Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! – Chapitre 15

Bannière de Béni par la Déesse et Transféré dans un Autre Monde ! ***

Chapitre 15 : L’inconvénient du pouvoir spécial et la fin des rachats

Dans la salle, je vis à ce moment-là une belle jeune femme qui semblait avoir environ 20 ans. Mais son teint était malsain. Je ne pensais pas que ces derniers temps, elle avait eu suffisamment à manger.

« Je suis désolé de vous avoir fait attendre. Je m’appelle Jean. Êtes-vous venu pour un rachat ? » Avais-je parlé poliment, en utilisant mon faux nom.

Bien que j’avais prévu de quitter cette ville demain matin, je la quitterais plus tôt si je rencontrais quelqu’un qui fut arrogant. Actuellement, la seule raison pour laquelle nous étions encore dans cette ville était vis-à-vis des rachats. Et donc, si je n’aimais pas la personne que je rencontrerais, alors je quitterais cet endroit dès que possible.

« Merci pour votre courtoisie. Je m’appelle Lisa. » La femme nommée Lisa s’inclina poliment tout en disant ça.

Son comportement affichait de l’élégance, mais elle ne ressemblait pas du tout à une noble. De plus, elle n’avait pas de gardes du corps.

Après ça, elle continua à me parler. « Je voudrais vous racheter un anneau qui est semblable à celui-ci. Est-ce que vous l’auriez trouvé ? »

Elle me montra l’anneau sur son doigt. « Il s’agit de l’alliance de mon mari. Nous nous sommes mariés il y a un mois, mais il a été attaqué par le groupe des Loups Noirs quand il est allé à la capitale pour des affaires... Je veux retrouver au moins son anneau, car je voudrais le mettre dans sa tombe... »

Lugubre. C’était bien trop lugubre. Je savais que ce n’était pas une bonne histoire, car si ces voleurs l’avaient prise, il était peu probable que le propriétaire soit encore vivant. En plus des compétences et des trésors que j’avais reçus de ces voleurs, je ne m’attendais pas à avoir affaire à une histoire aussi déprimante. Ceci pourrait aussi être un mensonge...

Et Lisa semblait terriblement soucieuse, surtout étant donné qu’elle avait perdu son mari.

Arg ! Je me sentais comme si j’avais envie de commettre un suicide. Non non ! Je ne devais pas tenter d’échapper à la réalité.

« Je crois que je l’ai. Est-ce l’anneau de votre mari ? » Demandai-je.

J’avais récupéré un anneau depuis mon sac, masquant bien sûr le fait qu’il vienne de l’[Inventaire]. Il s’agissait d’un anneau ayant le même motif que son anneau. Je devais admettre qu’il avait un certain style.

« Oui. Sans aucun doute ! Combien pour lui ? Si c’est à peu près 1 million de pièces, je pourrais vous donner toutes mes économies et ensuite, je vendrais si c’est nécessaire d’autres objets de l’héritage afin d’obtenir l’intégralité de la somme. » Déclara-t-elle.

Au fait, cette bague ne valait pas plus de 200 000 pièces sur le marché. Peut-être parce que la personne en face d’elle était un aventurier, elle acceptait de payer bien plus.

Je pensais donc qu’il y avait une rumeur concernant la personne qui avait subjugué la bande du Loup Noir. Il semblerait que cette rumeur indiquait que j’allais augmenter les prix pour les personnes qui voulaient racheter des objets. Eh bien, c’est un fait. Je veux dire, c’est ma faute. Je suis désolé.

Je lui avais donc déclaré cela. « Non, l’argent ne m’est pas nécessaire. Une femme devrait avoir un souvenir de son mari. Madame de la guilde, y a-t-il un problème si je rends gratuitement l’anneau ? »

Pour l’instant, j’allais écouter la réponse. Et s’il y avait un problème, j’allais le lui vendre au plus bas prix possible.

La réceptionniste me répondit. « Non, il n’y a pas de problème. Il s’agit d’une situation classique... Je vérifierai votre histoire. Si c’est vrai, cette bague sera à vous. »

Je pourrais être trompé par l’histoire triste de Lisa, mais cette possibilité était faible puisque les anneaux correspondaient.

Anneau de mariage (Époux : Dollar et Lisa)

Anneau de mariage (Épouse : Lisa et Dollar)

Cette analyse était une preuve indéniable, alors j’avais donné à Lisa l’anneau.

« Merci. Merci beaucoup ! » (Lisa)

Lisa caressa l’anneau tout en pleurant. Si j’avais fait voir cette scène par les filles, leurs faveurs à mon regard augmenteraient énormément. Bon sang !

Lisa me remercia à plusieurs reprises avant de partir. J’allais moi aussi partir afin de rentrer à l’auberge. Ce n’était pas important dans cette situation, mais je devais attendre un peu afin de respecter les règlements. C’était un peu déprimant, car je n’avais pas pu l’aider vis-à-vis de son histoire. C’était peut-être différent de mon caractère habituel, mais c’était la meilleure des choses à faire.

*

« Bon retour, Maître. » (Mio)

Au moment où je retournai à l’auberge, Mio et Maria s’inclinèrent devant moi. Elles portaient toutes deux des tenues de femmes de chambre.

Qu’est-ce que c’est que ça ? Pour être honnête, je ne déteste pas cette vue. Non, c’est sûr, je ne déteste pas ça.

« D’où viennent ces vêtements ? Est-ce que ce sont des vêtements achetés ce soir ? » (Jin)

Parce que j’étais celui qui avait mis les objets dans l’[Inventaire], ils n’avaient pas pu être achetés pendant la journée.

« Nous les avons achetés avec l’argent que nous avons eu en vendant les pierres de monstre. Mio-chan a dit. “Ils sont absolument nécessaires pour servir le maître”. » (Maria)

Sakura confirma avec un. « Oui, c’est nécessaire. Absolument nécessaire. »

Puis Maria expliqua. « La pierre de monstre du Roi Gobelin a été mise de côté, car les frais de nourriture et les frais de l’auberge étaient couverts en vendant juste quelques autres pierres de monstres. Parce que nous avons beaucoup d’argent excédentaire, nous avons acheté deux séries de vêtements de femmes de chambre, car Sakura-sama a dit que c’était correct, et Mio-chan m’a dit que Jin-sama serait à coup sûr ravi... »

Mio, bon travail ! Ce sont des vêtements de ménage normaux avec de longues jupes au lieu de mini-jupes, mais ça ne me dérange pas, car les deux types sont bien.

« Bien, ce sont des vêtements de travail, alors je ne ferais aucun reproche quant à votre achat, car après tout, nous avons des excédents d’argent. » (Jin)

Je devais le dire aussi calmement que possible. Je ne pouvais surtout pas montrer à quel point mon cœur était joyeux.

« Et en plus, de manière inattendue, la pierre du moine gobelin avait une valeur élevée. » (Maria)

Il s’agissait donc bel et bien d’un monstre rare. Je leur avais demandé de ne pas vendre la pierre du Roi, car elle pourrait attirer l’attention d’une personne hostile envers nous. Je comptais la vendre une fois que nous serions devenus des aventuriers.

« Hmmm... Qu’en pensez-vous ? Est-ce mignon ? » (Mio)

Mio tenait l’ourlet de sa jupe et tourna sur elle-même.

« Oui, c’est très mignon. » (Jin)

« Hehe ! » (Mio)

« Je vais aussi le faire ! » (Maria)

Maria essaya aussi de se tourner sur elle-même comme le faisait Mio, mais elle avait mis un peu trop de force dans son action, et c’était ainsi que sa jupe se souleva tellement que je pus ainsi voir sa culotte.

« Arrêtez ! ARRÊTEZ-VOUS ! Je peux voir votre culotte ! » (Jin)

« Ça ne me dérange nullement si vous, Jin-sama, vous pouvez la voir. En fait, cela ne me dérange pas du tout si vous voyiez tout ce que vous souhaitez. » (Maria)

À la suite de mon ordre, Maria cessa de se tourner sur elle-même, puis me déclara ça. Puis elle se colla contre moi. Je me mis alors à la tapoter sur le dessus de la tête.

« C’est bien... mais tant que nous serons dans ce pays, je ne pense pas que nous aurons le temps de le faire... » (Jin)

« D’accord. Alors à l’avenir... » (Maria)

Je ne retarderai pas trop cela, mais dans tous les cas, je ne le ferai pas dans ce pays.

« Ha oui ! C’est vrai. Car nous étions au cours d’une formation, j’ai baissé nos statistiques pour nos combats d’aujourd’hui. Mais à partir de demain, nous nous battrons avec notre plein potentiel. En conséquence, je remettais nos statuts à leur valeur normale à la fin de la journée. » (Jin)

« Le niveau de nos statistiques était donc réduit de moitié, mais nous étions encore en mesure de nous battre... » (Maria)

« C’est vrai. Nos niveaux actuels étaient même inférieurs à la moitié de nos niveaux de statistiques habituels. » (Mio)

Mio et Maria avaient raison. J’avais beaucoup réduit leurs statistiques et cela même lors du combat contre le Roi des Gobelins. Cependant, en comparaison de personnes normales, elles étaient encore très fortes.

Je devais maintenant ajuster les niveaux des statistiques pour tous les membres du groupe. Commençons par Sakura.

« Je peux facilement augmenter ou diminuer vos niveaux de statistiques avec ma capacité. Mais j’ai l’intention de vous permettre d’ajuster vos corps afin de les faire correspondre avec votre statut. » (Jin)

« Mais Jin-kun ne fera pas une telle chose, n’est-ce pas ? » Demanda Sakura.

Par ailleurs, je ne ferais jamais ce genre de chose. Même si je l’avais fait une fois, ce ne serait pas un problème si je ne le faisais plus après ça.

« Je n’ai pas de problèmes avec ça. Je suis d’accord de gérer mes propres capacités... » (Mio)

« Après tout, le Maître est si grand. » (Maria)

Je commençai à m’habituer à la flatterie de Maria. La suivante fut Maria à qui je fis retrouver son niveau normal.

« Ha... » (Jin)

Alors que je lui rendais ses statistiques, je le remarquai. Non, je le savais déjà, mais j’avais détourné le regard de triste vérité.

« Est-ce que quelque chose ne va pas ? » (Maria)

« Non. Est-ce que Maria pense qu’il y a quelque chose ? » (Jin)

« Est-ce quelque chose d’autre à propos de Maria-chan ? » Mio avait remarqué quelque chose, et me demanda donc.

« Oui. Les compétences de Maria ont beaucoup augmenté. Toutes ses capacités de combat ont été augmentées d’au moins cinq points. » (Jin)

« Wôw ! Quand J’ai entendu l’histoire du Maître, j’avais cru comprendre qu’il fallait au moins un mois pour une personne normale pour augmenter que d’un point... » (Mio)

Je m’étais alors demandé s’il s’agissait d’un effet de la compétence de Héros. Même si ce n’était pas un pouvoir spécial, c’était bel et bien une tricherie.

« Ceci semble être une preuve de la “Bonne Mémoire” de Maria. Pour acquérir ces diverses compétences, Maria a dû entreprendre de nombreux défis, n’est-ce pas ? » (Jin)

« D’accord. Alors, s’il vous plaît laissez-les-moi. » Demanda Maria avec un large sourire. Elle semblait être très heureuse de pouvoir m’être utile.

« Jin-kun, allez-vous bien ? Votre visage juste avant n’avait pas l’air très bien, alors... » (Sakura)

Sakura semblait aussi l’avoir remarqué. C’était vrai. Je pensais alors que c’était le bon moment d’en parler. Mon problème était lié à la dernière information dont je venais de parler.

« Je viens de le confirmer à l’instant. Je suis incapable de gagner le moindre point de compétences. » (Jin)

« Que voulez-vous dire ? Jin-sama est arrivé ici il y a quelques jours. Et depuis, vous n’avez reçu aucun point ? » (Maria)

Je suis sûr que j’aurais au moins eu un point si j’étais une personne normale. Cependant, je n’ai rien eu.

« C’est exact. Je viens de le confirmer avec mon pouvoir qui me permet de voir les statuts. Je n’ai pas gagné le moindre point de compétence. Je suppose donc qu’il s’agit là d’un inconvénient lié à mon pouvoir spécial... » (Jin)

Mes compagnons furent sans voix en entendant ce que je leur disais.

« Donc, pour le dire simplement, cela signifie-t-il que le Maître peut devenir plus fort qu’en prenant les compétences et statistiques des autres ? » (Mio)

« C’est bien ça. Et bien, je peux quand même augmenter ma puissance... malgré ce petit défaut. » (Jin)

Ce n’était donc pas vraiment un problème, mais j’étais clairement désappointé par ma situation actuelle, car je ne pourrais pas acquérir la moindre nouvelle compétence par moi-même.

« Jin-sama, ne vous inquiétez pas à ce propos. Si vous ne gagnez aucun point de compétence, alors vous n’aurez qu’à les prendre chez moi. Vous pouvez m’utiliser comme vous souhaitez aussi afin d’acquérir des points de compétences. » (Maria)

Maria était à nouveau disposée à tout me donner. Était-ce que mon expression était si inquiétante quand j’avais dit ça ?

« Mon pouvoir spécial ne peut pas être utilisé sans vous, Jin-kun, et votre pouvoir spécial a aussi un défaut compensable. Cependant, cela ne semble pas être une tricherie en elle-même. » (Sakura)

« Je suis d’accord. Sakura, vous avez besoin de moi, et moi, j’ai besoin de subordonné tel que Maria qui a la capacité d’apprendre rapidement, et cela afin que je puisse moi-même acquérir de la force. Donc c’est quelque chose qui ne me cause pas de soucis. » (Jin)

C’est vrai. Ce n’est pas un défaut fatal que je ne pouvais pas compenser. Il faut que je pense positivement.

« Je ne pense pas acheter plus d’esclaves dans ce pays. Je pensais augmenter notre groupe une fois que nous aurions atteint la frontière de ce pays. Comme je l’ai dit plus tôt, ma force dépend grandement de mes propres subordonnés. » (Jin)

« Si vous voulez plus de puissance offensive, pourquoi ne pas apprivoiser plus de monstres ? Même s’ils ne sont pas aussi forts que Dora-chan, ils pourraient quand même augmenter notre puissance. Et la compétence de domptage fait aussi partit des compétences liées à la compétence de Héros... » (Sakura)

Le domptage, c’est vrai. Sauf dans le cas de Dora, je ne l’ai pas utilisé sur d’autres monstres.

« C’est une bonne idée. À partir de maintenant, nous allons essayer de dompter des monstres. Comme le niveau de la compétence de Domptage est très important, je vais tout prendre. Maria, vous n’avez pas besoin du moindre point vu que le domptage fait déjà partit de votre compétence de Héros... » (Jin)

« He ! Mais... moi aussi, je voudrais dompter des monstres. » Mio devient triste alors qu’elle demanda ça. Elle semblait aussi vouloir le faire.

« Comme je suis la priorité absolue, je ne vous donnerais des points que quand j’en aurais en trop. » (Jin)

« D’accord... » Mio répondit, montrant clairement sa déception.

« C’est vrai. Je peux convertir les points des compétences de monstres que nous avons tuées et que je ne peux pas utiliser, et ainsi vous les donner. » (Jin)

« Vraiment ? Est-ce une promesse ? D’accord ! Je ferais de mon mieux ! » (Mio)

Mio semblait rassembler toute sa motivation avant de me dire ça. Je pouvais facilement convertir deux niveaux en un niveau. Et donc, monter une compétence du niveau 3 au 4 était assez facile.

Comme j’avais fini de redistribuer les statuts de tout le monde alors que nous parlions, nous avions décidé de dîner et de discuter des compétences avant de pouvoir arrêter pour cette journée.

Le matin suivant, je retournai à la guilde comme je l’avais promis. J’avais dit à la réceptionniste que je ne resterais ici que deux à trois jours afin d’être présent pour les rachats. Donc je voulais quitter cette ville dès que possible. Et je voulais quitter ce pays aussi rapidement que je pourrais le faire.

J’avais un peu de temps à perdre en attendant dans la guilde, alors je saluai la réceptionniste comme je le faisais d’habitude. J’étais venu seul aujourd’hui. Et cela surtout, car tous les autres étaient partis faire des achats en ce moment — Sakura avec Dora et Mio avec Maria. Elles étaient allées faire les achats de tout ce dont on avait besoin.

« Excusez-moi. Aujourd’hui, il y a quelqu’un d’autre qui veut vous racheter un objet. » (Réceptionniste)

Ho ! Est-ce la suite de ce qui s’est passé hier soir ? Où est-ce, car le groupe des Loups Noirs avait amassé une grande quantité de trésors ? Je ne sais pas encore tous les prix des différents objets qui se trouvaient dans le trésor des voleurs...

R : Pour un groupe normal de voleurs, il s’agit là d’une quantité très importante de trésors que vous avez trouvés.

Oh, Sensei ! Merci pour la réponse.

Hier soir, Lisa avait été une personne tout à fait correcte. Je ferais payer à ce genre de personnes le prix le plus faible, voir gratuitement, tout comme je l’avais fait hier avec Lisa.

Je me demande qui sera la personne qui était venue d’aujourd’hui...

« S’il vous plaît, veuillez aller à la salle de réception. » (Réceptionniste)

« D’accord. » (Jin)

« Excusez-moi, mais aujourd’hui, le demandeur est un noble. » Alors que je m’approchais de la porte, la réceptionniste me murmura cela.

Pourquoi l’a-t-elle dit ainsi ? Je comprends bien madame la réceptionniste. Il s’agit donc d’un ennemi.

« Trop lent ! Combien de temps avez-vous l’intention de faire attendre un noble tel que moi, Giriusu. » (Giriusu)

J’entendis la voix d’un vieil et gros homme alors que j’entrais dans la pièce. Il y avait aussi trois soldats avec un équipement complet qui attendait là, sans faire le moindre mouvement.

Encore une personne inutile !

En passant, j’étais arrivé ici dix minutes en avance, mais il se plaignait quand même. Et je ne comptais rester qu’une dizaine minute dans la guilde...

« Hmm ! Le temps d’un noble a une bien plus grande valeur que le temps d’un misérable aventurier... » (Giriusu)

Ho, je sais déjà ça, mais je n’ai nullement l’intention de lui vendre la moindre chose. Même s’il m’offre beaucoup d’argent, je ne lui vendrai rien. En y pensant, est-ce qu’il existe d’autres variantes de nobles ?

« Pff. J’ai gaspillé un précieux temps à convaincre cette personne... Alors, toi, donne-moi le Dragon à Plumes qui se trouvait dans la cache des Loups Noirs. C’est à moi. » (Giriusu)

Et ainsi, sa cible était Dora.

« Un dragon à plume ? Qu’est-ce que c’est ? » (Jin)

Pour le moment, j’allais jouer à l’idiot. Je ne devais lâcher aucune information avant de savoir quel genre de connexion il avait avec toute cette affaire. Lisa avait l’un des deux anneaux de la paire, et elle avait été capable de me faire une description détaillée de l’objet. Je ne voulais donner Dora à personne, sauf s’il s’agissait de son propriétaire originel.

« C’est inutile de tenter de me tromper. Je sais que la bande des Loups Noirs avait capturé un Dragon à Plumes. C’est à moi. Redonne le-moi et plus vite que ça ! » (Giriusu)

« Venez-vous bien de me dire que vous vouliez racheter le Dragon à Plumes, car il vous a été volé par les bandits ? » (Jin)

« Tais-toi ! Fais simplement ce que je dis ! » (Giriusu)

Peut-être que ce n’est pas vrai. En y pensant, j’avais entendu que les voleurs comptaient la vendre pour 10 millions de pièces. Je vois. Je vais devoir confirmer ça avec Dora.

{Dora. As-tu vécu dans une maison quelque part, avant que tu sois capturé par les voleurs ?}

Dora me répondit tout de suite. {Heu ! J’ai juste quitté ma maison, et juste après ça, j’ai été capturé par de méchantes personnes !}

Donc, comme je le pensais, c’était un mensonge. Et comme je ne voulais pas me séparer de Dora, tout ça n’était qu’une perte de temps.

« Je suis désolé, mais je n’ai aucune idée de ce dont vous me parlez. Si vous n’avez rien d’autre que vous voulez racheter, alors je vais y aller. » (Jin)

Alors que je déclarai que j’allais quitter les lieux, le visage du vieux noble devint rouge, et il commença à crier. « Comment pouvez-vous être si grossier !? Tuez-le immédiatement ! » (Giriusu)

La situation devint très rapidement dramatique, mais était-ce acceptable de laisser les choses aller si loin ? J’avais déjà vérifié les statuts des différents soldats à mon entrée.

Nom : Alfred

Niveau : 5

Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 1]

Nom : Billy

Niveau : 3

Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 1]

Nom : Charlie

Niveau : 3

Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 1]

Trop faible ! Le soldat à l’arrière s’appelait aussi Alfred. Comme avec les voleurs, les premières lettres de leur prénom étaient aussi ABC. Il y avait beaucoup de répliques que je voudrais dire à ce sujet, mais j’avais simplement regardé la personne qui se nommait Giriusu.

Nom : Giriusu

Niveau : 1

Compétence : [Chance Niv. 1]

Ho ! Une compétence rare ! Est-ce que cette personne vivait en utilisant sa chance !? Mais là, il n’a pas eu de chance...

« Vous tous ! Allez-y ! » (Giriusu)

Tous les soldats avaient alors pointé leur lance vers moi. Mais des lances dans une salle de réception !? Après tout, la pièce n’était pas très large. Mais c’était vrai ! Ces soldats n’étaient là que pour le spectacle !

« Se battre dans la guilde est interdit ! » La réceptionniste déclara cela à l’instant propice.

« Tais-toi ! Je vais te faire taire avec de l’argent après que tout est fini. Alors, va-t’en ! » (Giriusu)

Charlie frappa avec sa lance, mais ce coup fut facile à éviter. La première attaque de ce combat finissait ainsi. Après tout, avoir la légitime défense était important.

« Madame la réceptionniste, qu’allez-vous faire dans une telle situation ? » Demandai-je.

Je devais le confirmer auprès d’elle. Et si elle ne disait rien pour arrêter ce combat... Alors après ça, cette ville sera... Fufu, Fufufu...

« Je ne peux pas faire grand-chose. Mais puisque j’ai été le témoin qu’il s’agissait des autres qui vous ont attaqué en premier, alors... pourriez-vous les neutraliser ? Oh ! S’il vous plaît, si possible, ne tuez pas Monsieur Giriusu. Cette personne est un noble. Et s’il vous plaît, ne tuez pas les soldats si cela vous est possible. Je vous laisse vous charger de ça. » Déclara la réceptionniste tout en restant très calme.

Je profitais pour vérifier son statut.

Nom : Anna

Niveau : 19

Compétence : [Renforcement Corporel Niv. 3] [Maîtrise des Épées Niv. 2] [Magie de Feu Niv. 1] [Magie de Soins Niv 1]

Elle était beaucoup plus forte que les soldats. Et ses compétences étaient plutôt bien équilibrées.

De son point de vue, elle ne pouvait pas mettre la main à la pâte. Je pensais qu’il était bon que je n’aie pas besoin de la combattre alors que je quitterais ce pays.

« D’accord. Je vais d'abord m’occuper de ces soldats... » (Jin)

Un coup dans le ventre de Charlie. Un coup dans le ventre de Billy. Un coup dans le ventre d’Alfred. Voilà, fini.

Eh bien, c’est un peu décevant alors que je n’ai eu besoin d’utiliser aucune tactique.

« Q-Quoi ? Tous mes soldats ? Et avec uniquement un coup de poing... » (Giriusu)

Giriusu tomba sur le sol, incapable de se tenir debout devant ce spectacle.

Bien sûr, ils étaient tous morts. Et je n’allais pas manquer l’occasion de leur prendre leurs compétences et statistiques. Ceci avait donc fini par un cas classique de meurtres... ABC ! Je les avais tués dans le sens inverse de leur prénom.

« Le pouvoir de l’argent... Pour cela ? » (Jin)

« Haaa !, Hiiiiiii ! » (Giriusu)

Comme il n’arrivait pas à se lever, il se tourna sur lui même et rampa afin de fuir. Bien sûr, j’avais pris ses statistiques et compétences avant qu’il ne puisse réussir à partir. Une compétence rare venait donc d’être acquise.

« Incroyable. Avec un simple coup de poing, je ne savais pas du tout que vous étiez capable de faire ça. » (Anna)

Et bien, c’est après tout un coup de poing dans le ventre, donc c’est naturel que cela soit ainsi. Oh, je vois. Vous n’avez jamais imaginé que des soldats pourraient être tués d’un simple coup de poing dans le ventre. Pensez-vous que je me serais donné la peine de faire plus de mouvements que ça face à eux ?

« Et bien, je n’ai rien fait de plus que ça. » (Jin)

Je regardai alors les corps des trois soldats.

« La guilde va s’occuper du nettoyage de tout ça. » (Anna)

« Et si, cette personne n’en démord pas vis-à-vis de sa demande ? » (Jin)

Il était clair que ce n’était pas bon pour les rachats. Mais il était clairement trop tard pour le dire.

« Dans tous les cas, ce noble est devenu un criminel. Je n’aurais pas dû lui permettre de vous rencontrer. » (Anna)

Eh bien, le premier noble n’avait même pas mérité ça...

1re personne : Noble → arrogante.

2e personne : Veuve → déprimée.

3e personne : Noble → arrogant, gros.

En y regardant de près, seulement la première et la troisième personne étaient gênantes !

« Vraiment ? Hm, donc c’est réglé. À partir de maintenant, je refuse toute nouvelle requête de rachat, et je quitterais dès ce soir la ville. » (Jin)

Il était inutile de rester ici. Nous allions donc nous déplacer. Faisons ça maintenant.

« Ne prenez pas encore une telle décision si soudainement. » (Anna)

« Ce n’est nullement le cas. C’est simplement que j’avais déjà dit que je quitterais la ville si la situation devenait mauvaise ou déplaisante, ce qui est actuellement le cas. » (Jin)

La réceptionniste poussa un soupir. Eh bien, ce n’est que l’un des points négatifs résultant du fait que vous avez essayé de me cacher que l’autre partie était un noble.

« On ne peut rien y faire. Je n’ai aucun moyen de vous forcer à rester ici. Après tout, vous n’êtes là que par votre bonne volonté. » (Anna)

« Peut-être que vous ne le savez pas, mais la bonne volonté a des limites. » (Jin)

Et pour ma part, la bonne volonté qui me faisait rester ici avait disparu. Il n’y avait rien de bon dans ce pays et cela depuis le début. La seule oasis de gentillesse qui me venait à l’esprit était le commerçant du magasin d’armes.

« Heu... Compris. Je vais en parler au Chef de la Guilde. Même si cela n’a pas duré très longtemps, je vous remercie d’être resté. » (Anna)

« De rien. Je vais y aller. » Dis-je.

Je quittai après ça la guilde, et je pris contact avec tout le monde à l’aide de ma télépathie.

{Nous allons quitter la ville vu que le rachat s’est mal passé. Préparez-vous donc pour un départ.} Dis-je afin de leur donner mes nouveaux ordres.

{Compris. Nous passons de « préparation pour la prochaine bataille » à « préparation pour un voyage ». Enfin, je vais pouvoir vous démontrer mes compétences culinaires.} (Mio)

{Mais nous avons déjà payé pour le repas à l’auberge, alors nous devrions manger ici.} (Sakura)

{Dora veut manger de la viande.} (Dora)

{Jin-sama, tout le monde est en ce moment dans le magasin général. Allez-vous, vous aussi, venir ici ?} (Maria)

{Oui, j’arrive.} (Jin)

Tout le monde était en train de choisir dans le magasin général ce qu’ils avaient besoin d’acheter pour ce voyage. Tout au début, nous n’étions que deux lorsque nous avions atteint le premier village, et de plus notre argent était limité. Mais maintenant, nous étions plus nombreux et nous avions bien plus d’argent. Alors nous devions nous préparer avec soins.

Je dépensai une grosse somme afin d’acheter tout ce dont nous pourrions avoir besoin. Je n’avais pas à m’inquiéter du poids, car je stockais tout ça dans l’[Inventaire].

Et ainsi, après avoir mangé le dernier repas qui nous allions prendre dans cette ville, nous nous dirigeâmes vers la porte.

« Et bien... il est temps de faire nos adieux à cette ville. » (Jin)

« Maître, vous dites ça comme si vous étiez un scélérat... » (Mio)

Eh bien, c’est la faute de ce pays... Je n’ai pas commencé ce combat. À l’exception de ce qui s’est passé avec les voleurs.

Nous avions alors passé la porte de la ville. Alors que nous faisions ça, l’un des gardiens de la ville quitta son poste et se mit à courir vers l’intérieur de la ville. J’avais toujours pensé qu’il était interdit à un garde des portes de faire ça.

« Ha ! Que se passe-t-il dans sa tête ? » (garde)

Son collègue sembla très fâché. Bien que cela n’avait rien à voir avec nous, nous décidâmes d’augmenter le rythme de notre marche.

***

Seules les compétences qui ont évolué sont affichées si dessous.

Shindo Jin

Compétences modifiées :

[Domptage de Monstres Niv. 3 → 5]

Maria

Compétences modifiées :

[Domptage de Monstres Niv. 4 → 1]

Compétences de tout le monde :

[Chance Niv 1 (Nouveau)]

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.

  2. Merci pour le chapitre.
    PS:Pauvres soldats...

  3. Merci pour le chapitre.

  4. merci pour le chapitre

Laisser un commentaire