100 en Chance et une Compétence en Domptage de Dragons – Tome 1 – Chapitre 20 – Partie 3

***

Chapitre 20 : Amitié

Partie 3

« Qu’est-ce que c’est ? » M’avait-elle demandé en pointant sa main vers un message invisible devant elle. « Ah ! Ça a disparu ! Alkelios ? Tu es Alkelios Yatagai ? » demanda-t-elle en inclinant la tête.

« Oui ! Ravie de te rencontrer aussi, Kataryna Georg, j’espère que nous pourrons devenir de bons amis à partir de maintenant ! » lui dis-je en souriant.

« Moi aussi, » elle hocha la tête.

« Maintenant, comment va-t-on sortir d’ici ? » Demandai-je.

« Bonne question..., » rit-elle.

« Tu ne sais pas ? » clignai-je des yeux en raison de la surprise.

« Je ne sais pas, mais je peux trouver. » Elle avait souri en disant ça.

« Comment ? » demandai-je en plissant les yeux vers elle.

« Nous allons suivre le chemin là-bas, » elle avait pointé quelque chose derrière moi.

« Là... je ne vois rien. »

« Peut-être que c’est un peu difficile pour les yeux d’humains normaux ? » elle se gratta la joue.

« Peut-être... Yeux de chaton, » dis-je en activant la compétence.

Je ne ressentais plus le drain de magie de la compétence, alors peut-être que j’avais gagné quelques points de statistiques venant de Kataryna. Grâce à cela, je pouvais parfaitement voir dans le noir, bien que, techniquement parlant, l’iris félin n’était pas ce qui lui permettait de voir dans le noir.

« C’est une étrange compétence que tu as là, et ton aura semble s’être renforcée tout à l’heure, intéressante..., » dit-elle avec un sourire alors que sa queue se balançait de droite à gauche.

« Eh bien, mes yeux ont changé grâce à une compétence. Cela me permet de voir dans le noir et tout autour de moi. Mon aura a changé grâce à la compétence Dompteur de Dragon, » lui avais-je dit en commençant à me diriger vers le couloir sombre.

Il y avait quelques cristaux fluorescents ici et là, ce qui éclairait un peu l’endroit, mais la plupart d’entre eux étaient au plafond où derrière nous. Il s’agissait de la lumière que j’avais vue lorsque j’étais sous l’eau.

« Que permet cette compétence ? » m’avait-elle demandé en inclinant la tête.

« Peux-tu promettre de ne parler à personne de ça ? » demandai-je en m’arrêtant et la regardant par-derrière.

« Tu peux toujours sceller mes lèvres avec un baiser, mais je vais garder cela secret. Tu as ma parole en tant que Kataryna Georg, ancienne chevalière, » elle hocha la tête et fit un petit salut.

« D’accord, eh bien... ça me permet de devenir ami avec les dragons et en échange de cette amitié, je gagne de la force, de la vitesse, de la dextérité, de la magie et de l’excellence magique, tandis que le dragon obtient la capacité de devenir plus fort plus rapidement. Eh bien, je l’appelle niveau..., » expliquai-je.

« Hm, une capacité utile pour toi, mais les avantages que je reçois sont plutôt minimes. Je n’ai aucun intérêt à devenir plus forte, mais encore une fois... devenir ton ami est beaucoup plus intéressant, » elle sourit et agita la queue un peu plus vite.

« Tant que tu ne me tues ou ne me trahis pas, je suis d’accord avec ça. » Lui dis-je.

« Je ne trahis jamais mes amis. C’est un fait. » Elle hocha la tête. « Hm, maintenant que je te regarde mieux, je pense que la raison pour laquelle je me sens attirée par toi et je te trouve intéressant est à cause de cette compétence Dompteur de Dragon. »

Ses mots m’avaient un peu surpris.

« Que veux-tu dire ? » Lui demandai-je.

« Eh bien, beaucoup de compétences dans ce monde ne sont pas ce que leur nom montre. Il est possible que ta capacité soit sélective quant à la personne pouvant devenir ton ami, et en même temps, elle les attire vers toi subtilement. Le sentiment que je ressens pour toi pourrait être celui émanant de ce trait particulier de cette compétence. Tu es vraiment un homme fascinant et intéressant ! » Rigola-t-elle.

« Je n’y ai jamais pensé sous cet angle... on en apprend tous les jours. » Dis-je.

Après notre petite conversation, nous avons continué à avancer à travers le tunnel. Kataryna prit les devants, car elle pouvait lire les vents et savoir où était la sortie plus rapidement. Pendant que nous le faisions, nous n’avions pas beaucoup parlé, nous nous étions juste dirigés vers la sortie.

Pendant ce temps, j’étais un peu curieux de quelque chose, alors j’avais regardé mon statut.

Nom : Alkelios Yatagai

Espèce : Humain

Niveau : 141

Force : 16 +342 +607,5 +140,5 +1605

Vitesse : 14 +256 +452,5 +178,5 +2111

Dextérité : 20 +257,5 +527 +77,5 +1778

Magie : 16 +200,5 +251 +832,5 +602,5

Chance : 100

Excellence magique : 1 % + 7 % + 8,5 % + 11,5 % + 7,5 %

Compétence : Montrer O/N

En d’autres termes, mes compétences étaient ça :

Force : 2711

Vitesse : 3012

Dextérité : 2660

Magie : 1902,5

Chance : 100

Excellence magique : 35,5 %

En voilà un niveau 141 surpuissant, mais même ainsi, mes statistiques d’origines étaient pathétiques. Quant à la dragonne aux écailles d’argent, ses statistiques étaient encore plus ridicules :

Nom : Kataryna Georg

Espèce : Dragonne supérieure de l’étincelle de glace

Niveau : 1294

Force : 6420

Vitesse : 8444

Dextérité : 7112

Magie : 2410

Chance : 41

Excellence magique : 30 %

Buffs actuels : Dompteur de Dragon multiplie par trois l’absorption d’énergie des morts et lors de l’apprentissage.

Sagesse des anciens : Buff obtenu lors de l’éveil supérieur. Offre à l’individu une nouvelle vision du monde. Augmente l’intuition de la personne. Confère à la personne l’aura d’un sage.

En voyant son statut, je lui avais demandé. « Qu’est-ce qu’un Dragon supérieur ? »

Kataryna se figea et me regarda. « Comment connais-tu ça ? » demanda-t-elle.

« C’est dit sur ton statut, » répondis-je en haussant les épaules.

« Ta capacité, non ? » Demanda-t-elle.

« Oui, » lui répondis-je.

« Soupir... je suppose que ça ne sert à rien de te cacher quoi que ce soit, » dit-elle en se grattant l’arrière de la tête, puis avec un sourire malicieux, elle me dit. « Embrasse-moi, et je te le dirai. »

Je déglutis. « D’aaaacord ? »

Ce n’était pas comme si je n’aimais pas cela, d’ailleurs, je n’étais pas dans une relation stable avec quiconque.

En s’approchant, elle me regarda dans les yeux, puis avait approché ses lèvres. Cette fois-ci, elle n’était pas aussi agitée, mais c’était toujours aussi incroyable. Quand elle se recula, elle se lécha les lèvres et gloussa.

« C’était délicieux, merci. »

« Oui... de rien. » Je ne comprenais pas tout à fait.

« Maintenant, les dragons supérieurs sont ceux ayant une grande affinité avec certains éléments. Par exemple, je suis une dragonne supérieure de l’étincelle de glace. Bien que je puisse aussi utiliser des sorts des ténèbres et des ombres, mes sorts de glace et d’éclair sont bien plus puissants que ceux d’un dragon normal. Si je le voulais, je pourrais invoquer un blizzard pour enterrer toute la ville de Tomeron sous la neige. Je pourrais aussi congeler un lac entier en claquant des doigts, alors qu’un dragon supérieur de flamme pourrait le transformer en vapeur. Il y a peu d’individus spéciaux étant un dragon supérieur d’un élément. Ils sont plus ou moins un mythe, mais on dit qu’ils ont l’éveil le plus difficile, mais qu’ils sont aussi les plus puissants quand ils utilisent leur élément. Quand ils passent l’éveil supérieur, on dit qu’ils ont un pouvoir égal à Dieu en cet élément. Bien sûr, ce ne sont que des rumeurs et très probablement ça ne se réfère qu’à une très haute affinité avec un élément. » Expliqua-t-elle calmement sans rien cacher.

« C’est comme ça que tu as pu geler cette pièce là-bas ! » Dis-je en me souvenant de cette pièce.

« C’était un jeu d’enfant ! » Rigola-t-elle.

« Mais à quel point est-ce difficile pour un dragon supérieur de s’éveiller ? » demandai-je curieusement, en voyant Seryanna dans un tel cas.

« Très dur... Certains disent qu’ils ont des conditions impossibles à remplir. Je n’en ai jamais rencontré un. La plupart du temps, ils sont tués avant de s’éveiller ou ne parviennent pas à le faire et finisse par mourir de vieillesse, » avait-elle expliqué en secouant la tête.

« Tué ? » demandai-je en déglutissant.

« Oui. Comme c’est le cas dans le royaume humain et tous les autres, il y a ces individus qui ne voient pas d’un bon œil quelqu’un avec un tel potentiel. Ils préfèrent risquer une guerre plutôt que de donner à un dragon supérieur l’occasion de s’éveiller, » elle hocha la tête et fit une expression attristée. « Mon dernier ami... il fut victime d’un tel complot. »

« Je suis désolé de l’apprendre. »

« Ne t’inquiète pas, cela s’est passé il y a plus de 500 ans. » Elle me fit un doux sourire, mais je pouvais voir dans ses yeux qu’elle ne s’était jamais remise de sa mort.

Peut-être quelqu’un de très proche d’elle ? Plus qu’un ami ? Me demandai-je alors que nous continuions à marcher.

Environ deux heures plus tard, nous avions finalement atteint la sortie. Il faisait sombre dehors, mais c’était si bon de respirer l’air frais de la liberté.

« Cela a pris beaucoup moins de temps que ce à quoi je m’attendais, » avait déclaré Kataryna un peu surprise.

« Il nous a fallu environ quatre heures pour trouver la sortie de ce labyrinthe ! Quatre heures ! » Lui rappelai-je.

« Oui, normalement, ça aurait dû nous prendre des jours même avec mes compétences, » répondit-elle en secouant la tête.

« Nous sommes juste chanceux, allons chercher Kléo et Seryanna, puis retournons vers Brekkar, donnons-lui le remède et prenons une bonne nuit de repos ! » déclarai-je joyeusement en m’étirant.

« Comment allons-nous les trouver ? » Demanda Kataryna curieuse.

« La compétence Dompteur de Dragon a la capacité de me permettre de suivre l’un de mes amis. Actuellement, c’est sur Kléo, » avais-je dit en souriant.

« C’est comme ça que tu as trouvé mon repère si rapidement. Intéressant. » Elle agita sa queue de gauche à droite.

« Ça doit être par là ! » Dis-je en pointant une direction avec ma main gauche.

« Bien ! Je vais voler et t’amener là-bas. » Dit-elle.

« Hein ? » J’avais cligné des yeux surpris, mais à ce moment-là, Kataryna avait déployé ses ailes et avait décollé.

En quelques mouvements d’ailes, elle était déjà haute dans le ciel avec moi dans ses bras.

« Comment est la vue ? » Demanda-t-elle avec le sourire.

En levant les yeux, j’étais sur le point de dire sexy, mais je m’étais abstenu et lui avais dit : « C’est génial ! Mais ne nous emmène pas au-dessus des nuages, nous avons besoin de voir ce qu’il y a en bas. » Lui dis-je.

« Intéressant. Un humain normal crierait ou tremblerait en voyant cela, mais tu es calme, presque comme si tu en avais l’habitude, » déclara-t-elle en me regardant avec une lueur d’intérêt dans les yeux.

« Eh bien, d’une certaine manière. » Répondis-je en riant maladroitement ?

Et ainsi, nous avions volé vers mes deux autres amies, les dragonnes Kléo et Seryanna. Dans l’ensemble, cette aventure s’était déroulée comme je l’aurai souhaité... aucun de nous n’était mort.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. kurokagespirit

    Merci pour le chapitre.
    Ps : Aucun de vous n'est mort... Pour l'instant. Une certaine dragon risque de te trucider. Bonne chance, tu va en avoir besoin encore plus que normalement !

  2. Merci pour le chapitre.

Laisser un commentaire