Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 95

***

Chapitre 95 : Simulation de Bataille (3)

(NdT La première partie uniquement est le point de vue de Carl)

... Quoi, était-ce vraiment la même personne qui n’était récemment qu’un novice ?

J’avais pensé qu’il changerait pour m’attaquer à coups de poing comme avant quand il n’était pas armé, mais...

Lui se concentrait sur l’esquive afin de lire mes mouvements...

... Bien que je sois considéré comme une recrue prometteuse, j’étais encore toujours aussi naïf.

Je ne l’avais pas entendu dans les détails, mais il semblerait qu’il avait des compétences merveilleuses. J’avais entendu l’autre jour qu’en utilisant ces compétences, il avait été conduit à résoudre l’affaire de Claude, que l’ordre chevaleresque poursuivait depuis un moment.

J’avais entendu qu’il avait négocié avec un dragon noir, avait sauvé Adol, et avait reçu le titre de « Médiateur de Dragons ».

Cependant, celui même qui avait réalisé de tels exploits militaires était un roturier ordinaire sans entraînements.

Même s’il n’était qu’un pauvre chasseur... il avait pu aller jusqu’à épouser Son Altesse Sylphide, pour qui j’avais des espérances.

Je voulais enchaîner les exploits, devenir après ça le chef des chevaliers..., puis avoir des exploits militaires dont personne ne pouvait se plaindre... et je voulais finir par épouser Son Altesse Sylphide.

... Bien sûr, je comprenais.

Que c’était simplement qu’une illusion égoïste triviale de ma part.

Et un homme qui avait écrasé les rêves d’une pauvre recrue... Cet homme était devant mes yeux.

Il n’y avait rien que je puisse dire contre lui.

Cependant, au moins dans cette bataille simulée... il n’y avait aucun moyen que je puisse perdre face à lui !!

J’étais amer qu’il ait pu lire à travers mon attaque et l’avait évitée, mais ce n’était pas comme si j’avais perdu, et j’avais encore l’avantage dans cette situation.

En préparant ma courte lance devant moi, j’avais observé les mouvements de mon adversaire Myne, comme s’ils traçaient lentement un cercle.

... Il n’équipait pas son poignard et n’était toujours pas armé.

Comme il avait déjà utilisé un poignard, il ne devrait pas y avoir de doute sur l’arme dans laquelle il était fort.

Cependant, le coup de poing qu’il m’avait donné auparavant était assez puissant, donc... je ne pouvais pas être négligent.

En ce moment, je pensais qu’il s’était simplement déplacé. Il avait chargé vers moi avec beaucoup d’intensité.

Quoi ? Avait-il abandonné la bataille et se précipitait-il, résolu à une honorable défaite ?

Non, ce n’était pas ça ! Il avait déjà vu à travers ma technique, il n’y avait aucune chance qu’il effectue une attaque suicide.

... Cependant, quelle était cette charge pleine d’ouvertures ? Bon dieu, je ne pouvais pas du tout lire ses intentions.

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇

Bien, j’avais grossièrement compris les mouvements de Carl.

... Je pensais que je pouvais probablement le faire. Ce serait une aubaine si cela se passait bien ! Faisons cela !

J’avais simulé mes mouvements dans mon esprit et j’étais confiant dans le fait que je pouvais transformer mes pensées en réalité.

Maintenant, j’allais commencer la contre-attaque !

Désarmé, j’avais chargé de toute mes forces contre Carl.

Fufu, j’avais vraiment l’air désespéré dans les yeux de Carl. Alors que je prédisais l’état mental de Carl, un léger sourire apparut sur mon visage.

Bien, faisons un ralentissement d’urgence ici... et... guh, le choc était plus violent que je ne l’avais prévu.

Je me positionnais dans le buste de Carl et me retournais d’un coup. Et au milieu de mon pivotement, j’avais dégainé le poignard qui était ma taille avec ma main droite, et j’avais fait de ma « jambe droite le pivot » alors que je l’avais poignardé.

Carl allait naturellement l’esquiver, mais j’avais tiré mon épaule droite et je lui enfonçais le poignard plus profondément.

... Oui, j’avais renvoyé l’attaque que Carl m’avait montrée plus tôt.

Le poignard que j’avais enfoncé avait touché directement la partie droite de la poitrine de Carl.

« Guwa !! »

J’avais poursuivi Carl qui était tombé en arrière à la suite de l’attaque, et j’avais poussé le poignard droit sur son visage à l’endroit où il était tombé.

« Arrêtez !! »

Le chef des chevaliers avait déclaré la fin de la bataille.

Ouf, même si c’était vraiment limite, j’étais content que cela se soit bien passé.

J’avais laissé échapper un profond soupir, puis je m’étais assis.

« ... C’était choquant, je ne m’attendais jamais à ce que vous utilisiez ma technique contre moi. »

Oui, j’avais aussi été surpris. Bien sûr, j’avais pensé que je pouvais le faire, mais je ne pensais pas que cela allait se passer aussi bien que prévu.

« Comme prévu du Médiateur de Dragons, non ? »

« ... Cette façon de s’adresser... s’il vous plaît, arrêtez... »

Aah, tout comme le plan du Premier ministre le prévoyait, ce titre... semblait s’être propagé favorablement.

C’était vraiment embarrassant, alors j’espérais que ça s’arrête.

Comme j’avais parlé avec Carl, le chef des chevaliers et mon Beau-frère, mais aussi Sylphide et Aisha, avec Waffle étaient venus là où nous étions.

... Hein ? Pourquoi est-ce que même ma famille était ici ? Je leur avais dit de ne pas se présenter au milieu de l’entraînement si...

« C’était magnifique ! Sire Myne !! »

Le chef des chevaliers me tendit la main en prononçant des mots de gratitude.

Je saisissais la main qu’il tenait et le remerciais.

« Non, c’est grâce à Carl ! Après tout, je l’ai seulement imité !! »

« ... Tu ne peux pas imiter une technique que tu vois pour la première fois si facilement. »

Mon beau-frère m’avait parlé avec un ton étonné.

... Eh bien, même si vous dites cela, je l’avais déjà fait.

« Wafu ! »

Waffle avait sauté beaucoup d’au-dessus de la tête de Sylphide et avait volé vers moi.

... Attends, Waffle ? Je te l’avais dit plusieurs fois déjà, mais la personne sur laquelle tu étais est la princesse de ce pays, tu sais ? Le comprends-tu ?

Je me demandais s’il avait entendu la voix dans son esprit ou pas...

Waffle avait tourné ses yeux ronds mignons vers moi, en disant {Qu’est-ce qu’il y a ? Quel est le problème ?} Comme il remuait sa queue sauvagement tout en gravissant son chemin jusqu’à moi.

{ ... Non, ce n’est rien...}

Eh bien, Sylphide ne semblait pas s’en soucier particulièrement, alors je suppose que ça devait aller...

Quoi qu’il en soit, après tout Waffle était une bête divine.

« Myne! C’est incroyable !! Les fruits de ces quelques jours de formation sont déjà visibles, n’est-ce pas ? ... Vous êtes Carl, n’est-ce pas ? Désolée, vous n’êtes pas blessé quelque part ? »

« ... Je vais bien. Plus important encore, félicitations pour votre mariage, Votre Altesse Sylphide ! »

« Mn ? Aah, merci. »

« J’ai entendu parler de la valeur de Votre Altesse, et révère Votre Altesse du plus profond de mon cœur ! »

Il semblerait que Sylphide et Carl avaient commencé à parler, hein.

« Myne, merci pour ton travail acharné ! »

Cette fois, c’était Aisha qui me tendit une serviette en me saluant.

« ... C’est aussi difficile pour la princesse, n’est-ce pas ? »

« En effet, je n’ai jamais pensé que ce Carl serait... »

D’une façon ou d’une autre, cette fois, Aisha et le chef des chevaliers regardèrent Sylphide et Carl discutant à propos de quelque chose que je ne comprenais pas.

{Waffle, comprends-tu ?}

{Pas du tout... !}

Vraiment... ?

Eh bien, je ne pouvais rien y faire. Plutôt que cela, maintenant que cette bataille simulée s’était terminée, cela signifiait-il que ma formation était plus ou moins terminée, non ?

Alors que je m’étais renseigné auprès de mon beau-frère, il avait accepté, en disant « Oui ».

« Cette formation a certainement pris fin, mais j’espère que tu viendras ici et participeras si tu en as le temps. Après tout, poursuivre ce type d’entraînement était bon pour le corps. Je vais aller courir avec les unités de chevaliers de mon côté, alors ne t’inquiètes pas et viens. »

Et même si ce n’était que pour une courte période, c’était vraiment enrichissant ! J’avais même appris une nouvelle technique en bonus !

De plus, je pouvais désormais aussi participer... !

Beau-frère, merci d’avoir créé cette opportunité pour moi, merci !

« Eh ? Sylphide ? Carl est... ? Mais il a dit “Félicitations pour votre mariage” n’est-ce pas ? »

Non, je ne l’avais pas remarqué du tout... Ce dont Aisha et le chef des chevaliers parlaient, c’était de ceci, hein.

Et bien ! Ce n’était pas juste !!

Sylphide allait être ma femme, tu sais ? Même si tu disais ça, j’allais être troublé !! Comme j’étais dans une hâte fiévreuse, Aisha poussa un soupir en disant « S’il te plaît, calme-toi » avant de me tapoter la tête.

... Aisha, tu ressembles beaucoup à Waffle, tu sais...

« Ce n’est pas que “la princesse a des sentiments pour Carl”, mais c’était Carl qui avait des sentiments pour la princesse, tu sais. Il n’y avait aucun moyen que la princesse soit influencée par quelqu’un d’autre que Myne, n’est-ce pas ? De plus, même le mariage avait été décidé, il n’y avait aucune chance que la famille royale le permette. Je pense qu’il y a peut-être beaucoup d’autres personnes qui désiraient aussi la princesse, tu sais ? »

Aah, je vois.

C’était vrai, mais cela m’avait choqué.

Encore une fois, j’avais réalisé la popularité de la princesse Chevalière...

« Au fait, Myne ? La princesse dont nous parlions semble être troublée. Je me demande s’il n’est pas temps pour toi d’aller la chercher. »

En y regardant de plus près, Sylphide me regardait à plusieurs reprises et m’envoyait des regards comme si elle m’implorait. Je me demandais si elle voulait s’échapper de Carl, mais ne le pouvait pas maintenant.

Très bien, allons auprès d’elle !

Après tout, j’avais également reçu l’approbation de mon beau-frère que ma formation avait été terminée avec succès.

J’allais pouvoir retourner rapidement dans ma chambre et me reposer !

« Sylphide, il est temps de rentrer ! »

Comme j’avais appelé Sylphide, une expression de joie intense avait éclaté sur son visage alors qu’elle hochait la tête fortement.

« Aah! Compris, mon chéri. Ton entraînement est terminé après tout, revenons dans notre chambre et relaxe-toi. C’est comme ça, donc je suis désolée, Carl. Je vais travailler dur aussi maintenant. »

Sylphide avait dit cela et avait saisi précipitamment mon bras alors qu’elle avait quitté Carl... non, elle lui avait échappé.

En jetant un coup d’œil à Carl, il me regardait avec une expression extrêmement déçue et, en plus de cela, il était apparemment triste.

Quand il avait remarqué que je le regardais, il avait montré une expression effrayante pendant un instant, mais avait immédiatement fait un léger salut vers moi.

Oui, comme prévu, c’est une bonne personne...

Bien sûr, je ne lui donnerais pas Sylphide !

En faisant une telle résolution ambiguë dans mon esprit, nous étions retournés dans notre chambre dans le palais royal.

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇

« Écoute ! Ce type... Quand j’ai essayé de mettre fin à la conversation, il a habilement manœuvré la conversation en changeant de sujet, et cela ne s’arrêtait pas ! »

Depuis notre arrivée dans la pièce, Sylphide n’avait fait que se plaindre de sa conversation avec Carl.

Avec sa position, elle ne pouvait pas le dire en public, hein.

C’était une chose rare pour elle, et c’était aussi une bonne chose pour elle de tout cracher ici.

Au fait, Waffle et Aisha s’étaient échappés, et j’étais le seul à écouter les plaintes de Sylphide.

Le contenu des plaintes de Sylphide se répétait, et les deux personnes s’étaient échappées au moment où elle était entrée dans sa troisième répétition.

Eh ? Combien de fois cela faisait-il, demandez-vous ? ... C’était... la quinzième fois.

Je subissais beaucoup de stress.

« Excusez-moi ! Le roi vous a convoqué. Son Altesse Sylphide, Sire Myne, Aisha, Waffle... S’il vous plaît, vous devez vous rendre à la salle privée de Roi immédiatement. »

L’appel d’une femme de chambre nous était parvenu.

... D’une certaine manière, j’avais une mauvaise prémonition quant à cette convocation du roi...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre

  2. Merci pour le chapitre !

  3. merci beaucoup pour tout ces chapitre^^.

  4. je prie pour que carl ne tourne pas mauvais , meme si on peut pas vraiment lui en vouloir quoi.

Laisser un commentaire