Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 28

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 28 : Une horde et un Tyran

{{Le riz japonais !?}} Sakura et Mio crièrent en même temps.

{Tout à fait. Je ne vais certainement pas laisser le centre de production du riz japonais être endommagé par une telle chose,} disais-je.

{Maître, faire face à une horde pour cette raison... Je veux dire, n’y a-t-il pas une chance que le village soit détruit avant notre arrivée ?} demanda Maria.

{Bien sûr,} disais-je. {Quand j’arriverai là-bas, je ne laisserai pas les monstres entrer dans le village.}

Je ne vais pas les laisser mettre le pied dans une rizière, pensai-je.

{Puis-je manger du riz ~ ?}

{Oui, tu pourras en manger autant que tu le voudras après avoir aidé ce village,} disais-je.

Sa façon de parler est un peu trompeuse, mais son point était facile à comprendre.

{Maître, je ferais de mon mieux~ !} s’exclama Dora.

Oui, nous étions allés jusqu’à obtenir le plein soutien de Dora.

{Jin-sama, de quoi parlez-vous ? Puisque c’est dangereux, s’il vous plaît, laissez-moi partir avec vous,} déclara Maria.

{Oui, j’ai déjà pensé à ça, alors je vais vous apporter, et Sera également,} disais-je. {Mais je n’ai pas encore décidé de qui se battra et qui conduira.}

{Je veux aussi me battre !} s’exclama Sera.

{Laisser chacune de vous se battre est impossible. Nous n’aurions ainsi pas de conducteur...,} disais-je.

D’après ce que je voyais sur la Carte, il y a environ deux cents monstres détectés dans la région. Nous étions assez bons pour pouvoir les vaincre.

Eh bien, je devais encore m’en assurer, mais j’avais peut-être l’intention de laisser l’un des villageois conduire le chariot pendant une évacuation.

{Oui, je comprends. Maria-san, je vais laisser le Maître à vos soins,} déclara Sera.

{Bien sûr. S’il te plaît, laisse-moi me charger de ça,} déclara Maria.

Maria allait donc comme d’habitude me tenir compagnie... Mais en passant, pourquoi Maria était-elle aussi inquiète ? Je n’avais aucun souvenir de ce qui pourrait inquiéter Maria...

{Alors, y a-t-il quelque chose à faire de notre côté ?} demanda Sakura.

{C’est vrai. Eh bien, préparez-vous à la bataille avec les autres compagnons.} disais-je à Sakura.

{Compris,} répondit Sakura.

***

Après ça, j’avais coupé le contact télépathique. Je voulais vraiment prendre tout le monde afin de gagner plus d’expérience de combat, mais il était difficile d’expliquer comment nous pourrions prendre autant de personnes dans le chariot. Nous devions donc aller avec quelques personnes cette fois-ci parce que laisser quelqu’un attendre à l’intérieur de la [Pièce] est ennuyeux, car c’était après tout désagréable. D’ailleurs, je pouvais les anéantir tranquillement si je partais seul.

Après un voyage en calèche de vingt minutes, nous avions vu une autre voiture en face de nous. C’était probablement un chariot qui s’était échappé du village.

« À vous tous du chariot. S’il vous plaît, arrêtez-vous et écoutez-nous ! » L’homme sur le siège du conducteur nous avait crié cela.

Même si nous devions nous dépêcher, ce sera mauvais si nous les ignorions, alors nous n’avions pas d’autre choix que nous arrêter.

De plus, il ressemblait à un chevalier.

« Êtes-vous l’équipe de secours qui se dirige vers le village ? » demanda-t-il.

« Tout à fait. Nous sommes des aventuriers qui avons un chariot et on nous a demandé d’aller sauver des villageois qui fuyaient, » disais-je.

« Attendez ! Dites-vous que la guilde des aventuriers n’a pas l’intention de protéger le village ? » demanda-t-il.

Le (possible) chevalier avait jugé de la situation en un instant. Si la guilde comptait protéger le village, elle aurait envoyé bien plus de troupes.

J’avais alors entendu un cri douloureux en provenance du chariot. « Pourquoi !? Pourquoi les aventuriers ne vont-ils pas protéger notre village ? »

« Un grand nombre de personnes vivent encore dans ce village ! »

*

Je ne les avais pas directement en vue, donc j’avais vérifié tout ça avec ma Carte. Il y avait des femmes, des enfants, des personnes âgées ainsi que des personnes invalides. Ce n’est pas bon, mais ils avaient essayé de choisir autant de personnes que possible sans trop faire travailler le cheval.

« Le plan de la guilde des aventuriers est de faire une ligne défensive entre ce village et la ville d’Atarime. Ils vont protéger ceux qui sont capables de s'échapper, » disais-je.

« Je suis désolé. Cela peut sembler cruel, mais s’il vous plaît, prenez autant d’habitants du village que possible, » déclara l’homme.

« Mon intention est de réduire le nombre de victimes, » disais-je. « Dans le pire des cas, seul le conducteur restera, et nous reviendrons quant à nous à pied. »

« Cela serait vraiment utile. Et après tout, vous pouvez revenir si cela devient trop dangereux, » déclara l’homme.

Il était assez dangereux de s’approcher du village. Les habitants qui étaient près du village avaient peu de chance de s’échapper à temps. Ce chevalier m’avait demandé d’en sauver « autant que possible ».

« Désolé de vous avoir fait vous arrêter. S’il vous plaît, n’en faites pas trop, » déclara l’homme.

« D’accord, mais vous n’avez pas besoin de vous dépêcher, et d'épuiser ainsi inutilement votre cheval. Les préparatifs de la guilde seront bientôt terminés, » disais-je.

« Merci pour les conseils, » déclara-t-il. « Cependant, ce cheval doit faire de son mieux pendant encore un certain temps. Je vais faire un autre voyage après avoir atteint la ligne de défense. »

« Je vois... Alors, laissez-le boire ça, » disais-je.

Je lui avais alors tendu plusieurs potions. Il s’agissait des potions très efficaces de Dora. Je n’avais aucun problème avec ça parce qu’elles ne peuvent pas être vendues. Comme il était exceptionnellement honnête, je me devais de l’aider un peu.

« Mais, il s’agit d’une potion de grand pouvoir ! Désolé de vous prendre ça, mais merci. Mon nom est Gilbert. Laissez-moi vous remercier correctement après que tout soit terminé, » déclara Gilbert.

« Ne vous inquiétez pas pour ça, » disais-je. « Ceci est juste un caprice de ma part. »

Après avoir répondu cela à Gilbert, nous l’avions quitté et nous nous étions ensuite dirigés vers le village avec une vitesse démuliplier. C’était exact. Nous avions donné des potions magiques et avions utilisé [Prendre et Donner] afin de renforcer nos chevaux. Je pouvais les utiliser à leur plein potentiel. Eh oui, nous pouvions aussi renforcer les chevaux...

« S’il vous plaît ! Pourriez-vous vous diriger à nouveau vers le village ? Il y a encore beaucoup de gens qui sont restées là bas ! » déclara l’un des villageois qui fuyaient et que nous croisions.

« C’est ce que je compte faire. Je dois donner la priorité aux personnes qui ne peuvent que se déplacer lentement, » répondis-je.

Étonnamment, tous les villageois que nous avions rencontrés ne nous avaient jamais dit de les prendre et de nous échapper avec eux. Le taux d’évacuation de ce village produisant du riz japonais avait régulièrement augmenté. Nous nous dirigions toujours vers le village comme nous l’avions vu.

Nous pouvions dire à quel point la horde était proche grâce au nuage de poussière. Eh bien... Comme il y avait beaucoup de monstres en mouvement, le nuage de poussière pouvait être remarqué de loin. Je suppose que cette horde avait aussi été détectée par cette méthode. Cela devait prendre environ une heure pour que les monstres quittent la forêt et atteignent le village. Faire un aller-retour du village à la ville et revenir à cheval prenait autant de temps. Nous avions de la chance parce qu’elle avait été détectée tôt. Et surtout, nous étions là pour y faire face...

Au vu de ce nuage de poussière, je pensais qu’ils étaient considérablement plus proches du village que je l’avais d’abord pensé. Il faudra environ dix minutes avant qu’ils n’atteignent le village.

J’avais finalement découvert le dernier des groupes de villageois. Je disais « dernier » parce que Carte ne montrait plus personne d’autre dans le village. Cela signifiait également que notre tâche était terminée. Nous laisserions Sera ramener notre chariot alors que nous commencerons l’extermination des monstres.

« Euh... Pourquoi avez-vous quitté le chariot ? » Une femme malade demanda ça alors que Maria et moi descendions de là.

Il s’agissait d’un village fermier, donc une personne faible était assignée à faire des tâches subalternes. Toutes les personnes en bonne santé étaient parties à pied, et la moitié des personnes malades et faibles étaient avec le chariot que nous avions vu il y a un moment.

« Nous allons maintenant combattre ces monstres afin de les ralentir si l’on peut dire, » disais-je.

Eh bien, nous allons les anéantir, mais je n’allais pas le dire ainsi, pensai-je.

« C-C’est trop dangereux, on ne vous a pas demandé d’aller aussi loin ! » déclara la femme.

« Eh bien, vous avez raison, mais ne voulez-vous pas que ce village en ait le moins possible de dégâts ? » demandai-je.

« C’est... tout à fait normal..., » balbutia la femme.

« Ce village cultive-t-il du riz ? J’aime le riz, donc je vais avoir des ennuis si ce village est détruit, » disais-je.

« N-Ne me dites pas... que vous êtes venu ici afin de protéger le riz !? » s’exclama-t-elle.

Les villageois étaient surpris. Ils n’avaient jamais pensé qu’ils seraient sauvés par un amateur de riz.

« Voici donc mes intentions pour ce village, » disais-je. « Cependant, ne vous inquiétez pas, car l’un d’entre nous conduira le chariot. Vous devez partir maintenant et vous devez récupérer plus de villageois sur le chemin. »

« Mais que se passe-t-il si quelque chose vous arrivait ? » demanda l’un des villageois.

« Vous n’avez pas besoin de vous inquiéter, » disais-je. « Je suis confiant quant à mes compétences. Nous pouvons nous échapper de notre propre chef si la situation devenait trop dangereuse. Nous pouvons aussi réduire les dégâts au village, donc il n’y a pas de raison de ne pas le faire. »

« Vraiment !? » s’exclama un villageois.

« Tout à fait, » disais-je.

Les villageois étaient confus.

« Même si vous faites cela, nous n’en avons pas assez pour vous récompenser... Ce village n’a pas beaucoup d'argent..., » déclara l’un des villageois.

« Vous n’avez pas besoin de payer avec de l’argent. Payez-moi avec du riz, » disais-je.

J’avais clairement dit : je voulais du riz.

« Fufufu... » Beaucoup de villageois avaient ri en entendant ça. Les autres n’avaient fait que sourire maladroitement. Ils n’avaient jamais pensé que leur riz aurait ce genre de valeur.

« Compris. Nous vous paierons avec du riz si ce village survit, » déclara l’un des villageois.

« Nous allons vous payer avec le meilleur riz ! » Un vieil homme, qui ressemblait à un fermier avait dit ça. Je pensais que les personnes avec une faible force physique étaient à la traîne, donc il était très sympathique d’être resté aider les autres.

Puisque la négociation était finie, Maria et moi, nous nous étions dirigés vers la horde de monstres.

« Sera ! Je vais vous laisser le reste entre vos mains, » disais-je avant de partir.

« Laissez-le-moi. Mais ne faites pas quelque chose de déraisonnable, » répondit Sera.

« D’accord. Je vais protéger ce village avec tout ce que j’ai, » disais-je.

Pourquoi avez-vous dit ça ?

Sera fit avancer le chariot. Nous devrions nous battre le plus près possible de la forêt pour être le plus loin du village. Je devais me dépêcher. Nous avions alors utilisé la Téléportation dès que le chariot fut hors de vue et nous avions combiné ça avec Clignotement quand nous étions occupés par le chant. Ainsi, vous voyagions avec une incroyable vitesse .

« D’accord, cet endroit est bon, » disais-je.

Cet endroit avait une bonne vue, donc nous n’avions pas besoin de nous inquiéter des attaques-surprises. Eh bien, nous avions toujours la [Carte].

« D’accord, préparons nos armes, » déclara Maria.

Mon épée était l’épée à l’âme incomplète et celle de Maria était le trésor que nous avions trouvé dans la cachette des voleurs. Nos statistiques avaient été mises au maximum que je pouvais me permettre en ce moment. Il n’y avait aucune chance que nous perdions ici.

J’avais déjà analysé les monstres qui se trouvaient dans la horde. Hmm... Il s’agissait que des monstres de type humanoïde tels que des gobelins et des orcs. L’orc était un monstre qui ressemblait à un humain avec un visage de cochon. Il s’agissait de l’une des races les plus communes dans la plupart des mondes fantastiques. Ils étaient un peu plus fort que les gobelins, mais ce n’est pas au-delà de mes attentes actuelles. Cependant, il y avait aussi des ogres. Pour le dire simplement, il s’agissait d’un démon. C’était donc une affaire sérieuse. Leur force était incomparable avec celle d’un orc.

C’est peut-être basique, mais ce que je voulais savoir, c’était comment la race humaine les considérait. Sont-ils détestés comme les orcs ou non ?

R : Ils sont considérés comme des singes par la race humaine.

Oh, c’est un peu désagréable. Je comprends. D’après son apparence, je ne voyais pas trop ce en quoi il fallait rire.

Eh bien, voici quelques exemples d’orcs et ogres.

Race : Orc

Niveau : 14

[Renforcement Corporel Niv. 3] [Maîtrise des Masses Niv. 2][Elevage Niv. 1]

Note : Monstre de type humanoïde avec visage de cochon.

Race : Ogre

Niveau : 16

[Renforcement Corporel Niv. 4] [Force Inhumaine Niv. 4]

Comme je le pensais, l’avant-garde de la horde s’approchait de nous. Le nuage de poussière tourbillonnait et le sol vibrait. Était-ce toujours tel un mini tremblement de terre comme ça quand il y avait beaucoup de monstres en mouvement ?

« Eh bien, je suppose que nous devrions travailler dur pour acquérir des statistiques et du riz délicieux, » déclarai-je.

« Je vais vous aider, » déclara Maria.

Après avoir dit ça, je chargeais tête baissée vers la horde. Je frappais avec mon épée vers les troupes d’avant-gardes gobelins. Cinq gobelins furent tranchés en deux parts.

Après ça, j’avais incanté un sort des murs sans chanter afin de ralentir l’avancée de la horde. Comme j’avais transformé la zone en un point d’étranglement, ils n’avaient pas d’autre choix que d’aller au centre sous peine d’être poussé dans l’un des murs de feu que j’avais fait ou d’être pressé contre l’un des murs de pierre. Bien sûr, cela signifiait une mort instantanée.

Il y avait seulement deux cents monstres face à nous. Les cinq premières avaient rapidement disparu, et je n’avais même pas ressenti le goût du combat. L’ogre semblait être lent, car il était arrivé en retard vis-à-vis du reste des monstres.

Je faisais attention à l’arrière avec ma [Carte]. Je ne devais pas leur permettre d’aller au-delà de ma position. Maria écrasait les monstres qui avaient survécu à mon attaque. J’avais demandé à Tamo-san d’imiter un Mangeur d’Hommes, donc il s’attaquait aux monstres avec ses tentacules.

Une cinquantaine de gobelins étaient devant nous. Il y en avait aussi quelques-uns de haut rang parmi eux, mais ils devaient pouvoir être coupés comme les autres. Mon épée était quand même une arme de classe légendaire, et cela incluait également ses statistiques. Ce n’était rien d’autre qu’une arme puissante. Je ne ressentis simplement qu’une très faible résistance quand je les entaillais. Je pouvais trancher ces gobelins comme si c’était du tofu.

« Maria, les orcs seront bientôt là ! » disais-je.

« Ils ne seront pas un problème ! Je ne les laisserais pas aller près du village, » déclara Maria.

« Je vous laisse vous charger d’eux, » disais-je.

Les orcs commençaient à se mélanger avec le groupe des gobelins qui se massait devant nous. Ils étaient un peu plus difficiles à traiter que les gobelins. Cependant, avec mes statistiques et mon épée, ils me donnaient l’impression de couper du beurre avec un couteau.

Cependant, cela ne signifie pas que je pouvais baisser ma garde. J’utilisais ma main gauche vide pour lancer des sorts. Comme je n’avais pas de bouclier, je n’avais aucun moyen de bloquer ou de parer une attaque, mais les attaques de monstre ne pouvaient pas me frapper.

[Boule de Feu] [Barrage de Vent] [Mur de Pierre]

J’avais stocké beaucoup de Sorts de Magie 1 dans mon [Inventaire].

[Tempête de Flammes] [Tempête de Tonnerre]

Il s’agissait de sorts de niveau 4. Je n’avais pas beaucoup de sorts à ce niveau, mais ils étaient partagés entre tous les compagnons. Par conséquent, ce type de magie avait été lancé et stocké dans l’Inventaire pour permettre à l’utilisateur de l’utiliser sans chanter, même si le niveau de compétence était peut-être faible. Comme c’était pratique, c’était le bon choix pour le préparer et le stocker en avance. En plus de pouvoir aider les utilisateurs ayant des compétences magiques de bas niveau à utiliser la magie, cela permettait en plus de leur faire pratiquer différents types de magie. Tout cela m’avait fait stocker de la magie de type tempête.

J’avais des sorts de rang tempête en stock pour environ dix à vingt utilisations. Ce serait trop du gaspillage de ne pas les utiliser, et je ne pouvais pas utiliser une telle magie dans un endroit bondé comme une ligne de défense.

Attaque, Magie, Attaque, Magie. La vibration du sol devient progressivement de plus en plus petite après un certain temps. Un monstre du genre commandant tel un général-orc avait également rejoint le combat, et il avait également rassemblé des monstres à proximité pour se battre en formation. Cependant, aussi bien son Encouragement que son Commandement étaient inutiles contre moi.

Enfin, un ogre s'était joint à la lutte. Il avait une forte attaque, mais il avait un mouvement lent. Un type de monstre populaire...

« Les orcs sont ici. Ne les laissez pas atteindre le village ! » disais-je.

« Oui, Jin-sama, » répondit Maria.

Un ogre était plus difficile à couper qu’un orc. Pourquoi les avais-je comparés à des ingrédients de cuisine ? Je ne pouvais même pas les cuisiner du tout...

Le combat devient gênant, car une seconde supplémentaire permettait à plus de monstres d’approcher le village. Je ne devais pas leur permettre d'atteindre la moindre rizière... en aucun cas.

Cela avait été notre but depuis le début. La seule condition à notre victoire était de savoir si nous arrivions à empêcher le village d’être endommagé.

Les orcs et ogres avaient tous été coupés, qu’ils soient ou non de haut rang. Je continuais ainsi à me battre, et je fus capable de tous les exterminer en environ trente minutes.

« Aucun dommage au village. Il s’agit donc d’une victoire totale, » disais-je.

« Oui. Et Tamo-san a également eu un rôle inattendu, » rajouta Maria.

{...}

Rapport d’extermination

Gobelins x 62

Épéeiste Gobelins x 39

Chevaliers Gobelins x 32

Général Gobelins x 23

Rois Gobelins x 2

Orcs x 29

Généraux Orcs x 18

Rois Orcs x 1

Ogres x 17

Ogres de Sang x 7

Ogres Verts x 6

Total de membre de la horde : 236

Général Orc

Niveau : 23

[Renforcement du Corps Niv. 4] [Maîtrise des Masses Niv. 3] [Elevage Niv. 2] [Encouragement Niv. 1] [Commandement Niv 1]

Note : Un commandant orc

Roi Orc

Niveau : 29

[Renforcement du Corps Niv. 5] [Maîtrise des Masses Niv. 4] [Elevage Niv. 3] [Encouragement Niv. 2] [Commandement Niv 2]

Note : Le sommet de la chaîne de commandement des orcs.

Ogre de Sang

Niveau : 30

[Renforcement du Corps Niv. 4] [Force Inhumaine Niv. 5] [Berseker Niv. 1]

Note : Ogre rouge. Il possède une puissance offensive supérieure.

Ogre Vert

Niveau : 30

[Renforcement du Corps Niv. 4] [Force Inhumaine Niv. 5] [Résistance Niv 2]

Note : Ogre Vert. Il possède une plus grande solidité et est plus difficile à vaincre.

La force de ces monstres était liée à la quantité et rien de plus, surtout quand l’on comparait ça avec mes compagnons. Tamo-san avait capturé des monstres, et Maria les avait tués, ne laissant aucun monstre arriver jusqu’au village. J’étais content de les avoir emmenés ici. Tamo-san avait été d’une grande aide grâce à sa compétence de [Mimétisme]. Puisque je ne l’avais pas inscrit, je n’aurai aucun problème avec la Guilde des Aventuriers, surtout si je l’utilisais secrètement.

