Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 26

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 26 : Armée d’Esclaves et l’Organisation des Groupes

« Alors, effectuons une première bataille pour vous entraîner. S’il vous plaît, dites-moi quel type d’arme vous voulez utiliser. Je vous en donnerais une arme de ce type si j’en ai une, » dis-je.

Cloud leva la main avant de dire. « Je voudrais avoir une épée. » Il avait l’air d’être embarrassé alors qu’il demandait ça. Même si l’effet de la [Peur] s’était déjà estompé, son attitude était un peu différente d’avant.

« En fait, je rêve d’être un aventurier et de combattre des monstres avec une épée. Eh bien, j’ai abandonné ce rêve quand je suis devenu esclave..., » déclara-t-il.

J’étais sûr qu’il était difficile d’être un aventurier après avoir été un esclave. Si quelqu’un voulait un esclave qui pouvait se battre, il achèterait un esclave de combat, et seul un maître étrange entraînerait délibérément un esclave non combattant pour le combat. Eh bien, il y en avait un ici.

Cependant, avec son « je veux être aventurier »... Je devais m’assurer qu’il n’avait pas trop le sens de la justice comme l’avait Yurika. Devrais-je donc le lui demander afin d’être sûr.

« Cloud, si par exemple..., » commençai-je.

Je lui avais alors décrit l’incident que nous avions rencontré dans la forêt de Torute ainsi que ce qui concernait la demande du chef de village. Après avoir fini, je lui avais demandé « Qu’allez-vous faire dans un tel cas ? »

Cloud avait alors réfléchi un moment avant de répondre. « ... C’est vrai. Dans un tel cas, j’aurais immédiatement refusé la requête. »

« Pourquoi ? » lui demandai-je.

« Parce que les conditions de la requête sont trop incertaines, et la récompense est mauvaise. On ne sait même pas quels sont les objectifs à compléter, » répondit-il. « Et comme beaucoup de détails sont omis au cours de la discussion, nous ne savons même pas à quoi nous serons confrontés. Il est possible que nous découvrions l’anomalie trop tard et que cela cause plus de dégâts que nous ne pourrons en supporter... »

Super. Il obtient la note parfaite selon moi, pensai-je. Sa ligne de pensée est la même que la mienne. Je ne pense pas qu’il sera tué comme Yurika...

« Est-ce que ma réponse était correcte ? » Sa voix indiquait qu’il était un peu mal à l’aise.

« Oui, je n’ai aucun problème avec elle, » dis-je. « Vous avez correctement répondu à ma question. Au fait, que feriez-vous si j’étais là et vous disais de ne pas accepter la demande ? »

« Hein !? Bien sûr que je refuserais la demande, » répondit-il. « Il n’est pas possible d’ignorer l’opinion du Maître. »

Une réponse immédiate était arrivée.

Oui, je ne pense pas qu’il sera comme Yurika. Devrais-je faire de Cloud le chef du sous-groupe ? pensai-je.

« Oh, c’est vrai. À propos de l’arme. Prenez ceci, » dis-je.

J’avais sorti une [Épée à une main en fer] depuis ma boîte à objet et je la lui avais donnée. Je lui avais également donné un peu plus de la compétence de [Maîtrise de l’Épée]. Je lui donnais également un peu plus en [Renforcement du Corps] et en [Détection]. Je prévoyais de leur donner des compétences martiales appropriées en fonction de leurs choix d’armes.

« Est-ce que c’est correct que j’utilise quelque chose comme ça ? » demanda Cloud.

« Tout à fait. Elle n’est pas utilisé en ce moment, » répondis-je. « Je pense que vous pourrez l’utiliser avec efficacité. »

« M-Merci beaucoup, » répondit Cloud.

Comme Maria et moi étions les deux seules personnes à utiliser des épées à une main (Sera utilisait une épée à deux mains), j’avais déjà mon épée spéciale et Maria avait la nouvelle épée obtenue dans le trésor. Donc le fait de lui donner une épée à une main en fer n’était nullement un problème.

Je donnai des armes aux autres esclaves. J’avais mis ces armes sur la table et ensuite, j’avais laissé choisir les esclaves. Ces armes étaient celles que nous avions trouvées dans la planque des voleurs, et il y en avait une grande variété. Mais l’arme choisie par Yuria fut un fouet. Il était tout à fait adapté à sa royauté. « Oh, c’est le rôle de Mio », c’était ce que je pensais en secret. Parce que je n’avais pas de compétence [Fouet], je lui avais également donné un poignard en tant qu’arme secondaire.

J’avais aussi prévu de leur donner de la magie, mais parce qu’il s’agissait de leur premier combat, je voulais qu’ils s’en souviennent bien. Il n’était pas trop tard pour les laisser se battre à distance.

Je leur avais distribué beaucoup d’objets, mais malheureusement, je n’avais pas assez d’équipement de protection pour tous. Je devais donc en acheter dans la prochaine ville afin de les équiper de la tête aux pieds.

Eh bien, la préparation était terminée.

« Eh maintenant, le repas ! » dis-je. « Je ne peux pas vous laisser vous battre avec un estomac vide. »

Cloud était sidéré. Les autres avaient également la même expression. J’avais demandé aux membres d’origine de les préparer avec la télépathie. Ainsi, Mio, Maria et Sera préparaient la nourriture dans la cuisine se trouvant dans la Salle alors que nous étions en train de choisir l’arme.

« Ne va-t-on pas se battre ? Nous avons déjà choisi nos armes..., » déclara Cloud.

« Non. Je vais d’abord vous faire manger avant ça. L’entraînement ne commencera qu’une fois que tout le monde aura bien mangé, » répondis-je.

« D-D’accord, » répondit Cloud.

Il semblerait qu’ils ne savaient pas qu’ils auraient d’abord un repas. Ils ne s’attendaient pas à le faire avant de faire quelque chose comme le combat.

Mio était sortie du chariot avec de la nourriture dans ses mains et l’avait mise sur la table que j’avais utilisée pour le processus de sélection des armes.

« Oh mon Dieu ! Désolé pour l’attente... Il s’agit d’un plat de Naporitan, la spécialité de Mio ! » déclara Mio.

Je pouvais facilement mettre sur la table de la nourriture délicieuse en provenance du [Inventaire], mais il était trop désagréable de perdre ces plats chaque fois que nous avions un nouvel esclave.

La nourriture de type pâtes était facile à préparer. Selon Mio, les pâtes pouvaient facilement être faites quand vous étiez seul et que vous n’aviez pas le temps. Et dans ce monde, il y avait quelque chose de semblable aux pâtes et on trouvait une recette presque identique dans ce pays. Mais elle n’était pas appelée Naporitan...

Comme presque tous les esclaves étaient des enfants, la nourriture avait été bien accueillie. Eh bien. C’est-à-dire, c’était la « carotte » de la « carotte et du bâton ».

La grande assiette qui contenait une grande quantité de Naporitan avait été mise sur la table par Mio et Sera. L’odeur du ketchup à la tomate remplissait la zone.

*Grognement d’estomac*

L’estomac d’Adel, de Knot, de Coco, de Sicile et de Roro grognèrent tous en même temps. Bien sûr, je les avais vérifiés avec ma [Fenêtre Système].

« Vous allez avoir quelque chose de plus ou moins selon vos goûts, mais il n’y a pas besoin de s’inquiéter. Vous pouvez en manger tant que vous voulez, » dis-je.

Alors que je disais ça, Sakura, Dora, Mio et Sera distribuaient des petites assiettes et fourchettes. Maria n’était pas ici parce qu’elle préparait un dessert.

« E-Est-ce vraiment d’accord ? Nous sommes des esclaves..., » déclara Cloud.

