Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre Compagnon 2 – Partie 4

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre Compagnon 2 : Les Aventures de Cloud l’esclave

Partie 4

... Kuuga semblait être amoureux de Lusia. On m’avait dit qu’il était tombé amoureux de sa silhouette et du style de combat de Lusia au moment où ils avaient accepté une demande ensemble. Il l’avait avoué sur le champ, mais il avait été rejeté. On dirait qu’il n’avait pas encore abandonné. Je ne pouvais pas abandonner l’idée que le fait qu’il soit gentil avec nous n’était pas sans rapport avec ça, ne le croyez-vous pas ?

Néanmoins, aussi loin que je pouvais voir du comportement de Lusia envers le Maître, la confession de Kuuga n’avait aucune chance d’être acceptée selon moi.

« Désolé. C’est une grande responsabilité qu’elle doit assumer, » déclarai-je.

« Encore !? Qui diable est-il !? C’est le maître de Lusia-san, c’est ça !? » demanda-t-il.

Quand Lusia avait refusé sa confession, elle avait dit : « Je dédie tout à mon maître, donc je ne suis pas en mesure de recevoir votre confession comme il me plaît, » il ne devrait pas encore savoir qu’elle était une esclave, mais si ce fait était découvert, il allait naturellement défier le Maître en duel avec elle comme pari.

« Combien de temps vas-tu continuer à parler de quelque chose qui n’a aucun rapport ? Kuuga, tu bloques le prochain match avec Roro-kun. Alors, pars, » déclara le maître de guilde.

« Va te faire foutre ! Je vais faire demi-tour et te montrer un jour, attends un peu ! » cria Kuuga de rage.

Le chef de guilde lui avait dit cela alors que Kuuga avait été traîné hors des terrains d’entraînement par des membres du personnel tout en laissant derrière lui une remarque d’adieu acerbe. Attends, quoi ? Il n’y a pas de problème particulier s’il part comme ça, n’est-ce pas ?

Maintenant, la prochaine bataille était Roro contre un aventurier de Rang A inconnu. Roro utilisait une épée à deux mains et ce monsieur utilisait l’épée et le bouclier comme moi. On dirait qu’il avait inopinément la même composition que moi et le match de Kuuga.

Le combat avait commencé et la première à se déplacer avait été Roro. Elle avait facilement balancé sa grande épée et avait attaqué le monsieur. Il avait aussi essayé de le bloquer avec son bouclier, mais comme ce qui m’était arrivé, il avait aussi été stupéfait. Oh, le monsieur avait aussi été surpris. C’est naturel, n’est-ce pas ? Une fille d’une dizaine d’années avait facilement balancé une grande épée et avait soufflé un adulte au loin.

Le monsieur qui avait été emporté par la frappe avait atterri plus loin. À ce moment-là, Roro avait commencé à courir et avait relâché une nouvelle attaque vers lui. Il se défendait à nouveau avec son bouclier. Bien sûr, il avait été poussé par son bouclier. Ensuite, cela s’était répété jusqu’à ce que monsieur ne parvienne plus à se défendre.

Vous ne pourriez pas arrêter l’attaque de suivi de Roro si vous ne faites pas une évasion immédiatement après avoir été soufflé. Mais le monsieur n’avait pas l’air d’être si bon en évasion. Eh bien, c’était en un sens raisonnable de se contenter de penser que vous pouviez le recevoir avec un bouclier parce que vous possédiez un bouclier, mais regardez ce qui se passe quand vous y alliez aussi doucement contre un adversaire comme notre Roro.

Sa main avait dû s’engourdir. Le monsieur était au stade où il avait lâché son bouclier et avait été touché directement par la frappe de Roro. Avec ça, c’était la victoire de Roro. J’étais un peu jaloux de Roro. Après tout, elle avait été capable de se battre correctement jusqu’à la fin et elle avait été capable de gagner en plus de cela.

« Je suis contente d’avoir pu gagner comme je l’avais prévu, » déclara Roro.

Roro avait dit cela alors qu’elle était maintenant dans les sièges des spectateurs comme moi, parce que son match était terminé.

« Ça devait être un bon, Roro. Pouvoir se battre jusqu’à la fin…, » déclarai-je.

« Eh bien, dans mon cas, je dois gagner pour que je n’aie pas honte même si Jin-sama en entend parler... En fait, je pense qu’une bataille simulée avec Kuuga-san qui est proche du Rang S aurait été plus bénéfique, » répondit Roro.

« Oh, donc il y a aussi cette façon de penser…, » répondis-je.

Après tout, ce n’est pas comme si le but était de gagner. Dans ce cas, il était peut-être préférable d’être capable de faire une bataille fictive avec un adversaire avec lequel nous ne pouvions pas nous battre.

« Eh bien, ça a l’air d’un succès pour l’instant, alors j’espère que tu penses à ça comme une bonne chose, » dis-je.

« Je pense que c’est bien. Mais je suis heureuse que je n’aie pas été sélectionné par Kuuga-san. Je ne peux pas espérer gagner contre lui… Mon ambition est d’être loué par le Maître pour être au sommet de l’examen, » déclara Roro.