« Eh bien alors... Qu’allez-vous faire maintenant ? » demanda Maria.

Le problème était tous les cadavres des monstres. Je ne pouvais pas laisser plus de deux cents cadavres de monstres ici, mais ce n’était pas un problème avec [Inventaire].

{Hé !} Utilisons d’abord la télépathie pour contacter les autres membres se trouvant dans la ville.

{Thé vert !}Mio répond avec un jeu de mots.

{C’est fait.} disais-je.

{Terminé déjà ? C’était rapide.} Déclara Mio.

{Sera-chan vient d’arriver ici.} Déclara Sakura.

{Je vais maintenant revenir.} Déclara Sera.

{Parfait dans ce cas.} Déclarai-je.

Après ça, j’avais coupé le lien télépathique. En raison de leur inquiétude pour ma sécurité, tout le monde monterait sûrement à bord du chariot et viendrait ici. Cela devrait prendre environ trente minutes.

Eh bien, quelle était la cause de la horde ?

R : Un monstre gigantesque.

C’est la première fois que j’en ai entendu parler, mais... oh, j’ai oublié de vérifier la Forêt de Tiara avec la [Carte]. Voyons voir... Oh, il y a un point rouge.

Tyrannosaure

Niveau : 56

Compétence

[Renforcement du Corps Niv. 8] [Morsure Niv. 7]

Marque maudite :

[Tyran Niv. — ] [Étoile du Mal Niv. — ]

Wôw ! Un dinosaure.

Non, sérieusement. Est-ce vraiment un dinosaure normal ? Ne me dis pas. Ce n’est pas la Forêt de Tiara (Tira no mori), mais la forêt de Tyranno (Tirano mori)

R : Il n’est pas normal. Il est la cause de la horde.

En bas, il y a une compétence étrange ? Une marque maudite ? Que sont [Tyran] et [Étoile du Mal] ?

Q : Quelle est la marque maudite ?

R : Une compétence à égalité avec un [Don]. Il n’est pas possible de les prendre avec la compétence [Prendre et Donner].

[Tyrant]

Impossible d’apprivoiser. Plus difficile à faire fuir. Provoque la fuite des monstres les plus faibles.

[Étoile du Mal]

Les dommages d’une personne sans titre « Héros » seront réduits de 99 %. Les dommages d’une personne avec le titre « Héros » sont multipliés par dix. Lorsqu’il est tué par un « Héros », il donnera dix fois l’expérience normale.

Un monstre de type boss qui ne pouvait être dompté, et qui ne pouvait être vaincu sans « héros ». Tellement gênant.

Peut-être que c’était pour mes anciens camarades de classe « Héros d’un autre monde »... Le moment de son apparition était correct, peu importe ce que j’en pensais. Il ne pouvait pas être vaincu par les habitants de ce monde, et il allait certainement se déchaîner pendant un certain temps avant d’être subjugué par un « héros », donnant la « gloire » et l’expérience au « héros ».

C’était désagréable. Je ne pouvais pas le laisser détruire ce village. Ce genre d’événement était mauvais, je devais donc l’écraser.

« Maria ! Allons maintenant dans la forêt, » disais-je.

« Oui, compris. Tyrannosaure... Est-ce la cause ? » demanda Maria.

« Oui, et je pense que c’est considérablement plus fort que les autres. Nous allons l’assujettir, » disais-je.

« Qu’allez-vous faire avec cet endroit ? » demanda-t-elle.

« Il suffit de le laisser ainsi. Nos compagnons ou Gilbert arriveront bientôt, » disais-je.

J’avais stocké beaucoup de cadavres de monstres, mais je laisserais pour le moment les plus faibles. Je devais les laisser ici pour tromper les autres sur ma magie de Stockage. Ce sera juste de dire que j’avais confiance en mon Pouvoir Magique. Le fait de pouvoir utiliser la magie de Stockage en était une bonne preuve.

J’avais donc avisé les autres avec la télépathie.

{En passant, je vais aller vaincre le Tyranno,} disais-je.

{Jin-kun, je ne sais pas ce que vous voulez dire par là,} déclara Sakura.

{Tyranno est-il un Tyrannosaure ? Y a-t-il quelque chose comme ça ici ?} demanda Mio.

{Tout à fait. La Forêt de Tiara est en vérité la forêt de Tyranno,} disais-je.

{Encore un jeu de mots ! Encore un héros ?} demanda Sakura.

R : Oui, cela provient bien d’un héros.

{Oui, c’était après tout l'oeuvre d'un Héros.} disais-je.

{Encore une fois...,} déclara Sakura.

[Comme il ne peut pas être apprivoisé, nous devons le tuer,} disais-je.

{Ce serait difficile à garder avec nous si nous avions pu l’apprivoiser...,} déclara Sakura.

{Eh bien, je pense que nous aurions pu avoir un tyrannosaure tirant notre chariot...,} déclara Mio.

Pas un chariot, mais un chariot à Tyranno.

{Je pense que je vais le donner à Tamo-san...,} disais-je.

{Sérieusement !?} s’exclama Sakura.

{Je suis désolé. C’était une blague. Alors, s’il vous plaît, arrêtez,} disais-je.

{Heuu, qu’est-ce qu’un Tyrannosaure ?} demanda Dora.

{Un dinosaure, un compagnon d’un dragon. Maître vous le montrera plus tard.} Déclara Maria.

{Je ne veux pas être abandonnée !} Dora avait un mystérieux sentiment de rivalité. S’était-elle fait une mauvaise idée de la situation ?

{Alors, nous partirons bientôt,} disais-je.

{Bonne chance,} répondit Sakura.

Maria et moi étions arrivés à la Forêt de Tiara quelques minutes plus tard en utilisant la technique de mouvement à grande vitesse combinant [Téléportation] et [Clignotement]. Ce combo nous permettait de parcourir l’équivalent de la distance qu’un monstre pouvait parcourir à pied pendant une heure en quelques minutes. Vraiment incroyable. Alors... Cela signifie-t-il qu’un cheval est inutile ?

Pas possible... Je ne pouvais pas faire du tourisme comme ça. Êtes-vous capable de faire du tourisme tout en conduisant le shinkansen ? (l'un des trains les plus rapides du monde)

Cette Forêt de Tiara était plus petite que la forêt des Gobelins.

J’avais confirmé que Tyrannosaure était une créature gigantesque de vingt-cinq mètres de longueur. Celui qui avait été découvert dans mon Ancien Monde n’était pas si grand. Eh bien, je ne devrais pas comparer un Tyrannosaure de notre monde à celui-ci.

Nous étions arrivés à une position où nous pouvons voir le Tyrannosaure. Pour l’instant, nous nous cachions dans les buissons, mais ce Tyrannosaure dormait et ne montrait aucun signe de mouvement.

R : Raison inconnue.

Oh, je ne peux pas retracer ses actions.

Après être venu dans ce monde, c’était la première fois que j’avais décidé de combattre un tyrannosaure avec tout ce que j’avais.

S’il se déchaînait, le village serait totalement endommagé, mais nous ne pouvions lui infliger que 1 % de dégâts. Attendre l’arrivée d’un « héros » était également trop compliqué. Je ne pouvais pas laisser ces héros avoir cette délicieuse expérience après que je l’aurais gravement blessé.

Comme je l’avais pensé il y a un petit moment, c'était bien trop désagréable. Cela voudrait dire que je devrais chaparder les monstres qui étaient pour les héros invoqués. Il n’y avait rien d’autre à faire.

Pauvre tyrannosaure. Ton existence est la cause de la horde, mais vas-tu quitter cet endroit avant de causer des dommages ?

« Mon attaque est efficace. Je vais rapidement le tuer, » déclara Maria.

Bon, Maria est là. Son titre de Héros inflige dix fois plus de dégâts au Tyrannosaure...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

8 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre

  3. Un tyrannosaure lol c'est trop énorme du délire j'adore nom d'un petit bonhomme

  4. Merci pour le chapitre.
    PS:Et les voilà qui martyrise des espèce éteinte... Bouhouhou...

  5. il pourra toujours vole ses statiques de défense et le spammer d'attaque juste-que mort s'ensuive même avec 99% de dégâts annule XD

  6. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire