Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 70

***

Chapitre 70 : Le jeu dans la forêt de l’esprit divin (3)

« ... Et donc, en ce moment, je dois chasser beaucoup de monstres ! »

Je venais de finir d’expliquer à la Bête Divine Fenrir ce que je faisais ici. Au moment où j’avais essayé de me lever, mais l’un des enfants de Fenrir avait sauté vers moi.

Il avait ensuite laissé échapper un « Kyuun Kyuun » et avait remué la queue comme s’il disait « Prends-moi avec toi », alors qu’il regardait fixement mon visage.

Alors que je regardais vers la Divine Bête Fenrir, elle l’arrêta en disant : « Abandonne, et emmène-le tout simplement ».

« Euh ! Vous savez, je vais aller me battre contre des monstres. Cela va être dangereux pour lui, n’est-ce pas ? »

Au moment où je lui avais dit ça, la Bête Divine Fenrir avait affiché pendant un instant une expression de colère, puis elle m’avait déclaré ceci.

« Avec ce collier, s’il n’était pas limité par ses ordres, ils ne pourraient pas perdre même face aux monstres se trouvant dans la zone. »

... Maintenant qu’elle l’avait mentionné, les petits de Fenrir portaient tous des colliers noirs.

Nom : Collier d'Esclave

Effets spéciaux : s’active en les attachant à un cou.

Il s’agit d’un collier avec de la magie d’esclavage scellé dedans.

... Ceci était un collier d’esclave, hein.

J’en avais déjà entendu parler avant aujourd’hui.

En l’attachant au cou de quelqu’un avant d’effectuer des arrangements spécifiques et en versant un peu de pouvoir magique dedans, la personne sera alors incapable d’aller contre les ordres du propriétaire du collier.

Contrairement aux autres capacités, cette capacité ne pouvait être utilisée qu’avec la permission du pays obtenu au préalable.

Ces individus l’avaient probablement obtenu illégalement ou collaboraient avec quelqu’un qui avait reçu la permission du pays.

D’une façon ou d’une autre, le Roi serait capable de comprendre ce qui se passerait si je lui en apportais un, n’est-ce pas ?

Mais même ainsi, pour avoir attaché une telle chose sur ces enfants... ma colère envers les aventuriers d’avant avait surgi une fois de plus.

... Je me demande si je peux d’une façon ou d’une autre m’en débarrasser.

J’avais entendu dire que si quelqu’un essayait d’utiliser la force brute pour l’enlever, cela allait exploser, donc je ne pouvais pas aborder ce genre de ces choses à la légère.

Eh bien. N’y a-t-il pas une bonne manière de le faire ?

La seule capacité qui peut me donner une chance de succès est probablement [Magie unique Espace-temps], hein.

Essayons pour le moment d’expérimenter.

J’avais activé [Magie Unique Espace-temps] sur un caillou que j’avais placé dans ma paume.

Cette fois-ci, je n’imaginais pas un vortex sombre, mais j’imaginais le fait d’envoyer directement ce caillou dans un espace séparé.

... Pas bien, rien ne s’était passé.

Quand j’avais vérifié la Compétence précédemment, en utilisant un vortex noir, j’avais été capable de me déplacer dans un autre endroit en un instant.

Dans ce cas, j’avais imaginé que ce caillou lui-même était envoyé dans ce vortex noir. J’avais ensuite activé ma compétence sur le caillou tout en pensant ça.

Alors que je l’avais fait, le caillou avait disparu de ma paume, et était apparu dans l’air un peu plus loin... puis il était tombé par terre.

« Je l’ai fait ! »

J’avais crié par réflexe.

« ... Myne, qu’as-tu fait ? »

La bête divine Fenrir qui me regardait fixement semblait ne pas avoir compris ce qui s’était passé.

« J’ai utilisé la [Magie Unique Espace-temps] que j’avais prise d’un Roi Orc... Écoutez, vous, les enfants, ne bougez pas. »

Après avoir dit ça, j’avais utilisé la [Unique Magie Espace-temps] sur le collier attaché au cou du petit de Fenrir qui m’était blotti contre moi depuis un moment.

J’avais l’impression que ce serait mauvais si je me montrais impatient et si le vortex noir touchait le petit de Fenrir, alors je l’avais fait prudemment et lentement.

« ... Bien ! ... Avec ça... c’est un succès !! »

Tout s’était déroulé comme prévu, comme lors des résultats expérimentaux précédents. Le collier avait disparu et comme le caillou d’avant, il était apparu dans l’air un peu plus loin avant de tomber au sol.

J’avais ensuite continué à détacher les colliers des autres enfants.

« Uoooooooooooo »

En voyant les colliers disparaître du cou de ses petits, la Divine Bête Fenrir éleva la voix avec ravissement.

Afin de remettre au Roi les « Colliers d’Esclaves » que j’avais récupérés, je les avais ramassés avant de le placé dans mon sac de rangement sans en laisser un seul là.

Ce serait une bonne chance si cela pouvait aider à régler le cas.

Après cela, j’avais été remercié par la Divine Bête Fenrir de tout son cœur (Plus précisément, elle m’avait sauté dessus et tout mon visage avait été léché), et tous les petits de Fenrir s’étaient agenouillés contre moi.

... Si cela avait été vu d’un point de vue extérieur, cela donnerait l’impression que j’avais été attaqué par plusieurs loups, n’est-ce pas ?

Après avoir reçu leur intense gratitude, tout mon corps était vraiment couvert de bave.

« ... Bien que ma chasse ait été complètement perturbée par ces colliers, je vais y retourner pour le moment. »

Tout en époussetant légèrement la boue et la fourrure des bêtes divines sur tout mon corps, j’avais déclaré cela, et tout à coup, j’avais entendu une voix qui semblait résonner dans mon esprit.

« C’est vrai, nous allons également t’aider pour te remercier de tout ce que tu as fait. »

... Eh !? Quelle était cette voix ?

« Il n’y a pas besoin d’être surpris. Maintenant, je t’accorde ma protection sacrée. »

Cette voix, ne me dites pas que c’est la Bête Divine !?

Nom : Myne

Niveau : 61

Race : Humain

Sexe : masculin

Âge : 15 ans

Occupation : Chasseur

[Compétence]

Sprint | Nouveau !

Coup direct | Nouveau !

Attaque Poursuite | Nouveau !

[Protection sacrée de la bête divine]

Télépathie « Fenrir » | Nouveau !

« Wôw, quelque chose avait été ajouté !? La télépathie... est-ce grâce à cette protection sacrée que j’entends cette voix ? »

« C’est exact. Même sans utiliser ta bouche, tu seras en mesure de cette façon de parler avec notre espèce. Et, tu seras en mesure de parler avec nous aussi longtemps que tu le souhaites, peu importe à quelle distance nous sommes. Si quelque chose te dérange, tu pourras discuter avec nous à tout moment. »

... D’une certaine manière, cela devient de plus en plus incroyable, non ? Tout à l’heure, c’était des amis, et maintenant c’était une protection sacrée ! Qu’est-ce qui est si bien chez moi ? Je me le demande.

« Maintenant, pourquoi tourne-t-on au ralenti ? Ne dois-tu pas aller chasser ? Eh bien, je l’ai déjà dit, mais notre famille va t’aider, alors ça ira probablement vite. »

Après avoir dit ça, la Bête Divine Fenrir avait disparu dans la forêt.

... Et les petits de Fenrir me regardèrent en me disant : « Emmène-nous pour chasser, emmène-nous, on veut être avec toi », tout en gambadant à mes pieds.

« Fuhaha, Myne. Ils sembleraient qu’ils soient très contents quand ils sont avec toi. Pourquoi ne les emmènes-tu pas pour ta chasse ? Les enfants seraient très heureux. De plus, ils ne seront pas un obstacle pour toi. »

Ouf, j’avais obtenu l’approbation de la mère, la Bête Divine Fenrir. Ils ne seraient sûrement pas un problème quand il s’agissait de puissance au combat.

... En outre, s’ils étaient si attachés à moi, je pourrais probablement les emmener lors de la chasse.

« ... Eh bien, allons-y ensemble ! Mais vous ne devez absolument pas vous forcer. »

« « « Super, Super, Superrrrrrr ... !! » » »

Ainsi, j’étais parti chasser avec les petits de Fenrir... Cependant, cela serait contre les règles, donc j’allais juste accepter leur bonne volonté, et mettre seulement ceux que j’avais chassés dans le sac de rangement pour le jeu.

☆☆☆

« Quoi ? Dites-vous  que l’autre unité que nous avions envoyée au plus profond de la forêt n’était pas revenue ? »

Un rapport était venu en disant que les aventuriers à qui j’avais donné des instructions pour capturer des monstres rares n’étaient pas revenus.

La « Forêt de l’Esprit Divin » était un lieu au nom grandiose. Je devinais qu’il y aurait sûrement de rares monstres au plus profond de la forêt, alors j’avais envoyé une vingtaine de personnes, censées être des aventuriers de Rang B, qui ne participaient pas au jeu.

Je les avais envoyés là-bas, alors que je m’attendais à ce qu’ils capturent des proies lucratives comme ce petit dragon, attrapée par coïncidence l’autre jour, mais...

S’ils ne viennent vraiment pas, j’aurais gaspillé une somme d’argent inimaginable. Tch, bande de bâtards inutiles.

« Claude, est-ce que ça va ? »

L’héritier de la famille Birtild, Herketh, mon allié, m’avait interpellé avec inquiétude. Ce type avait un bon visage, mais il n’était pas très fiable ou insatisfaisant.

Ceux qui étaient nobles devaient agir de manière plus imposante. Quand les héritiers seraient seuls, ils devraient être d’autant plus imposants.

« Herketh, de quoi parles-tu ? »

« Est-ce que tout se passe comme prévu ? Même si c’est une blague, il est toujours un homme que la famille royale a approuvé comme partenaire de Son Altesse Sylphide, non ? Peu importe le nombre de plans que nous avons mis en place, pouvons-nous vraiment gagner ainsi ? Claude, tu te souviens que nous serions déshérités si nous devions perdre, non ? »

J’avais réfléchi à ce dont il parlait. Alors, il voulait dire ça.

« ... Herketh, tu devrais d’abord comprendre le fait que tu es un noble. Les nobles doivent être plus raffinés et courageux. De plus, même si ce morveux est plus fort que prévu, nous avions 30 personnes qui chassaient auparavant. Il n’y a aucune chance pour qu’une seule personne dépasse cet écart, ai-je raison ? Notre victoire a été décidée dès le début, alors ne t’inquiète pas. »

... Oui, c’est un match où notre victoire avait été décidée dès le départ.

Demain, à peu près à ce moment-là, nous serions probablement saouls après avoir bu de l’alcool de haute qualité, célébrant notre victoire. Je souhaitais que demain arrive plus vite.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

5 commentaires

  1. Merci pour le chapitre !

  2. Merci pour le chapitre

  3. Merci pour le chap ^^

Laisser un commentaire