à demander : « Madame Mérula, pouvez-vous disparaître ? »

« Oui, c’est bien ça, » confirma Mérula. « Je ne comprends pas vraiment comment cela fonctionne, mais je peux faire en sorte que les couleurs de mon corps et de mes vêtements se fondent dans leur environnement. Quand j’étais dans le Royaume des Esprits, je pouvais aussi faire disparaître ceux qui m’entouraient, mais... maintenant, me faire disparaître est le meilleur résultat que je puisse obtenir. »

Souji était revenu dans la discussion en ajoutant : « Elle est comme un lézard, non ? » en taquineries, ce qui lui avait valu un autre coup de pied. Cependant, comparé au mimétisme de couleur de certains lézards, le sien était parfait.

Si Souma avait été ici, il aurait pu indiquer que la capacité de Mérula était celle qui contrôlait la réfraction de la lumière, et qu’elle produisait un camouflage optique parfait. Mais malheureusement, personne ici ne pouvait faire cette observation.

Souji était revenu sur sa chaise et avait dit : « De toute façon, » essayant de revenir sur le sujet. « Sa capacité lui a permis de s’infiltrer dans l’église principale et elle a pu se rendre dans les profondeurs jusqu’au Lunalith. »

« Même si vous pouvez disparaître, ils auraient dû être capables de détecter sa présence et de la sentir comme je l’ai fait, » déclara Inugami. « Je suis impressionné qu’elle ait fait tout ce chemin. »

« Je suis sûr que c’était en partie de la chance, mais c’est aussi un endroit auquel personne, à part Sa Sainteté et les cardinaux, n’a accès, » expliqua Souji. « La sécurité à l’entrée est étroite, mais une fois que vous entrez, il est peu probable que vous soyez découvert. Mérula se faufila alors que Sa Sainteté et les cardinaux partaient. Rappelez-vous qu’à cause de son infraction, la sécurité a été considérablement améliorée depuis. »

Il regarda Mérula avec attention, et elle détourna les yeux maladroitement.

Comment une seule femme peut-elle faire quelque chose de si fou ? Inugami était pris de court. « Vous avez dit que la sécurité a été renforcée. Est-ce que cela signifie qu’elle a été découverte ? »

« Oui, » répondit Souji. « Elle pouvait tromper leurs yeux, mais, de toutes les choses qu’elle aurait pu faire, elle devait aller toucher le Lunalith. Quand elle l’a fait, il semble qu’elle ait vu un oracle. »

☆☆☆

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre et bonne continuation!

Laisser un commentaire