« Il n’y a rien au sommet non plus, » répondis-je.

Le match de Yuria avait commencé quand nous avions eu cette conversation. L’aventurière de Rang A qui était son adversaire est une utilisatrice de lance et l’une de mes connaissances.

Yuria utilisait un fouet et un poignard pour le combat, mais c’est une magicienne dont le style de combat était Art Spirituel et Magie Spirituelle. Il était inhabituel pour le Maître de nous forcer à utiliser la magie.

Yuria était très bonne avec Art Spirituel et Magie Spirituelle. C’était comme si elle se souvenait de ce qu’elle avait oublié... Je devinais d’après la façon dont le Maître parlait, mais Yuria avait dû avoir une connexion avec Art Spirituel et Magie Spirituelle dans le passé.

Mais en ce moment, elle était notre compagnon, notre famille. Mais cela ne changera pas, même si quelque chose s’était produit dans le passé. S’il y avait une situation où Yuria était à portée de son propre passé, alors tout le groupe d’aventuriers avait l’intention de la protéger.

Quoi qu’il en soit, son style de combat était à l’origine proche de celui d’un magicien, mais elle avait fini cette fois-ci par s’inscrire comme guerrière. C’était parce que Yuria n’aimait pas que l’examen de magicien de Rang B différait dans certains contenus et qu’il aurait lieu un jour différent. Yuria avait agi correctement devant tout le monde et avait de la dignité, mais elle semblait se sentir facilement seule et détestait être seule.

C’était Yuria qui avait fait le premier pas. Elle avait commencé à courir et avait frappé avec le fouet de sa main gauche vers l’utilisatrice de la lance.

L’utilisatrice de la lance avait reculé sans recevoir le coup et l’avait évité. À son tour, elle s’était dirigée vers Yuria et avait poussé sa lance. Yuria avait paré la lance avec le poignard dans sa main droite.

Bien que sa spécialité soit la magie, cela ne voulait pas dire qu’elle était incapable de gérer le combat rapproché puisqu’elle avait aussi participé avec nous à l’entraînement au combat au corps à corps. Nous tombions souvent pendant la période où nous étions esclaves, alors nous pensions que nous étions nuls pour nous déplacer, mais nous pouvions nous déplacer sans problème après avoir reçu la force du Maître.

Esquiver le fouet et pousser avec la lance semblait être son plan et il ne semblait pas que cela allait commencer tant qu’elle n’était pas elle-même attaquée. Le poignard n’était pas après tout une menace pour sa lance. Mais en se battant avec son fouet, il y avait plus de chances que même s’il l’attrapait, il change de trajectoire et la frappe ou qu’il s’enroule autour de la lance et qu’elle la fasse tomber, ce qui signifie que la seule option était d’être vigilant à l’égard du fouet.

Celle qui avait ajouté des variations plus tôt pendant les quelques répétitions d’attaque et de la défense était l’utilisatrice de la lance. Elle avait évité l’attaque au fouet de Yuria en avançant à l’avance et elle s’était approchée d’elle. Même pendant que la lancière s’approchait, Yuria avait essayé de pousser sa lance vers l’extérieur et elle avait lancé un poignard.

La conclusion était que Yuria avait reçu un coup direct. Mais ce match était une victoire pour Yuria. Juste avant que la lance ne la frappe, le poignard qu’elle avait lancé avait frappé le front de l’utilisatrice de la lance. La règle disait que le match se terminait lorsque le premier coup qui comptait avait touché, ce qui avait permis à Yuria de gagner, car son attaque avait frappé en premier.

« Je me sens un peu malheureuse puisque c’était presque un tirage au sort…, » déclara Yuria.

Yuria revient vers nous et elle nous l’avait dit en gonflant un peu ses joues. Cette hypothèse n’avait pas de sens, mais si c’était un vrai combat, ce serait un match nul avec les deux morts, n’est-ce pas ?

« Je suis d’autant plus malheureux que je n’aie pas pu me battre jusqu’à la fin…, » déclarai-je.

« C’est vrai pour moi aussi. Eh bien, je ne suis pas vraiment comme Roro-san, mais je voulais gagner, donc c’est mieux que je n’ai pas été sélectionné pour Kuuga-san, n’est-ce pas ? » déclara Yuria.

« Je me demande si j’ai tiré le bout court du bâtonnet…, » déclarai-je.

J’avais un mauvais pressentiment à ce sujet. Peut-être que je ne serai pas le seul à ne pas avoir gagné le faux combat, n’est-ce pas ?

« Eh bien, il n’y a plus de raison pour nous de nous en faire, depuis que nous sommes devenus esclaves, » déclara Yuria.

« Mais me laisser attraper par Jin-sama est mon plus grand bonheur, » déclara Roro.

Yuria avait fait un sourire ironique et Roro avait dit cela avec un visage extatique. Eh bien, c’était un fait que nous étions très chanceux rien qu’en vivant et on pouvait participer à un examen de promotion aux aventuriers de Rang B, alors que nous ne demandions pas autant.

Comme tous les membres de notre groupe avaient réussi l’examen, nous avions décidé de nous rendre au point de rencontre d’un coup.

« Je suis vraiment le seul qui n’a pas gagné…, » déclarai-je.

« Ne t’inquiète pas. On ne peut rien y faire si l’on considère l’adversaire auquel on a dû faire face, tu sais, » déclara Knot.

Knot m’avait réconforté, mais la vérité que je n’avais pas gagnée m’avait vraiment touché émotionnellement et il ne semblerait pas que j’allais bientôt me rétablir.

« Adel a aussi été très près de ça, » déclara Coco.

« Coco-chan, ne dis pas ça…, » répliqua Adel.

« Eh~, mais celui-là a été un coup de chance, n’est-ce pas ? » demanda Coco.

« Eh bien, je suppose…, » répondit Adel.

Il semblerait qu’Adel y soit arrivé au tout dernier moment. Même alors, j’étais simplement le seul à avoir échoué et laissé derrière.

Le chef de guilde était venu nous rencontrer pendant que nous parlions. « Tout d’abord, je tiens à féliciter tout le monde pour votre succès. »

« « Je vous remercie beaucoup, » » nous avions tous répondu.

« Hum, qui aurait cru que sept d’entre vous remporteraient même la victoire contre les aventuriers de Rang A, » continua l’homme.

« Argh ! » m’écriai-je.

C’était un coup critique pour moi. Même si cela ne me dérangerait pas que le chef de guilde ne me le dise pas...

« C-Cloud ! C’est juste une égratignure ! » s’écria Coco.

« Oh, pardonnez-moi. Cependant, survivre aussi longtemps contre Kuuga est après tout l’exploit le plus spectaculaire dans un sens, vous voyez ? » déclara l’homme.

« Je comprends cela, mais... Je voulais gagner…, » j’avais réussi à résister à l’effondrement et j’avais répondu.

« Ahem. Eh bien, je vais mettre cela de côté et donner une explication concernant le prochain examen. Comme on vous l’a déjà dit, vous recevrez l’examen sur le terrain du passage au Rang B. Le contenu de la demande est de vaincre une tortue métallique, » déclara l’homme.

« Tortue métallique. C’est une tortue dont le gros corps est protégé par une carapace d’acier et qui est incroyablement robuste, n’est-ce pas ? » demanda Cloud.

« Oui, c’est exact. Vous êtes vraiment bien informé, n’est-ce pas, Cloud-kun ? » demanda le chef de guilde.

« Non, je ne suis pas si bien informé…, » répondis-je.

Ce n’était pas si important, puisque je n’avais lu qu’un livre sur l’écologie des monstres.

« Cette tortue métallique a été vue se dirigeant vers la capitale royale à partir d’un endroit qui est un jour de la capitale avec un chariot. Nous vainquons habituellement des tortues métalliques avec dix aventuriers de Rang B, alors je pense que c’est juste pour le test. Heureusement, les mouvements de la tortue métallique sont lents. Nous avons également la possibilité d’envoyer une deuxième équipe si, par hasard, vous ne pouvez pas l’assujettir, » déclara-t-il.

C’était certainement une belle demande. Nous ne nous battrons pas vraiment au corps à corps, mais d’après le livre la Magie du Feu et la Magie des Éclairs étaient vraiment efficaces contre cela, donc nous devrions pouvoir gagner sans problème avec ces membres.

----

« Les détails sont indiqués dans le papier de la demande, alors lisez-les s’il vous plaît, » déclara-t-il.

« Je comprends. L’aventurier de Rang A qui s’occupera de nous est…, » commençai-je.

« Bien sûr, moi, » celui qui avait dit cela et qui était apparut était Kuuga. N’étiez-vous pas parti tout à l’heure ?

« Eh bien, les autres aventuriers de Rang A ont été vaincus et se sentent déprimés, vous voyez. Après tout, je ne m’attendais pas vraiment à une défaite écrasante. Tout le monde n’aimait pas ça et il a été décidé que je n’avais pas d’autre choix que d’y aller, » déclara Kuuga.

Ah, ces aventuriers de Rang A nous accompagnaient à l’origine après la bataille fictive. Mais nous (à l’exclusion de moi) les avions tous vaincus, donc cela avait changé...

« Eh bien ! on devrait être largement assez là, alors finissons-la rapidement et vous pourrez devenir de Rang A ? » déclara Kuuga.

« Je me sens un peu anxieux, mais Kuuga est aussi une personne capable qui a le Rang S à portée de main. Je penserai que ça marchera d’une façon ou d’une autre, » déclara le maître de guilde.

« Tu n’as pas confiance en moi ou quelque chose comme ça... Tu ne m’as pas bien noté…, » déclara Kuuga.

« Je pensais que je pourrais te faire endosser le Rang S plus tôt si seulement tu ne t’emportais pas autant, » déclara le maître de guilde.

« Putain de merde ! Je vais rapidement devenir un Rang S et te vaincre ! » déclara Kuuga.

Chef de guilde et Kuuga. Vous êtes vraiment très proches l’un de l’autre, n’est-ce pas ?

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre et bonne continuation!

  2. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire