Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre Compagnon 2 – Partie 7

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre Compagnon 2 : Les Aventures de Cloud l’esclave

Partie 7

« Non vraiment, il y a beaucoup de choses que je voudrais vous demander à votre propos. Mais ne pas poser de questions sur les compétences des autres faits partit de l’étiquette des aventuriers, alors je me sens vraiment troublé à ce sujet maintenant, » déclara Kuuga.

« C’est déraisonnable si on nous demande de répondre à cette question, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« C’est vrai, » déclara Kuuga.

Kuuga semblait avoir beaucoup de choses à demander alors que nous retournions en chariot, mais il n’y avait presque aucune réponse que nous pouvions lui donner. Il n’était absolument pas nécessaire de révéler vos compétences selon l’étiquette des aventuriers, alors nous nous étions sentis à l’aise.

Nous avions réussi à stocker les cadavres du faucon brillant et de la tortue de métal dans notre « Stockage ». J’avais à peine assez d’espace après avoir déplacé les choses inutiles aux autres membres.

Alors que nous nous rendions vers la capitale royale pour un certain temps, nous avions entendu une voix venant de l’extérieur.

« Aidez-moi ~ ! »

On aurait dit un cri. Quand j’avais regardé dehors en toute hâte et j’avais vu une fille sur un cheval poursuivie par une meute de Loups Crocs. En observant la situation, j’avais vu que le cheval était blessé et que sa vitesse n’arrivait pas à augmenter, et donc il ne faudrait pas longtemps avant que ces loups la rattrapent.

Un chariot était immobile à une certaine distance de nous et plusieurs aventuriers se battaient contre un autre groupe de Loups Crocs se trouvant encore là-bas.

« Je vais courir jusqu’à la fille. Tous les autres, allez-vous occuper du chariot, s’il vous plaît. Kuuga-san, veuillez attendre dans le chariot, » déclarai-je.

« D’accord, laisse-nous nous charger de ça ! » Knot avait fait une réponse forte. Tous les autres membres hochèrent également la tête en signe d’approbation.

« En êtes-vous sûr ? Je peux aussi aller au carrosse, vous savez ? » demanda Kuuga.

« Nous sommes toujours au milieu de notre mission. Sauver les hommes et les femmes ici, n’est-ce pas que nous devrions faire dans un tel cas ? » demandai-je.

Il semblerait qu’il n’y a pas de problème pour Kuuga-san de nous donner un coup de main, mais pour l’instant, il était toujours un examinateur. Je pensais donc qu’il valait mieux qu’il ne s’occupe pas d’affaires qui n’étaient pas liées à l’examen.

La fille était à cheval, donc cela devrait être mieux pour moi qui avais la compétence du Pas Instantané d’être celui qui l’aiderait. Sicily qui avait voulu être mon soutien avait décidé de venir avec moi. Et le reste du groupe s’était donc dirigé vers le chariot.

« Je vais y aller, » annonçai-je.

« Je serai juste derrière toi, d’accord ? » déclara Sicily.

J’avais ainsi échangé quelques mots avec Sicily puis j’étais passé devant elle avec Pas Instantané. Sicily avait agi calmement, mais ses mouvements pendant le combat n’étaient pas lents. Elle était en réalité l’une des plus rapides d’entre nous, mais pas aussi rapide que Coco...

« Vais-je arriver avant qu’il ne soit trop tard, je me le demande... ? » murmurai-je.

Pour autant que je puisse voir, il ne restait que peu de temps avant que le cheval soit rattrapé par les Loups Crocs. J’avais utilisé Pas Instantané avec succès, et donc il semblerait que mon taux de réussite ait augmenté de façon remarquable. C’était vraiment plus rapide que la course normale, mais j’avais finalement échoué avec mon Pas Instantané une fois après plusieurs succès, donc j’avais pris un léger retard quant à mes prévisions.

Pendant que je courais en pensant à cela, l’un des loups avait finalement sauté sur le cheval.

« Kyaaa ! »

Le cheval avait bondi pour le faire lâcher et la fille avait été jetée en l’air. Il y avait beaucoup de force dans cet acte, alors ce serait inexcusable pour moi si elle s’écrasait sur le sol tel quel.

Je ne pouvais plus faire d’erreurs. Je m’étais concentré et j’avais activé le Pas Instantané à plusieurs reprises.

« Que cela marche cette fois-ci ! » criai-je alors.

J’avais invoqué le Pas Instantané avec succès cinq fois de suite et j’avais finalement réussi à attraper la fille qui avait été jetée dans les airs.

« Pfff..., allez-vous bien ? Avez-vous des blessures ? » lui avais-je demandé.

« Hii~, eh —, oh... ? »

La jeune fille ne pouvait pas encore comprendre sa situation, alors que ses yeux se déplaçaient partout.

« Ah... »

Et d’un coup, elle avait perdu toute force, se sentant épuisés une fois qu’elle avait commencé à se sentir soulagée. Ses vêtements deviennent rapidement humides. Elle avait dû tout relâcher quand sa force l’avait quittée. Eh bien, cela arrive souvent, n’est-ce pas ? Nous n’avions pas pu le supporter non plus chaque fois que nous faisons face au Maître...

« “Nettoyage”, » déclarai-je rapidement.

J’avais alors utilisé sur la fille une magie qui m’avait souvent aidé. Je me demande pourquoi son visage devient rouge comme une tomate.

« Pouvez-vous vous lever ? Je vais vaincre ces Loups, » déclarai-je.

« Eh ? »

Les Loups Crocs avaient été intrigués par mon apparition si soudaine et n’attaquaient pas ce moment, mais ils bloquaient constamment notre environnement alors qu’ils nous tournaient autour et donc je n’avais pas vraiment beaucoup de marge de manœuvre face à eux.

Je l’avais mise par terre. Elle ne m’avait pas dit qu’elle pouvait se lever, donc je ne pensais pas qu’elle puisse le faire maintenant. Pendant que je soutenais la fille avec un bras, j’avais pris un morceau d’étoffe de ma poche de poitrine et je l’avais étendu sur le sol. Puis j’avais fait asseoir la fille dessus.

« Asseyez-vous ici, s’il vous plaît. Tout ira bien, je ne les laisserai certainement pas s’approcher de vous, » déclarai-je.

« O-Okay... »

Puis, après avoir dit ça, j’avais dégainé mon épée et mon bouclier depuis ma zone de stockage et je m’étais préparé. Ces Loups Crocs qui avaient l’air d’attendre que je sois prêt m’avaient sauté dessus. Il y en avait une vingtaine. Les vaincre n’était pas difficile pour celui que j’étais devenu. Mais cela pourrait être très difficile à faire tout en protégeant quelqu’un.

Cependant, ma tâche était de protéger. On ne peut vraiment pas s’attendre à ce que quelqu’un protège ses compagnons s’ils ne pouvaient même pas protéger une fille de ce genre d’adversaires.

« Haah ! »

J’avais bloqué le Loup Croc qui m’avait sauté dessus avec mon bouclier et je l’avais envoyé voler. Je m’étais assuré qu’aucun des Loups Crocs ne tente de m’éviter avant de se diriger vers la fille. L’un de ceux qui avaient fait ça avait mangé un coup de pied.

« Un de moins ! »

Parce que j’avais habilement choisi le bon moment, j’avais été capable de tuer le premier. Ils s’en prendraient certainement à la fille si j’allais trop loin d’elle, alors je m’étais concentré sur la défense jusqu’à la fin et n’attaquerai que lorsqu’il y aura une marge de manœuvre pour le faire.

« Hmph ! »

J’avais à nouveau envoyé l’un des Loups Crocs voler à la suite d’une attaque de mon bouclier. Cependant, de plus en plus de loups commençaient à nous approcher de très près. Si cela continuait ainsi, ce ne serait qu’une question de temps avant qu’ils n’arrivent à franchir ma défense. Mais je n’avais pas la moindre inquiétude à ce sujet.

« Merci d’avoir attendu, » déclara une voix féminine.

J’avais des compagnons fiables. Je n’étais pas seul.

Sicily qui venait d’arriver avec un peu retard enfonça sa lance. Avec ce seul acte, elle embrocha plusieurs Loups Crocs d’un coup.

« Je la défends, alors je te laisse t’occuper de l’extermination ! » déclarai-je.

« Laisse-moi m’en occuper ~, » répondit-elle.

À partir de ce moment-là, tout s’était déroulé en un instant. La situation où j’étais sur le point d’avoir du mal à me concentrer sur la défense avait disparu très facilement en raison de la participation de Sicily. C’était devenu à un tel point que j’avais moi-même une marge de manœuvre pour participer à l’attaque.

« Pouvez-vous vous lever ? Je pense à me diriger vers le chariot, mais..., » commençai-je à dire en me tournant vers la fille.

Après l’anéantissement des Loups Crocs, je m’étais approché de la fille qui était assise sur le tissu. Elle avait de beaux cheveux bleus qui lui arrivaient à longueur des épaules. Ses yeux bleus étaient aussi beaux comme des pierres précieuses et elle portait des vêtements semblables à une robe. Elle devait être un peu plus âgée que moi. J’avais inspecté à ce moment-là la silhouette de la fille même si c’était un peu tard et j’avais alors pensé à des choses sans importance comme le fait qu’elle soit une noble. Je m’étais alors souvenu que le Maître nous avait toujours dit de ne pas trop m’impliquer avec ce genre de personnes, n’est-ce pas ?

« Merci, je vous suis vraiment reconnaissante pour m’avoir sauvée ! » elle m’avait remercié tout en restant assise. On dirait qu’elle ne pouvait toujours pas se lever.

« Ce n’est pas nécessaire, vous n’avez pas à vous en soucier, » je lui avais répondu avec le plus beau sourire que je puisse faire. Le visage de la fille redevient rouge vif. S’est-il passé quelque chose ? « Il y a un problème ? »

« N-Non, je vais bien... Mais il semblerait qu’il me soit toujours impossible de me lever..., » répondit-elle.

« Je vois. Alors, excusez-moi, » déclarai-je.

« Kya ! »

Après avoir dit ça, je la soulève en la tenant par le dos et les jambes. Son visage devient plus rouge que jamais.

« Oh, donc vous n’aimez pas ça. Je suis désolé. Sicily, pourrais-tu le faire ma place ? » demandai-je.

« Fufu~, je ne pense pas que ce soit nécessaire, tu sais~, » Sicily avait répondu, mais il semblerait qu’il y avait un sens caché qui s’y était ajouté. Quand j’avais regardé vers la fille, elle acquiesça vigoureusement tandis que son visage devient encore plus rouge.

« Est-ce que cela vous convient ? » demandai-je à la fille afin de le confirmer.

« Oui-oui, cela me va..., » répondit-elle.

« Je ne comprends pas vraiment, mais si vous n’avez pas de problèmes avec cela, je vais aller là-bas, est-ce que cela vous convient ? » demandai-je.

« Oui, s’il vous plaît, faites-le..., » déclara-t-elle.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci, pour le chapitre.
    Halala... encore un jeune homme qui pige rien.

  3. Merci pour le chapitre.
    PS : J'ai pratiquement envie de mettre un lien vers la vidéo "Hiro The Dense" !

  4. Ah là là... Toujours les mêmes... Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire