Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 25

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 25 : Une Armée d’Esclaves et une Haute-Elfe

« Arg~ »

Oh ! L’un de ces esclaves temporaires s’était réveillé.

« Hein !? Suis-je encore vivant ? » demanda-t-il.

Il semblait qu’il était prêt à mourir. Il avait douze ans et était le plus âgé du groupe.

« Vous vous êtes réveillé. Comment vous sentez-vous ? » demandai-je.

« Hein !? » s’exclama-t-il. Le garçon me regarda, apparemment effrayé.

« Oui, il n’y a pas de problèmes. En dehors de cela, qui êtes-vous ? Vous n’êtes pas un de ces voleurs, n’est-ce pas ? » demanda-t-il.

Ce garçon était vraiment poli.

« Nous ? Nous sommes des aventuriers et nous avons exterminé les voleurs se trouvant dans ce repaire. Nous vous avons alors trouvé et soigné, » dis-je.

« Vraiment ? Merci beaucoup pour ce que vous avez fait, » dit-il.

Il s’inclina devant moi. Son nom n’était pas indiqué dans son statut, car je ne savais pas son nom.

« En passant, quel est votre nom ? Et pourquoi étiez-vous ici ? » demandai-je.

Le garçon fut à court de mots pour le moment. Vous n’aviez pas besoin de dire si vous ne voulez pas. Eh bien, je suppose qu’il était difficile pour les esclaves de le dire.

« Mon nom est Cloud. Et nous sommes... tous des esclaves, » répondit-il finalement. « Le marchand d’esclaves a été tué par ces voleurs, et nous avons été amenés ici en tant que butin. »

« Y a-t-il quelque chose que vous voulez dire à propos de ça ? » demandai-je.

« Non, le fait qu’ils nous aient amenés ici est assez bien, compte tenu de ce qu’ils auraient pu nous faire à la place, » répondit Cloud. « Quant aux filles, ils n’ont pas mis la main dessus. Nous ne sommes rien d’autre que des enfants... »

Hmm, étrange. Je pense que les voleurs mettent normalement immédiatement la main sur les femmes qu’ils obtiennent... En y pensant... ils ne regardaient que Sera et ne regardaient pas du tout Maria..., pensai-je.

Dans cette zone, ils étaient donc bien meilleurs que ces nobles pervers. Eh bien ! En premier lieu, c’était vraiment étrange de comparer les voleurs avec les nobles...

« Nous devions être gardés ici, » déclara Cloud. « Ils n’avaient pas l’intention de nous vendre ni de nous laisser faire quoi que ce soit. Ils allaient juste nous laisser ici mourir. »

« Je vois, » répondis-je. « Je suppose que c’est pour cela que vous étiez sur le point de mourir de faim. »

« Au fait... qu’est-ce que vous nous avez fait ? » demanda Cloud. « Nos estomacs vides ont été mystérieusement remplis... »

« Je vous ai donné de la nourriture spéciale, » dis-je. « Bien que ce soit qu’une petite quantité, elle suffisait pour remplir vos estomacs. »

J’avais alors donné une vague explication, afin qu’ils ne nous interrogent pas plus tard. Cela pouvait sembler étrange, et bien que cette pilule énergétique soit petite, elle était remplie de beaucoup de nutriments.

« P-Pour avoir utilisé sur nous quelque chose qui coûte si cher..., » balbutia Cloud.

Oh ! Il interprétait cela légèrement différemment de nous. Son visage avait l’air choqué quand il avait vu ça.

« Arg... »

« Hmmm... »

Deux filles se réveillèrent. L’une d’elles était une humaine et l’autre était une fille-bête.

Des oreilles de chien ? Puisque ses cheveux sont légèrement foncés, est-elle une golden retriever ? Non, c’est juste une idée simple, pensai-je.

R : Vous avez raison.

Mais, ce n’était pas une question, pensai-je.

Comme ce garçon, ces filles regardaient partout autour d’elle, très confuses.

« Nous avons vaincu ces voleurs et nous vous avons sauvé. Compris ? » demandai-je.

« C-Compris. »

« O-Oui. »

Je leur avais expliqué la situation en une seule phrase. Comme Cloud s’était déjà réveillé, il n’avait pas nié ce que j’avais dit.

