Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 55

***

Chapitre 55 : Tournant décisif

« ... Hmm, cet endroit est... »

Tout en secouant ma tête engourdie, je m’étais assis et j’avais observé les environs. Il semblerait que cela soit ma maison. Pourquoi avais-je dormi, je me le demandais...

« Myne !! Dieu merci, tu t’es réveillé !! »

J’avais entendu le cri d’Aisha.

« Je... Ah, je me suis souvenu. J’avais perdu... contre le prince... euh. »

Il semblerait qu’Aisha avait utilisé la magie curative. Bien que ma tête soit toujours étourdie, la douleur avait presque disparu.

Quand j’avais remercié Aisha et regardé son visage, j’avais vu que ses yeux étaient vraiment rouges, elle avait probablement beaucoup pleuré. Il semblerait que je l’avais rendue inquiète.

Alors que je m’excusais auprès d’Aisha, l’agresseur qui m’avait battu à plate couture entra dans la pièce.

« Oh, tu t’es réveillé ? »

« Grand frère, notre conversation n’est pas encore terminée ! »

Alors que Sylphide était en colère contre lui, le prince m’appela avec un sourire étrange.

Cependant, Sylphide, enragée, était venue à sa poursuite, donc l’atmosphère n’était pas du tout devenue calme...

« Comment va ton corps ? Puisque l’archère sacrée a appliqué un sort de Guérison sur toi, je suppose que la plupart des dégâts ont disparu ? »

Le prince qui ne se souciait pas du tout des reproches de Sylphide s’inquiétait de ma condition. Je suppose que les dégâts avaient certainement disparu.

C’était impossible si l’on me disait « Fonce », mais marcher normalement ne semblerait pas être un problème pour moi.

« Seulement un peu, je suis encore un peu étourdi, mais je vais bien. »

« Est-ce ainsi, je suis allé trop loin... Désolé. »

Non, j’étais le seul coupable si l’héritier du trône baissa la tête. En premier lieu, j’avais accepté de participer à cette simulation de bataille, donc je n’avais pas le droit d’accepter les excuses.

« Non non non, s’il vous plaît, levez la tête ! Il n’y a aucune raison de s’excuser !! »

Tout en agitant violemment mes mains, j’avais crié désespérément pour le faire lever la tête. Puis, tout en me regardant étrangement, il leva la tête.

« ... Tu es étrange... »

Après cela, Aisha et Sylphide qui s’étaient un peu calmées nous avaient rejoints pour une conversation animée de quatre personnes.

Le prince voulait entendre parler du combat avec l’Orc Roi, mais, je ne pouvais pas l’expliquer en détail sans mentionner mes compétences, donc je ne pouvais que répondre vaguement à ses questions depuis le début jusqu’à la fin.

« Au fait, Myne, il est déjà si tard, ça ne te dérange pas de me laisser rester ici ? »

« Non bien sûr que non. C’est un endroit en désordre, mais aussi longtemps que le prince le veut, s’il vous plaît, restez ici. »

« ... Peux-tu arrêter de m’appeler le Prince ? Tu vas te marier avec Sylphide, ainsi, nous serons beaux-frères. Je vais juste t’appeler Myne. »

Oui, comment devais-je l’appeler... ? Comme prévu, devais-je prendre la route la plus sûre et l’appeler « Beau-frère » ?

« Eeh euh ~ à... Beau-frère ? »

« ... Pourquoi être aussi formel entre nous... Eh bien, c’est bien. Nous deviendrons une famille, ne sois pas si réservé. »

D’une manière ou d’une autre, ça semblait terriblement déplacé, mais... tôt ou tard allais-je devoir m’y habituer ?

Ma manière d’appeler d’Aisha et de Sylphide était tout aussi déplacée au début.

Après s’être occupée de ce qui était nécessaire pour le séjour de son beau-frère, Aisha s’était rendue à la cuisine pour préparer le dîner. J’avais décidé d’aider, mais mes deux fiancées s’y étaient fermement opposé et m’avaient dit : « S’il te plaît, fait une pause », j’avais donc décidé d’obéir.

« En y repensant, tout à l’heure j’avais entendu de l’archère sacrée que cette maison avait une salle de bain réellement magnifique non ? Puisque je vais rester ici, est-ce que ça ne te dérange pas si j’entre ? »

Ah, c’est vrai.

Comme il était ici, il devrait se laver. Très bien, chauffons-la immédiatement.

« Je comprends, laissez-moi d’abord la chauffer ! »

En disant ça, j’avais décidé de me diriger rapidement vers la salle de bain.

Comme je l’avais fait bouillir le matin, je connaissais à peu près l’équilibre des cailloux.

Ça devrait être un peu chaud.

Ce sera bien d’y aller après avoir mangé le repas. Après cela, de l’eau légèrement chaude s’était accumulée dans la baignoire en environ cinq minutes.

Cinq [Continue : Eau], plus quatre [Continue : Chaleur] devrait chauffer l’eau jusqu’à ce qu’elle soit légèrement chaude.

Après avoir récupéré les cailloux, comme j’avais dit au prince que le bain était chaud, le repas semblait être prêt. Nous nous étions immédiatement mis à la table à manger.

Il y avait pas mal de sujets dont nous ne pouvions pas parler, alors même si c’était amusant, il était un peu regrettable que le dîner devînt le moment auquel nous devions prêter attention.

... Et puis, c’était l’heure du bain, mais... Par tous les diables ??

« Fuuu, cette salle de bain est vraiment splendide. Le parfum du bois est agréable, la chaleur du bain est bonne... elle pourrait même être meilleure que la salle de bain du palais royal. »

« ... Ah, aussi longtemps que vous en êtes satisfait. »

D’une manière ou d’une autre, dès que nous avions fini le repas, j’avais été attrapé par mon beau-frère, et le résultat était de nous mettre ensemble dans le bain.

Oui, c’était en dehors de mes attentes.

« Au fait, Myne, le combat de tout à l’heure... comprends-tu pourquoi tu as perdu ? »

... C’est vrai, si nous pensions aux compétences et niveaux, il était impensable pour moi de perdre. Et même si je perdais, il était difficile de penser que ce combat aurait été à sens unique.

Je ne comprenais pas pourquoi j’avais perdu ce combat à sens unique

« ... Je ne comprends pas du tout... »

« Eh bien, c’est compréhensible. Le combat précédent... combien de compétences as-tu utilisées ? Je suis sûr qu’il en y avait entre quatre ou cinq, mais... eh bien, ai-je raison ? »

... Il avait remarqué, hein...

Je prévoyais de le finir avec le renforcement au début afin que je puisse éviter les questions après cela, mais c’était trop unilatéral, alors j’en avais trop utilisé à la fin.

« ... »

« Aah, ne te méprends pas, franchement, je m’en fous et je n’ai aucun intérêt sur le genre de secrets que tu as. Mon père semble s’en soucier, mais... à la fin, Sylphide n’a rien dit de tes compétences dans le palais royal. Après avoir dit qu’elle ne le savait pas parce qu’elle ne l’avait pas demandé, mon frère l’avait persuadée en lui disant que ça irait si elle le lui disait une fois qu’elle le saurait, mais elle a fermement dit qu’elle n’en parlerait absolument pas. Secouant la tête face à lui. Eh bien, c’est quelque chose dont tu ne veux pas parler, n’est-ce pas ? Cela ne me dérange pas. Ce que je sais, c’est que tu as une sorte de pouvoir autre que les compétences qui t’ont été conférées. Je me fiche des détails. »

Eh ? Il s’en fichait... est-ce qu’il était d’accord avec ça ? Je me demandais si c’était bon de lui faire confiance...

... Et aussi... Sylphide avait tenu sa promesse envers moi et n’avait rien dit. Je vois, elle n’avait rien dit... elle ne l’avait pas dit, hein.

Je me sentis vraiment heureux...

Huh? Alors pourquoi m’avait-il interrogé sur les compétences que j’avais utilisées dans le combat plus tôt ?

« Hahaha, tu as l’air de te demander quelque chose. En ce moment, penses-tu à “Pourquoi a-t-il posé des questions sur mes compétences, même s’il a dit qu’il s’en fichait ?” »

Je hochais réflexivement la tête.

« Laisse-moi voir. Tout d’abord, tu n’as pas combattu contre moi sérieusement. Plutôt, à pleine puissance parce que tu ne voulais pas me tuer, non ? Et encore une chose. Bien que tu avais en toi une conviction pour essayer de te battre, tu n’as probablement pas beaucoup d’expérience dans les batailles contre des personnes, n’est-ce pas ? La raison pour laquelle tu as perdu dans le combat précédent est que ton style de combat dépend trop des compétences. Tu n’as pas assez de l’expérience dans le soi-disant sens de la bataille, ou dans la façon de bouger ton corps. Cela n’a pas d’importance si tu affrontes un monstre, mais si l’adversaire est une autre personne, c’est une autre histoire. »

... Je vois, maintenant qu’il l’avait mentionné, la seule bataille que j’avais eue avec une personne était avec Lyle. En plus de cela, c’était une bataille dans laquelle j’avais le premier mouvement, et il était probablement négligent parce qu’il me sous-estimait.

Un ennemi avec un cerveau... et un ennemi qui était un antagoniste, je n’avais absolument aucune expérience avec ça.

« Cela étant le cas, je vais te former à partir de maintenant. »

« Eh ? »

« Ne m’as-tu pas entendu ? J’ai dit que je t’entraînerais pour que je puisse me battre avec toi. »

Q-Qu’est-ce qu’il voulait dire ? Si soudainement ?

« Nous deviendrons une famille, après tout. Tu dois désormais protéger mon importante petite sœur, alors deviens plus fort pour cela. La prochaine fois, tu dois absolument gagner ! Tu m’entends, Myne. »

I-Il... m’avait-il approuvé ?

Moi ? Le Prince m’avait approuvé, un roturier ?

« Cela dit, la discussion difficile était terminée ! Regarde, je te laverai le dos ! Assieds-toi là-bas ! »

Et ainsi, mon beau-frère m’avait officiellement approuvé en tant que fiancé de Sylphide, et j’avais obtenu un professeur.

... Moi qui avais mon dos frotté à pleine force ne pouvais supporter que la douleur.

Est-ce que par hasard, il ne n’avait toujours pas approuvé ma personne ?

... Je pouvais aussi bien demander à Aisha de me rincer le dos.

 

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇

 

J’avais décidé, j’allais parler de mes compétences.

Après être sortis du bain avec mon beau-frère, Aisha et Sylphy y entrèrent.

Pendant qu’elles étaient dans le bain, j’avais pensé à beaucoup de choses.

Mon beau-frère m’avait dit que le Roi avait demandé à Sylphide qu’elle devrait le lui dire une fois qu’elle connaîtrait mes compétences, mais Sylphide avait déclaré qu’elle ne le lui dirait absolument pas. Qu’elle avait ajouté qu’elle ne ferait jamais rien que je déteste maintenant qu’elle allait se marier.

En fin de compte, tout se résume à savoir si elle parlerait de mes compétences ou non, si je devais faire confiance à ma partenaire ou que ma partenaire devait me faire confiance.

J’avais décidé de faire confiance à Aisha et Sylphide. Ne parleraient-elles de mes compétences à personne ? Et qu’elles resteraient avec moi en famille et auront confiance en moi même si elles connaissent mon secret !

Bien que je le pensais que d’une certaine manière, mon beau-frère ne s’en soucie pas si je lui disais, je venais juste de le rencontrer, et comme il allait m’entraîner à partir de maintenant, je pensais que je pouvais juger si je pouvais lui faire confiance ou pas après ça.

 

◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇ ◆ ◇

 

« Ouf ~, c’était merveilleux... Quand avez-vous construit une chose si incroyable ? »

En me submergeant jusqu’à mes épaules, j’avais demandé à Aisha qui y était entrée avec moi. Ce n’était pas ici quand nous avions visité cette maison avant, alors ils l’avaient construit quand j’étais retournée à la capitale.

« En fait, après ton départ, nous sommes allés tous les deux à Adol. Nous avons ensuite séjourné dans une auberge de grande classe, et Myne... semble aimer le bain et dit qu’il allait en construire un une fois que nous serions rentrés à la maison. Il a continué à dire que tu serais probablement heureuse et il voulait faire quelque chose avant que tu ne reviennes. »

Je vois, il avait dit quelque chose comme ça, hein... Pas bon, mon visage se détend tout seul. Probablement parce que je n’ai aucune expérience de contact avec le sexe opposé jusqu’à maintenant, je suis heureuse avec une chose si triviale.

« E-En passant, est-ce que quelque chose a changé pendant mon absence ? »

J’avais posé une telle question pour cacher mon embarras. Quand je l’avais fait, l’expression d’Aisha s’était un peu assombrie, et quand je lui avais demandé « Vas-tu bien ? », elle avait soudainement baissé la tête.

« ... Je suis désolée, je t’ai négligée, Princesse, et fait l’amour avec Myne. »

Hm~mm ?

Faire l’amour ?

... Quoi !?

« ... Explique-moi en détail. »

Mon ton était naturellement devenu sévère alors que je n’étais pas au courant. Aisha avait dit que Myne lui avait dit qu’il voulait chasser les trolls, alors ils étaient allés à la ville du labyrinthe, Adol.

Quand ils étaient restés à l’auberge, quelques problèmes étaient survenus. À l’origine, ils avaient prévu de prendre des chambres séparées, mais ils ne pouvaient avoir qu’une seule pièce.

Cette nuit, alors que c’était demandé par Myne, ils avaient eu des relations sexuelles.

... Demandé par Myne, cela signifiait que je ne peux rien dire à ce sujet, hein. En premier lieu, ce n’était pas comme s’il avait une relation avec une femme de passage.

Depuis qu’il avait fait l’amour avec Aisha, qui comme moi, deviendra aussi sa femme, il n’y avait pas de problème... C’est vrai, il n’y en avait pas.

Cependant, il y avait quelque chose de sombre qui sortait de mon cœur.

« ... Je vois, si son partenaire n’est autre que toi, Aisha, je suppose que c’est inévitable. Mais suite à ça, ce soir, je vais l’amener à m’aimer. Pas d’objections ? »

Bien, j’avais obtenu l’approbation d’Aisha. J’étais assez nerveuse, mais dans tous les cas, il fallait bien faire un bébé.

Faisons cela.

« ... Ah... Son Altesse Alto n’a-t-elle pas dit qu’il dormirait dans la chambre de Myne ? »

!!

Aah, en y réfléchissant... il l’avait dit, n’est-ce pas ?

M-Merde, mon satané grand frère !!

Dans quelle mesure envisages-tu d’être un obstacle pour moi, hein, je ne te le pardonnerai jamais !!

« Huh? Beau-frère, qu’est-ce qui ne va pas ? »

« Non, pour une raison inconnue, j’ai soudainement senti un froid dans mon dos... »

« ... Je vois. »

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

6 commentaires

  1. Je l avais deja dis deux chapitre plutot mais la personalite de Myne me... deplailt fortement, je veux dire que l on peut etre civilisé et aimable sans pour autant se laisse marche dessus. Non mais sérieusement on dirait une coquille vide! Il se fait demonte et tout ce qu il trouve a faire c est de jouer le toutout, il va meme jusqu'à vouloir devoile ses secrets lourdement garde si facilement. Desole mais la c est trop pour moi. Myne n a vraiment aucune " cosistance" et par conséquent je vien de perde tout intérêt pour ce roman c est dommage les premiers chapitres étaient bien ( de mon point de vu ).

    Aurevoir

    • Nan, Ce n'est pas une coquille vide, loin de là. C'est juste une personne qui découvre des capacités hors normes, et qui a peur des conséquences. Si tu lis la suite tu verras qu'il deviendra plus fort mentalement. Je ne vais pas te spoiler mais tu verras qu'il montrera ce qu'il vaut quand il sera attaqué directement

  2. Merci pour le chapitre
    Sinon je me demandais si Myne peut couper le niveaux d’une compétence et le coller sur une autre

Laisser un commentaire