« Ne vous inquiétez pas. Ceci est juste un investissement. D’un autre côté, vous devez travailler dur à partir de maintenant, compris ? » demandai-je.

« O-Oui ! » répondit-il.

Les esclaves semblaient très heureux. Eh bien, il s’agissait d’un investissement très bon marché, surtout compte tenu de ce que j’allais recevoir d’eux. Après tout, la bonne nourriture était vraiment une arme efficace contre les esclaves.

« Dites “Itadakimasu” avant de manger et “Gochisousama” après avoir fini de manger. Il s’agit de nos règles. Vous pouvez maintenant manger, » dis-je.

« « «  Itadakimasu » » » dirent-ils en cœur.

Tout le monde avait commencé à remplir leur assiette avant que j’en aie fini avec le discours. Ils prenaient la nourriture de la grande assiette et la plaçaient sur leurs petites assiettes. Après ça, ils mangeaient d’une manière très animée.

Oh ! Dora et Sera sont un peu jalouses, pensai-je.

{Voulez-vous aussi en manger ?} leur demandai-je.

{Non, c’est pour ces enfants. Notre point de vue est différent, même si nous les rejoignons...} répondit Sera.

{Si Dora mangeait, la part de chacun serait réduite.} Répondit Dora.

Il semblerait que ces deux-là avaient déjà pris cela en considération.

Alors, s’il vous plaît arrêtez de faire ce visage. Tu devrais aussi le dire à Mio si tu veux en manger. Je veux dire par là... Sera ne sait-elle pas déjà comment le faire, pensai-je.

Le Naporitan avait disparu plus vite que je ne le pensais. Après tout, je suppose que la pilule d’énergie (considérablement nourrissante) ne suffisait pas. Quoi ? Devrais-je augmenter la quantité de nourriture dans la pilule d’énergie ? Il s’agissait d’une mesure d’urgence parce que je n’avais rien prévu à ce sujet.

Le dessert de Maria arriva juste à temps. Il s’agissait d’un sorbet aux fruits. C’était facile à faire parce qu’on peut le refroidir avec de la magie. (Je ne pouvais toujours pas le faire moi-même.)

« Désolée de vous avoir faire attendre, » déclara Maria. Elle enleva la grande assiette vide et la remplaça par une assiette de sorbet.

Les esclaves qui virent cela furent à moitié satisfaits et à moitié perplexes.

« Est-ce vraiment pour nous ? Ne devrions-nous pas faire quelque chose avant ça ? Nous pourrions également être inutiles. N’est-ce pas ? » Coco avait dit ça avec un ton de voix qui était criblé d’anxiété.

Si vous pouvez vous battre, alors c’est bon pour moi, pensai-je. Seules les personnes qui ne peuvent rien faire me sont inutiles. Pour une raison inconnue, je n’ai rencontré personne qui soit inutile. Avec mon pouvoir spécial, je peux les aider à trouver un domaine d’expertise par essais et erreurs.

« N’allez-vous pas travailler de toutes vos forces ? » demandai-je.

« Bien sûr, » répondit Coco.

Les autres esclaves acquiescèrent également.

« Alors, c’est assez bon, » dis-je. « Après tout, vous allez bientôt vous battre. Nous devrions en parler sérieusement plus tard. Mais là, il va fondre si vous ne le mangez pas bientôt. Je vais le manger à votre place si vous ne le voulez pas. »

Les esclaves prirent immédiatement un peu de sorbet et le mangèrent avec des visages heureux. J’attendis qu’ils finissent avant de rassembler tout le monde...

« « «  Gochisousamadeshita » » »

Les yeux des esclaves étaient devenus vifs. Comme la plupart des humains, leur humeur s’améliorait quand leur estomac était rempli. C’était plus efficace que lorsqu’ils étaient affamés.

Une fois le repas terminé, je les laissai discuter afin d’approfondir les relations.

L’heure de la « carotte et du bâton » était terminée. Maintenant, il était temps pour le travail.

« Eh bien, le court repos après le repas est terminé. Commençons maintenant l’entraînement, » dis-je.

« « « D’accord !! » » »

« Pour commencer, formons un groupe de quatre personnes. Huit personnes c’est un peu trop pour un seul groupe. Je vais équilibrer du mieux que je peux les groupes en fonction des armes. »

Parce qu’ils étaient des amateurs, je décidais des groupes en fonction de leurs armes.

Groupe 1 :

– Cloud : Épée et Bouclier

– Adel : Lance

– Coco : Double Dagues

– Roro : Épée à deux mains

Groupe 2 :

– Iris : Épée et Bouclier

– Sicily : Lance

– Knot : Marteau

– Yuria : Fouet et dague

Parce que nous avions deux équipes, nous devions diviser en deux groupes pour nous occuper d’eux.

Sera, Dora et moi allions nous occuper du premier groupe tandis que Maria, Mio et Sakura s’occuperaient de l’autre. Les chefs étaient Maria et moi puisque Sakura et Dora n’avaient pas assez d’expériences dans le meurtre et nous utilisions l’âge moyen pour assigner chaque esclave à un groupe.

Puisque je ne voulais pas parler du [Lien d’Engagement], nous avions quitté le repaire des voleurs et nous étions allés dans un autre lieu de rencontre avant de commencer l’entraînement. Nous allions les laisser combattre des monstres de bas rang tel que des gobelins. Si des ennemis plus forts apparaissaient, nous les aiderions. C’était un peu irresponsable, mais je prévoyais de ne pas agir tant que cela n’était pas nécessaire. Je voulais qu’ils aient une marge de progression.

Après avoir appris à se battre et avoir acquis d’autres connaissances de base, ils s’étaient répartis dans les deux groupes comme prévu. Pour commencer, j’allais les laisser se battre en un contre un face à un gobelin. Maria, Mio et Sera s’occuperont d’autres monstres trop difficiles pour eux. J’avais entendu de la part de Maria que l’autre groupe était dans la même situation.

L’une de mes préoccupations était que celui qui avait dit « ne pouvait pas se battre » était maintenant en train de se charger de la bataille. Bien sûr, s’ils avaient quelque chose de mieux à faire que de se battre, je leur donnerais une priorité pour cela. Personnellement, je voulais que Knot devienne un maître-forgeron. La personne en question utilisait déjà un marteau comme arme, alors ce n’était pas un mauvais choix.

Nous les avions laissés se battre pendant un moment.

Est-ce que je leur avais dit de retourner au point de rencontre avant le coucher du soleil ? pensai-je.

« C’est assez pour aujourd’hui. Revenons au camp, » dis-je.

« « « D’accord ! » » »

L’équipe de Maria était déjà de retour et avait commencé à préparer le repas au moment où mon équipe était revenue. J’avais entendu que certains des nouveaux esclaves avaient décidé d’aider à préparer la nourriture. Cependant, ils allaient seulement aider puisque je n’avais pas l’intention pour l’instant de leur donner une compétence [Cuisine]...

Le premier jour d’entraînement fut ainsi terminé. Il y avait un petit problème, mais personne n’avait été sérieusement blessé. Certains d’entre eux avaient également amélioré leur niveau. Je pensais que j’allais les laisser faire une formation coordonnée pendant que nous voyagerons demain. Puisque nous avions plus de personnes que nous ne pouvions en faire tenir dans le chariot, je devais faire de la place pour les esclaves.

Le repas d’aujourd’hui était composé d’un ragoût dans un grand chaudron ainsi que du pain. Mio avait donné cela comme raison. « C’est trop dur de cuisiner pour autant de personne. » Eh bien, cela ne dérangeait pas dans ce cas là, car c’était un type de nourriture qui pouvait être cuit en grande quantité.

« Maître, pouvons-nous vraiment vous être d’une quelconque aide ? » Cloud, qui était à proximité de moi pendant le repas, m’avait demandé ça.

« Que voulez-vous dire par là ? » demandai-je.

« Eh bien. Le Maître est très fort, n’est-ce pas ? » demanda-t-il.

« Eh bien, je suppose que oui, » dis-je.

Au cours de la formation d’aujourd’hui, j’avais montré une fois mes prouesses martiales, et tous les nouveaux esclaves étaient restés sans voix. Cependant, en toute honnêteté, je ne m’étais même pas battu à fond.

« Le Maître est si fort... Nous ne savons pas pourquoi vous nous laissez nous battre, » dit-il. « Nous pensons qu’il y a une raison derrière tout ça. Est-ce que nous agissons selon cette raison ? »

Je vois... Il s’inquiète parce qu’il se bat sans raison. Eh bien, ce n’est pas quelque chose d’embarrassant à demander, pensai-je.

« J’ai une raison : vous faire agir par vos propres moyens, » dis-je.

« Hein !? Allez-vous nous jeter après ça !? » cria Coco avant de devenir soudainement triste.

Pour une fille-bête de type chien, est-ce une affaire sérieuse d’être abandonnée par son maître ? pensai-je.

R : Oui, il s’agit de quelque chose de très sérieux.

Oh, merci, pensai-je.

« C’est différent de ça. Je n’ai nullement l’intention de vous jeter, » dis-je.

« Alors, que voulez-vous dire ? » demanda Coco.

« Il s’agit de l’un de mes secrets, » dis-je. « Plus nous battons de monstres, et plus je deviens fort. Parce que mon pouvoir est également appliqué aux esclaves, je veux faire une équipe qui pourra agir séparément de nous et vaincre également des monstres. Et il est inefficace d’avoir un trop grand groupe. »

« Voulez-vous que nous fassions cela ? » demanda Cloud. « Alors... Pourriez-vous nous parler de vos projets ? »

Il me semblait très énergique. Non, il n’avait pas tort de vouloir entendre parler de son avenir.

Les autres nouveaux esclaves commencèrent aussi à s’y intéresser.

« Oui, je le peux, » répondis-je. « Tout d’abord, je vais vous laisser vous inscrire en tant qu’aventurier. »

« Aventuriers !? » Cloud cria soudainement avec une voix enjouée.

« Ensuite, je vous laisse agir séparément en acceptant une demande de subjugation de la guilde, ce qui devrait également augmenter votre rang dans la guilde. »

« Pourquoi “augmenter le rang dans la guilde” est-il notre objectif ? » demanda Coco.

« Il y a deux raisons à cela, » répondis-je. « Le premier est d’avoir une chance de combattre de puissants monstres ayant des niveaux plus élevés. Comme je l’ai déjà dit, je deviendrai plus fort lorsque l’ennemi vaincu sera fort. L’autre raison est d’utiliser votre statut d’aventuriers. »

« Que voulez-vous dire ? » demanda Coco.

« À partir de maintenant, je prévois d’augmenter le nombre d’esclaves. Et ils doivent se battre tout comme vous. À ce moment, vous pourriez devenir des membres seniors de la guilde, et il deviendra plus facile pour les nouveaux esclaves de grandir et d’atteindre des rangs plus élevés. »

Cloud était perdu dans ses pensées. « Puis-je poser deux questions ? »

« Que sont-elles ? » demandai-je.

« Mais là, prévoyez-vous de faire un clan ? » demanda-t-il.

« C’est la version réduite de cela, » dis-je.

Un clan. Il s’agissait d’un groupe d’aventuriers qui était plus grand qu’un groupe. C’était la même chose qu’une guilde dans les jeux. Cependant, il y avait déjà une guilde d’aventuriers ici, donc elle ne pouvait pas être appelée par ce nom. On pouvait l’appeler faction ou corps d’armée. C’était la même chose que pour le grade d’aventurier, le « clan » avait aussi un rang, mais nous laisserons ces détails pour plus tard.

En bref, « sois mon esclave » était l’une des conditions pour rejoindre mon clan et former les nouveaux venus à subjuguer les monstres.

« Établir le clan, former de nouveaux esclaves et développer le potentiel de guerre, » dis-je. « Ce sont les bases. »

« Je vois. Je pense avoir un aperçu du plan, » dit-il.

Après tout, ce gars a l'étoffé pour être un grand chef.

« Je pense que Cloud va être un bon chef de clan... Avez-vous une opinion différente ? Vous n’avez pas besoin d’être hésitant, » dis-je.

J’avais alors parlé aux autres esclaves. Même si c’était ma propre idée, je ne serais pas celui qui allait gérer le clan, donc vous pouviez refuser cette idée si vous ne l’aimiez pas.

« Je pense que Cloud sera bien pour ça, » répondit Coco.

« Je pense qu’il est le plus approprié, » répondit Adel.

« Cloud est fiable. Il nous a encouragés à ne pas abandonner jusqu’à la fin quand nous étions à la cachette des voleurs, » déclara Sicily.

Pas d’autres opinions. Ils avaient tous confiance en Cloud.

« Qu’en pensez-vous, Cloud ? » demandai-je.

« J’ai compris. Bien que je n’ai aucune expérience pour ça, je ferais de mon mieux, » répondit Cloud.

Tous les nouveaux esclaves applaudirent.

« Cependant, je dois dire que je suis un peu inquiet parce que tous les nouveaux membres sont juste des enfants. Nous pourrions avoir besoin d’un aventurier expérimenté en tant que conseillers, » déclarai-je.

« Tous les autres sont également des esclaves..., » Sakura commença à parler. « Il est facile d’employer des esclaves. N’avez-vous pas dit cela quand nous étions à Erudia ? »

« Eh bien, tous les enfants ici sont de bons enfants, et il est dangereux de choisir quelque chose de dangereux..., » répondis-je.

« Vraiment ? Notre pouvoir est trop grand, alors comment allons-nous le dire à quelqu’un qui n’est pas dans notre groupe ? » demanda-t-elle.

Parce que je peux limiter leur action avec les marques d’esclaves et le [Lien d’Engagement].

Mais pourquoi les menacer ? C’est mieux de créer des relations hiérarchiques.

Mais pourquoi ai-je menacé Mio ? C’est un passe-temps.

« Je suis désolé. Puis-je poser la deuxième question ? » demanda Cloud.

« Oh, qu’est-ce que c’est ? » demandai-je.

« Si vous voulez faire un clan, pourquoi m’avez-vous laissé devenir un chef ? » demanda Cloud. « Le Maître peut travailler en tant que chef de clan et augmenter votre rang d’aventurier en même temps... »

« Je ne le peux pas. Je vais arrêter avec un rang C pour ainsi échapper à toutes les demandes forcées et les demandes nominées, » répondis-je. « Quelque chose comme un clan est gênant et nous retiendrait alors que nous voulons voyager librement. Donc, je prévois de vous laisser faire une base dans une ville. »

« Eh bien... Pourriez-vous nous laisser devenir classé B ou plus haut ? » demanda Cloud.

« Bien sûr, » répondis-je. « Vous deviendrez plus fort si vous battez des monstres avec mon pouvoir. Vous êtes maintenant encore faible, mais bientôt vous deviendrez des Rangs-B. Non... il vous est même possible de devenir un aventurier de Rang-S. »

« I-Impossible..., » murmura Cloud.

Tout comme Cloud, tous les nouveaux esclaves n’y croyaient pas. Les expressions sur les visages des membres plus âgés indiquaient qu’ils le savent déjà. Je pense que Maria, Sera et moi étions considérés maintenant comme de Rang-S. Bien sûr, selon la norme de Saladin...

