Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 6

***

Chapitre 6 : La vente de l’orc

J’avais vaincu un orc, qui était de façon inattendue un ennemi fort, et maintenant j’avais un peu plus confiance en mes capacités de combat.

Et encore une fois, j’avais ressenti l’utilité des compétences.

« Les choses que j’ai pu faire jusqu’à maintenant sont rendues possibles grâce à mes compétences que j’ai acquises hier... Je me demande ce que ce serait si j’en avais plus. »

Involontairement, ces mots avaient jailli de ma bouche.

Et, maintenant, je connais l’existence des compétences et des capacités des monstres.

Évidemment, je ne pouvais pas prendre les compétences des citadins, mais je n’avais pas besoin de me retenir si mon adversaire était un monstre.

Il devenait faible au moment où je volais sa compétence, je pouvais utiliser cette compétence librement, et ainsi le monstre était vaincu.

Si c’était comme ça, au lieu d’être un chasseur, peut-être que ce serait mieux pour moi de devenir à la place un aventurier.

Même si je continuais en tant que chasseur, je ne rencontrerais que les mêmes types de monstres. Et naturellement, les compétences que je pouvais acquérir finiront par s’épuiser.

Mais, si je devenais un aventurier ? Probablement, pour accomplir les quêtes je rencontrerai beaucoup de types de monstres. Cela signifiait que je pourrais ainsi devenir plus fort ainsi.

« Je serai un chasseur », était mon plan d’hier, mais après avoir vaincu un adversaire aussi fort que l’orc, j’avais commencé à vaciller grandement.

« Pour l’instant, je devrais finir de découper cet orc. Si je ne me dépêche pas, l’odeur du sang attirera d’autres monstres. »

Encore une fois, je l’avais dit pendant que je continuais à démanteler l’orc.

J’avais continué à utiliser [Couper], et l’avais rapidement désossé.

Puisque je n’avais pas assez d’espace pour tout mettre, je ne pouvais pas mettre tout le corps de l’orc dans le sac de rangement, puisqu’il devrait peser environ 100 kg.

J’avais retiré le lapin d’avant avant de trier les morceaux qui pouvaient être vendus, et j’avais mis le maximum dans le sac de rangement.

« ... Cela ne fonctionnera vraiment pas à moins que j’achète un sac avec une plus grande capacité. »

J’avais mis les parties de l’orc jusqu’à ce que le sac soit plein puis je rentrais chez moi.

Même maintenant, la compétence [Amélioration de la force de la jambe : Petit] et [Marches rapides (petit)] jouaient des rôles importants.

Même si j’étais allé plus profondément dans la forêt que d’habitude, en un clin d’œil, j’étais déjà sorti de la forêt et j’étais arrivé à l’arrière de la ville.

Après avoir montré au portier familier ma preuve de citoyenneté en le saluant, j’étais entré dans la ville.

Ensuite, je m’étais dirigé directement vers l’habituel boucher.

« Monsieur, bon après-midi ! »

« Oh ? M’as-tu apporté un lapin, mon petit ? »

L’homme âgé m’avait répondu, tout en me montrant un sourire.

« Hehehe ! Pour être honnête aujourd’hui a été incroyable, vous savez ! »

Fièrement, j’avais pris la viande d’orc et l’avais placé sur le comptoir du magasin.

« ... Oh, gamin ! Euh... est-ce de la viande d’orc ? »

Comme prévu, il avait été surpris, et cela m’avait rendu quelque peu heureux.

« Oui, c’est vrai. Avec les compétences que j’ai acquises au temple hier, j’ai réussi à le battre ! »

« Sérieusement ?! Je vois aussi que tu es devenu adulte, hein, gamin. Pour être capable de vaincre un orc, tu dois avoir acquis une très grande compétence... tu dois être reconnaissant envers Dieu. »

En passant, généralement, c’est une courtoisie de ne pas poser de questions sur les compétences des autres. Même si une compétence facile à comprendre avait été utilisée devant quelqu’un et était comprise, c’était un accord tacite de prétendre qu’on n’en avait pas conscience.

Là encore, il y avait des cas où les gens rendaient public leur pouvoir pour des raisons de publicité comme le Roi.

« Hmm, c’est vrai, je vais devoir lui être reconnaissant. »

Tout en ayant cette telle conversation, j’avais fini de sortir toutes les parties que j’avais l’intention de vendre.

Le reste était pour la boutique de l’alchimiste.

D’ailleurs, la viande de l’orc était en réalité très chère, car elle avait un goût exceptionnel, proche de celle d’un sanglier.

Bien que la viande d’un délicieux sanglier était très populaire, l’orc était plus savoureux, car plus gras. Et comme il était relativement difficile à acquérir, le prix devenait inévitablement plus élevé.

La viande de cet orc devrait peser environ 40 kg.

Je me demandais à combien ça allait vendre, j’étais excité.

« Hum, tu es vraiment bon dans le désossage. 40 kg... C’est vrai, pour te féliciter d’être devenu un adulte, je vais augmenter le prix. »

En disant cela, l’homme avait réfléchi un moment et il m’avait tendu une pièce d’or et 23 pièces de monnaie en argent.

Wôw, même si cela avait été un lapin entier, je n’aurais pas eu plus de 3 pièces de cuivre !

En passant, 10 pièces de cuivre équivalaient à une pièce d’argent, et 100 pièces d’argent équivalaient à une pièce de monnaie d’or, et 100 pièces d’or équivalaient à une pièce de monnaie en platine.

Mon revenu quotidien jusqu’à hier était généralement compris entre 8 pièces de cuivre à une pièce d’argent.

Donc, avec cet orc j’avais réussi à obtenir 123 jours de revenu.

« Eh bien ! Aujourd’hui, c’est un cadeau de félicitations, mais après cela, souviens-toi qu’un kilo d’orc est acheté au prix de 3 pièces d’argent. »

« Oui, je comprends ! Merci, Monsieur ! »

Exprimant ma gratitude au boucher, j’étais parti pour la boutique de l’alchimiste.

« Bon après-midi ~ ! »

Le magasin de l’alchimiste était géré par un couple marié, et le mari était celui qui avait répondu. Je me demande si la femme n’était pas là.

« Oh, Myne, bon après-midi »

Il avait répondu à mes salutations par son sourire habituel. Il s’agissait d’un homme de grande classe.

« Aujourd’hui, je ne vous ai pas emmené d’herbes, mais des matières premières d’orc  ! »

Alors que je l’avais dit, son sourire s’était resserré en un instant.

« M-Myne, as-tu vaincu un orc ? »

« Oui, grâce aux compétences que j’ai acquises hier ! »

Tout comme le boucher, il avait également affiché un air de compréhension en se souvenant que j’avais atteint l’âge adulte.

« Eh bien, laisse-moi jeter un œil sur les matériaux. »

J’avais sorti les parties intestinales et les pots qui contenaient les testicules, les globes oculaires ainsi que le noyau démoniaque que je n’avais pas sortis chez le boucher et les avais mis sur le comptoir.

En passant, le noyau du démon était une petite pierre contenue dans les cœurs des êtres appartenant à la race démoniaque, où le pouvoir magique s’accumulait petit à petit jusqu’à devenir important.

Non seulement il pouvait être utilisé dans l’alchimie, il pouvait être également utilisé dans d’autres choses comme un carburant de substitution pour les outils magiques.

C’était le type de matériel qui pouvait avoir un prix très élevé.

« Hé, tu as très bien démonté ce... euh ? Qu’est-il arrivé aux os ? Les os peuvent être vendus à un prix élevé aussi, le savais-tu ? »

« ... Je les ai jetés, car il n’y avait pas assez d’espace dans le sac de rangement... »

Oui, le poids brut de l’orc était de 100 kg par rapport à la limite du sac qui était de 50 kg. Naturellement, je ne pouvais pas apporter des choses encombrantes ou bon marché, alors je les avais jetées à l’endroit où je l’avais désossé.

« ... Je vois, c’est celui que ton père avait l’habitude de porter, exact ? Alors il pouvait contenir environ 50 kg, non ? »

En disant cela, il semblait penser à quelque chose.

« Pour l’instant, finissons la transaction, je vais prendre tous les intestins pour 8 pièces d’argent, les testicules pour 20 pièces d’argent et 4 pièces d’argent pour les globes oculaires. Et 1 pièce d’or pour le noyau démoniaque. »

J’avais réussi à obtenir plus que ce à quoi je m’attendais, je devais aussi remercier cette personne.

« Au fait, Myne, combien d’argent as-tu en ce moment ? », m’avait-il soudainement demandé.

« ... Avec la vente chez le boucher, j’avais obtenu une pièce d’or et 23 pièces de monnaie d’argent. »

Après que je l’ai dit, il avait encore une fois réfléchi.

« Si c’est comme ça, maintenant que tu as 2 pièces de monnaie d’or et 55 pièces de monnaie d’argent... Très bien Myne, peux-tu chasser encore trois autres orcs ? Si tu peux les chasser, avec les 55 pièces que tu as maintenant, je peux remplacer ton sac par un sac de rangement de dix tonnes. »

Un sac de rangement de 10 t était un objet de grande classe qui ne coûtait pas moins de 10 pièces d’or, même si j’avais réussi à chasser 3 orcs de plus, ce ne serait pas suffisant pour obtenir un tel montant.

Après avoir essayé de le questionner, je l’avais compris.

On me disait que, étant donné que les orcs étaient forts, il était difficile de le faire en solo si l’on n’avait pas la force d’un aventurier de rang C ou plus.

Mais, si un aventurier de Rang C se battait, le prix de vente allait être très bon marché.

Si un aventurier de Rang D ou en dessous allaient à la chasse, il devait y avoir beaucoup d’individus, et donc, les récompenses peu coûteuses devaient être partagées selon le nombre de personnes ce qui ne semblait pas rentable.

Par conséquent, les quêtes de subjugation étaient prises par relativement peu d’individus.

Mais, parmi ces matières premières, les testicules pouvaient être transformés en tonifiant, et parce que les nobles les désiraient toujours, ils allaient l’acheter, peu importe combien cela coûtait.

Et parmi eux, une recrue qui avait tué en solo un orc était apparue. Mais, à cause de l’espace du sac de rangement, je ne pouvais pas ramener suffisamment de matières premières.

Si c’était le cas, même s’il fournissait un gros sac de rangement à peu de frais, si j’introduisais constamment des morceaux d’orcs, l’homme en bénéficierait également.

De plus, puisque nous nous connaissons depuis un moment, il était naturel de coopérer.

Incidemment, c’était aussi pour me féliciter d’être devenu adulte.

Cela dit, j’avais accepté ses conditions.

« Je comprends ! Je vais tuer ces orcs ! »

Après avoir montré un sourire satisfait à ma réponse, il était sorti du magasin avec un petit sac noir dans les mains.

« Eh bien, je vais te donner ceci en premier. Tu devrais être capable de ramener au moins deux orcs, non ? »

Parce que j’avais toujours accompagné mon père avant, il me faisait suffisamment confiance pour le donner à l’avance. Reconnaissant, j’acceptais sa bonne volonté.

« Merci beaucoup, je serai de retour dès que possible ! »

« Prends soin de toi », me dit-il en me renvoyant avec son sourire habituel.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

4 commentaires

  1. 1
    1

    Ça fait longtemps que j'ai pas écrit sur novel de glace alors pour ce chapitre merci beaucoup vraiment intéressant ce nouveau nouvelle j'apprécie que la compétence couper-coller soit différente des autres novel ou héros et ultra quitter c'est aussi le cas dans celui-ci mais le type d'arrangement à différent et Sam ragaillardi on va dire

  2. Merci pour le chapitre.

  3. Il est radin le bouchée : 3 argent/1 kilogramme = 12 argent/4 kilogrammes = 120 argent(= 1 or 20 argent)/ 40 kilogrammes. Il lui donne 1 or 23 argent soit l'équivalent d'un kilogrammes de plus. XD

Laisser un commentaire