Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 10

***

Chapitre 10 : Le chef de Guilde apparaît

« Pff, un enfant veut devenir un aventurier ? Tu veux nous prendre de haut ? »

Eh oui, il semblerait que cela allait être un problème.

« Monsieur Hyold, les querelles à l’intérieur de la guilde sont interdites. »

La réceptionniste avait crié un avertissement à l’aventurier. Cependant, cela ne semblait pas du tout avoir d’effet.

« Aisha, ce n’est pas une querelle, je vais juste enseigner la réalité à cet enfant qui ne connaît pas sa place. Tais-toi et regarde. »

Je vois, si vous traitiez régulièrement avec ce genre de personnes, vous seriez surpris de mes salutations et de mon discours.

J’avais compris cela dans cet étrange endroit.

Ah, le nom de cette femme était donc Aisha, souvenons-nous de cela.

Nom : Hyold

Race : Humain

Sexe : Masculin

Âge : 29 ans

Occupation : Aventurier (grade D)

[Compétence]

Hache

Magie de Soutien : Restauration Graduelle Petite (Endurance)

Donc, il était un aventurier de rang D et il avait des compétences assez bonnes. J’allais observer la situation, il ressemblait à un méchant, alors peut-être que j’allais lui retirer ses compétences.

« Oh, morveux ! Grâce aux enseignements de Monsieur Hyold, je t’ai sauvé la vie, alors remets-moi tout ton argent en récompense. »

Hmm ? M’avait-il appris quelque chose ? Je ne comprenais rien de ce qu’il avait dit.

« Euh... Hyold, est-ce ça ? Ai-je reçu des enseignements de votre part ? Je n’en ai aucune idée... »

Les aventuriers de la guilde avaient éclaté de rire à l’échange que nous avions eu.

« Oh, oh Hyold. Ne te prend-il pas pour un adversaire ? Tu es défié par un morveux, tu t’en rends compte ? »

Un aventurier éleva la voix, le pointant et se moquant de Hyold. Les autres aventuriers avaient ri encore plus fort face à cela.

En raison de ses rires, Hyold avait eu son visage qui était devenu rouge et avait commencé à crier.

« Ne te retourne pas, espèce de morveux ! Si tu ne comprends pas, je te l’apprendrai physiquement !! »

En disant cela, il leva son poing et l’envoya vers moi.

Je pouvais l’esquiver, mais si je le faisais, ça pourrait aller mal et frapper Aisha, la réceptionniste.

Je ne pouvais pas pardonner quelque chose comme ça.

On ne pouvait rien y faire, alors j’allais le laisser me frapper. J’avais fait beaucoup de potions, donc je ne mourrai probablement pas.

Je m’étais fermement attendu au choc et j’avais serré les dents.

« Dogo »

Alors que le poing de Hyold me frappait sur la joue droite, le choc me fit partir de mon siège et mon dos heurta violemment le comptoir.

« Aie. »

Je m’étais ensuite effondré sur le sol, sur le dos.

Aisha avait exposé une expression de colère, et parmi les aventuriers résonnaient des sifflets et des acclamations.

Tandis que je supportais frénétiquement la douleur qui me faisait presque perdre conscience, j’avais pillé les deux compétences de cette crapule.

J’avais fait un sourire, en disant. « Vous frappez bien », alors que le Couper & Coller avait fini sans accroc.

Cependant, pendant que je me moquais de lui, Hyold me piétina le ventre de toute sa force.

« Gu »

En me voyant mourir d’agonie, il se sentait rafraîchi, et avec le pied qui me piétinait, il l’enfonça en moi comme pour me broyer.

Comme prévu, c’était désagréable...

Ma conscience avait ensuite été coupée.

***

« Qu’est-il arrivé ? C’est terriblement bruyant en bas, est-ce qu’à nouveau un idiot a fait quelque chose ? »

En quittant le bureau, j’étais allé vers le premier étage. Alors que je m’étais approché des escaliers, j’avais pu entendre clairement le vacarme.

« Oh, oh Hyold. Ne te prend-il pas pour un adversaire ? Tu es défié par un morveux, tu t’en rends compte ? »

Hmm, celui qui avait lancé cette histoire était Hyold, hein. Combien de fois cela faisait-il ? Je devrais me préparer à lui donner une punition sévère cette fois.

« Ne te retourne pas, espèce de morveux ! Si tu ne comprends pas, je te l’apprendrai physiquement !! »

Quand j’avais finalement atteint l’escalier, la scène était entrée dans mes yeux. Ce Hyold avait son poing levé, il était destiné à ce jeune homme assis à la réception.

Hm, ce jeune homme..., bien qu’il puisse esquiver, il avait serré les dents.

S’il esquivait le coup, il savait que c’était Aisha qui le recevrait, hein. Son action et sa résolution ne correspondaient pas à son âge. Il était plutôt bon.

Il montrait de belles promesses pour son âge.

Naturellement, le jeune homme avait été touché et était tombé au sol.

« Merde. »

Hyold, ce bâtard, essayait-il de le tuer ?

Comme prévu, je ne pouvais pas regarder juste après l’avoir vu mettre de la force à écraser l’estomac du jeune homme effondré.

« Arrête, imbécile ! »

J’avais crié à Hyold avec une voix qui résonnait dans toute la guilde.

Tout le monde avait regardé dans ma direction.

«««« C-Chef de Guilde...»»»»

« Hé, pourquoi y a-t-il autant d’agitation ? Hmm, Hyold »

Ma voix résonna à travers toute la pièce qui était devenue silencieuse.

Alors que je jetais un regard empli d’envie meurtrière à Hyold, il tremblait et commençait à donner son excuse.

« C-C’est ça. C’est de l’éducation ! Qui a osé demander à une telle merde indisciplinée d’agir comme un vétéran de la guilde ! »

« Est-ce que c’est comme la dernière fois quand tu m’as dit ça ? La fois où tu as choisi un combat avec un débutant prometteur, puis l’as fait quitter la guilde ? Hmm ? »

Je me rappelais mon irritation face à cet imbécile qui ne cessait de répéter la même excuse stupide.

« Tu me l’as déjà dit avant ? Que tu t’es repenti et que ça n’arrivera pas deux fois... Oh, c’était un mensonge ? »

« Bien sûr que non ! Je ne t’ai pas menti, je me suis repenti, tu vois. Je n’ai rien fait de mal, c’est ce morveux qui était entièrement responsable. »

Insistant sur le fait qu’il avait raison jusqu’au bout, hein. Très bien.

J’allais confirmer cela.

« Hé, Aisha. Est-ce que cet idiot dit la vérité ? »

Bien qu’étant confuse d’être soudainement impliquée dans l’histoire, Aisha avait répondu selon mes souhaits.

« Non. Il ne dit pas la vérité. Il s’est battu avec “un civil qui n’est pas un aventurier. En plus de ça, ce jeune homme vient juste de devenir adulte” et en plus, il lui a demandé tout son argent. »

En entendant la réponse d’Aisha, le visage de Hyold fut de nouveau teint en rouge et commença à délirer.

« N-Ne plaisante pas ! Je n’ai rien fait de tel, ne dis pas des choses irresponsables ! »

« En outre, lorsque le jeune homme a rejeté sa demande, il a soudainement frappé “celui qui est un civil” »

« Je comprends maintenant, Aisha. Pour le moment, tu vas immédiatement amener ce jeune homme à la salle médicale. Laisse-moi m’occuper du reste. »

S’accordant à mes instructions, Aisha, avec une autre réceptionniste, avait porté le jeune homme dans la salle médicale. Même s’il s’agissait d’une blessure sérieuse, il ne mourrait pas de ça. J’allais devoir donner plus tard à ce jeune homme de l’argent de la guilde en signe d’excuse.

Après avoir confirmé qu’Aisha était hors de vue, je descendis tranquillement de l’escalier.

« Hé, Hyold... pourrais-tu me répondre à ça ? Depuis quand était-il acceptable pour un aventurier... un aventurier de rang D, en plus, de lever la main contre un enfant ordinaire ? »

J’avais posé une question emplie d’intentions sanguinaires à Hyold.

« Moi, j’ai dit que je ne suis pas en faute non ? S’il te plaît, pardonne-moi... Je ne le ferai plus jamais, absolument, je ne le ferais plus jamais, d’accord ? »

« Combien de fois cela fait-il ? Tu me dis toujours les mêmes choses ? »

« C’est véridique cette fois. Je ne t’ai pas menti, vraiment ! S’il te plaît, crois-moi. »

« Non, comme prévu, je ne peux plus le croire. Est-ce que tu peux me regarder en face... dans la guilde ? »

S’égarant encore et encore, et cette fois il avait même levé la main contre un civil. Je ne pouvais pas l’absoudre de son crime, s’il pensait vraiment que j’allais lui pardonner pour ça, alors il était vraiment un idiot complet.

« Je vais te donner deux choix. La première est que tu payes dix pièces de platine comme violation du contrat et une expulsion de la guilde. »

« N-Ne plaisante pas, comme si j’accepterais ça ! Ne te fous pas de moi !!! »

« L’autre est, qu’avant de quitter la guilde, je vais te couper les deux bras maintenant pour payer la dette. Choisis celle que tu préfères. »

Un aventurier que la guilde avait accepté, et de plus un rang D, levant la main contre un civil et finalement le tuant ainsi, était une action qui briserait la confiance de la guilde. Vis-à-vis de ce qui arrivait, la société jugeait que c’était une punition qui pouvait être appelée encore tiède.

« ... Salaud, je refuse les deux choix !! »

Cet imbécile, comme si j’allais te laisser faire le pire. Pointant une arme vers moi.

Cependant, quelque chose n’allait pas. Élevant sa voix, la hache qu’il balançait de toutes ses forces avait relativement peu de précision. C’était un mouvement indigne d’un aventurier de rang D.

... Je ne pensais pas qu’il n’agissait pas de toutes ces forces, mais peu importe. Peu importe, si cela m’intriguait !

J’avais l’épée à deux mains que je portais sur mon dos et je lui coupais les deux bras au niveau de l’épaule. J’avais prévu de le lui tourner autour, mais cela s’était terminé assez rapidement, hein... quoi que ce soit, c’était bel et bien fini.

« Ouaaah, m-mes braaaas ~~~~ »

Comme il n’avait plus de bras, sa vie d’aventurier était terminée.

Il devrait vivre tranquillement à partir de maintenant.

En pensant comme tel, j’avais saupoudré un peu partout une potion de haute qualité sur ses épaules. C’était après tout une compensation, ce n’était pas comme si je voulais le tuer.

J’avais alors dit à haute voix vers ceux qui étaient dans la guilde.

« Bien, je ne vous dirai pas d’agir irréprochablement envers les aventuriers. Cependant, vous devez respecter les règles décidées par la Guilde des Aventuriers. »

Ma voix résonnait de manière inattendue parmi les aventuriers qui étaient stupéfiés face à la tragédie qui se déroulait à l’intérieur de la guilde.

« Ceux qui ne peuvent pas respecter les règles, ceux qui ne souhaitent pas demeurer, et ceux qui poussent la sainteté de la guilde dans le mépris, ne peuvent pas entrer dans la guilde. Sortez immédiatement ! »

Alors que je le déclarai ça, je commençais à marcher vers la salle de soins.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

9 commentaires

  1. Beaucoup trop court ce chapitre vraiment trop court

  2. Merci pour le chapitre !

  3. Merci pour le chapitre.

    Je signale deux fautes :

    Dans le paragraphe sur Hyold, mot à changer : Race : Huami

    Une lettre en trop :

    « Qu’est-il arrivé ? C’est terriblement bruyant en bas, est-ce qu’un idiot a à nouveau fait quelque chose ? »

Laisser un commentaire