« Que va-t-il nous arriver maintenant ? » demanda la jeune fille humaine d’une manière qui indiquait son anxiété. « Nous sommes des esclaves temporaires... des objets. Depuis que vous avez vaincu ces voleurs, nous vous appartenons... »

« Pourquoi ne deviendrions-nous pas libre puisque le marchand d’esclaves et les voleurs ne sont plus là !? » demanda en criant la fille aux oreilles de chien.

J’avais prévu d’augmenter le nombre d’esclaves afin d’augmenter la puissance de combat que nous avions, mais je n’avais pas l’intention de forcer ces enfants à le faire.

Pour être honnête, j’avais acheté Mio, Maria et Sera à cause de leur situation, mais je ne prévoyais pas d’acheter plus.

« Eh bien, je n’ai pas l’intention de vous forcer..., » dis-je.

Après que j’eus dit ça, la fille aux oreilles de chien devient visiblement soulagée, ainsi que Cloud et l’autre fille. Cependant l’expression de Cloud devint soudainement troublée.

« Mais nous ne pouvons pas être libres si personne ne nous réclame, » dit-il.

« Eh..., » s’exclama l’une des filles.

L’expression des deux filles était devenue identique à celui de Cloud.

« Il y a une marque d’esclave temporaire sur notre corps, » Cloud commença à expliquer. « Nous devons aller sur le marché des esclaves pour enlever cette marque. Cependant, je ne pense pas que des esclaves temporaires comme nous veulent aller au marché des esclaves. Nous serions sûrement liés et traités comme une marchandise une fois arrivée là-bas. »

Oh, le Cloud est très intelligent, pensai-je.

« Même s’ils acceptent d’aider, le retrait des symboles d’esclaves coûtera toujours de l’argent, et nous n’avons pas d’argent, » continua-t-il. « Si nous fuyons alors que nous avons encore le symbole d’esclave, où devrions-nous aller ? Pensez-vous que nous survivrons à l’extérieur en étant ainsi ? Je ne pense pas que des enfants sans valeur comme nous puissent vivre d’une manière honnête. »

Alors qu’il disait ça, le visage des filles devient de plus en plus troublé.

« À-À propos de ça... Eh, nous devons supplier ce grand frère..., » déclara Cloud.

« Pensez-vous que nous avons quelque chose de suffisamment précieux pour compenser un groupe d’aventuriers ayant assez de pouvoir pour éliminer ces voleurs ? Et comment allons-nous vivre honnêtement après cela ? » déclara la jeune fille humaine.

Il était impossible pour une fille aux oreilles de chien de dire quoi que ce soit. Je pouvais garantir leur vie et leur donner diverses faveurs si elles devaient devenir mes esclaves, mais d’un autre côté, je n’avais aucune raison de ne pas les aider dans tous les cas.

Je ne suis pas sans cœur. Je pense que j’ai encore un moyen de les aider sans exposer notre pouvoir, pensai-je.

Tous les enfants s’étaient réveillés, les uns après les autres, après avoir entendu la voix de Cloud.

« Nous avons vaincu les voleurs et nous vous avons sauvé. D’accord ? » dis-je.

J’avais expliqué la situation avec la même réplique, et chacun d’eux avait eu des réactions similaires.

« Cela ne nous dérange pas de devenir des esclaves pour grand frère aventurier et les autres, tant que nos vies seront garanties, » déclara Cloud après un petit moment.

À mon avis, ce n’était pas le meilleur choix. Tous les esclaves que j’avais n’étaient pas des personnes ordinaires. Je pensais toujours qu’il devait y avoir une autre façon de se sortir de cette situation sans qu’ils deviennent des esclaves.

« Comment vous le dire ? Nous ne pouvons pas retourner à la maison... Il n’y a pas de travail pour nous, et il n’y a aucun moyen de survivre... Oui, c’est impossible. Nous n’avons pas d’autre choix que d’abandonner notre liberté. Au moins, nous allons pouvoir vivre... »

Quant à la fille à l’oreille de chien qui avait demandé la liberté, son cœur fut brisé après avoir entendu l’explication de Cloud. Ses yeux étaient comme ceux d’un chiot abandonné. Comme elle était une fille-bête de type chien, elle pourrait devenir très obéissante si elle choisissait son maître. Maria n’était-elle pas un chat ? Eh bien... je ne savais pas vraiment.

