Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 20

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 20 : Domptage de Slime et l’Inscription en tant qu’Aventurier

Après avoir déjeuné du côté du Royaume de Kastal, nous avions quitté la ville.

Notre prochaine destination était une ville appelée Konoe. Il avait un nom semblable à ce qu’on aurait trouvé au Japon. J’avais entendu dire que cette ville avait été fondée par un héros qui avait été invoqué.

Et cette ville était célèbre pour ses aventuriers. Il avait deux aventuriers de Rang-S dedans. C’était une ville incroyable qui contenait deux personnes qui pouvaient combattre ce vieil homme sur un pied d’égalité.

« Je vais procéder à l’inscription en tant qu’aventurier dans la prochaine ville, » dis-je.

Ce n’était pas une surprise, car j’en avais déjà parlé avant, lorsque nous étions encore en Erudia.

« Compris, » répondit Maria. « En considérant vos capacités, je pense que vous devriez immédiatement être de Rang S. »

Maria me flattait souvent. Cependant, cette fois-ci, ce n’était pas exact.

« Même si je deviens un aventurier, je ne prévois pas d’élever mon rang au-dessus de C, » dis-je.

« Ehh ~, je prévois d’être la plus jeune aventurière Rang S dans l’histoire ! » Mio se plaignait.

Hmm... Veut-elle vraiment faire ça ? Je comprends sa raison de l’affirmer, mais c’est certainement une raison inutile, pensai-je.

« Puis-je vous poser des questions sur la raison ? » Maria semblait également être inquiète.

« Je veux juste voyager en utilisant la position d’un aventurier parce que c’est pratique, » dis-je. « Cependant, il y a quelques inconvénients quand nous devenons Rang-B ou supérieur. »

Je vais vous expliquer sur ce qui concerne les rangs d’un aventurier.

*

Tout d’abord, les aventuriers nouvellement inscrits avaient immédiatement le rang G. Le rang était augmenté si vous répondiez aux exigences. Le rang qui était au sommet et au-dessus de tous les autres était le Rang-S. Les Rangs G à E étaient des aventuriers de la classe inférieure, les Rangs D à C étaient des aventuriers de la classe moyenne, et les Rangs B à S étaient des aventuriers de première classe.

Je vais maintenant expliquer l’avantage d’être classé B et au-dessus. Il y avait des demandes que seuls ceux qui étaient classés B et supérieurs pouvaient faire. Et le taux de rémunération pour celle-ci était bien plus élevé que les demandes normales. Je pourrais dire qu’il y avait une somme minimale pour pouvoir faire une demande pour les classés B et supérieure.

En bref, ils avaient une certaine sorte de privilège. Bien sûr, ce n’était pas au niveau des nobles, mais c’était totalement différent des gens normaux. J’avais entendu dire que vous pouviez aussi avoir un contact avec les nobles. Eh bien, ce pays était un peu différent...

*

Mais maintenant, je vais vous parler du principal désavantage.

Il y avait une sorte d’obligation. Eh bien, il était naturel d’avoir un devoir afin d’obtenir un droit. Il y avait même deux grandes obligations.

*

D’abord, il y avait les demandes forcées. Vous étiez obligé de vous joindre au pays pendant les crises, comme en ce qui concerne la défense d’une ville contre une armée de monstres. Bien sûr, cela dépendait également du rang...

Vous pouviez choisir de ne pas participer à ce type de requête. Au grade C et au-dessous, votre statut d’aventurier serait gelé pendant un an si vous refusiez. Cependant, vous seriez disqualifié en tant qu’aventurier lorsque vous refusez si vous êtes classé B ou plus. Bien que je voulais avoir le privilège d’être un aventurier, je ne voulais pas devoir rejoindre la force de défense d’une ville.

*

Le deuxième inconvénient était d’être la cible d’un système appelé la demande de nomination. Comme son nom l’indiquait, il s’agissait d’un système qui permettait aux citadins de nommer un aventurier en fonction de leurs demandes.

Les frais pour demander un aventurier classé B ou supérieur étaient assez élevés. Comme vous pouviez l’imaginer, il y avait beaucoup de demandes qui émanaient des nobles, car ils étaient les seuls à pouvoir payer pour cela.

Bien sûr, la guilde devrait automatiquement enquêter sur le contenu de la demande afin d’éviter les propositions déraisonnables. Si on passait outre, ce serait comme une demande forcée. On pourrait dire que c’était lié à la politique, que ce soit d’une ville ou du pays. Et quand nous devions traiter avec les nobles, nous pourrions avoir aussi besoin de devoir accéder à leurs requêtes déraisonnables.

*

Les requêtes forcées et nominées étaient liées au pays et aux différentes villes, et il y avait toujours la possibilité de requêtes obligatoires désagréables si nous étions classés B ou plus..

Puisque nous avions beaucoup de secrets, nous devrions avoir un degré de liberté plus élevé que les autres. Naturellement, je n’ai pas l’intention de laisser partir ceux qui nous avaient fait du tort.

*

Pour nous, ces avantages ne valaient pas la peine. Je ne pensais pas que d’aider les nobles dans chaque ville soit intéressant. Mis à part ça, nous avions la « Pièce », qui nous permettait d’avoir autant de luxe que les nobles, n’est-ce pas ?

Et à propos du coût pour la demande. Nous avions encore besoin d’argent pour payer ce service. Cependant, avec nos pouvoirs spéciaux, nous avions beaucoup de façons de gagner de l’argent plutôt que d’être uniquement des aventuriers.

Nous avions décidé de devenir des aventuriers, donc nous pourrions obtenir le statut d’aventurier pour nous aider lors de notre voyage. Je ne prévoyais nullement de devenir un héros.

*

Nous avions réfléchi aux avantages et aux inconvénients et nous n’avions pas besoin de choisir quelque chose qui soit désavantageux. Par ailleurs, toutes ces informations provenaient de Sensei. Eh bien, n’est-ce pas naturel ?

*

« Nous avons juste besoin du droit pour voyager librement, donc toute autre chose que cela est inutile, » Maria avait dit ça en hochant la tête.

Notre but était de voyager, et nous allions recevoir des demandes intéressantes en tant qu’aventuriers. Je voulais garder à l’écart quelque chose de gênant comme des obligations.

Le problème était toujours un problème, mais les problèmes liés à un noble étaient désagréables à accepter. Il était peu probable que ce soit un problème que nous pussions résoudre avec à la fin un sourire.

En passant, vous deviez passer un examen pour devenir classé Rang B. En résumé, vous ne seriez pas classé Rang B si vous ne passiez pas l’examen. Je pourrais m’abstenir de m’inscrire si le rang d’un aventurier augmentait de lui-même.

« Sakura, êtes-vous d’accord avec ça ? » demandai-je.

« Oui, bien sûr, » répondit-elle. « Vous ne voulez pas devenir Rang B parce que vous ne voulez pas avoir de problèmes liés aux nobles. Et Erudia était vraiment un mauvais exemple quant aux nobles... »

« Je ne peux pas encore dire que ce pays sera meilleur qu’Erudia, » dis-je. « Eh bien, nous le saurons tôt ou tard... »

« Bien sûr, » dit-elle.

Q : Y a-t-il un autre pays sans valeur tel qu’Erudia ?

R : Il y a deux pays avec des discriminations et trois pays avec des personnes corrompues au pouvoir.

Je confirmerai les détails plus tard.

« Bien que devenir un Rang S vous donnera la richesse et la renommée, ce n’est pas l’objectif du Maître. » Mio avait raison.

Notre but n’était pas la richesse ni la célébrité, mais je ne dirai pas que la richesse et la renommée soient absolument inutiles. Je voulais essayer d’obtenir ces deux-là seulement si j’en avais l’occasion.

{Aventurier ~Aventurier ~}

Dora ne connaissait rien aux aventuriers, alors elle avait besoin d’une explication (provenant de Mio). Je lui avais interdit de faire quelque chose seule. Je serais vraiment inquiet si je laissais une fille avec l’âge mental de cinq ans toute seule.

Il est possible de mettre Dora en tant qu’aventurière, car il n’y avait pas de limite d’âge... En supposant qu’il n’y avait pas de problème avec le bon sens de ce monde...

*

Dix minutes plus tard, des ennemis se présentent devant notre carriole.

Slime x 3

Slime Mimétique x 1

Niveau 10

Slime Mimétique (Rare)

Niveau 10

[Mimétisme Niv 2] [Absorption Niv 3]

Qu’est-ce... que... c’est ? pensai-je. Le Slime Mimétique était légèrement plus transparent que le slime normal (bleu clair), et il était plus difficile à détecter sans carte.

« Alors, devrais-je m’occuper d’eux ? » Sera déclara ça alors qu’elle se leva de sa place.

J’avais décidé de laisser tous les monstres que nous rencontrions lors de notre voyage à Sera, lui permettant ainsi d’avoir une expérience de combat réelle.

« Attendez un moment ! Il y a un Monstre Rare parmi eux. Laissez-moi l’apprivoiser ! » dis-je.

Tout le monde fut surpris.

« Ehh ~, un slime est un peu inutile, » déclara Mio.

« Mio... Vous exagérez, » dis-je. « C’est un peu exagéré de dire ça sur les slimes. »

Mio était un peu confuse.

« Impossible ~ n’est-ce pas des monstres minables ? » demanda Mio.

« Oui, c’est bien le cas. Vous n’avez pas tort à ce sujet. Cependant, avec un grand nombre, cela peut toujours surpasser plus fort que soit, » dis-je.

Il était certainement déraisonnable de laisser un slime prendre en charge l’avenir d’une bataille. Cependant, ce Slime Mimétique était un slime avec une capacité spéciale.

Quoi !? Un slime avec une capacité de triche, pensai-je.

« Ce slime possède les compétences [Mimétisme] et [Absorption] qui sont de gros avantages, » dis-je. « Il s’agit de compétences mystérieuses que seuls les slimes peuvent utiliser ! »

« Je suis certain que ces compétences peuvent être utilisées de diverses façons. Mais il est difficile de..., » déclara Sakura.

« ... »

Sakura-san. Votre dernière remarque est inutile, pensai-je.

« Dans tous les cas, je vais apprivoiser ce slime, » dis-je. « Sera, s’il vous plaît, occupez vous à les bloquer. »

« * Soupir *... compris, » déclara Sera.

« Maître, vous êtes vraiment arrogant parfois..., » déclara Mio.

J’étais déjà au courant, alors s’il vous plaît ne dites pas cela ainsi, pensai-je.

Je commençais à courir vers le slime avant d’utiliser ma compétence de [Domptage de Monstres] sur le Slime Mimétique. J’avais utilisé un coup de poing afin de le neutraliser temporairement. Ceci l’avait envoyé un peu plus loin, le sonnant par la même occasion.

Slime Mimétique a été dompté.

S’il vous plaît, veuillez donner un nom au Slime Mimétique.

« Super !!! » criai-je.

C’était rapide. Eh bien, c’était l’effet de la compétence [Montrer de la Pitié].

[Montrer de la Pitié]

En attaquant alors que cette compétence est activée, les PV de l’adversaire ne peuvent pas être abaissés à zéro. Cela permet d’ajuster les dégâts.

N’est-ce pas compatible avec l’apprivoisement ? Il s’agissait d’une compétence que Maria venait d’obtenir. Il permettait de blesser des ennemis de manière critique sans les tuer, augmentant ainsi les chances de domptage.

Je n’avais pas le droit de le dire, mais cette fille était totalement une tricherie.

« Soins, » dis-je.

Comme il était blessé, je devais rapidement le guérir.

« Sera ! Tuez les autres, » dis-je.

« Compris ! Haa! » cria Sera.

Avec une frappe de sa grande épée, tous les slimes avaient été coupés horizontalement.

Je n’avais pas le droit de le dire, mais cette fille était également totalement une tricherie.

« C’est terminé..., » dit-elle.

Non, ce n’est même pas un entraînement, pensai-je. Je ne peux pas dire que nous avons eu un combat. C’est plus comme une bataille de rue. N’est-ce pas un massacre ? Euh... ça ne fait rien.

« Hé bien ! Comment c’était ? » demandai-je.

« Je n’ai rien à dire..., » répondit Sera.

Euh, je vois déjà ça, pensai-je.

« Je vais diminuer un peu vos statistiques, » dis-je.

« Merci beaucoup, » me remercia Sera. Elle me remerciait chaque fois que je baissais ses statistiques.

Mais quelque chose sauta soudainement sur mon dos.

« Wôw ! » criai-je.

Il s’agissait du Slime Mimétique. La [Fenêtre Système] me mettait seulement en garde contre les ennemis, pas mes alliés.

{Mon... Nom}

« Qu’est-ce qui ne va pas ? Ho, ton nom, » dis-je.

*

Contrairement au cas de Dora, le Slime Mimétique pouvait utiliser le [Lien d’Engagement] sans aucune explication. Il y avait trop de différence entre les humains et eux. En bref, leurs compétences de compréhension étaient importantes. Ils étaient capables de communiquer quand ils le voulaient.

Nom [Tama]

Nom [Sura]

Nom [Yukari]

Yukari (mon premier amour) avait un fort impact... Dois-je choisir Tama... ? pensai-je. Tamo allait bien avec le Mimétique. Je devrais appeler ça en ajoutant le « san ».

« Ton nom est Tamo. Ravi de te rencontrer, » dis-je.

{Je suis aussi heureux.}

Mio approcha de moi.

« Il semble possible d’être apprivoisé, » dit-elle. « Euh, pourriez-vous nous montrer la compétence [Mimétisme] ? »

« C’est vrai, » dis-je. « Tamo-san, montre tes talents. »

« ... Encore un autre nom terrible..., » déclara Sakura.

Tamo-san commença à bouger et changea lentement de forme...

« C’est un slime..., » déclara Sakura.

« Après tout, c’est un slime..., » déclara Mio.

Génial, il devient un simple (bleu clair), pensai-je.

« Es-tu seulement capable de devenir bleu clair ? » demanda Mio. « Est-ce que c’est ce que tu appelles le pouvoir de mimétisme ? »

« Oh ! Mais ce slime est mieux classé que la normale. Ne prétendiez-vous pas qu’elle est faible ? » demandai-je.

« Oh ~, c’est vrai..., » déclara Mio.

Après l’avoir inspecté un peu, je compris pourquoi le [Mimétisme] et le [Absorption] de Tamo-san ne pouvaient être utilisés que par des slimes.

Vous pouviez vous changer en quoi que ce soit d’autre après avoir absorbé son cadavre.

« C’est une très bonne capacité, » déclara Mio.

« Je le pense aussi. Cependant, il ne sera pas facile pour un slime d’absorber le cadavre d’un monstre, car il est le plus susceptible de mourir en premier..., » déclarai-je.

« Ainsi, il peut montrer sa véritable valeur après avoir été apprivoisé par Jin-sama... Tout comme moi et Sera..., » déclara Maria.

Maria... Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de sympathiser avec un slime..., pensai-je. Devrais-je lui donner le cadavre de Saladin ? Oh non ! Comme prévu... Pas vrai ?

Parce que j’avais passé trop de temps à vérifier les capacités de Tamo-san, nous décidions de rapidement continuer notre voyage avec le chariot.

*

Les monstres étaient apparus trois fois de plus, et je les avais laissés à Sera. Je ne pouvais pas vérifier ses compétences parce qu’elle avait tout tué avec un seul coup de sa grande épée.

Même quand ses statistiques étaient plus bas que quand je l’avais achetée, elle les tuait toujours comme si ces monstres n’étaient rien pour elle.

Dans le cas de Maria et Mio, j’avais besoin de les entraîner un peu, mais dans le cas de Sera, j’avais juste besoin de la nourrir. Si elle n’était pas née dans une famille noble, mais dans une famille de chevaliers, je pense qu’elle aurait pu être célèbre.

*

« En ce moment, tout ce que je sais, c’est que Sera est vraiment forte, » dis-je. « Je veux faire de l’entraînement de combat en coordination, mais c’est difficile à faire pendant notre voyage en calèche. Après avoir fini l’inscription pour être des aventuriers, nous sortirons tous. »

« Compris, »

« Mais, si la pratique de Sera-chan est terminée, pourrais-je abattre tous les monstres que nous rencontrons avec mon arc ? » demanda Mio. « Je voudrais rapidement avoir la compétence [Domptage de Monstres]... »

Je lui avais fait cette promesse. Celle qui disait que j’allais convertir les compétences de tous les monstres qui seraient tués par Mio en compétence [Domptage de Monstres].

« C’est vrai, » dis-je. « Il est difficile de savoir si Mio peut infliger un coup mortel dans un combat réel... C’est la première fois que nous tentons de tuer un monstre tout en nous déplaçant... Mio, pourriez-vous vraiment faire ça ? »

« Hum. Je peux les abattre avec un arc depuis une longue distance ! » déclara Mio. « Oh, comment pourrions-nous récupérer leur corps... ? »

Après les avoir tués, vous devriez également récupérer leur corps. C’était correct parce que nous pouvions voyager avec une vitesse croissante.

« Je peux vous aider à les ramasser avec mon pouvoir de Téléportation, » dis-je.

« Vous pouvez aider, mais... c’est bien tellement luxueux, » déclara Mio.

J’avais une quantité considérable de Point de Magie à dépenser parce que je les avais toujours récupérés sur les monstres que j’avais vaincus.

« Je vais aussi aider, » déclara Maria. « Je dois pratiquer mon tir à l’arc. S’il te plaît, donne-moi des conseils sur la façon de frapper des cibles mobiles, Mio-chan. »

« Haaaa, Maria-chan ! Je t’aime ! » cria Mio.

Mio prit Maria dans ses bras. L’arc n’était pas l’arme principale de Maria, donc je lui avais seulement donné le niveau de base. Cependant, Maria était quelqu’un qui pouvait tout faire.

En passant, les compétences suivantes avaient été acquises par Maria après avoir participé à différentes actions.

[Montrer de la Pitié] [Pied Léger] [Traduction] [Calcul] [Loyauté]

Elle avait acquis [Montrer de la Pitié] et [Pied Léger] quand elle s’était entraînée avec Mio. Pour [Traduction] et [Calcul], elle les avait acquises lors des leçons faites par Mio.

Compétence : [Loyauté]

En agissant selon l’ordre d’une personne d’un rang supérieur à vous, vous recevrez divers bonus.

La capacité de triche de Maria ne connaissait pas de limites. Est-ce que ça va vraiment ? La présence de mon Pouvoir Spécial ne va-t-elle pas s’amincir de plus en plus ?

*

Le soleil s’était couché, et donc, nous avions décidé de prendre le repas du soir. Le chef principal était Mio, mais Maria et Sera l’aidaient. Sera n’avait jamais cuisiné avant, mais Maria avait décidé de la laisser faire, car elle considérait que « cuisiner est le devoir de l’esclave ». Sakura et moi n’avions rien à faire. C’est normal du point de vue de l’esclave : après tout, nous n’étions bons à rien.

Ayons une petite conversation. Nous avions acheté des esclaves pour la cuisine, et nous utilisions la magie de Sakura pour le transport, car « Nous n’utilisons pas de Pouvoir Spécial pour le déplacement lui-même ».

Mon problème (qui n’est pas si grave) est d’être capable de débloquer de nouveaux pouvoirs, mais, à cause de la cuisine et du transport que nous avions maintenant, cela risquait de réduire les chances de les débloquer. Tout ça, car il y avait déjà une alternative valable.

J’avais un nombre limité de pouvoirs spéciaux, donc je ne voulais pas perdre ces moments d’illumination qui me permettait de révéler d’étranges pouvoirs spéciaux.

C’était quelque chose d’assez simple finalement.

Le menu du jour était de l’omu-riz [1]. J’avais acheté du ketchup aux tomates de Lilaluke. Nous n’avions pas beaucoup de riz, et donc, nous l’utilisions avec précaution. J’avais placé divers ingrédients dans la [Pièce] avec de la [Magie de Glace] qui agissait comme un réfrigérateur. Même si l’[Inventaire] pouvait arrêter le temps, je préférais toujours le conserver dans un réfrigérateur.

{C’est délicieux.}

Dora cria. Non, elle ne pouvait pas encore parler, seul un son de « Kyuu ~~ » était sorti...

Une petite enfant était facilement satisfaite par un tel repas. Maria ne disait rien, mais sa queue ondulait joyeusement.

« C’est vraiment délicieux, » déclara Sera. « Je n’ai jamais mangé quelque chose comme ça quand j’étais noble. »

L’un des commentaires de Mio fut : « Le plat n’est pas de ce monde ». La mayonnaise n’existait pas. Il y avait du ketchup à la tomate, mais pas d’omu-riz, donc je ne comprenais pas la situation de ce monde.

En passant, nous pouvions utiliser le sort d’antipoison de la [Magie de Récupération] pour nettoyer tout poison se trouvant dans la mayonnaise. J’avais demandé à Mio de le faire avec l’antipoison quand je voudrais en manger, mais il s’agissait là d’un sujet sensible pour elle. Par conséquent, elle avait fini par se prosterner, semblant sur le point de pleurer avant de dire. « S’il vous plaît, oubliez la mayonnaise ! ». Et donc, j’avais laissé tomber cette idée.

J’avais fait se prosterner une petite fille... Attends ! Sakura l’avait elle aussi déjà fait...

« Hehe. Mon répertoire est encore très important. Je vais prendre soin de l’estomac de tout le monde ! » déclara Mio, pleine de confiance.

Elle avait une grosse compétence de [Cuisine], et elle avait de l’expérience avec la cuisine japonaise afin de pouvoir soutenir ses paroles.

Le dessert de ce soir était du pudding. Bien sûr, tout le monde l’appréciait. C’était une histoire classique, mais nous étions toujours sur la route. Ce n’était nullement un restaurant français. Même les nobles avaient aussi des moments difficiles pendant les voyages.

C’est vrai ! Tamo-san était assez bon afin de s’occuper des cadavres de monstre et pour les restes et déchets organiques. Il semblait que son système digestif avait une efficacité élevée, car il pouvait tout digérer en un clin d’œil. Hé, un Slime pouvait aussi être après tout une triche.

*

Nous étions arrivés à la ville de Konoe le lendemain à midi. Elle avait une apparence semblable à Lilaluke du côté de Kastal.

Les bâtiments en pierre étaient communs, mais avec moins de décorations. Il semble que la facilité d’utilisation soit la chose la plus importante ici. Comme il s’agissait d’une ville des aventuriers, il y avait vraiment beaucoup de magasins d’armes et d’armures. Cependant, pour une raison inconnue, il n’avait pas de marché aux esclaves. C’était dommage.

Nous avions choisi une auberge et avions garé notre chariot là-bas. Puis, nous nous étions immédiatement dirigés vers la guilde des aventuriers.

« Nous pourrions avoir un problème si un vieil homme disait : “Laissez cette femme tranquille”. » Mio disait encore quelque chose d’étrange dont je n’arrivais pas à comprendre la signification. « Il y a un schéma classique comme ça... »

Quand je regardai notre groupe, je me rendis compte que l’âge moyen de notre groupe était assez bas.

« Ou... “Ce n’est pas un endroit pour les enfants”, ou quelque chose comme ça ? » demandai-je à Mio.

« Oui, mais puisque Sera est ici, il y a de grandes chances avec une belle femme telle que Sera-chan..., » déclara Mio.

« Belle..., » déclara Sera.

Bien que Sera soit embarrassée, elle était vraiment une belle fille. C’était sûr. Mais Mio avait dit cela alors que Sera était juste à côté de moi...

« De quoi est-ce que vous parlez tous les deux ? » demanda Sakura.

« « Discussion d’un cas classique, » » nous répondions à Sakura en même temps. Si vous jouiez à des jeux, vous devriez en quelque sorte le savoir...

Nous étions arrivés à la guilde des aventuriers. Comme prévu, il s’agissait d’un énorme bâtiment de trois étages. C’était dommage qu’on ne puisse pas contacter dès maintenant la réceptionniste. Car je voulais dire qu’il n’y avait pas beaucoup de personnes ici.

« Bonjour. Est-il ouvert aujourd’hui ? » demandai-je.

« Euh... Eh bien, il s’agit de l’heure du déjeuner. Je ne pense pas que nous allons rencontrer une personne qui irait chercher une querelle avec vous..., » répondit Mio.

« Oui, vous avez raison, » dis-je.

Nous avions appris avant ça que pendant la journée, il y avait une personne qui avait la réputation de se battre avec de nouveaux visages qui se trouvaient dans la zone.

Ce genre de personnes étaient généralement là pour les demandes du matin.

Beaucoup d’aventuriers qui n’avaient pas de requêtes allaient tuer des monstres pour avoir des noyaux de monstres, car il n’y avait aucun intérêt à attendre dans la guilde.

*

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » Le réceptionniste nous avait demandé avec un ton inquiet après qu’elle soit enfin libre.

« Non rien. Aujourd’hui, nous sommes venus ici pour nous inscrire en tant qu’aventuriers, » dis-je.

« Oui. Compris. Euh... Six personnes, non ? » Demanda-t-elle.

« Oui, » répondis-je.

La Réceptionniste fronça les sourcils pendant un moment.

« Excusez-moi, ces filles semblent un peu trop jeunes. Je me sens un peu mal à l’aise, mais la guilde ne peut refuser une inscription..., » déclara-t-elle.

Il semblait qu’elle s’inquiétait pour ça.

« D’accord. Tout ira bien. Tout le monde ici a assez d’expérience martiale pour combattre seul des généraux-gobelins, » dis-je.

« C’est vraiment incroyable. Je pense que cela suffit pour devenir un rang D ou même plus, » répondit la réceptionniste.

Hmm... Combattre seul un général gobelin équivaut déjà à un rang D, pensai-je. Ce n’est pas une grosse affaire. Un Rang D. Il semble que la réceptionniste ait eu un petit sourire quand je lui ai dit ça.

« Merci de remplir ce formulaire, » déclara-t-elle.

Je l’avais alors rempli comme on me l’avait demandé. Autre que le « nom », le formulaire était vide. Il semblerait que le « nom » soit l’exigence minimale.

« S’il vous plaît, mettrez une goutte de sang sur la carte de guilde. Ceci vous enregistrera en tant que son propriétaire avec la magie de “Propriété”, » déclara-t-elle.

Il semblerait que la carte de guilde enregistrerait toutes les cibles d’assujettissement liées aux demandes que prenait son propriétaire. En plus, il s’agissait d’un outil magique avec différentes fonctions.

*

J’avais également inscrit toutes les personnes de mon groupe. Nous pouvions partager n’importe quelle demande d’assujettissement au sein de notre groupe. Ce système permettrait à plusieurs personnes de recevoir une seule requête. En passant, cela n’avait aucun rapport avec le système d’expérience.

Je pouvais abuser du système de groupe afin d’augmenter le rang en tant qu’aventurier sans faire la moindre chose. Mais faire cela ne vous ferait pas passer l’examen de rang B parce que votre propre force n’était pas présente pour y faire face. C’était donc juste une perte de temps.

Après cela, j’étais allé au tableau des demandes. Il n’y avait pas beaucoup de demandes valables qui restaient dans la guilde. Seules les demandes répétables étaient à disposition.

C’était ce que nous allions choisir.

Subjuguer 5 gobelins

Rang G

Exterminer 5 gobelins près de la périphérie de la capitale.

Récompense : 1000 pièces

Ça y est, pensai-je.

Euh, les missions de subjugation étaient l’une des demandes régulières... et cela même dans la ville d’aventuriers. L’offre et la demande des requêtes n’étaient pas équilibrées. Cependant, elles étaient généralement toutes prises dès le matin.

Après avoir fini tout ça, nous étions retournés à l’auberge pour la nuit. Nous avions également essayé de penser à ce que nous avions à faire aujourd’hui.

*

« La première requête concerne des gobelins qu’il faut tuer. C’est classique, mais je veux pouvoir attaquer plus gros prochainement..., » déclara Mio.

« Il est inutile de le faire dans la ville des aventuriers, » dis-je. « Sensei ne pouvait pas me donner une réponse claire sur la situation des aventuriers se trouvant dans cette ville. »

J’étais certain qu’une grande partie des demandes disparaît immédiatement le matin.

« Qu’allons-nous faire demain ? Allez-vous chercher des demandes dès le matin ? » demanda Maria.

« Je crois que je vais éviter ça. Ce n’est pas une bonne idée d’y aller et de se démener pour les demandes, » déclara Mio.

« Je veux rapidement aider tout le monde, donc je vais avoir besoin de requêtes, » déclara Sera.

« De toute façon, je ne me soucie pas de ça. Il pourrait y avoir quelqu’un qui cherchera querelle avec Jin-sama, » déclara Maria. Maria s’abstenait de le dire, mais sa déclaration était dangereuse.

« Je-je suis faible le matin... » déclara Sakura.

Sakura... Que voulez-vous dire ? Abstention ? Opposition ? pensai-je.

{ZzzzZZZzzz}

Dora dormait.

*

« Je ne pense pas que ce soit une bonne idée d’accepter une demande dans cette ville, » dis-je. « Notre but est d’être classé C... et non pas de gagner d’argent. Donc, nous n’accepterons pas trop les demandes dans cette ville. Nous allons nous concentrer là-dessus quand nous atteindrons une autre ville. Êtes-vous d’accord avec ça ? »

« « Oui ! » »

Parce que j’étais contre, le vote pour accepter les demandes dans cette ville était ainsi. Un pour, deux contre et deux abstentions. Dora était encore en train de dormir.

De cette façon, Tamo-san s’occupait de la surveillance de notre chariot. Slime avait une structure mentale différente, donc il n’avait pas besoin de dormir. En outre, il ne serait pas dérangé par le fait d’attendre longtemps sans rien faire. C’était parfait pour la surveillance de nuit. En outre, il pouvait utiliser le [Lien d’Engagement] pour nous contacter si quelque chose arrivait.

« Préparons-nous pour le voyage de demain matin, » dis-je. « Nous acceptons certaines demandes à l’aube. S’il n’y a pas de demandes, nous irons immédiatement à la prochaine ville. »

Le lendemain, nous avions terminé notre préparation, puis nous avions été surpris qu’une requête autre que celle d’hier restât à disposition.

Fabrication de potions

Aucun rang nécessaire.

Faire des potions et les livrer.

Récompense : 500 pièces par potion (Limite de 100 par mission)

« ... »

« Madame la réceptionniste, que signifie cette requête ? » demandai-je.

Si la compétence de [Mélange] était utile, alors nous l’accepterons.

« Oh, cette requête. La personne qui accepte toujours cette requête est absente, » déclara-t-elle.

« Cette personne accepte-t-elle toujours cette requête ? » demandai-je.

« Oui, cette personne a un talent pour faire des potions, » répondit-elle. « La plupart des personnes ne peuvent même pas les faire. Puisqu’il s’agit de la ville des aventuriers, les potions sont toujours en pénurie parce qu’il y a une très forte demande. Eh bien, c’est pratiquement une demande nominée. »

Peut-être que cette personne avait la compétence [Mélange]. La requête avait été laissée là parce qu’il n’y avait personne d’autre qui pouvait l’accepter.

Cela ne semblait pas être une demande qu’un novice pouvait accepter. Euh... Que devrions-nous faire ?

*

« Nous sommes dans la ville des aventuriers, donc il a généralement une demande pour un maître en fabrications de potions, » déclara la réceptionniste. « Il y a une procédure afin de confirmer votre talent en fabrication de potion avant d’être autorisé à accepter ce genre de demande. Pourquoi tout le monde ne l’essayerait-il pas ? »

Peut-être que « ce talent » était la compétence [Mélange]. Je pensais que c’était le bon moment de l’essayer.

« Je pense à accepter cette demande. Qu’en pensez-vous ? » demandai-je à mes compagnons.

Je pensais que c’était intéressant. Il était inutile de laisser la compétence [Mélange] devenir une compétence inutile...

« Ça ne me dérange pas, » répondit Sakura.

« Moi de même, » répondit Mio.

« Je suis d’accord, » répondit Sera.

« Si Jin-sama le veut, alors je ne peux pas le refuser, » déclara Maria.

{Faisons des médicaments !}

Tout le monde semblait d’accord.

« Alors nous acceptons cette demande, » dis-je. « Je veux dire... nous devons d’abord confirmer notre talent, n’est-ce pas ? »

« Tout à fait, » répondit la réceptionniste. « Vous devez confirmer votre talent avant de pouvoir accepter cette demande. S’il vous plaît, dites-moi si ce n’est pas correct pour vous. »

« Compris, » répondis-je.

Ceci était notre deuxième mission, et c’était une requête de type de production.

« Euh... En y réfléchissant, je n’ai toujours pas eu l’occasion de montrer mon talent, non ? » déclara Mio.

« Hein !? » m’écriai-je.

Notes

  • 1 Omurice ou omu-riz (オムライス, omu-raisu ? ) est un exemple de la cuisine japonaise yōshoku née par l’importation et l’adaptation de recettes occidentales après l’abrogation du sakoku (fermeture du pays) au début de l’ère meiji. C’est une omelette contenant du riz frit habituellement accompagné de ketchup.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

9 commentaires

  1. ya pas a dire c'est vraiment mon noval preferé avec nidome no yushaa (que je confond souvent)

  2. Merci pour le chapitre.

  3. l'omu-riz, ou en français omelette au riz

  4. Merci pour les chapitre.
    PS:Cool, un slime ! Les slimes font partie de mes monstres préféré.^^

    • ya un novel ou manga qui traite d'un gars transformé en slim mimétique humain qui deviens le chef d'une tribu d'orc trop sympa

      et dernierement l'histoir d'un gars lui aussi reincarné en slim en revanche il galere pas mal

  5. Merci pour le chapitre 🙂

Laisser un commentaire