Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 38

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 38 : Formation des femmes de ménage et inscription des explorateurs

***

Chapitre 38 : Formation des femmes de ménage et inscription des explorateurs

Partie 1

Naturellement, tout le monde attendait que je retourne au chariot.

« Je suis de retour, » déclarai-je.

« Jin-sama, merci pour vos efforts. Ces enfants sont de nouveaux esclaves ? » demanda Maria.

« Il y a beaucoup de personnes à nouveau... oh..., » Mio s’était arrêtée en milieu de sa phrase. Elle avait peut-être vu le titre.

Je suppose que je dois leur dire par télépathie, pensai-je.

{La deuxième personne ! C’est le héros des humains !} déclarai-je.

{Oh, je vois,} répondit Mio.

{Je suis le héros des hommes-bêtes et elle est le héros des humains, donc il pourrait aussi y avoir des héros elfiques et des héros nains...,} déclara Maria.

{Je me demande si les dragonewts en ont également un,} demanda Sakura.

{C’est peut-être difficile, car les dragonewts sont considérés comme des monstres} répondis-je.

{Ahh, tant pis ~} déclara Dora.

Tout le monde se concentrait sur Cynthia. Eh bien, je suppose qu’il est inhabituel de voir un héros comme ça. Et je n’aurais jamais pensé que j’aurais un autre héros esclave après Maria.

R : Non, tout le monde pensait que c’était possible pour le maître de le faire.

Franchement... Je ne veux pas savoir ce que tout le monde pense de moi. Juste le fait qu’ils ne me détestent pas est assez bien en soi...

« Qu’est-ce qui s’est passé ? » demanda Cynthia.

Cynthia était un peu agitée par le regard de tout le monde. Seuls quelques regards étaient dirigés vers les jumelles. Eh bien, la présence de ces filles était assez réduite... Je pense que leur cœur s’est affaibli à la suite de la perte de leur famille.

« Non, ce n’est rien. Nous retournerons à la base. Ces quatre personnes se joindront au groupe des femmes de chambre, » déclarai-je.

« Compris. Le “Portail” a été placé, vous pouvez revenir à tout moment, » annonça Maria.

Comme nous ne pouvions pas utiliser le « Portail » dans le village, nous avions décidé de l’éloigner du village et de retourner à la base.

« Ce qui... c’est... c’est... ça... ? » balbutia Cynthia.

« Comme je vous l’ai dit. Ma base, » déclarai-je.

C’était très satisfaisant de voir ces filles esclaves être surprises. C’était une réaction normale pour quiconque verrait notre pouvoir spécial pour la première fois... Oh, oh, Lusia ne l’était pas. Mais « Régénération » lui avait déjà été jetée sur elle.

« Ce n’est pas seulement que vous pouvez tuer instantanément des monstres de Rang B, mais vous pouvez aussi faire quelque chose de mystérieux comme ça ? Je pourrais devenir plus forte comme ça... » Cynthia murmura cela. J’avais à peine compris ce qu’elle avait dit dans la seconde moitié.

R : Oh, c’est exact.

Comme ces orphelines avaient été attaquées hier et qu’elles étaient quelque peu sales, j’avais ordonné aux femmes de chambre de les amener pour qu’elles prennent un bain.

Après le bain, les nouvelles esclaves étaient vêtues de vêtements de bonne et rassemblées dans le hall principal.

« « Pourquoi porte-t-on aussi des vêtements de bonne ? » »

Les jumelles se demandaient pourquoi elles devaient porter des vêtements de bonne alors qu’elles étaient dans une équipe de combats. C’est surtout ma préférence.

« C’est parce que vous allez aussi être éduquées comme domestiques, » répondis-je.

« Vraiment ? N’allez-vous pas nous entraîner uniquement pour la bataille ? » Cynthia se le demanda aussi.

Je n’avais pas de demandes particulières pour les esclaves de combat. Maria et Sera étaient assez fortes.

« Même si vous êtes concentrées sur le combat, ce n’est pas la seule chose dans votre vie. Je ne veux pas d’esclaves indisciplinés et sans courtoisie, quelle que soit leur force, » répondis-je.

« Je n’en peux plus d’attendre !? En ce qui concerne l’éducation des femmes de chambre... Combien de jours cela prendra-t-il ? » demanda Cynthia.

« Combien de jours ? » demandai-je à la femme de chambre se tenant à côté de moi.

Il y avait toujours au moins une femme de chambre à mes côtés quand j’étais au manoir. Au fait, cette femme de chambre ne s’agenouillerait pas. En vérité, je leur avais ordonné de ne pas s’agenouiller.

« Oui, l’exigence minimale est d’une semaine, mais cela peut être fait en seulement 3 jours si l’on précipite les choses. Heureusement, un manuel d’éducation a été achevé récemment, de sorte qu’il servira de ligne directrice, » répondit la femme de chambre.

« Trois jours, s’il vous plaît, » Cynthia avait fait cette demande.

Les jumelles acquiescèrent également, et elles avaient décidé à l’unanimité pour le cours de 3 jours.

« Compris. Le cours de 3 jours. Ce sera un peu dur, » déclara la femme de chambre.

« « « Compris ! » » » répondirent les trois filles.

En attendant, discutons de ce que nous allons faire avec tout le monde, pensai-je. Eh bien, revenons bientôt au sujet principal.

« Eh bien, il y aura d’autres esclaves dans le futur, alors devrions-nous leur dire notre secret ? Bien sûr, ils n’auront pas le droit de le dire à quelqu’un d’autre, » demanda Mio.

« Un secret, n’est-ce pas ? Mais au village..., » commença Cynthia.

« Oui, mais il y a plus de secrets que ça. Parmi eux, certains vous rendront plus forte, » répondis-je.

« S’il vous plaît, dites-le-moi ! » déclara Cynthia.

« Mio ~ ~, » ordonnai-je.

« Oui, j’ai entendu, » déclara Mio qui avait après ça à les informer de nos secrets.

 

☆☆☆

 

Un peu plus tard...

« ... Il y a encore beaucoup de sujets, mais je pense que c’est suffisant pour l’instant. Si vous voulez en savoir plus, s’il vous plaît devenez utile pour le maître, » déclara Mio afin d’achever sa longue discussion.

« Il y en a encore plus, n’est-ce pas... ? Je vais lui montrer que je lui suis utile..., » déclara Cynthia.

Wôw ! Cynthia avait levé le poing. Elle était très motivée. Mais tu as encore trois jours d’entraînement à l’entretien ménager.

« Pour l’instant, la discussion quant au plan est terminée. S’il vous plaît, faites de votre mieux avec la formation des femmes de chambre, » déclarai-je à mes nouveaux esclaves.

« « « Oui ! » » » Les sept nouveaux esclaves avaient répondu en même temps, puis les servantes avaient emmené les filles un peu plus loin.

« Attends, » ordonnai-je à Cynthia.

J’avais arrêté Cynthia, et j’avais touché sa tête avec un doigt.

« Qu’est-ce que vous faites ? » me demanda-t-elle.

« Un porte-bonheur. Ne t’inquiète pas pour ça, » déclarai-je.

« Ok..., » déclara Cynthia.

Cynthia était partie après que j’ai dit ça. Bien sûr, je venais de retirer son Sceau. J’avais hâte de la voir trois jours plus tard.

« Alors, qu’est-ce qu’on va faire pendant ces 3 jours ? » demandai-je.

« Hein ? Ne va-t-on pas au donjon ? » demanda Sakura.

« Oui, mais on va prendre ces trois-là avec nous pour ça. Elles ont toutes Adaptation au Donjon, » répondis-je.

« Est-ce que c’est le cas ? La carte n’est-elle pas assez bonne ? » demanda Sakura.

Il était certain que nous pouvions voir les positions ennemies et les pièges en regardant la carte. Mais cela changeait le but de l’exploration du donjon.

« La carte ne suffit pas. Elle ne montre que la zone adjacente et le donjon sous ce pays possède une énorme superficie. Sans compter que la surface change après avoir changé d’étage. En bref, la Fenêtre Système n’affiche pas la route vers le but, » répondis-je.

« Comment l’Adaptation au Donjon peut-elle corriger cela ? Jin-kun, es-tu au courant ? » demanda Sakura.

« Oui, il y a un petit avantage aux niveaux inférieurs, mais cette capacité montrera la route aux niveaux supérieurs. J’ai donc l’intention de tuer des monstres dans le donjon, de prendre leur compétence et d’augmenter le niveau d'Adaptation au Donjon. Je pense que cela nous permettra de trouver le chemin le plus court pour voyager, » répondis-je.

Bien sûr, c’était encore possible avec la carte, mais cela prendrait trop de temps.

« Maître, allez-vous explorer le donjon ? » demanda Mio.

« Ouais, puisque je vais le faire, je déteste laisser ça inachevé. D’ailleurs, le délai est de 40 jours, » répondis-je.

« Désolé, je ne sais pas si la durée est trop courte ou trop longue, » répondit Mio.

« Le Donjon a 50 étages. Tout d’abord, 32 étages ont été explorés jusqu’à maintenant. Nous n’avons besoin que de 25 jours si nous allons à 2 étages par jour, donc nous avons beaucoup de temps à perdre. D’ailleurs, les monstres de Rang B qui attaquaient le village sont de la deuxième moitié du 20e étage, » répondis-je.

« Ce monstre vient du 20e étage ou d’un étage inférieur..., » murmura Sakura.

C’est exact. Notre exploration ne sera pas différente d’une visite guidée. Ce que je sous-entends par là c’est que la plus grande partie de l’étage supérieur a déjà été explorée. De plus, l’explorateur de donjon offre de très bonnes récompenses.

« On n’aura pas de problèmes avec les étages supérieurs, » déclarai-je.

« On ne l’a pas encore vu, mais Alta t’a-t-il dit quelque chose ? » demanda Sakura.

« Oh, à propos de ça. Ce n’est pas difficile. Au-dessus du sol et sous terre ne sont que des zones adjacentes. Nous pouvons donc le voir sur la carte, » répondis-je.

« C’est vrai ! Le premier étage du donjon sous ce pays est complètement visible, » déclara Mio.

« C’est exact. Cela signifie donc que nous pouvons faire une préparation pour cela, » répondis-je.

Eh bien, ce n’est qu’un étage, mais c’est quand même beaucoup d’informations, pensai-je.

« Notre conversation est considérablement hors sujet en ce moment. Revenons au sujet principal. Il nous reste encore 3 jours puisque nous devons amener ces 3 filles pour augmenter leur Adaptation au Donjon. Que devrions-nous faire pendant ce temps ? » demandai-je.

« Dans ce cas, pourquoi ne pas aller à la Cité de Lilia ? » Maria avait levé la main et avait donné son opinion.

« Oui, c’est une bonne idée. Il n’y a pas de mal à regarder les objets qui ne se trouvent que dans le donjon et à faire une préparation en conséquence, » déclarai-je.

« Tu as raison. Nous devons encore attendre leur formation de femme de ménage, alors ce ne sera pas un problème, » déclara Sakura.

« S’il n’y a pas d’objection, nous allons à la Cité de Lilia. Tout le monde est-il d’accord ? » demandai-je.

Nous n’avons pas non plus d’autres idées que d’aller à Cité de Lilia, pensai-je.

Nous avions ainsi utilisé le « Portail » pour retourner à l’endroit précédent et nous diriger vers la Cité de Lilia. Cela avait pris 3 heures à cheval pour les chevaliers alors cela devrait prendre environ 5 heures en calèche. Nous étions donc susceptibles d’atteindre la ville ce soir.

Quand nous étions arrivés à Cité de Lilia, le soleil était sur le point de se coucher. La moitié des bâtiments de la ville de Lilia étaient des bâtiments en bois comme les cabanes en bois rond et le reste était des bâtiments en pierre. Il n’y avait pas de bâtiments de style japonais ici. Super, je suppose que l’influence de ce stupide héros n’est pas arrivée ici.

Cette ville était aussi grande que celle de la ville d’Atarime.

D’abord, nous devrions aller à la Guilde des Aventuriers et mettre à jour notre carte. Après cela, nous pourrions agir en tant qu’aventuriers dans ce pays.

La guilde de l’Aventurier était un bâtiment en bois. C’était quelque chose de nouveau à voir parce que les guildes que nous voyions jusqu’à présent étaient des bâtiments en pierre.

Il n’y avait pas beaucoup de personnes ici dans la guilde. Il n’y avait pas non plus beaucoup de demandes sur le tableau des requêtes.

R : Les explorateurs sont beaucoup plus populaires que les aventuriers. Bien que la plupart des explorateurs soient inscrits à la Guilde des Aventuriers, ils n’ont pas beaucoup d’activité en tant qu’aventuriers.

« Il y a trop peu de gens ici, » déclara Sakura.

« On dirait que tout le monde va dans le donjon, » répondis-je.

« C’est normal. Après tout, il s’agit fondamentalement d’un pays au donjon, » déclara Sakura.

« Puisqu’il y a un énorme donjon souterrain, la qualité du sol n’est pas assez bonne pour avoir beaucoup de champ ni des mines. Il y a des ranchs, mais pas beaucoup de fermes puisque ce pays se concentre sur le donjon, » expliquai-je.

On pourrait dire que si quelque chose d’anormal se produisait vraiment en ce moment dans le donjon, ce serait une crise à l’échelle nationale. Ce pays était assez risqué en soi.

Et ainsi, nous avions discuté entre nous tout en nous dirigeant vers la réception.

« Désolé. Pourriez-vous mettre à jour nos cartes de guilde de Kastal ? » demandai-je.

« Oui, nous le pouvons. S’il vous plaît, laissez-les-nous, » déclara la réceptionniste.

Nous lui avions remis la carte de guilde de tout le monde. La réceptionniste les avait pris et les avait contrôlés.

« Tout le monde est de grade C et D, n’est-ce pas incroyable ? Êtes-vous venu dans ce pays pour explorer le donjon ? » demanda-t-elle.

« Ouais, on doit aller dans l’autre bâtiment pour s’occuper des trucs liés aux donjons, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« Oui, veuillez vous inscrire à la guilde des explorateurs à proximité. Ah ! Si possible, nous serions heureux si vous pouviez accepter de travailler comme aventuriers, » déclara-t-elle.

« Hahahaha, je le ferai si j’ai du temps libre entre chaque exploration, » répondis-je.

J’avais souri maladroitement. Il était possible que la réceptionniste travaille seule ici. Cet endroit était vraiment vide.

« Voilà, les mises à jour de votre carte de guilde sont faites, » déclara-t-elle.

« Ah, merci, » répondis-je.

Nous devrions travailler comme aventuriers pendant ces trois jours. Oh, eh bien, on devrait d’abord prendre les cartes de donjon.

« Hé, maître. Y a-t-il un rang pour les cartes de donjon ? » demanda Mio.

« Ça n’a pas l’air d’être le cas. Au lieu de cela, il enregistre l’étage le plus bas que tu atteins. Il s’agit d’un grade au sens propre, mais qui n’attire pas autant d’attention que les grades d’aventuriers, » répondis-je.

« Non, peu importe ce que vous dites, atteindre le 50e étage attirera absolument l’attention..., » déclara Mio.

« Eh bien... sans aucun doute. Que devrions-nous faire ? » demandai-je.

« C’est mauvais. Ce sera ennuyeux dans ce cas, » déclara Sakura.

« Oh, je suppose qu’on ne pourrait pas retourner dans ce pays, » déclarai-je.

« Je pense que vous réfléchissez trop, » Sera avait répondu en tant que femme emplie de droiture. Oui, j’ai trop réfléchi.

« Eh bien, nous nous débrouillerons si cela se produit. Si cela devient trop, nous pouvons faire en sorte que le roi s’agenouille facilement si nécessaire, » déclarai-je.

« Les membres de royauté de ce pays s’agenouilleraient-ils comme Sakuya-chan ? » demanda Sakura.

Sakura, je ne pense pas à Sakuya comme ça... Mais l’affaire de la royauté de Sakuya (femme seulement) avait en vérité réglé mes soucis, pensai-je. Quoi que je dise, maudit sois-tu, princesse d’Érudia.

« C’est possible. Inutile de compter les poulets avant qu’ils n’aient éclos. Ne devrions-nous pas nous concentrer d’abord sur l’exploration du donjon ? » demandai-je.

« Oui, tu as raison, » déclara Sakura.

La guilde des Explorateurs était juste à côté de la Guilde des Aventuriers. Contrairement à la Guilde des Aventuriers, il s’agit d’un bâtiment en pierre. Pourquoi... ? Budget ?

R : Oui, Budget.

***

Partie 2

Au moment où nous étions entrés, nous avions constaté que tout à l’intérieur ressemblait à une guilde d’aventuriers. Des personnes de mauvaise moralité nous regardaient. Eh bien, c’est normal puisque nous sommes un groupe de femmes et d’enfants.

Ils nous regardèrent pendant un certain temps, mais lorsqu’ils avaient vu que nous nous dirigions vers la réception, ils s’arrêtèrent immédiatement de le faire.

« Excusez-moi. Pouvez-vous m’aider à obtenir une carte de donjon ? » demandai-je.

« Euh, est-ce que cela inclut aussi les enfants derrière vous ? » demanda la réceptionniste.

« Oui, des cartes de donjon pour 6 personnes. Nous avons aussi une lettre de recommandation d’un chevalier, » déclarai-je.

« Oui, oui, » répondit la femme.

Après l’avoir dit, j’avais donné la lettre d’introduction à la réceptionniste. Elincia était une chevalière dans cette ville, donc j’avais supposé que tout irait bien.

À ce moment-là, quelques hommes de mauvaise moralité s’approchèrent de nous. Oui, un autre cas classique !

« Une lettre de recommandation d’un chevalier ? Combien as-tu payé ce chevalier ? » demanda l’homme.

Je vois, il y a un cas d’obtention d’une lettre de recommandation d’un chevalier en usant de la corruption. Je pense qu’il aurait été possible d’acheter à ce chevalier se pensant important qui a été tué par Elincia. Quant à Elincia... Ouais, c’est vraiment impossible, pensai-je.

Quant à Maria qui était juste à côté de moi, elle libéra silencieusement l’intention meurtrière sans prévenir.

« Si tu as beaucoup d’argent, je..., » commença l’homme.

« Hii ~ ! » cria quelqu’un devant moi.

*Boom*

La réceptionniste avait crié et était tombée de sa chaise. Comme elle avait vraiment totalement basculé, j’avais pu voir ses bas et sa culotte blanche.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » demandai-je.

L’homme de mauvais caractère qui avait été interrompu en milieu de phrase avait aussi été surpris. Quant à la réceptionniste, elle me regardait trembler comme si elle regardait un démon.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » demandai-je à nouveau.

« Hii ~ ~, Désolée. Je suis désolée. Je vais immédiatement faire une carte de donjon, alors s’il vous plaît, que cela reste un secret ! » s’écria la réceptionniste.

« Calmez-vous. Je ne vais pas vous mordre ou vous faire quelque chose comme ça..., » déclarai-je.

« D’accord..., » déclara-t-elle.

« Alors, pourquoi avez-vous été surprise ainsi ? Pourriez-vous m’en donner la raison ? » demandai-je.

J’avais insisté sur cette dernière question. Si vous voyiez ce genre de réaction, cela ne vous dérangerait-il pas ?

« Oui, oui. Mais à ce propos, pourriez-vous garder tout cela secret vis-à-vis de Lady Elincia ? » me demanda-t-elle en me suppliant.

« Elincia !? » demandai-je.

« Ne me le dis pas !? Est-ce la recommandation de Lady Elincia !? » s’écria l’homme.

*Bruits forts*

Tout le monde dans la zone était devenu bruyant, avec de la peur ou de l’étonnement sur le visage.

Je me demande pourquoi ils ont réagi comme ça quand ils ont entendu le nom d’Elincia. Je sais qu’elle est effrayante quelquefois, mais elle n’est certainement pas une mauvaise personne, me demandai-je.

« Oui, je le ferai, » déclarai-je.

Je suppose que si je ne suis pas d’accord avec elle, cette conversation n’ira nulle part, pensai-je.

« *Soupire* Merci... J’ai été surprise de voir une recommandation de Lady Elincia. Connaissez-vous Lady Elincia ? » demanda la réceptionniste.

« Eh bien, juste un peu. Mais je peux aussi dire que je ne sais quasi rien d’elle, » répondis-je.

« Je vois. C’est une bonne chose. Je vais vous donner une explication. Tout d’abord, elle est le chef de l’ordre des chevaliers et la personne la plus forte de cette ville, » expliqua-t-elle.

Le niveau d’Elincia était certainement élevé. Il n’était donc pas étrange qu’elle porte le titre de la plus forte de la ville.

« Puisqu’elle a cette force et que son arme est la rapière, on l’appelle la Vierge de Fer. Mais bien sûr, dans son dos..., » déclara-t-elle.

Y a-t-il une Vierge de Fer dans ce monde aussi... ? me demandai-je.

« Et elle punira sans pitié ceux qui sont des problèmes pour d’intérêt national, » expliqua-t-elle.

« Intérêt national... elle l’a aussi dit quand je lui ai parlé, » déclarai-je.

« C’est exact. Et c’est également considéré comme un intérêt national si vous avez reçu une recommandation de Lady Elincia. Donc, je serais morte si elle était au courant de cette gaffe, » déclara la réceptionniste.

Un aventurier qui voulait se battre avec nous plus tôt retourna à son poste d’origine en silence. Bref, est-ce que tout le monde dans cette ville craint Elincia ?

« Gobit, tu ne peux pas t’enfuir comme ça ! » s’écria la réceptionniste.

« Arrête ! Ne prononce pas mon nom ! J’ai décidé que je ne serai pas lié à une affaire concernant Lady Elincia ! » répondit l’homme.

L’homme de mauvaise moralité qui s’appelle Gobit cachait son visage et il nous fuyait. Je le voyais trembler. C’était surtout l’intérieur de ses cuisses qui bougeait.

« Gobit  ? Si Lady Elincia savait que tu as affecté négativement l’intérêt national, elle te poignarderait les aines avec sa rapière. Bien que, tu ne serais pas tué par ça..., » déclara la réceptionniste.

Il n’y a pas de magie pour réparer ce membre dans ce monde. En bref. Une castration, pensai-je.

« Il y a beaucoup d’hommes dans cette ville qui ont souffert de la main de Lady Elincia. Pareil pour les femmes. J’ai entendu dire qu’elle ne laissera personne qui a nui à l’intérêt national avoir la possibilité d’avoir des enfants, » expliqua la réceptionniste.

« Quoi... ? » balbutiai-je.

Non, d’après ce que j’ai vu, elle est capable de faire ça.

Mio, qui était aussi juste à côté de moi, le pensait.

« Alors, que se passera-t-il si je dis à Elincia que la réceptionniste et Gobit ont été impolis avec le Maître ? » demanda Mio.

« Stop ! » s’écria la réceptionniste.

« S’il vous plaît, arrêtez ! » demanda Gobit.

Les deux pleuraient désespérément en entendant ça.

« Ah ! La réceptionniste n’a-t-elle pas demandé de garder le secret... ? » demandai-je.

« Oui, c’est exact. Je ne veux absolument pas être au bout de sa rapière. Je veux me marier et avoir une famille heureuse..., » déclara la réceptionniste.

Wôw, des informations privées de la réceptionniste sont révélées.

« Alors, comment Gobit nous compense-t-il pour cela ? » demanda Mio en souriant. Le visage de Gobit était devenu pâle. Elincia est-elle si effrayante... ?

« Je vous donnerai tout ce que j’ai ! S’il vous plaît, pardonnez-moi ! » s’écria Gobit.

« Que devrions-nous faire ? Maître ? » demanda Mio.

Tu m’as piégé pour ça. Mio aime aussi jouer avec ce genre de chose classique, pensai-je.

« Eh bien, nous n’avons pas souffert, ce sera difficile de prendre votre argent..., » déclarai-je.

Est-ce que je devrais me soucier de quelqu’un qui voulait se battre avec nous et qui a échoué ? Et il ne nous avait pas fait de mal. Bien sûr, être impoli avec nous était totalement différent de l’utilisation de la force contre nous.

« Non, s’il vous plaît, laissez-moi vous payer par tous les moyens ! Sinon, j’ai peur qu’elle ne me pardonne pas si je ne le fais pas ! » s’écria Gobit.

Eh bien, ça ne me dérange pas d’accepter son argent comme excuse, mais comment vais-je résoudre ce malentendu ? pensai-je.

Néanmoins, c’est trop d’argent. Votre vie n’en souffrira-t-elle pas à l’avenir ? Et je serai le symbole de la peur, me demandai-je.

« ... Je vois. Mais je n’ai pas besoin d’argent. À la place, si vous nous recommandez un bon restaurant, nous vous pardonnerons, » proposai-je.

« C’est bien compris. S’il vous plaît, laissez-moi faire ! Je vais vous dire un bon restaurant où je suis un habitué ! » s’exclama Gobit.

Gobit hocha la tête sans arrêt. Il était préférable d’avoir des personnes du coin qui connaissaient la ville pour nous recommander un bon restaurant. C’était parfait.

{Sera, tu mangeras une pilule d’énergie même s’il nous paye le repas.}

{Pourquoi ? C’est une chance rare,} répondit-elle.

{Eh bien, considérons ton appétit, Sera. N’est-ce pas la même chose que de prendre tout son argent si tu manges tout ce que tu veux ?} lui demandai-je.

{Comment dire, Sera-chan ? Manger jusqu’à ce qu’elle soit remplie si quelqu’un nous paye est...} balbutia Sakura.

Sakura était également stupéfaite. Il était normal pour les Japonais de ne pas trop manger quand quelqu’un les invitait.

{Arg, alors je ferais ainsi. Je vais devoir l’endurer...,} déclara Sera.

Pendant que nous parlions, des cartes avaient été posées sur la table de réception.

« Excusez-moi, pendant que vous étiez occupé, vos cartes de donjon ont été complétées. Quant à la recommandation du chevalier... de Lady Elincia, nous vous donnerons une carte de donjon EX. Si vous y déposez votre sang, l’enregistrement sera complété, » déclara la femme.

C’est un beau son. Mettons une goutte de sang pour activer la magie et créer la « Propriété ». C’est la même chose que la carte de guilde, pensai-je.

« Merci. Alors, on s’en va maintenant, » déclarai-je.

« Oh, je viens aussi. Je vais vous guider jusqu’au restaurant avec des plats délicieux, » déclara Gobit.

Gobit nous mènera.

« Ah ! S’il vous plaît, gardez cette affaire secrète ! Pour mon avenir ! » La réceptionniste nous salua. Et elle n’oublia pas de nous rappeler cela alors que nous étions en train de quitter la guilde des explorateurs.

« Venez, » déclara Gobit.

Gobit nous guida jusqu’à la salle à manger d’une auberge se trouvant dans la partie ouest de la ville. En entrant, nous avions vu la belle silhouette d’une femme âgée et d’une jeune femme qui faisait office de serveuse.

« Bienvenue. Oh, Gobit. Es-tu de nouveau venu pour un repas ? » demanda la femme âgée.

La gentille femme n’avait pas peur de l’apparence de voyou de Gobit. Je suppose qu’il est vraiment un habitué de cet endroit.

Il y avait même une fille d’accueil sexy ! Je suppose que le bar, le restaurant et l’auberge en ont toujours besoin pour attirer l’attention du client. Elle avait des cheveux qui allaient jusqu’aux épaules et ils étaient bruns. Elle avait dans les 20 ans. Elle était plus charmante que belle.

« Sana-chan. Ce type est un habitué, » déclara la femme âgée.

« Compris. 7 personnes, » déclara Sana.

« Ouais, » répondit la propriétaire

Après quelques minutes d’attente, la nourriture était arrivée. Le menu comprenait du pain, du ragoût et du steak. Comme il y avait beaucoup de filles ici, le choix du menu était trop lourd pour elles.

Sakura et Mio avaient promptement donné la moitié de leur nourriture à Sera.

Le ragoût mélangé avec du lait avait une texture lisse. Délicieux. C’était le plat le plus délicieux que j’avais mangé depuis le village Kabat à Eludia. Le steak était également servi avec une sauce spéciale au parfum aromatique. Un autre plat délicieux. Puisque ce pays n’avait pas une grande suffisance alimentaire, il devait compenser autrement. Je suppose que la viande et le lait sont leur point fort. Après tout, les graines n’étaient pas leur point fort, donc la qualité du pain était inférieure à celle de la viande...

« Si délicieux. Je veux la recette, » déclara Mio.

« Tu as raison. Cette viande est la meilleure que j’ai jamais mangée. Avant même de devenir l’esclave de Jin-sama, je n’ai rien mangé d’aussi bon..., » déclara Maria.

« Sera-chan, peux-tu m’en rendre un peu ? » demanda Sakura.

« Impossible, » répliqua Sera.

« ... Pour l’instant, avez-vous décidé dans quel hôtel nous allons séjourner ? » demandai-je.

{Je le sais ~ !!} s’écria Dora.

Tout le monde était d’accord pour rester dans cette auberge. Gobit m’avait fait un signe pour s’excuser et il était parti après ça. En passant, nous ne retournerions pas à notre base tous les jours parce que cela réduirait l’excitation du voyage.

Après le petit-déjeuner du lendemain, nous avions décidé d’aller acheter du matériel pour l’exploration des donjons. Au fait, on n’avait pas mangé de steak au petit-déjeuner. Tout ce qu’on avait pu avoir, c’était du jambon. N’est-ce pas normal... ?

J’avais regardé la carte et j’avais ainsi trouvé le magasin général pour les explorateurs. Il s’agissait d’un magasin en bois avec des marchandises sur les étagères. Il y avait un ensemble pour un débutant qui était vendu là. Quel est le contenu à l’intérieur ?

R : L’ensemble débutant comprend 1 pierre de téléportation de donjon, 1 carte de donjon, 1 boîte d’objets pour le donjon et 3 potions pour le donjon.

Est-ce qu’ils ne fonctionnent que dans le donjon ?

R : Oui. Ils ne fonctionneront qu’à l’intérieur du donjon. Voulez-vous une explication ?

Vas-y.

R : La pierre de téléportation de donjon vous permettra de vous échapper du donjon jusqu’à l’entrée du donjon. Elle peut être utilisée à nouveau dans le donjon et vous ramènera au dernier endroit que vous avez utilisé. Il est facilement utilisable, mais ne peut pas être utilisé pendant le combat.

C’est comme une limitation pour empêcher d’en abuser, non ? Je suppose que c’est l’une des limites de ces objets...

R : La carte de donjon indiquera automatiquement la façon dont vous progressez. Mais il sera réinitialisé lorsque vous vous déplacez dans un autre étage. En raison des accords avec les explorateurs, la guilde des explorateurs achètera les cartes pour n’importe quelle zone inexplorée. D’autre part, les explorateurs peuvent aussi acheter les informations de la carte.

L’information sur les donjons de la carte est comme une bouée de sauvetage pour tous les explorateurs de donjons.

R : La boîte d’objets pour le donjon ne peut être utilisée à l’intérieur du donjon comme son nom l’indique, la capacité est d’environ 2 emplacements de stockage de la taille d’un gros sac. Il libérera tout si vous quittez le donjon, donc vous devriez d’abord vendre votre butin. Les potions pour le donjon sont une version moins chère de la potion normale qui ne peut être utilisée qu’à l’intérieur du donjon.

C’est vraiment pour les débutants. Et seulement pour le donjon... Dommage qu’ils ne peuvent être utilisés qu’à l’intérieur du donjon.

R : C’est le contraire. Ils ont ajouté la condition à utiliser uniquement à l’intérieur du donjon.

Oh, il semble que la magie de transfert ne peut pas être utilisée pour sauter des niveaux. Donc je devrais laisser Sakura s’en charger...

Mais franchement, devons-nous vraiment en acheter ? Nous avons déjà tout à ce niveau-là...

R : Ce n’est pas nécessaire. Mais ce sera étrange si les explorateurs ne les achètent pas.

Est-ce que c’est le cas ? Je suppose que nous devrions les acheter pour nous fondre dans la masse pendant que nous explorons les couches supérieures. Les couches inférieures ? On s’en occupera en temps utile.

J’avais décidé d’utiliser la télépathie pour dire à tout le monde d’acheter le kit de débutant. Il était à 10 000 pièces de cuivre. C’était assez bon marché en incluant la boîte à objet.

Nous avions acheté des articles qui ne pouvaient être utilisés qu’à l’intérieur du donjon et notre préparation était... terminée. Tout ce qu’il restait à faire, c’était d’attendre jusqu’à ce que la formation des femmes de chambre pour ces trois-là soit terminée.

« Alors, devrions-nous agir en aventuriers pour l’instant ? » demandai-je.

Je m’étais souvenu de la suggestion de Sakura et de l’invitation de la réceptionniste de la guilde. Alors j’avais décidé d’aller à la Guilde des Aventuriers immédiatement après ça.

Il n’y avait que la réceptionniste larmoyeuse ici et pas un seul aventurier à l’intérieur...

« Ah ! L’aventurier d’hier ! Juste à temps ! » s’écria la réceptionniste.

Elle sauta hors de sa zone de réception et s’accrocha à moi. C’était si doux et cela fait du bien même si elle m’enlaçait si fort. Peu importe ce que je ferais, il était peu probable qu’elle me laisse partir.

« Aucune personne n’a accepté cette demande ! Veuillez accepter cette demande ! » s’écria la réceptionniste en pleurs.

Elle m’avait donné un papier de requête, et je l’avais lu.

 

Chasse au vampire

Rang B

Délai : 10 jours après l’acceptation.

Tuez le vampire qui rôde dans les ruines à l’ouest de la ville de Lilia.

Récompense : 5 000 000 000 pièces de cuivre.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre.
    C'est même pas un Rang-B et il prend la quête oklm

  3. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire