Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 66

***

Chapitre 66 : La famille royale d’Augusta

Cette personne était celle qu’on appelait un héros... le Roi, hmm.

Devant moi, il y avait Sa Majesté, le héros, Faren Augusta, que j’avais seulement entendu dans les rumeurs. En parlant du roi, vous auriez l’image de l’existence la plus distinguée du pays et de la personne la plus riche.

Cependant, ce n’était pas l’image du roi qui se trouvait en face de moi. Pour moi, j’avais l’impression que « Roi = vêtements luxueux et magnifiques », mais en réalité, le roi était différent.

Il portait un vêtement que l’on pourrait qualifier de vêtement ordinaire, avec relativement peu d’ornements.

... Eh bien ! Même ainsi, il s’agissait de vêtement de grande classe que je n’avais jamais porté de toute ma vie...

Et à ce propos, si on regarde le stupide noble, Claude, ses vêtements ressemblaient beaucoup plus pour moi à une tenue royale.

... C’était probablement à cause du caractère de Roi. Il pouvait vivre dans le luxe, mais il avait choisi de ne pas le faire.

Mon impression du Roi s’était considérablement améliorée.

En outre, la pièce dans laquelle j’avais été conduit n’était pas la salle d’audience, mais une pièce utilisée par la famille du Roi.

Comme j’étais le fiancé de sa fille, j’avais été conduit dans cette salle familiale. En ce moment, dans cette pièce, il y avait les membres de la famille du roi.

Faren Augusta

Race : Humain

Niveau : 51

Sexe : masculin

Âge : 52 ans

Occupation : Roi du Royaume d’Augusta

[Compétence]

Épée à une main Saint Lv9

Amélioration de la force physique : Grande

Inutile de le souligner, mais le roi avait de bonnes compétences comme le disaient les rumeurs. Comme prévu, même mon beau-frère ne pouvait pas gagner contre lui, car il était extrêmement fort.

Garnet Augusta

Race : Humain

Niveau : 37

Sexe : Féminin

Âge : 41 ans

Occupation : Première reine

[Compétence]

Transmutation

Arithmétique de haute qualité

Magie unique : Glace

[▼ ≠ ◇ &]

¬ ☆ ▼ ◇ ≠

@ # ¬

... Eh ? Qu’est-ce que ça voulait dire ?

Q-Q-Q-Q-Quoi ?? Il y avait des lettres que je ne pouvais pas lire ? Était-ce possible parce que le niveau de mon évaluation était trop bas ?

Non, si le niveau était trop bas, je comprendrais que cela montrerait : « On ne peut pas le voir », mais c’était « illisible ».

En me voyant abasourdi, Garnet avait ri, « Fufu » tout en me pinçant les joues. Elle m’avait alors murmuré à l’oreille. « Tu ne devrais pas évaluer une fille avec désinvolture, tu sais. »

!!

... Je vois, la famille royale savait que je possédais [Évaluation Complète]. Ils savaient donc probablement pourquoi j’étais perplexe. Ils souriaient.

« Je sais que tu es curieux, mais s’il te plaît, oublie ça pour le moment... Tôt ou tard, tu comprendras. »

Garnet avait doucement déclaré cela à moi, qui étais confus.

« ... Je comprends, je suis désolé d’avoir utilisé l’évaluation pour ma propre commodité... »

Alors que je m’excusais, elle me serra fort contre moi et me tapota la tête.

« Oui, tu es un bon garçon. J’aime les enfants qui s’excusent avec sincérité. »

Alors que Garnet avait fait cela pendant un moment, Sylphide était apparue et elle avait clarifié sa gorge, « Mhm, Ahem !! »

« Quoi ? Quel est le problème ? As-tu attrapé un rhume ? Sylphide, ta cérémonie de mariage approche, tu sais. Ce serait mauvais si cela t’arrivait. »

« Je suis en pleine forme ! ... Mais plutôt, Maman ! S’il te plaît, laisse partir mon fiancé !! »

« Quoi ? Es-tu jalouse ? ... C’est une chose stupide à dire... Mais, j’ai pris goût à cet enfant ! Après tout, il est si mignon. »

« Maman !! »

En entendant la conversation réconfortante entre la mère et la fille, je m’étais calmé peu à peu. Je ne me souciais pas de savoir si la conversation s’était arrêtée ou non, car avant que je ne le sache, Aisha et Ari furent entraînés dedans, et cela devint assez chaotique.

... Je me demande si c’était la rumeur de ce qui arrivait quand les filles parlaient. C’était effectivement un pouvoir terrifiant.

Alors que le Roi souriait ironiquement, et que moi, j’avais été libéré de Garnet, mon beau-frère, Son Altesse Lewis, et une autre personne qui semblait avoir à peu près le même âge que moi, arrivèrent.

« Tu connais Lewis, non ? »

Lewis avait agi avec les filles comme si tout était normal, et m’avait demandé cela.

Quand j’avais répondu d’une manière affirmative, il avait amené devant moi le garçon que je ne connaissais pas encore et qui avait à peu près le même âge que moi.

« Ceci est le troisième prince Lecter. Bien que nous ayons des mères différentes, il est mon précieux petit frère, donc entends-toi bien avec lui. »

« Oui ! Mon nom est Myne ! S’il vous plaît, traitez-moi bien, Votre Altesse Lecter ! »

Alors je l’avais salué avec ma gaieté habituelle, Son Altesse Lecter avait répondu en boudant...

« Je suis Lecter, mon beau-frère Myne est injuste ! Tu as appelé Alto d’une manière informelle, mais moi, pourquoi m’as-tu appelé Votre Altesse ? Tu as également appelé Ari avec son nom familier, n’est-ce pas ? Alors, appelle-moi par mon prénom, comme si tu étais un beau-frère cadet ! »

Alors que Son Altesse Lecter avait rajouté un « Hmph ! » rugueux, Son Altesse Lewis avait également exprimé son mécontentement.

... J’étais un peu inquiet pour son sourire.

« C’est vrai, je suis aussi ton beau-frère, alors appelle-moi par mon prénom ! »

Pas de détour de ton côté, non ? Si tu dis cela en souriant, tu n’as pas beaucoup de pouvoir de persuasion alors...

En regardant la scène, le roi avait également sauté dans le train en marche.

« ... Fufu. Dans ce cas, pourquoi ne m’appelleras-tu pas aussi beau-père ? »

Après avoir profité d’une conversation aussi légère, le roi avait commencé à me parler.

« Myne, je suis vraiment désolé pour cette affaire. Il y avait des malentendus, et cela t’a apporté un désordre inutile. Avec ma position, je ne peux pas facilement m’excuser, mais ça ira si c’est seulement en famille. Je ne voulais pas à l’origine mettre en jeu ton mariage dans une telle affaire grossière, mais... »

Tout comme l’avait fait mon beau-frère, le roi s’était également excusé auprès de nous.

Non, arrêtez s’il vous plaît..., j’allais être troublé, vous savez.

En me regardant, le roi avait souri ironiquement. Puis il ajouta.

« Eh bien ! Même si je m’excusais comme ça, ce serait troublant, hein. Eh bien, c’est compréhensible... Très bien, les excuses se terminent ici, mais je veux que tu te souviennes de ça. Nous sommes désolés pour cette affaire du fond du cœur. »

Puis, comme le roi l’avait annoncé, le temps des excuses avait été terminé, et nous étions passés au sujet du jeu.

« D’après le rapport de notre espion sur Claude, il était déjà entré sur le site et les aventuriers qu’il a embauchés ont commencé à chasser. Ses actions se sont trop déroulées conformément à nos attentes, alors au lieu de cela, nous pensions réfléchir s’il était en train d’imaginer quelque chose d’autre... Eh bien, il n’est pas du genre à penser autant. »

« La victoire ou la défaite a déjà été décidée. Vous devriez chasser sans vous forcer, d’accord ? Des monstres assez forts apparaissent dans cette forêt. Cela ne sert à rien de vous forcer à vous blesser et à mourir. »

Après cela, j’avais reçu quelques avertissements de la part de mon beau-frère, et je me préparais à partir là-bas.

« Mon chéri, mon grand-frère l’a aussi dit, mais tu n’as pas besoin de te forcer, d’accord ? Je ne pense pas que tu te laisseras distancer par des monstres, mais rien n’est certain. S’il te plaît, ne fais jamais rien de déraisonnable. »

« ... Myne, prends soin de toi... »

Tout en parlant un peu avec Sylphide et Aisha, j’étais encore une fois monté dans le carrosse de la famille royale.

 

☆☆☆

 

« ... Il semblait être assez choqué. »

« Oui, il n’a probablement jamais échoué à évaluer quoi que ce soit jusqu’à maintenant. »

Ma femme, Garnet, avait un secret. Un très grand secret.

Le seul qui le connaissait était moi et le transmutateur Maya.

Peut-être que ce secret ne serait jamais révélé à personne d’autre pour l’éternité. Non, il ne serait peut-être pas nécessaire d’en parler.

Puisque nous étions heureux maintenant.

« Je me demande s’il sera sur ses gardes contre nous à cause de ça. Il va devenir mon mignon beau-fils, donc je veux qu’il nous parle sans malentendu, mais... »

« Je pense que ça ira, ce gamin est assez intelligent. Sa forte méfiance est un léger défaut, mais ça ira sûrement bien. Le temps le guérira. »

Il était certainement étrange qu’il refuse obstinément de parler de ses compétences. Cependant, il était un orphelin jusqu’à tout récemment.

Il ne serait probablement pas capable de vivre sans aucune méfiance.

... Cependant, il avait été élevé sans que sa personnalité soit déformée. Il était probablement protégé par des adultes environnants dans l’ombre.

... Il avait probablement soif d’une « famille ». Ce sera bon si son mariage avec ma fille allait dans la bonne direction.

En réfléchissant à cela, j’avais entendu ma femme marmonner quelques mots.

« ... De plus, s’il pouvait plus tard m’évaluer... Il devra probablement marcher sur un chemin rempli de difficultés. Comme Maya et moi... C’est déjà suffisant avec nous deux. »

J’y avais pensé en faisant semblant de ne pas remarquer les murmures de ma femme. S’il ne savait rien de ce qu’il en était maintenant, il vivrait certainement une vie heureuse.

 

☆☆☆

 

« Nous avions moins de temps que je le pensais, salauds ! Chassez plus avant qu’il ne soit trop tard !! »

Tch, ce morveux, Myne ou quelque chose du genre, sera là plus tôt que prévu. Il était en avance, mais même s’il utilisait la calèche de la famille royale... c’était naturel puisque Sylphide était là, mais...

Il arrivera probablement dans quelques heures. Il sera alors impossible de continuer à chasser devant lui.

Dans ce cas, c’était ma seule chance.

... Eh bien, la famille Roselia elle-même avait embauché cinq aventuriers de Rang B. Il y avait plus de trente aventuriers, y compris les aventuriers que les autres familles avaient embauchés, et ils entraient maintenant dans la forêt.

Un chasseur commun ne serait pas capable de surpasser les matériaux obtenus par ce nombre de personnes.

Notre victoire avait déjà été déterminée.

Attends-moi, Sylphide.

Tu deviendras bientôt mon épouse !!

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Merci pour le chapitre.
    Pleine de mystère cette reine, hâte de voir comment ça évolura.

  2. Merci pour le chapitre !

  3. Merci pour le chapitre

Laisser un commentaire