Les autres semblaient être convaincus quand ils entendirent l’explication de Cloud et me regardèrent. Cependant, certains d’entre eux semblaient ressentir le désespoir et la résignation comme s’ils voulaient tout simplement abandonner.

« Jin-sama, allez-vous faire que ces enfants deviennent des subordonnés en tant qu’esclaves ? » demanda Maria.

Il y avait beaucoup d’explications à leur faire comprendre, alors j’allais laisser à quelqu’un d’autre le fait de le faire. (Mio était meilleure pour ça.) Cependant, j’avais besoin de vérifier tout cela avec mes compagnons avant de faire la moindre chose.

« Qu’est-ce que vous en pensez ? » demandai-je. « J’aimerais entendre l’opinion de tout le monde. »

Je n’avais aucun plan pour faire face à cette situation, je devais donc demander l’avis de tout le monde.

« Je suis d’accord avec votre décision, » répondit Sakura. « Je n’ai aucune objection si Jin-kun veut prendre plus de subordonnés. »

« Cela n’a pas d’importance pour moi. Je supporterais la décision de Jin-sama, » répondit Maria.

Les deux premières filles étaient d’accord avec moi. Elles disaient ce à quoi je m’attendais.

{Subordonnés ~ ? Compagnons ~ ? En avoir plus, c’est bien mieux~,} Dora accepta aussi. C’était peut-être inutile de le dire, mais l’opinion de Dora était vraiment importante pour ma décision.

« Je suis d’accord, alors je vote pour ajouter plus de subordonnés. Même s’ils sont jeunes, je pense qu’ils peuvent faire beaucoup de choses, » déclara Sera.

Hmm, je n’avais jamais pensé que Sera aurait cette opinion. Peut-être que c’était parce qu’ils étaient affamés comme elle.

« Je m’y oppose. Ils n’ont pas de compétence de base, et je suis certaine que ma présence deviendra de plus en plus réduite à cause de ça..., » répondit Mio.

Non, vous ne devez pas vous inquiéter à ce sujet, Mio, pensai-je. Votre caractère est assez exceptionnel. Je ne connais personne d’autre comme vous, sauf peut-être Cloud.

« Êtes-vous inquiète à propos du fait d’être mise de côté ? » demandai-je.

« C’est une question de vie et de mort ! Et si j’étais oubliée par mon maître, il cesserait de me fournir des pilules énergétiques ! » déclara Sera, changeant de décision.

« Je m’y oppose aussi ! » déclara Mio.

« Eh..., » je levai la main afin de les arrêter. « N’avez-vous aucune fierté dans ce que vous dites ? »

« La fierté ne remplit pas mon estomac ! Je n’ai pas besoin de quelque chose comme ça si j’ai besoin de remplir mon estomac. On pourrait dire que je l’ai laissée tomber sur le sol quand j’étais au marché aux esclaves, » déclara Sera.

Elle n’avait aucune fierté. Il semblerait que le marché aux esclaves avait complètement emporté la fierté de cette ancienne demoiselle de grande classe.

« Je ne changerai pas votre traitement, même si le nombre de subordonnés augmente. Et quant à votre place Mio, elle est déjà acquise. Alors, que pensez-vous de prendre de nouveaux subalternes ? »

« Dans ce cas, je n’ai aucun problème, » déclara Sera.

« Si je peux toujours être un personnage principal, alors je n’ai pas non plus d’objection, » déclara Mio.

Si leur situation ne changeait pas, elles n’auraient pas de problème. Pourquoi vous étiez-vous inquiété autant à ce sujet ?

Je décidai donc d’ajouter ces enfants comme mes subordonnés.

« C’est réglé. Je serai votre maître, » dis-je.

« Merci beaucoup. Devrions-nous aller en ville et le rendre officiel sur le marché des esclaves ? » demanda Cloud après avoir vu le résultat de l’événement.

« Non, j’ai déjà les compétences appropriées. Donc nous pouvons le faire dès maintenant, » dis-je.

« Le Maître peut faire ça !? Vous avez en plus la force pour vaincre ces voleurs, de la nourriture mystérieuse, et maintenant vous pouvez utiliser la [Magie d’Esclavagisme], ​​vous êtes incroyable, » déclara Cloud, totalement abasourdi.

« Eh bien, nos rangs d’aventuriers sont assez bas parce que nous venons de nous inscrire, » dis-je. « Cependant, nous sommes confiants quant à nos capacités. Alors, montrez-moi votre marque d’esclave. »

Après que j’ai dit ça, l’une des filles se retourna et montra la marque d’esclave se trouvant sur son dos. Comme elles n’avaient pas de pantalon, son cul était totalement exposé.

Eh bien, je m’en fous... Mais d’abord, pourquoi montre-t-elle volontiers son corps ? pensai-je.

Mais il aurait été facile pour elle de se mettre un vêtement. Il semblerait qu’elle n’avait pas de fierté ou de honte. L’esclavage était-il si dur ?

R : Oui. La fierté et la honte sont progressivement diminuées. Beaucoup de personnes les abandonnent afin de rester en vie.

« Je vais vous enregistrer un à un comme mes esclaves, » déclarai-je. « Sakura et les autres ! S’il vous plaît, préparez de meilleurs vêtements pour eux. Les garçons pourraient même prendre mes habits de rechange, mais pour les filles... Je suppose que les vêtements bon marché de Mio et Maria sont déjà assez bien. »

« D’accord, » répondit Sakura.

« Je pourrais les réparer avec mes compétences de [Couture], » déclara Mio.

Maria était aussi bonne pour ça.

Je coupai le bout de mon doigt avec un couteau, puis j’utilise la [Magie d’Esclavagisme] pour les enregistrer les uns après les autres. Oh ! Et parce que j’avais débuté avec les garçons, je suppose qu’il était inutile de leur dire de ne pas tourner leur dos.

Passons à la suite après la fin des contrats d’esclaves, pensai-je.

« Mio ! Venez ici ! » dis-je.

« D’accord, d’accord, comme d’habitude, » dit-elle.

Mio était responsable des explications.

Hé ! Ne voulez-vous pas être un personnage qui se démarque ? Me demandai-je. C’est vrai. Je dois lui dire avec télépathie.

{Mio ! Ne leur donnez pas trop d’explications,} dis-je.

{Hein !? Pourquoi ne leur disons-nous pas tout ?} demanda Mio.

{Il y a beaucoup de monde cette fois-ci. Je ne sais pas ce qu’ils vont faire, et cela même s’ils sont avec une marque d’esclave. Nous avons beaucoup de secrets. Leur parler de nos compétences est acceptable, mais nous devons cacher les faits que nous avons été convoqués et que nous avons un pouvoir spécial,} dis-je.

{Attendez une minute... D’accord, je vais essayer de le faire.} Répondit-elle.

{Je les laisse entre vos mains.} Dis-je.

Et ainsi Mio commença comme d’habitude à expliquer.

Elle expliqua juste une esquisse de tout ça.

... Notre objectif principal qui était de pouvoir visiter de nombreux lieux.

... Qu’en même temps, nous rassemblions des subordonnés utiles.

... Que nous avions beaucoup de capacités qui devaient être cachées.

... Que je peux prendre le pouvoir d’une autre personne.

... Que nous avions beaucoup de capacités, mais nous ne leur dirons pas plus pour le moment.

Pour l’instant, je devais vérifier le statut de mes esclaves. Ils n’avaient pas beaucoup de compétences.

Commençons avec les garçons.

Nom : Cloud

Sexe : Masculin

Niveau : 1

Âge : 12

Race : Humain

Notes : Un garçon très calme. Cheveux : Bleu

Nom : Adel

Sexe : Masculin

Niveau : 1

Âge : 11

Race : Humain

Notes : Un garçon qui a l’air tout le temps effrayé. Cheveux : Vert

Nom : Knot

Sexe : Masculin

Niveau : 1

Âge : 10

Race : Nain

Notes : Un garçon vraiment petit. Cheveux : Brun

Passons maintenant du côté des filles.

Nom : Coco

Sexe : Féminin

Niveau : 1

Âge : 12

Race : Femme-Bête (Chien)

Notes : Il s’agit d’une fille-bête de type Golden-retriever. Elle a beaucoup de cheveux, et ils étaient vraiment longs. Elle est celle qui voulait la liberté. Cheveux : Doré

Nom : Sicily

Sexe : Féminin

Niveau : 1

Âge : 11

Race : Humain

Notes : La fille qui s’était réveillée avec Coco. A les cheveux mi-longs. Se colle toujours à l’arrière de Coco. Cheveux : Brun

Nom : Roro

Sexe : Féminin

Niveau : 1

Âge : 11

Race : Humain

Notes : Il s’agit de la première fille qui avait enlevé ses vêtements quand je leur avais demandé de me montrer leurs marques d’esclaves. À une tresse sur les deux côtés de sa tête. Il est facile de confondre son nom avec Coco. Cheveux : Rouge

Nom : Iris

Sexe : Féminin

Niveau : 1

Âge : 10

Race : Humain

Notes : Une fille qui semble toujours endormie. Ses cheveux atteignent le sol comme ceux de Midori. Et même leur caractère est semblable. Cheveux : Vert

Hein !? Pourquoi les notes sur les filles sont-elles plus longues ? Est-ce naturel ? C’est vraiment triste d’expliquer les caractéristiques des hommes en de longues phrases, pensai-je. Oh ! C’est vrai. Il y a une fille intéressante, mais ses compétences ne sont pas si intéressantes que ça.

Nom : Yuria

Sexe : Féminin

Niveau : 1

Âge : 392

Race : Haute-Elfe

Compétences :

[Art des Esprits Niv. 10] [Magie des Esprits Niv. 10] [Jeunesse Éternelle Niv — ]

Titre : Princesse Elfique, Prêtresse du Temple, Membre de la famille royale (Elfe), Amnésique.

Notes : Elle a l’apparence d’une fille de dix ans. La longueur de ses cheveux est un peu plus longue que le niveau de ses épaules. Même si maintenant elle a l’air sale, elle est clairement une très belle fille. Cheveux : Argenté

Désolé. J’ai menti. Cette personne est un personnage fort. À tous les niveaux. Race, âge, compétences et titres ne sont nullement classiques, pensai-je.

{Une fille incroyable est mélangée avec eux.} Déclara Mio.

{Pourquoi y a-t-il des esclaves de ce genre ici ?} demanda Sakura.

Tout le monde semblait également s’inquiéter à ce sujet.

Une Haute-Elfe de 392 ans. Une Haute Elfe est l’espèce la plus élevée parmi les Elfes, et on pourrait dire qu’il s’agissait de l’ancêtre des autres races elfiques. Cependant, leur taux de natalité était vraiment faible. Tous les 100 à 1000 ans, il semblerait qu’un enfant né d’Elfes pur-sang avait une chance de devenir un Haut-Elfe. Ainsi, elle était quelque chose de très rare.

J’avais entendu dire que leur durée de vie était plus longue que celle d’un Elfe normal. Ils pouvaient vivre plusieurs milliers d’années. Son âge de 392 ans pourrait considéré à une jeune personne selon leur standard. Il semble qu’un Haut-Elfe ne mourra pas de vieillesse en raison de la [Jeunesse Éternelle], leur compétence raciale unique.

R : Un peu moins de moitié meurt de mort violente et le reste se suicide.

Il semble que la première cause de décès pour les personnes sans âge (selon cette réponse) soit le suicide. Eh bien, c’est une chance que ce ne soit pas une compétence [Immortel], pensai-je.

[Art des Esprits] [Magie des Esprits]. J’avais aussi entendu dire qu’un Elfe avait un taux d’apprentissage plus lent que celui des humains. Bien sûr, si un Elfe avait le même taux d’apprentissage que l’humain, ce serait la race la plus forte en raison de sa longue durée de vie. Cependant, elle était déjà à ce niveau-là. J’étais sûr qu’elle avait un talent considérable. Et cela signifiait que la capacité que j’avais prise de cette femme aux cheveux bouclés était totalement inutile.

Quant à ses titres. Il s’agissait d’une Personne Très Importantes par bien des aspects. À ce propos, la position de Prêtresse du Temple et de Membres de la Famille royale ne sont-elles pas élevées ? Attendez ! Alors ne fais-je pas correction là d’une nouvelle princesse ? Attendez ! Est-ce que je collectionne les princesses ? Eh bien, je n’ai pas besoin d’une princesse d’Erudia. Bon, changeons de sujet.

« Amnésique !? » ce mot était sorti hors de ma bouche.

« Q-quoi !? Nous ne vous avons pas encore donné d’explications ! » Coco haussa sa voix à cause de sa surprise.

Oui, quand je regarde le statut, je vois beaucoup de données personnelles, pensai-je.

« Il s’agit de l’un de mes pouvoirs. Bien sûr, je dois cacher ça, » dis-je.

J’avais laissé l’explication à Mio il y a quelque temps, mais c’était la première fois que je lui laissais gérer autant de monde en une seule fois. Par conséquent, je ne savais pas s’ils l’avaient parfaitement compris. Ce serait mauvais s’ils s’opposaient à moi, alors je devrais leur faire savoir qui était en jeu.

J’avais alors activé [Menace] et [Ambition]. Je ressentais une petite résistance lorsque ces compétences étaient activées.

« Si nos secrets devaient être dévoilés, je vous ferais regretter d'être nés, » menaçai-je.

« Hey ! »

*gloups* *pssssss*

Huit flaques avaient été faites à ce moment-là.

Ces deux compétences étaient vraiment très efficaces pour menacer quelqu’un. Une simple phrase leur faisait trembler les genoux, puis ils s’effondrèrent sur le sol. Même quelqu’un d’aussi calme que Cloud était dans le même état.

Je devais donc donner une explication de cette synergie de compétence.

[Menace] + [Ambition] = [Peur]

J’arrêtai d’utiliser [Peur] une fois que tous les esclaves étaient au sol.

En passant... grâce à la [Fenêtre Système], je pouvais choisir qui recevra le statut de [Peur], ce qui signifiait que je pouvais cibler des individus en particulier. Ainsi, seuls mes huit nouveaux esclaves avaient eu le statut [Peur].

Parce que ce serait vraiment pitoyable de laisser Dora en être affectée. Oops ! Mio avait l’effet [Peur] qui l’affectait.

« hiii! » Mio faisait un bruit étrange.

{Mio ? ~ Quel est le problème ? ~} Dora lui demanda ça, mais elle ne reçut aucune réponse.

{M-A-I-T-R-E — !}

Même sa voix télépathique sonne comme si elle allait pleurer. Qu’est-ce qui ne va pas ?

{Qu’est-ce qui ne va pas ? Que s’est-il passé ? Avez-vous vu quelque chose ?} demandai-je.

{Ughh ~}

Mio devient silencieuse, et pour une raison inconnue, elle tremblait avec agitation. J’essayai de l’approcher pour confirmer ce qui se passait, mais cela semblait trop dur pour elle. Donc je restai à proximité.

Je regardai alors ces esclaves et continuai mon discours.

« Alors, vous les nouveaux esclaves, pouvez-vous garder nos secrets ? » demandai-je.

Chacun d’eux hocha désespérément la tête. Bien sûr, je pouvais encore voir de la peur dans leurs yeux.

Oh, eh bien... Je ne pensais pas que quiconque allait s’opposer à moi après que je les menace comme ça. Je devais d’abord clarifier notre relation hiérarchique.

« Et Coco, s’il vous plaît, dites-moi un peu plus sur cette fille amnésique, » ordonnais-je.

Je l’exhortai à ce qu’elle m’explique la situation de la Haute-Elfe, Yuria.

« D’accord. Cette fille est amnésique. Je ne sais pas ce qui s’est passé avant qu’elle ne devienne une esclave temporaire. J’ai été ramassé récemment, donc je ne connais pas vraiment sa situation, » Coco tremblait un peu tout en expliquant. Ses oreilles étaient baissées.

« Avez-vous une amnésie ? Pouvez-vous me donner des détails ? » demandai-je.

Je me tenais devant Yuria, puis je m’accroupis et je la regardais droit dans les yeux avant de poser la question. Depuis que j’avais la [Fenêtre Système], il était difficile de me mentir en étant aussi proche.

« O-Oui, » répondit-elle. « Quand je me suis réveillée il y a un petit moment, je n’avais pas de souvenirs d’avant ça. J’étais confuse, et je suis devenue une esclave temporaire avant que je le remarque. »

Il semble qu’elle ne mentait pas. Je ne ressentais pas la moindre intelligence de quelqu’un qui avait vécu presque quatre cents ans. Ses yeux étaient exactement comme ceux d’un enfant. Je ne pensais pas que son statut soit faux, mais... je voulais juste m’assurer.

« Où avez-vous été capturée ? » demandai-je.

« Je ne sais pas, » répondit-elle. « J’ai été confuse pendant longtemps, et ma mémoire pendant cette période est vraiment vague. »

Devrais-je demander à Sensei ? Non, c’était déjà correct ainsi. C’était le passé, et maintenant elle était mon esclave.

« Eh bien, vous pouvez me dire si vous vous souvenez de quelque chose, » dis-je. « Pour l’instant, cependant, vous êtes mon esclave. D’accord ? »

« O-Oui, je n’ai pas de problème avec ça, » dit-elle. « Et je ne révélerais pas votre secret. Absolument, absolument jamais... »

Il semblerait que je l’avais trop menacée. Elle tremblait tellement quand je la regardais à bout portant.

Que se passera-t-il si j’utilisais la [Peur] sur un adversaire avec une faible volonté ? Ne vont-ils pas devenir neutralisés par ça ? Ce simple fait rendait cette synergie de compétence très puissante.

« D’accord, j’ai compris. Vous ne révélerez pas nos secrets. Pour le moment, changeons de vêtements. Hmm... Utilisons d’abord “Nettoyage”, » dis-je.

Le « Nettoyage » de la [Magie de Vie] était la magie qui enlevait toute la saleté de la cible. Il ne rendait pas leurs vêtements propres, mais il suffisait pour nettoyer leur corps.

Je divisai entre tout le monde le travail de nettoyage de tous les nouveaux esclaves avec « Nettoyage ».

Mio ferma les yeux sur le fonctionnement de ma magie « Nettoyage ».

Après cela, je les laissais se changer pour mettre ceux qui avaient été préparés par Mio et Maria. C’était peut-être un peu trop tard, mais j’avais fait des séparations pour les hommes et les femmes avec de la magie la terre.

Le changement de vêtement avait été fait sans problème. Il s’agissait de vêtements bon marché, mais cela valait mieux que rien.

Est-ce que la magie « Nettoyage » a transformé Yuria en une belle fille ? pensai-je. Eh bien... je ne veux pas juger une fille de son âge comme ça. D’autres personnes ont des apparences « avant » et « après » aussi surprenantes. Je pense que ce sera plus gênant si Yuria ne couvre pas son visage. Y compris sur son passé.

« Alors, parlons encore. Combattre des monstres sera votre travail principal, » dis-je.

« V-Voulez-vous nous utiliser comme appâts ? » demanda Cloud en disant ça. Les autres esclaves tremblaient également.

Oh, je suppose qu’ils ont mal compris, pensai-je.

Alors que je pensais à ça, je me souvins que dans la ville de Konoe qui n’avait pas de marché d’esclaves et que la raison derrière ça était qu’il y avait beaucoup de cas où les aventuriers utilisaient des esclaves comme leurres. C’était donc un scandale pour eux de mettre en place une boutique dans une ville d’aventuriers.

« Hein !? N’avez-vous pas écouté ce que Mio vous a dit avant ? Je peux prendre la puissance aux autres et la donner à d’autres personnes pour leur permettre de se battre, » dis-je.

« P-Pouvez-vous vraiment faire quelque chose comme ça ? » demanda Coco.

Cela n’était pas quelque chose de facile à croire. Eh bien, on ne pouvait pas y faire grand-chose, alors je devrais leur montrer que je pouvais réellement le faire.

« Oui, je le peux, » dis-je. « Je vais vous laisser vous battre une fois que nous aurons quitté cet endroit. Si vous ne voulez pas vous battre, je vais vous assigner un autre emploi. »

J’avais beaucoup de façons de faire travailler les esclaves. À mesure que leur nombre augmentait, les possibilités augmentaient également.

Puisque personne n’avait dit qu’elles n’étaient pas bonnes pour se combattre, nous décidâmes de quitter la cachette des voleurs. Je ne leur avais pas montré mon [Inventaire], mais j’allais leur en parler plus tard.

Nous étions sorties puis nous nous étions ressemblé devant le chariot. Ces esclaves furent surpris de voir que des aventuriers comme nous avaient une carriole.

« Eh bien, je vais vous donner de la puissance. Je vais vous faire entrer dans le chariot un par un. S’il vous plaît, gardez ce que vous voyez à l’intérieur secret. Compris ? » demandai-je.

« “’’’’’’Oui !’’’’’’” »

Tout le monde me répond avec du désespoir dans la voix. Suis-je si terrifiant ?

En passant, il n’y avait pas de signification profonde avec le chariot. Je voulais juste changer le décor.

Ils entrent dans le chariot un par un, puis je plaçai ma main sur leur front et leur donne des compétences. Est-ce que cela semblait-il plus réel ainsi ? Eh bien, il était possible de le faire à distance avec le [Lien d’Engagement]...

J’avais alors fini de donner sans aucun problème à tous les membres des compétences et statistiques. Les détails de leur statut ? Je m’en occuperais un peu plus tard. De toute façon, je ne voulais pas les laisser se battre avec nous.

Je voulais laisser ces esclaves devenir un sous-groupe. Je leur donnerais la force de lutter contre les monstres et de pouvoir utiliser le [Prendre et Donner] du [Lien d’Engagement]. Les statistiques et compétences des ennemis vaincus iront après tout en moi. Bien sûr, je n’allais pas les laisser travailler à mort et se faire tuer. J’allais donc également leur donner une partie des statistiques des ennemis qu’ils auront vaincus.

Comme ils étaient mes esclaves, se battre avec des monstres était inévitable. Cependant, il était inutile d’avoir trop des personnes fortes dans une équipe. Mon pouvoir spécial était vraiment pratique pour établir des sous-groupes.

Au fait... Les esclaves qui ne voulaient pas se battre auront des compétences de production, et je les laisserai travailler dans ce domaine. Nous pourrions ainsi ouvrir un magasin et faire de l’argent de cette manière.

N’était-il pas mauvais de leur prendre une commission ? Eh bien, c’était un bon moyen de faire travailler les esclaves.

« D’une certaine manière, j’ai le sentiment que je suis rempli de puissance, » déclara Cloud.

« Mon corps est tout léger ! Je me sens complètement différente d’avant, » déclara Coco.

« Est-ce un animal là-bas ? Je peux le voir si clairement ! » déclara Sicily.

« Oui, comme prévu ! » déclarai-je.

Les réactions des esclaves étaient vraiment géniales. Bien sûr, ce n’était qu’une faible portion de mes capacités, mais pour ces esclaves, c’était comme si leur efficacité de combat avait été multipliée par dix.

Je devais leur lancer la carotte, donc il n’y avait pas besoin maintenant du bâton.

À ce propos, j’avais pris les compétences d’Yuria et ses statistiques, car elles étaient beaucoup plus élevées que ceux d’un esclave moyen. Je venais de mettre ses compétences au niveau 1, donc il lui en restait encore quelques traces. J’allais progressivement lui redonner le reste de ses points.

Maintenant, les nouveaux esclaves étaient dans l’ambiance... et prêt... Je devais donc commencer à les éduquer.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

7 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chapitre.

  4. Ça va vite devenir chiens s'il reste tous ensemble heureusement j'habite précédent il a eu l'idée de la maison principale cette façon les petits points rester là-bas restaurant bien sûr il y aura iCloud désolé traduction automatique j'ai la flemme de réécrire

  5. il va fini par crée un empire 🙂
    Merci pour le chapitre 🙂

Laisser un commentaire