« Doutez-vous de la parole de Jin-sama ? » demanda Maria. « Il est celui qui nous a donné la capacité de passer d’esclave à moitié morte à pouvoir nous battre contre de puissants monstres. »

Maria montrait sa foi.

« N-Non ! Maria-senpai, je ne voulais pas dire que... » bafouilla Cloud.

« Alors quoi ? » demanda Maria. « Pensez-vous que Jin-sama “puisse mentir”, ou quelque chose du genre ? »

« J’ai utilisé un mot incorrect. Je suis vraiment désolé..., » répondit Cloud.

« Jin-sama, je suis désolée d’avoir été grossière, » Maria recula un peu après qu’elle eut déclaré ça.

Tous les esclaves, y compris Cloud, tremblaient. Cela n’était pas différent de la compétence [Peur], elle n’avait même pas utilisé [Ambition] ou [Intimidation]. Car après tout, elle était la plus effrayante. (Bien que ce n’est pas mon problème.)

« Eh bien, je n’ai pas menti sur le fait que je peux vous faire devenir des aventuriers de Rang S. Bien sûr, beaucoup d’efforts sont nécessaires, et ne me trahissez pas, » dis-je.

Eh bien, je pouvais l’utiliser pour les faire travailler plus dur...

« Je sais ce que vous voulez de nous. Soutenir les voyages du Maître et devenir le potentiel de guerre du Maître, n’est-ce pas ? » demanda Cloud.

« Oui, c’est bien que vous compreniez cela. D’autre question ? » demandai-je.

« Non. Je ferai de mon mieux pour ne pas décevoir le Maître, » déclara Cloud.

Tous les autres nouveaux esclaves étaient également d’accord.

« Oui, je veux être aventurier. Je suppose que ce n’est pas trop loin de mon but, » déclara Cloud.

« Heu, pour moi, je veux être un maître-forgeron, » Knot (un nain) leva la main.

Eh bien... j’ai vu beaucoup d’indices que vous voulez être forgeron. Vous êtes un nain, et votre arme de prédilection est un marteau..., pensai-je.

« Ceci ne me dérange pas, » dis-je. « Mais vous devrez être un aventurier pendant un certain temps. C’est impossible en ce moment parce que nous n’avons pas de base... »

« Ce n’est pas un problème, » répondit Knot. « Contrairement à Cloud, mon rêve est de devenir un maître-forgeron. Comme vous le savez, il s’agit de la caractéristique de la race naine... Mais j’ai dû abandonner ce rêve quand je suis devenu esclave... mais maintenant, j’aurais peut-être cette chance. »

« Compris. Quand le temps viendra, je vous laisserai le faire, » dis-je.

« Compris, » Knot répondit gaiement.

Un maître-forgeron serait très utile pour moi, et un maître-forgeron nain était vraiment quelque chose de fantastique.

« Heu... J’ai compris votre plan, mais... prenez-moi avec vous, » déclara Roro.

« Ah ! Roro, toi aussi. Je veux être près du Maître, » déclara Coco.

Coco et Roro voulaient me suivre.

« Pourquoi ? » demandai-je.

« Je me sens toute seule. Pendant que nous serons à la base, vous sortirez afin de voyager, n’est-ce pas ? Je détesterais vous voir si rarement ! » Coco m’avait dit ça de toutes ses forces.

« Moi, aussi ! » cria Roro. Elle avait aussi la même raison.

« Je vais pouvoir vous voir très souvent dans la base et cela même lors de nos voyages, » déclarai-je.

« Hein !? Comment ? Même pendant le voyage ? » demanda Roro.

« Eh bien, il s’agit également de l’un de mes pouvoirs secrets, » dis-je.

« Ces pouvoirs secrets sont trop puissants ! » déclara Coco.

Eh bien, vous avez raison, pensai-je.

« Quoi qu’il en soit, ce ne sera pas un problème. Cependant, je suis toujours si seule. Alors, prenez-moi s’il vous plaît..., » déclara Roro.

« Arg ! C’est scandaleux que tu dises cela ainsi, » déclara Coco.

« Eh, vous pouvez vous asseoir sur mes genoux, » dis-je.

« N-Ne me traitez pas comme une enfant ! » déclara Coco, tout embarrassée.

Pendant que Coco était embarrassée, Dora était allée s’asseoir sur l’un de mes genoux.

« Ah..., » murmura Mio.

Puis Mio se faufila jusqu’à mon autre genou.

« Non ! » cria Mio.

« Dommage ! » déclara Coco.

Coco se trouva soudainement sur mon genou. Mio avait gémi, mortifiée.

« Le Maître ne permet pas à Roro de le suivre... Je comprends. Roro attendra donc à la base, » alors que Roro murmurait ça, elle ne s’était pas assise sur l’un de mes genoux, mais elle s’était assise à côté de moi avec son corps collé contre le mien. Mio s’était assise de l’autre côté et elle avait fait la même chose.

Être entouré de jeunes filles et d’une petite fille... c’était vraiment chaud...

Au fait, Cloud et Knot regardaient cette scène et ils souriaient maladroitement, et le sorbet qui avait été servi pendant le souper avait entièrement fondu pendant cette banale conversation.

+++

Feuilles de personnages

Seul ce qui a changé est listé ci-dessous.

Nom : Jin Shindo

Niveau : 45→ 47

Compétence :

[Magie Curative Niv. 3→4]

Équipement : [Lame d’Âme — incomplète]

Nom : Sakura Kinoshita

Niveau : 37→ 39

Équipement : [Sceptre de Rubis]

Nom : Dora

Niveau : 35→37

Équipement : Bâton de combat de moine, Bouclier en acier

Nom : Mio

Niveau : 30→ 32

Équipement : Arc court féerique

Nom : Maria

Niveau : 40→43

Compétence :

[Loyauté Niv. 2→3]

Équipement : Épée — Les Ténèbres éternelles

Nom : Sera

Niveau : 20→24

Équipement : Partisan, Grande Épée, Tour

Nom : Tamo

Niveau : 15→17

Nom : Midori

Niveau : 40

Les compétences ci-dessous sont ce que tous les membres (y compris Dora et excluant tous les nouveaux esclaves et les monstres domptées) ont.

Note : Si la valeur est différente, elle sera listée séparément. La valeur par défaut est 1.

Maîtrise Martiale :

[Maîtrise de l’Épée] [Maîtrise des Lances] [Maîtrise des Masses] [Combats à mains nues] [Maîtrise des Arcs] [Maîtrise des Boucliers] [Maîtrise des Armes de Jet] [Assassinat] [Équitation] [Maîtrise des Haches]

Magie :

[Magie de Feu] [Magie de Glace] [Magie de Vent] [Magie de Terre] [Magie d’Éclair] [Magie de l’Eau] [Magie Blanche Niv. 1] [Magie de Restauration Niv. 1] [Magie Noire] [Magie de Nature]

Magie Spéciale : [Récupération] [Pièce] [Téléportation] [Portail] [Pilule d’Énergie]

Générale :

[Composant]

Corporelle :

[Régénération de la Vie] [Régénération de la Mana] [Yeux de l’Esprit] [Détection] [Vision Nocturne Niv. 1][Recherche][Résolution][Résistance à la confusion Niv 0→ 5][Résistance à la paralysie Niv 0→ 5][Résistance aux poisons Niv 0→ 5][Résistance aux états anormaux Niv 0→ 3][Résistance au feu Niv 0→ 3][Résistance au froid Niv 0→3]

Autres

[Chance]

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chapitre

  4. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire