Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 69

***

Chapitre 69 : Le jeu dans la forêt de l’esprit divin (2)

L’un des aventuriers qui tenaient les enfants balançait le poignard qu’il tenait sur l’enfant de la bête divine.

« Gyauuuu ... n »

Puis, venant de l’enfant qui avait été poignardé, son cri empli de chagrin... avait fait écho dans toute la forêt.

En entendant le cri, et voyant son enfant poignardé par ce poignard avant de s’arrêter de bouger, la rage de la bête divine augmenta.

« T-Tu comprends ? Si tu te bats contre nous, tes enfants restants deviendront aussi comme ça. T-Tu attends docilement là-bas pendant que nous sortons de la forêt !! Tu m’entends, si tu aimes tes enfants, tu feras comme on te l’a dit ! »

C’était mauvais, l’enfant qui avait été poignardé était proche de la mort. J’avais paniqué et j’avais sorti un certain caillou de mon sac de rangement.

Et, j’avais utilisé [Couper] sur la compétence placée sur le caillou, et je l’avais immédiatement collé sur l’enfant dont la vie était sur le point de s’éteindre.

Au moment où je l’avais fait, l’enfant, qui était allongé mollement, avait vu sa blessure guérir très rapidement.

... Ouf, je l’ai fait.

La compétence collée sur le caillou que j’avais sorti était celle que j’avais coupée du Troll Gazer, la compétence d’[Ultra Régénération].

Même la [Régénération] d’un troll n’avait pas autant de pouvoir régénérateur.

Avec [Ultra Régénération], ce qui pouvait être considéré comme sa compétence la mieux classée, la récupération était quasiment instantanée.

Et ainsi, l’enfant avait été sauvé.

Cependant, cela ne signifiait pas que le problème était résolu.

Je m’étais précipité depuis l’arrière de l’arbre où je me cachais.

Avec moi qui étais soudainement apparu à cet endroit, la Bête Divine, les aventuriers... Tous semblaient ne pas savoir ce qui s’était passé.

Je n’avais pas manqué ma chance dans cette confusion, et visant les aventuriers, j’avais activé [Intimidation du Roi] !

« Guaaa, quoi ? Qu’est-ce qui se passe... !? »

Les aventuriers qui avaient reçu de plein fouet l’[Intimidation du Roi], étaient tombés dans la panique en un clin d’œil, et ne pouvaient pas bouger.

J’avais récupéré les enfants de ces individus qui ne pouvaient pas bouger et je les avais redonnés à la Bête Divine.

« Vous, qui êtes-vous ? Cette compétence était “Intimidation du Roi”, n’est-ce pas ? Pourquoi un humain comme vous peut-il l’utiliser ? En outre, mon garçon a été poignardé sans le moindre doute... quel est le sens de tout ceci ? »

« Bête Divine, je m’excuse à la place de ces imbéciles. S’il vous plaît, pardonnez-nous. »

Je m’étais d’abord excusé du fond de mon cœur auprès de la Bête Divine qui montrait un regard confus. Ce n’était pas pour moi, mais pour la race humaine.

Du point de vue de la Bête Divine, j’étais probablement le même qu’eux. C’était pourquoi je m’étais excusé du fond de mon cœur.

« ... Fufu, vous semblez différent de ces gars-là. Laissez-moi d’abord vous remercier. Je vous remercie du fond du cœur pour avoir sauvé mes enfants. C’est aussi grâce à vous que mon enfant qui a été poignardé a été sauvé, n’est-ce pas ? »

Puisqu’il était inutile de le cacher à la Bête Divine, je l’avais avoué avec franchise.

« Oui, c’était moi. »

Quand je l’avais dit, l’enfant qui avait été poignardé et qui était encore taché de sang s’était frotté le visage contre mes pieds.

... Essaye-t-il de me remercier ?

« Cet enfant vous remercie aussi. »

Eh bien, comme je m’y attendais. J’avais pris doucement l’enfant, qui était avant ça à mes pieds, dans mes bras.

« ... Cela devait avoir été douloureux, je suis désolé. »

Alors que je m’excusais, il me léchait le visage comme pour me dire de ne pas m’inquiéter. Eh bien, c’était mignon, alors j’étais content, mais... peux-tu déjà arrêter s’il te plaît ?

En regardant la scène, la Bête Divine, qui s’était calmée, avait de nouveau montré une expression de colère et avait lancé un regard noir aux aventuriers qui ne pouvaient pas bouger, tellement ils étaient en panique.

« Je vous suis reconnaissant, mais il n’y a aucune chance que je pardonne à ces imbéciles. »

Eh bien, c’était compréhensible. Bien que nous soyons de la même race, je ne sentais rien d’autre que du dégoût envers eux.

Je m’en fichais de ce qui leur arriverait.

Ils avaient kidnappé les enfants de la Bête Divine, et en plus, ils avaient essayé de les assassiner. Je ne pensais pas que c’était un acte humain. Ils avaient probablement marché profondément dans la forêt pour rechercher une sorte de proie à cause de ces nobles stupides, y compris l’ordre de Claude.

Et par pure coïncidence, ils avaient trouvé les enfants de la Bête Divine.

Ils avaient réussi à capturer les enfants, mais ils avaient été découverts par la Bête Divine, et cela avait probablement provoqué cette situation.

Comme il y avait déjà du sang sur la Bête Divine, plusieurs aventuriers avaient probablement déjà été tués.

Eh bien, c’était juste des suppositions, mais je ne pensais pas que c’était si loin de la réalité.

« Oui, bien sûr. Moi aussi, je ne peux pas pardonner à ces individus-là. »

Hyrosette

Race : Humain

Niveau : 23

Sexe : masculin

Âge : 31 ans

Occupation : Aventurier (Rang B)

[Compétence]

Dague extrême

Marches rapides (grands)

Cuisine

 

Chorokyu

Race : Humain

Niveau : 24

Sexe : masculin

Âge : 29 ans

Occupation : Aventurier (Rang B)

[Compétences]

Hache à deux mains : Saint

Lancier extrême

 

Groony

Race : Humain

Niveau : 20

Sexe : masculin

Âge : 33 ans

Occupation : Aventurier (Rang C)

[Compétences]

Amélioration de la vue : Large

Mur de fer

Meulage

C’était comme attendu pour des aventuriers qui entraient dans la Forêt de l’Esprit Divin. Je m’attendais bien qu’ils soient assez forts... Cependant, ces individus avaient fait des choses qu’un humain ne devrait jamais faire, et c’était ce que je pensais très clairement.

C’était également pareil pour les enfants du dragon, quelles seraient les conséquences de leurs actions ?

Qui serait dans le désarroi à cause de cela ? Ces individus n’avaient pas pensé à cela.

C’était pourquoi je n’avais absolument pas envie d’entraver la Bête Divine si elle voulait les punir, et cela, quelle que soit la punition.

Si les parents du dragon et la Bête Divine étaient venus dans la ville de Lucas et dans la capitale royale, et avaient tué les individus importants pour moi, je pense que cela ferait vraiment mal.

« Qu’avez-vous prévu pour ces personnes-là ? »

« Bien sûr, je vais les tuer. »

... Aah, comme je m’y attendais ! Eh bien, c’était compréhensible.

Son propre enfant avait été poignardé devant ses yeux.

Il n’y avait pas d’autre choix que ça, hein.

Ils récoltaient ce qu’ils semaient.

Après avoir confirmé que je ne l’arrêterais pas, la Bête Divine se tourna vers le ciel et éleva un cri de guerre.

En faisant cela, des choses qui ressemblent à des flèches noires apparurent en quantité massive dans l’air, et tout d’un coup... comme la pluie, cela s’était mis à pleuvoir sans cesse sur les trois aventuriers.

Quelques milliers ? Non, peut-être quelques dizaines de milliers.

Un nombre effroyable de flèches noires transpercèrent les aventuriers les unes après les autres.

La pluie de flèches s’était alors terminée. Et après que la poussière tourbillonnante eut disparu... Il ne restait aucune trace des aventuriers.

Un pouvoir terrifiant... ! Est-ce le pouvoir de la Bête Divine ? Les aventuriers, comprenant deux rangs B, avaient perdu leur vie rapidement, voire même très rapidement.

Alors que j’étais stupéfait de ce pouvoir écrasant, la Bête Divine avait marché jusqu’à ce qu’elle soit en face de moi. Et puis, tout comme l’enfant de la Bête Divine l’avait déjà fait, elle m’avait léché le visage.

« Permettez-moi de vous remercier encore une fois. Comment vous appelez-vous ? »

« Moi, je suis Myne. Bête Divine. »

« Alors vous vous appelez Myne. Vous pouvez m’appeler “Fenrir”. Vous êtes le sauveur de mes enfants, je vous permets de m’appeler par mon nom. »

Après la fin des présentations, la Bête Divine Fenrir m’avait demandé ce que j’avais fait.

Et, elle m’avait demandé pourquoi je pouvais utiliser quelque chose comme [Intimidation du Roi], une compétence hors norme.

... Devrais-je être franc ? J’étais extrêmement inquiet. Cependant, la Bête Divine était un être qui vivait vraisemblablement isolé du monde. Avant tout, elle était aussi la messagère des Dieux.

Après avoir fini de m’inquiéter, j’avais parlé à Fenrir de la capacité que les Dieux m’avaient confiée, et des batailles auxquelles j’avais dû faire face jusqu’à aujourd’hui.

« ... Je vois, l’“Anormalité” que Dieu avait mentionnée pourrait faire référence à vous, Myne. »

Eh ? Est-ce que j’ai vraiment entendu le mot anormalité ? Est-ce mon imagination ?? Je n’arrive pas à l’imaginer parlé de ça ? Le fait que Dieu parlait à propos de moi ou de quelque chose de semblable est invraisemblable...

« C’est intéressant. Notre rencontre est probablement la volonté de Dieu. Myne, je te reconnais comme mon ami. Tu devrais te sentir honoré. »

Aah, la Bête Divine avait dit quelque chose... Il semblerait que je sois devenu l’ami de la Bête Divine.

Le choc de la mort des aventuriers par une puissance écrasante fut écrasé par une plus grande surprise, et fut complètement repoussé dans un coin.

Et, dès que cette discussion difficile avait pris fin, les enfants m’avaient encerclé. Franchement, que se passe-t-il maintenant avec cette situation... ?

J’étais censé être dans une compétition contre ce stupide noble...

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

11 commentaires

  1. Merci pour le chap, par contre je comprends pas pourquoi il n'a pas collé l'ultra régénération sur lui même? Et pourquoi n'a t il pas volé les compétences vraiment pas mal des aventuriers?

    • Pour la régénération, je crois qu’il craint certains effets secondaires sur lui-même sans l’avoir testé sur des sujets vivants au préalable. Et comme beaucoup de compétence, il préfère les stocker pour éviter des situations problématiques.

      Et pour les compétences, il les a peut-être récupérés, mais ce n’est pas indiqué dans le roman lui-même. À voir. Ou alors il n’avait pas envie de se faire détecter par la bête divine en le faisant.

    • Ça serait dangereux pour lui s'il se blesse et qu'il guérisse en 2 seconde devant tout le monde.
      Il a pas dit ces compétences à Fenrir?
      "Après avoir fini de m’inquiéter, j’avais parlé à Fenrir de la capacité que les Dieux m’avaient confiée, et des batailles auxquelles j’avais dû faire face jusqu’à aujourd’hui."

  2. Merci pour le chapitre !

  3. merci pour le chapitre !!

  4. Merci pour le chap ^^

  5. Merci pour le chapitre

  6. il faut bien comprendre que myne à accès à des compétences qui ne sont pas d'ordre des humains.
    pour preuve avec mes slim dans le donjon. ....

Laisser un commentaire