Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 9

***

Chapitre 9 : La Guilde des Aventuriers et ses récompenses

« Cependant, les potions peuvent être créées en utilisant l’eau tirée du puits, hein... »

Quand j’étais rentré à la maison, je m’étais immédiatement préparé afin de faire des potions. Selon mes plans, j’allais essayer de faire des potions avec les gestes que j’avais vu faire chez l’alchimiste. Selon mes estimations, je pourrais faire ce qui suit.

Je pouvais faire environ 6 litres de potion à partir des plantes médicinales que j’avais récoltées.

Comme prévu, si je les vendais, les ventes de la boutique d’alchimie seraient affectées...

Et j’allais ainsi rembourser sa gentillesse de me l’avoir enseigné avec de la méchanceté.

Non, j’allais en faire, mais uniquement pour mon propre usage.

« Cela va probablement durer un certain temps, non ? »

Pour l’instant, les potions terminées avaient été placées dans une grande bouteille transparente que j’avais également achetée au magasin général.

Demain, j’allais acheter de petites bouteilles et séparer les potions.

Avec mon travail à peu près terminé, pendant que je prenais une pause, mon estomac laissa échapper un grondement.

« Tout en y réfléchissant, je n’ai toujours pas mangé. »

Comme je n’avais besoin que d’un repas, j’avais cuisiné les restes de viande d’orc à la plancha, et je garnissais le tout avec de la salade de feuilles de nobuchu achetées au magasin de légumes.

Grâce à la compétence Cuisine, j’avais pu faire de la nourriture simple, mais très délicieuse.

En outre, puisqu’il s’agissait de la viande spéciale de première classe d’orc et pas la viande de lapin habituelle, ce n’était pas seulement dû à la compétence.

Bien que j’avais l’intention d’en faire encore plus, je m'étais quand même léché les lèvres alors que je finissais de manger, et il me semblait que j’étais capable de me détendre après avoir fini.

Comme j’avais utilisé bien trop d’énergie pendant ma journée, je m’étais jeté sur le lit.

« Aujourd’hui, c’était aussi plaisant, et j’ai pu survivre... Je suis devenu vraiment occupé tout à coup, hein. Eh bien, grâce à ça, mes gains sont aussi incroyables... »

J’avais gagné 5 pièces d’or et 83 pièces d’argent.

Mes revenus précédents étaient de 6 pièces de cuivre.

De plus, j’avais obtenu un sac de rangement extralarge.

Tout cela grâce aux compétences que j’avais acquises. Peu importe combien de fois je remerciais Dieu, ça ne suffira jamais.

Alors que je pensais au revenu et aux compétences, comme prévu, devenir un aventurier était probablement la bonne décision.

Je devrais essayer de m’inscrire demain à la Guilde des Aventuriers.

Je devrais y penser sérieusement.

Très bien ! J’avais travaillé dur aujourd’hui ! Bonne nuit !

***

« Guilde des Aventuriers »

Elle comprenait non seulement le Royaume d’Augusta, dans lequel se trouvait la ville de Lucas, où se trouvait la résidence de Myne, mais aussi d’autres pays. Il s’agissait d’une organisation à but lucratif qui existait dans pratiquement chaque ville.

Il y a quelques siècles, il existait un héros qui, afin de tuer efficacement des monstres, avait réuni des personnes qui se voyaient confier des compétences de combat, et une organisation qui réunissait ces individus s’était formée.

Avec le temps, ce système avait été poli.

Il s’était transformé maintenant en une existence qui fournissait de l’information, construisant également un réseau de contacts afin d’augmenter le taux de survie des aventuriers, des soldats et autres qui s’étaient battus contre les monstres. Elle soutiendrait également leur vie en la rendant rentable.

*blanc*

Dans chaque continent, pays et ville, etc., une branche était établie, et chaque jour, elle se chargeait des aventuriers qui y étaient inscrits.

La Guilde des Aventuriers était essentiellement ouverte tous les jours de l’année et fonctionnait le matin, l’après-midi, la nuit et même à minuit.

Dans le cas de situations imprévues, elles s’en occupaient immédiatement.

C’était une organisation à but lucratif, et bien qu’elle soit une organisation commerciale indépendante, elles étaient essentiellement chargées de la défense des villes dans lesquelles elles étaient établies.

En surface, elle recevait des demandes de défense de la ville faites par le chef de l’endroit où elle était établie, telles que les rois et les seigneurs.

Bien sûr, puisque c’était une demande, il y avait une récompense.

Cependant, une grande récompense n’était donnée que lorsqu’il y avait des dégâts catastrophiques de même niveau que la grande invasion du monstre « Horde » qui se produisit plusieurs fois au cours de plusieurs années.

S’il n’y avait pas de situations spéciales comme celle-là, chaque mois, un montant fixe était payé par le pays ou la ville, etc., et elle réduisait une partie de la récompense pour les requêtes faite aux aventuriers.

Un garçon, non, un jeune homme qui avait grandi, avait rendu visite à une telle Guilde des Aventuriers.

Oui, ce jeune homme était Myne.

***

« Alors c’est la Guilde, c’est la première fois que j’entre, hein... »

Involontairement, j’avais regardé autour de moi avec inquiétude.

Comme je l’avais fait, j’avais trouvé Keith, l’aventurier de rang C qui était dans le même chariot que moi au retour de la capitale.

Outre lui, il m’arrivait aussi de croiser les autres aventuriers de l’époque.

Keith et les autres se tenaient devant un grand tableau qui ressemblait à un panneau d’affichage avec les bras croisés, et il semblerait qu’ils regardaient les papiers collés sur le tableau avec une expression sérieuse.

Leur expression est vraiment sérieuse. Qu’est-ce qu’ils regardent, je me le demande...

J’étais devenu très curieux de voir ce qu’ils regardaient, mais d’abord nous allions poser diverses questions à la réception.

Même si je devenais un aventurier, comme prévu l’information était encore nécessaire.

Je m’étais aligné au comptoir où la file d’attente était la plus courte et j’avais attendu mon tour.

Puis, mon tour étant venu, j’avais salué la belle fille à la réception.

« Bien le bonjour ! »

Elle fut probablement surprise de ma salutation, alors que la fille afficha une expression stupéfaite pendant un moment, mais immédiatement après ça, un sourire apparut alors qu’elle répondait par un « bonjour ».

« Bonjour, je m’appelle Myne. En fait, je suis devenu un adulte avant-hier... Aujourd’hui, je suis venu ici parce que je souhaite devenir un aventurier, mais il y a des choses que je ne comprends pas vraiment, alors j’ai pensé que je devrais poser des questions sur ça. »

En entendant mes paroles, la jeune femme avait de nouveau affiché une expression de surprise.

 Euh ? Ne puis-je pas poser des questions ici ?

« ... Désolée. Y a-t-il un problème ? »

Tandis que je me sentais déprimé, la jeune femme agitée, secoua la tête en entendant ma question et répondit « Nullement. Cela n’a rien à voir avec ça. »

« ... Vraiment ? Cela ne vous dérange pas que je vous pose des questions ? »

Je pensais qu’elle faisait probablement attention à mes sentiments, alors je l’avais demandé à nouveau en me sentant déprimé.

« Ce n’est vraiment rien de tel, désolée. Vous voyez, beaucoup d’aventuriers sont chahuteurs. Cependant, Myne, vous êtes vraiment poli et j’ai été surprise. »

Même si vous disiez « beaucoup », vu que je ne comprenais pas, cela ne changerait pas grand-chose... ainsi, j’avais pensé à cela tout en me sentant soulagé.

« C’est bon, je me sens soulagé. »

« Et que vouliez-vous demander ? »

Comme j’avais déjà préparé ce que je voulais demander, je lui avais posé mes questions une par une.

Donc ce que j’avais compris était les choses suivantes :

... Une carte de guilde serait émise si quelqu’un s’inscrivait à la guide, ce qui pouvait être utilisé comme document d’identification officiel.

... La guilde était généralement un endroit pour récupérer les requêtes pour les donner ensuite aux aventuriers.

... Il y avait des rangs pour les aventuriers, et en complétant les demandes, le rang augmentait graduellement, et on pouvait recevoir des demandes avec une meilleure récompense.

... Il existe quatre types de demandes : « Subjugation » « Récolte » « Escorte » « Spéciale ».

Pour monter de rang, il était également nécessaire de recevoir les demandes.

Une demande qui impliquait la vie et la mort de personnes dans la ville où le rang n’avait pas d’importance s’appelait une « demande d’urgence » et vous étiez obligé de l’accepter.

... Les matériaux obtenus à partir de quêtes ou de quêtes extérieures pouvaient être vendus.

... Les membres de la guilde n’avaient pas besoin de payer la taxe directement. Une partie de la récompense de la demande sera déduite à l’avance pour la taxe.

... Si aucune demande n’était acceptée pendant trop longtemps, une personne serait expulsée de la guilde, et le pays réclamera la taxe impayée à partir du moment où l’on était encore membre de la guilde.

C’était à peu près comme ça. Selon la demande reçue, il fallait aller dans des villes et des donjons lointains comme je le pensais.

Oui, il semblerait qu’il y avait beaucoup de mérite pour moi de faire de telles choses.

Cependant, parce que je voulais cacher mes compétences, il était probablement difficile pour moi de rejoindre un groupe en acceptant une demande.

« Merci de m’avoir appris ces choses même si vous étiez occupée. En entendant votre explication, je suis déterminé à devenir un aventurier. »

Comme je l’avais remercié et que je l’avais dit d’une telle manière, la jeune femme avait souri et avait répondu. « Je suis heureuse d’avoir pu vous être utile. »

Tout en pensant que le sourire d’une beauté donnait vraiment l’impression d’être vif, j’avais aussi involontairement souri.

« Alors, voulez-vous devenir un aventurier ? »

Alors que j’avais répondu « Oui ! » À la question de la femme, j’entendais une voix rauque derrière moi.

« Pfff, ce morveux voudrait devenir un aventurier ? Veux-tu nous prendre de haut ?! »

Oui, d’une manière ou d’une autre, une chose gênante s’était produite.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

3 commentaires

  1. La fin inévitable le combat avec le bouffon qui se prend trop au sérieux

Laisser un commentaire