Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 19.5

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Histoire parallèle Chapitre 2 : Le Président du Conseil Étudiant et le Club

Une semaine s’était écoulée depuis que nous avions été appelés dans ce monde en tant que héros.

Demain, nous avions des activités libres de prévues. Je voulais dire par là que c’est le bon moment pour dissoudre notre équipe actuelle et en former une nouvelle. Pour l’instant, je devais trouver des personnes qui voulaient vraiment vaincre le Roi des Démons.

En ce moment, nous étions obligés de faire de temps en temps un rapport au royaume. Le royaume aurait des ennuis s’ils nous contrôlaient trop, alors il nous donnait une certaine liberté. Bien sûr, nos équipements et consommables provenant tous du royaume...

Je voulais dissoudre l’équipe actuelle et en former une nouvelle. On avait parlé de ne pas former une équipe avec seulement des membres du conseil étudiant, et j’avais aussi accepté ça. Je voulais donc dissoudre notre équipe, et Mizuhara, Orihara et Kino étaient également d’accord avec ce plan.

Je ne voulais pas en parler, mais je ne pouvais pas ignorer le fait qu’Orihara y participe...

C’était également vrai que Mizuhara semblait préférer partir seule à l’aventure. Je supposais qu’elle voulait retrouver Shindo.

Le don de Mizuhara était la [Maîtrise de l’Épée], faisant d’elle un maître-épéiste. Mais c’était pas seulement un maître. Cela lui permet également d’utiliser des mouvements secrets comme dans les mangas. Elle était forte, et sans aucun doute, elle était assez forte pour aller en solo. Je lui avais proposé d’y aller avec elle, mais elle avait catégoriquement refusé.

À propos de Kino... Je ne savais pas. Quand j’avais parlé de dissoudre l’équipe, elle avait juste hoché la tête. Eh bien, Kino était probablement plus une personne qui parlait avec l’action plutôt que des mots. Le don de Kino était la [Variation de Couleurs] qui créait des bulles de différentes couleurs qui pouvaient donner un avantage ou un désavantage en le touchant, un peu comme de la magie de soutien. Ou buff et debuff, en termes de jeu. On pourrait dire que son don était une technique de maître.

Aujourd’hui était notre dernière activité de groupe, et nous avions été convoqués dans la salle du palais royal pour une fête avec un buffet à la clef. C’était le troisième grand événement pour nous dans ce monde. Le premier et le second n’étaient pas de très bonnes histoires. Je voulais dire... l’un de nous était mort, et maintenant nous avions dû faire son enterrement.

Nous avions été convoqués ici en tant que héros, et nous avions de puissants dons. Cependant, cela ne signifiait pas que nous ne pouvions pas mourir. Nous pouvions toujours facilement mourir, surtout si nous étions négligents. En fait, les deux qui étaient morts avaient été tués par des monstres de bas rang parce qu’ils avaient été négligents.

Après avoir confirmé les détails, ces deux personnes avaient été des adorateurs de jeux et avaient considéré ce monde comme s’ils étaient dans un jeu. Peut-être que c’était la raison pour laquelle ils avaient baissé leur garde et qu’ils avaient été tués.

Ce monde était comme un jeu, mais ce n’était nullement un jeu. Cela faisait également mal quand nous étions touchés, et il n’y avait pas de méthode pour faire revivre les morts ni pour faire repousser les membres manquants. Sans ce réalisme, je pensais que ce monde serait un bon jeu.

La mort d’un héros semblait être une affaire sérieuse, en vue de l’ampleur des funérailles. Cependant, il n’y avait eu que des cercueils vides parce que nous n’avions pas pu récupérer leurs corps. Au fait, l’église avait tenu un service funéraire. La religion d’État de ce pays était appelée la « religion de la Déesse ». Parce que les Dieux existaient, il était naturel d’avoir une telle religion.

En plus des deux morts, il y avait également cinq personnes disparues.

L’un d’eux semblait avoir disparu avant que je ne le remarque. Parce qu’il n’était pas sur la liste des héros quand nous avions vérifié nos dons, j’étais certain qu’il avait disparu à ce moment-là. Ou peut-être qu’il n’avait pas été convoqué dans ce monde ?

Cependant, c’était impossible, parce qu’il était dans le premier qui avait parlé quand nous avions été convoqués dans ce monde.

Il s’était plaint concernant l’invocation de héros, et maintenant il manquait à l’appel. Alors... il était naturel de suspecter ce pays. Après enquête, cependant, il semblait douteux que ce pays n’eût rien à voir avec cela. En premier lieu, il n’était pas facile d’enlever quelqu’un qui doutait de ce pays sans être remarqué par qui que ce soit.

Franchement, cette affaire était une impasse. Il y avait trop peu d’informations. Je n’avais rien d’autre à faire que d’abandonner...

Les quatre personnes restantes étaient dans des situations différentes. Leurs comportements n’étaient pas corrects dans notre Ancien Monde. En fait, vous pourriez tout à fait dire qu’ils étaient des délinquants, mais ils étaient les chefs de leurs groupes respectifs.

Ils avaient été reconnus comme des élèves qui détestaient être commandés, alors ils avaient volé de leurs propres ailes. La question était : « Pourquoi n’ont-ils pas emmené leur membre du groupe avec eux ? » Personne ne savait où ils se trouvaient actuellement.

Franchement, je ne pensais pas que les personnes voudraient se séparer après être venues dans un monde différent depuis juste une semaine. Il y avait également une poignée d’adultes parmi nous, mais ils étaient occupés avec eux-mêmes et n’avaient pas le temps de s’occuper des étudiants. Malheureusement, il n’y avait personne parmi nous qui pourrait prendre ce rôle de chef.

Moi ? Le président du conseil étudiant était en fait concentré sur le travail dans les coulisses. Je n’étais pas une personne qu’on pouvait mettre devant tout le monde. À partir d’aujourd’hui, nous agirons de notre propre chef. Ça ne changerait rien si quelqu’un venait maintenant prendre cette charge.

Eh bien, je devais me préparer pour assister à ce buffet. Pourquoi ? Parce que je devais « parler avec Orihara ». La dernière fois que je lui avais parlé, j’avais entendu parler de sa relation entre lui et Shindo.

Je n’étais pas sûr, mais je pensais que je pouvais maintenant comprendre son raisonnement. En outre, il pourrait avoir besoin de se battre avec Shindo, selon la situation...

Le problème était la position d’Orihara. Je voulais confirmer s’il était avec nous ou contre nous, quand il s’agissait des affaires liées aux héros. De notre conversation précédente, il voulait « rendre l’histoire de Shindo intéressante », et il « ne se souciait pas du Roi des Démons », ce qui n’était pas l’attitude d’un héros. Je pourrais avoir besoin de prendre des mesures si Orihara était contre nous.

Comme nous avions toujours été dans le même groupe, il écouterait normalement mes décisions. Cependant, l’ego d’Orihara était vraiment très grand.

Et aussi à cause de cela, nous n’avions pas eu ces derniers temps de conversations dans la soirée. Orihara était difficile à gérer, alors je voulais avoir le moins d’interactions possible avec lui. Mizuhara ne parlera pas non plus avec Orihara, à cause des instructions de Shindo. Kino ne parlait généralement pas, et Orihara ne parlait pas non plus beaucoup. Le résultat était que nous n’avions eu que peu de conversation.

Nous allions nous séparer aujourd’hui. En bref, il s’agissait de ma dernière chance.

Je cherchais Orihara depuis un moment... Quand... ? Une tour d’assiettes. Je pensais que l’énorme quantité d’assiettes entassées à proximité pourrait être sans rapport. Mais il mangeait toujours à un rythme incroyable alors cela pouvait aussi être en relation.

Parce que le Don d’Orihara était d’obtenir de la force en mangeant, j’étais sûr qu’il était la personne la plus forte maintenant que nous étions ici depuis une semaine.

Par ailleurs, le Don d’Orihara lui permettait de « manger sans limites ». En bref, c’était la source de l’appétit d’Orihara. Oh, j’avais également entendu dire qu’il pouvait même manger du poison. Hmm... En y pensant, n’était-ce pas la même chose que l’Immunité aux Poisons ? N’est-ce pas ?

Je m’approchai d’Orihara et l’appelai.

« Orihara, merci pour aujourd’hui. Puis-je vous parler pendant un petit moment ? » dis-je.

« Oh, Kudo-san, merci pour aujourd’hui. Parler ? Ça ne me dérange pas, » dit-il.

J’avais pris de la nourriture qui se trouvait à proximité.

Il ne restait plus grand-chose ici. C’était étrange. Hmm... Non, c’était sûrement à cause d’Orihara.

« Orihara, je voudrais vous demander quelque chose, » dis-je.

« À propos de quoi ? » demanda-t-il.

« Vous avez dit avant que vous êtes hostile envers Shindo, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« Exact, je l’ai dit, » répondit-il.

« Orihara, allez-vous être hostile envers les autres héros ? » demandai-je.

Une question directe. Orihara était difficile à gérer, et je ne pensais pas que j’obtiendrais quoi que ce soit de lui en lui mentant. Je ne pensais pas que cela devait devenir quelque chose d’inconfortable. S’il était le genre de personne qui se battrait si ouvertement contre son ami d’enfance, alors il lui serait facile de se battre contre d’autres personnes.

« C’est exact, » dit-il. « Actuellement, je ne prévois pas faire ça. Les héros pourraient devenir des personnages secondaires dans l’histoire de Shindo. Leur combat est sans rapport avec moi, et il n’y a pas de fait à souligner. Ce n’est pas digne d’intérêt. »

J’avais l’impression qu’Orihara pensait que ce monde était comme dans un manga. Je ne pouvais pas comprendre ce fait, mais je pouvais comprendre ce qu’il me disait. En bref, les héros pourraient apparaître dans l’histoire de Shindo en tant que personnages de soutien. Il semblait qu’il était indigne de devenir lui-même ce genre de personnage.

Mais c’était le contraire : il voulait tout faire pour que l’histoire de Shindo devienne intéressante...

« Alors vous ne blesserez pas d’autres personnes qui ne sont pas liées à l’histoire de Shindo, n’est-ce pas ? » demandai-je.

« Hmm... Je ne peux pas garantir que je n’aurais ni méchanceté ni hostilité, » dit-il.

« N’est-ce pas la même chose ? » demandai-je.

« Non, c’est différent, » répondit-il. « C’est complètement différent, principalement parce que les personnes sont vraiment familières avec la méchanceté ou l’hostilité. »

Orihara continua d’expliquer ça pendant qu’il mangeait.

« Par exemple, si Kudo-san veut manger du bœuf, c’est comme dire que vous voulez que la vache “meure”. C’est de la méchanceté, mais cette vache ne ressentira-t-elle pas de la méchanceté envers vous ? Même si vous pensez qu’il n’y a pas de la méchanceté, habituellement, il y en a. »

Bref, nous existons à cause de la « méchanceté »...

L’exemple d’Orihara était facile à comprendre. Mais... Orihara avait dit de tuer une vache pour la viande, donc ce n’était fondamentalement pas différent de tuer des héros... Non, des humains pour son histoire ?

Puisque cette conversation avait juste pris un virage vers l’horreur, j’essayai de changer le sujet.

« Alors Orihara, qu’allez-vous faire à partir de maintenant ? » demandai-je. « Voulez-vous aller tuer le Roi des Démons ? »

« Je vous ai déjà déclaré que je m’en fichais complètement du Roi des Démons, » répondit-il. « Qu’est-ce que j’ai l’intention de faire ? Hmm... Travailler dans les coulisses... »

Son ton semblait de nouveau menaçant... Mais il comptait donc travailler dans les coulisses de l’histoire de Shindo... Même s’il y avait alors des balles perdues...

Il semblerait que ce que j’avais fait avait donné de bons résultats. Ce serait mauvais si Orihara comptait se battre contre les héros. Mais ce serait pire s’il coopérait avec des héros. Ne serait-ce pas mauvais s’il arrivait à avoir un allié ?

Donc, peu importe comment cela se passait, c’était sûr que cela serait mauvais. Ce sera parfait tant que nous ne serons pas pris dans l’histoire de Shindo. Bien que la possibilité d’être touché par une balle perdue ne soit pas nulle...

« Si vous le pouvez, je ne veux pas que vous soyez la cause de trop de dommages collatéraux..., » dis-je.

« Haha, je ferai attention, » dit-il.

Une réponse directe de ce genre de gars... pensai-je.

« Orihara-sama, nous venons avec plus de nourriture, » déclara une voix proche de nous.

Un groupe de quatre personnes s’était approché de nous. Il y avait deux garçons et deux filles. Et tous avaient de la nourriture dans les deux mains qu’ils apportaient probablement pour Orihara.

Une grande fille fut la première à parler. Elle faisait presque un mètre quatre-vingt. N’avait-elle pas dit à l’instant « Orihara-sama » ? Pourquoi ?

« M-Merci. Ma nourriture est sur le point d’être finie ici, » dit-il.

La plus grosse part de la nourriture se trouvant dans l’assiette d’Orihara avait presque disparu. Il mangeait toujours en parlant avec moi, mais il ne mâchait quasi pas avant d’avaler. Avant que je ne le remarque, toute la nourriture avait déjà disparu.

Ces quatre personnes mirent plus de nourriture sur une table à proximité.

« Qui sont-ils ? » demandai-je à Orihara.

Non, je veux juste savoir quel genre d’étudiants ils sont, et pas leur relation avec Orihara, pensai-je.

« Ce sont les membres de mon groupe, » répondit Orihara. « Je suis le chef de groupe, et le nom du groupe est les “Gourmets”... Non, c’est le “Club des Gourmets”. Ils sont les quatre grands. »

Je n’avais jamais entendu parler d’un groupe de ce nom avant aujourd’hui. Ils ne se plaignaient pas de la nourriture, donc c’était peut-être sans rapport avec la nourriture. Et qu’est-ce que c’était que ces « quatre grands » ? Si Orihara devenait leur chef, ces quatre personnes se présenteraient-elles face à Shindo ?

« Orihara-sama ne vous l’a-t-il pas dit tout à l’heure ? Mais je pense toujours que c’est un peu étrange... » déclara l’un des membres du groupe d’Orihara.

« Oui, c’est vrai, » déclara un autre membre. « Nous avons été sauvés par Orihara-sama. Nous le respectons, et il est donc normal que nous travaillions pour lui. »

Les trois autres personnes acquiescèrent à ça. En d’autres termes, ils respectaient Orihara et rejoignaient donc son équipe. J’avais eu une sueur froide quand j’entendis ça, connaissant leurs histoires personnelles.

« Vous a-t-il aidé ? » demandai-je.

« Je suis désolé. Je ne peux pas vous le dire parce que c’est un secret connu seulement des membres, » déclara l’un des membres du groupe.

« Je vois... pas grave, » dis-je.

Orihara avait terminé sa nourriture et était passé à l’assiette suivante. Alors que nous parlions, il avait simplement souri.

« Ils sont propriétaires de capacités intéressantes. Ils me seront donc utiles, » dit-il.

Orihara s’intéressait à leurs dons, mais il serait difficile pour moi de savoir ce que c’était. La plupart des héros ne parlaient jamais en détail de leurs dons. Il s’agissait d’une information sensible. Bien que je pouvais poser des questions à ce sujet aux habitants de ce pays, je n’aurais qu’un aperçu.

« Je vois... Il semble que vos compagnons soient déjà ici, alors je devrais terminer maintenant ma conversation. Désolé de vous avoir fait perdre de votre temps, » dis-je.

« Non, cela ne me dérange pas, » dit-il.

J’avais alors quitté Orihara. Hmm... Réfléchissons aux informations que j’ai obtenues. Je pense que j’ai été grandement blessé en simplement discutant avec Orihara... Mais pas seulement ça... D’ailleurs...

Ces personnes. Elles avaient été intimidées par le groupe de quatre personnes disparues de notre Ancien Monde...

Quatre personnes là avaient été sauvées. Et il manquait quatre personnes, et c’était les mêmes personnes qui avaient intimidé ces quatre-là... Je ne savais pas comment Orihara les avait sauvés, mais je ne pensais pas que ce soit sans rapport avec ces quatre personnes-là.

Orihara m’avait dit qu’il n’avait aucun mérite à se battre avec des héros sans relation avec lui ou son ami. En bref, cela signifiait qu’il pourrait se battre avec des personnes en relation avec ses affaires, et je pensais que c’était plus que probable, compte tenu du caractère d’Orihara.

Je ne pensais pas qu’il me permettrait d’obtenir facilement des preuves. Ces personnes manquantes étaient des complets mystères qui n’avaient jamais été résolus...

Orihara pourrait déjà être au-delà de ce qui pourrait être sauvé. Êtes-vous un ennemi ? Il l’est peut-être déjà. Va-t-il prendre les mesures appropriées pour éviter les dommages collatéraux ? Le pire des cas est déjà arrivé. *soupir*. cela avait été complètement inutile de lui parler...

J’espérais de tout mon cœur qu’après ça, je ne serais pas entraîné dans l’histoire de Shindo.

Ou peut-être que je devrais juste retrouver Shindo et me prosterner devant lui sur le sol tout en lui disant. « S’il vous plaît, arrêtez Orihara ! »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

11 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    il fait donc disparaitre (dans son estomac) ceux qui le gêne....

  2. un méchant qui est méchant jusqte parce que c'est bien de l'être a vomir (et je viens juste de manger en lisant ça...)

  3. ps: je suis tomber sur ton tweeter dm et j'ai connu Grimgar grace a ton lien partager, merci (encore de quoi plus m'embrouiller lol)

  4. Merci pour le chapitre.

  5. Merci pour le chapitre.
    PS:Pas mal, Oriha est asser intéressant.
    PPS:Son don me fait penser au pouvoir d'un certain ogre et d'un certain slime...
    PPPS:J'ai vidé un sac de chips en lisant les deux chapitres avec Oriha dedans.^^
    PPPPS:Cool comme don. Perso plutôt que de me contenter de quelque gobelin j'irai direct dans leur village. Plus efficace. J'essaierai de trouver des bandits et autres criminels aussi.

  6. Ça viendra, mais d'après mes souvenirs, il y a beaucoup de chapitre hors histoire principale dans le tome 2. Bien plus que le tome 1.

  7. j'aime bien se mec il es intéressant en plus vue que le Héros est cheaté on va surement avoir un beau combat
    Merci pour le chapitre 🙂

Laisser un commentaire