Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 27 Extra

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 27.5 : La Punition de Maria

Le soir du jour où les nouveaux venus étaient inscrits en tant qu’aventuriers, Jin avait appelé Maria pour être seul avec elle dans une [Pièce].

« Maria. Vous avez utilisé aujourd’hui le [Clignotement] sans avoir ma permission, » déclara Jin.

« Je suis désolée. J’ai agi par réflexe ! » répondit Maria.

D’une certaine manière, Maria avait déjà remarqué son erreur. Quand Jin avait dit « Asseyez-vous », Maria s’était mise à genoux.

« J’étais sûr que mes ordres étaient d’utiliser le [Clignotement] aussi peu que possible, mais vous l’avez utilisé sans raison valable, » déclara Jin. « Le [Clignotement] était-il vraiment nécessaire dans cette situation ? »

« Non, cela n’était pas le cas, » répondit Maria. « C’est entièrement de ma faute. J’accepterai volontiers n’importe quelle punition... tant que je serai encore capable de vous servir après ça. »

« Eh bien, je n’ai pas l’intention de vous punir pour ça, » Jin pensait qu’il était nécessaire de gronder, mais la punition était inutile. « Je veux dire, est-ce désagréable pour vous de ne pas être punie, Maria ? »

« Ce que je déteste le plus, c’est de mourir, mais c’est comme si on me disait que je suis inutile par Jin-sama, » déclara Maria.

« Je n’ai pas l’intention de vous laisser mourir ni de vous retirer de votre rôle à partir de maintenant..., » déclara Jin.

« Merci beaucoup, » répondit Maria. « Alors, devrais-je couper l’un de mes propres bras ? Oh ! Avec [Restauration], ce n’est pas vraiment une punition... »

Même s’il pouvait être guéri, le fait de couper un bras était toujours une lourde punition.

« Même si vous avez l’habitude de souffrir, la punition ne doit pas nécessairement être physique..., » déclara Jin.

Jin n’avait pas un passe-temps de frapper ses propres esclaves. Alors... Une punition honteuse était mieux. Bien sûr, c’est le passe-temps de Jin.

« Alors, qu’en est-il de quelque chose de honteux ? » demanda Jin.

« Voulez-vous que je marche nue dans la ville ? » demanda Maria.

« Refusé, » répondit Jin.

Jin avait un désir de la monopoliser, alors il ne permettrait pas que cela se fasse en public.

« C’est un problème, » déclara Maria. « Je suis sûre que vous voulez m’ordonner de faire quelque chose de honteux. Mais je ne peux pas penser à quelque chose de honteux si c’est seulement en face de vous, Jin-sama... »

« Hein !? » Même Jin était surpris par cette réponse. Ou peut-être, déçu. Cette demande était assez égoïste en soi.

« Dans ce cas, mettez-vous toute nue devant moi, » ordonna Jin.

« Est-ce suffisant ? » demanda Maria.

Maria enleva ses vêtements et les stocka dans son [Inventaire (personnel)].

« Hein !? »

Jin, qui ne se sentait généralement pas timide, détourna la tête et ne regarda même pas Maria.

« Alors..., » murmura Maria.

Après cela, Jin n’avait plus aucune demande à Maria et il quitta immédiatement la [Pièce]. Maria l’avait fait sans problèmes, mais Jin était immédiatement sorti de la pièce, car c’était trop pour lui.

« Ce n’est pas une punition. Jin-sama, y ​​a-t-il autre chose que je dois à faire ? » demanda Maria.

« Euh..., » s’exclama Jin.

Même Jin était à court d’idées, surtout depuis qu’ils avaient passé deux heures ensemble, et l’exigence qu’il pensait était quelque chose que Maria rejettera sans faute.

Même Jin devient hésitant quant à son précédent ordre de se déshabiller. Même si au départ, c’était juste une blague au départ.

Une idée surgit soudainement.

« Oh c’est vrai. Maria, vous devrez dire “Nyan” toute la journée de demain, » déclara Jin.

« Hein !? » s’exclama Maria.

Jin décida d’arrêter là la recherche d’idée, et d’utiliser l’un de ses passe-temps comme punition. Pour une personne de type chat, elle devra dire ce mot à la fin de chaque phrase...

« Attendez une minute ! S’il vous plaît, pas ça ! » demanda Maria.

Alors que Jin avait vu la réaction de Maria, son visage avait changé.

« Pourquoi ? » demanda-t-il.

« Pour une personne telle que moi, c’est bien trop honteux d’imiter des chats, » déclara Maria. « C’est acceptable seulement quand c’est avec quelqu’un de très proche ou entre amoureux. »

Il semblerait que cela soit très honteux pour personnes comme elle.

« Je peux le faire devant vous, Jin-sama, mais pas devant tout le monde ! » annonça Maria.

« Est-ce d’accord de le faire devant moi ? » demanda Jin.

« Bien sûr ! » répondit Maria.

Dans un sens, c’était la même chose que de se promener nue dans la ville. Il stimulait le désir de monopoliser une personne en particulière.

« Puisque Maria, vous êtes embarrassée par ça, n’est-ce pas une punition ? » demandai-je.

« C-C’est..., » commença-t-elle.

« Nous avons encore de la formation demain, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« Oui..., » répondit-elle.

« Alors, allons-y pour le nyan pour toute la journée de demain, » répondit-il.

Le lendemain, l’entraînement au combat avait commencé avec la levée de l’interdiction pour la magie.

« Même si tout le monde peut utiliser la magie, tout le monde ne va pas l’utiliser, nyan. Vous devez laisser au moins une personne en tant qu’avant-garde pour l’assistance, nyan, » déclara Maria.

« Euh... mais avant ça..., » demanda Mio.

« Taisez-vous, nyan. » Maria leur avait demandé de ne rien demander avant même qu’ils le fassent.

Communication Sakura — Mio.

{Que pensez-vous qu’il s’est passé ?} Demanda Sakura.

{N’est-ce pas lié au Maître ? Après tout, ils étaient ensemble dans [Pièce] hier sans personne d’autre avec eux...} répondit Mio.

{Euh ? Ne me dites pas... pour le peuple des chats...} commença Sakura.

« Si vous avez le temps de bavarder, continuez à bouger. Nyan. » déclara Maria,

Après que Maria ait dit « Nyan » pendant un moment, ça devenait très drôle. Elle était normale à la surface, mais elle était extrêmement embarrassée à l’intérieur.

L’ordre de Jin. L’ordre de Jin. L’ordre de Jin. L’ordre de Jin. L’ordre Jin. L’ordre de Jin. L’ordre de Jin, pensa Maria.

C’était « l’ordre de Jin », et c’était ainsi que Maria pouvait endurer ce qui serait considéré comme humiliant pour les membres des hommes-chats.

« La Magie du Feu ne semble pas être efficace contre les monstres, nyan ! »

« Restez attentif aux alentours, surtout pendant l’incantation. Nyan! »

« Même si c’est un entraînement pour la magie, cela devient plus efficace si les armes sont également utilisées. Nyan! »

Cela devint vite une formation sévère pour les nouveaux arrivants. Cependant, le résultat n’était pas quelque chose à rire.

En fin de journée, Maria avait été convoquée dans la [Pièce] et avait ensuite laissé tomber cette phase après ça.

« C’était une punition inattendue, mais je ne suis même pas fâché de voir ça..., » déclara Jin.

« Non, c’est douloureux, mais une punition est nécessaire pour le crime, nyan. Ah..., » déclara Maria.

« Cela semble être devenu une habitude, » répliqua Jin. « Voulez-vous continuer avec ça ? »

« Pardonnez-moi, tout sauf ça... nyan, » répondit Maria.

La paire d'oreilles de chat de Maria était étrangement tombante.

Après ça... après avoir essayé de faire en sorte que Maria arrête d’ajouter « Nyan ~ » à la fin de la phrase pendant une heure, Jin n’avait pas eu d’autre choix que de mettre Maria dans [Pièce] et d’y rester un peu avec elle.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour les chapitres.

  4. Merci pour les chapitres. 🙂

Laisser un commentaire