Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 94

***

Chapitre 94 : Simulation de Bataille (2)

« Bien, la simulation de bataille va commencer ! Saluez-vous l’un et l’autre ! »

C’est ma première bataille dans laquelle je n’utiliserais pas mes compétences, même si c’était une bataille simulée. Probablement à cause de ma nervosité, je pouvais sentir l’intérieur de ma bouche devenir étrangement sec.

Mon adversaire était le jeune espoir de l’ordre des chevaliers, Carl. Parce que c’était la première fois que je le voyais, je n’avais absolument aucune idée de la manière dont il se battait.

En passant, l’utilisation de l’[Évaluation Complète] avait été interdite par mon beau-frère.

C’était pourquoi j’allais devoir juger avec les informations que j’obtiendrais en me battant.

L’arme de Carl était la lance, et de plus, il avait préparé une longue lance dans sa main droite et une courte à sa gauche.

... C’était probablement la compétence [Doubles lances].

Cependant, l’utilisation de compétences était interdite dans cette bataille. Cela ne s’appliquait pas seulement à moi, mais aussi à Carl, donc ce n’était pas une compétence, mais...

Sans se soucier de ma confusion, le signal pour lancer la bataille était venu de chef des chevaliers.

« Commencez la bataille ! »

Carl avait lentement réduit la distance entre nous avec des cris.

« Fufu, Sire Myne, vous semblez être perplexe, non ? La bataille a déjà commencé, vous savez. »

... Aah, c’était certainement vrai. Je n’avais pas le temps d’être confus.

Si je devais être négligent, je souffrirais comme lorsque je m’étais battu avec la chenille auparavant. Et cela, c’était sans parler du fait que j’avais désormais une famille.

Je ne pouvais pas mourir et perdre ma famille à cause de ma négligence.

Je tenais également mes poignards entre mes mains et je m’étais placé face à Carl.

Même sans compétences, les sensations obtenues lors de l’utilisation des compétences restaient certainement dans mon corps.

Pour cette raison, ce double maniement n’était absolument pas une compétence que j’avais empruntée.

... Peut-être que Carl était également dans le même cas.

« ... Je vois, cette position... elle semble splendide maintenant. Est-ce que ça veut dire que vous ne regardiez pas ma position et que vous ne l’imitiez pas ? »

Disant ça, Carl commença à charger vers moi avec la longue lance projetée devant lui.

Rapide !

... Cependant, par rapport à la manière dont mon beau-frère apparaissait soudainement en face de moi... !

J’avais prédit les mouvements de Carl alors qu’il m’approchait, et l’évitait avec un pas en arrière.

Après cela, j’allais approcher son buste et lui mettre un coup de poing !

Comme j’avais décidé ça à l’instant, j’avais sauté en arrière jusqu’à l’endroit où la lance m’avait de peu manqué.

Bien ! Je l’ai évité !!, tout en pensant cela, et dans l’instant où j’avais essayé de sauter sur lui afin de contre-attaquer, la lance que j’avais évitée... s’était prolongée !

« Eh !? »

Comprenant la situation, j’avais fait des mouvements pour l’éviter, mais... il était trop tard...

Au moment où je plaçais ma contre-attaque, la longue lance de Carl me frappa comme un pion.

« Guha !! »

Bien que ce soit une lance en bois, sa puissance était énorme.

J’avais chancelé et je reculais par réflexe.

... Si c’était sérieux, je serais mort.

Qu’a-t-il bien pu se passer ?

Il n’y avait aucun doute que j’avais évité l’attaque de Carl.

!!

Ce n’était pas le moment de réfléchir, Carl se tourna vers moi pour me donner le coup de grâce.

... Cette fois, il avait déplacé sa courte lance vers le bas.

« Kuh !! Comme si je te laisserais faire ! »

J’avais enduré la douleur dans mon flanc et j’empilais mes deux poignards dans la forme d’une , et j’arrêtais le coup de la courte lance. Puis j’avais visé Carl et jetais le poignard que je tenais dans ma main droite.

Il ne pensait probablement pas que je lâcherais mon arme. Carl l’évitait avec une expression de surprise... mais, avec sa surprise, ses mouvements devinrent plus amples et un moment favorable s’offrait à moi.

Je ne manquerais pas cette chance !!

Je fermais ma main droite qui avait lancé fermement le poignard, pointant le plexus solaire de Carl et le balançant à fond.

... Il n’avait probablement jamais pensé que la main qui n’utilisait pas un poignard viendrait le frapper. Mon poing frappa exactement le plexus solaire de Carl.

Ce n’était pas la première fois que j’attaquais avec mon poing sans utiliser de compétences. Bien qu’il avait un peu chancelé, je pensais que je lui avais infligé des dégâts qui n’étaient pas à prendre à la légère.

« Guh ! »

Le corps de Carl se pencha en forme de « く ». J’allais devoir prendre rapidement de la distance et un peu récupérer... !

Carl pensait probablement aussi la même chose. Comme moi, il s’était éloigné de moi.

« Kuh, je n’aurai jamais pensé que vous jetteriez votre arme et que vous me frapperiez... »

Maintenant, je m’en étais sorti avec un plan intelligent, mais il ne faisait aucun doute que la situation était défavorable pour moi.

Si je n’arrivais pas à comprendre la véritable nature de cette lance, le premier coup de Carl, j’avais l’impression que je n’avais aucune chance de gagner.

Qu’est-ce que c’était ?

Je l’avais certainement évité, mais...

Avais-je fait une erreur en estimant la distance ?

... Non, ce n’était pas ça.

Même si c’était de peu, c’était un fait que je l’avais évité. Cependant, après cela, le fer de lance s’était étendu.

... Très bien, testons-le.

J’avais placé le poignard que j’avais dans ma main gauche à ma taille et étais ainsi devenu désarmé. Je m’étais ensuite détendu et j’avais pris une position décontractée.

En me regardant faire ça, Carl fronça les sourcils pendant un moment, mais avait immédiatement corrigé son expression et m’avait appelé.

« ... Il ne semblerait pas que... vous allez abandonner ce match, non ? Voyons ! Qu’en pensez-vous de ça, je me demande. »

Ça ne me dérangeait pas, il ne faisait que m’agacer à lire mes pensées.

Ce que je devais faire en ce moment, c’était de concentrer tous mes efforts sur l’esquive et sur le secret de l’attaque de Carl.

Avec ce que j’avais appris pendant l’entraînement, allant du souffle de l’adversaire jusqu’au mouvement de ses muscles... je devais prédire ses mouvements à partir de telles choses.

Ne comprenant probablement pas vraiment le sens de mes mouvements, Carl attendait attentivement de voir ce que je ferais.

Comme prévu, il semblerait qu’il ne saute pas dans l’inconnu.

Bien, maintenant...

« ... Qu’est-ce qui ne va pas ? Carl, auriez-vous peur d’un adversaire désarmé ? »

J’avais essayé de le provoquer, ce qui ne me ressemblait pas, mais comment allait-il réagir ?

« Une provocation directe... Je comprends cela, mais très bien. Je vais mordre à l’appât ! »

Hahaha... Il semblerait que j’avais été découvert.

Cependant, au vu du résultat, ça semblait être bon !

Tout en souriant, il avait farouchement commencé à charger vers moi.

« Je ne sais pas à quoi vous pensez, mais je vais y mettre fin maintenant ! »

Ce que Carl avait choisi de faire était une attaque avec sa longue lance, comme la première fois.

Oui ! C’était exactement ce que j’avais attendu.

Un coup de lance avait été déchaîné contre moi. Oui, jusqu’à maintenant, c’était une attaque complètement normale.

Il n’y avait rien de particulier... Mn ? Qu’est-ce que c’était ? Le mouvement de ses muscles de l’épaule... quelque chose n’allait pas ?

Huh? Qu’est-ce que c’était, ce n’était pas seulement ses épaules, cet étrange sentiment d’inconfort ?

L’attaque cette fois était différente d’avant, et il ne prévoyait pas de contre-attaquer. Je ne l’avais pas évité de peu, mais j’avais beaucoup reculé.

Puis, tout en évitant la lance, je me concentrais sur l’épaule droite de Carl que je trouvais étrange et l’observais attentivement.

Alors que je faisais ça, Carl avait fait reculer son épaule et l’avait poussé devant lui.

De plus, son pied droit avait fait un pas en avant.

Je vois, c’était ce que j’avais ressenti comme étant anormal. Il avait changé son pied pivot et s’était approché, hein.

En avançant son pied pivot, et en poussant sa lance en avant après avoir fait reculer son épaule, pour l’adversaire, c’était comme si la lance s’était étendue.

Je vois, c’était une « technique ».

En l’évitant largement, j’avais de la place, et je pouvais vraiment bien éviter cette attaque. En jetant un coup d’œil à Carl, je pouvais voir qu’il avait une expression très vexée.

C’était probablement un coup dans lequel il avait confiance. En réalité, grâce à cette attaque, j’avais été conduit jusqu’à ce que je sois à deux doigts de perdre.

Cependant, si je connaissais l’astuce, ce match était à moi !

À partir de maintenant, j’allais commencer ma contre-attaque !

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

  1. Merci pour tous ces chaps ^^

Laisser un commentaire