Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 182

***

Chapitre 182 : Histoire bonus — Chunsuke et Kappore (2)

« … Franchement, le capitaine Cecil est si pénible. »

« Oui, depuis que le premier commandant des chevaliers de Konoe, le capitaine Franz n’est pas là, on n’aura plus de répit. »

« Je veux dire, c’est en partie dû au fait que le capitaine Franz n’est pas là, mais je pense que la vraie raison est que la vice-capitaine Melissa est aussi absente, n’est-ce pas ? »

Même la soi-disant division des Chevaliers de Konoe n’est composée que d’un ramassis d’idiots.

Ils se plaignent encore et encore au coin de la rue, et ils sont si ennuyeux.

Ces foutus individus agissant comme si je n’étais pas là… !

Je suis votre foutu supérieur, le savez-vous ? J’ai fait le guet ici, d’accord ? Si vous y réfléchissez, c’est moi qui suis ici l’invité de marque.

Vous devriez me traiter avec plus de respect.

… Mais vous savez, je comprends qu’ils aient été élevés différemment de moi. Bien, puisqu’ils m’ont donné cette grosse opportunité, laissez-moi leur donner une leçon.

Regardez-moi ! J’accomplirais quelque chose d’énorme.

Pour l’instant, je n’ai qu’un petit moineau, mais je vais certainement avoir un monstre incroyable à mes côtés. Kukukuku, même quand vous paniqueriez, je ne vous pardonnerai pas.

J’avais été repéré par le 2e capitaine des chevaliers Konoe et j’avais été placé comme apprenti d’un autre soldat de leur groupe.

En cas d’urgence, on me confiera d’importantes missions de reconnaissance. À part cela, mon travail quotidien consistait à aider dans les tâches ménagères du dortoir.

Honnêtement, mon salaire quotidien n’était pas si élevé. Cependant, si je devais faire une mission de reconnaissance, même la plus petite mission me ferait gagner 1 pièce d’or.

Et si je découvrais quelque chose d’énorme pendant la mission, j’aurais aussi un bonus.

Pour être honnête, je gagnais beaucoup plus d’argent que quand je travaillais dans le cercle des Dompteurs. De plus, j’étais le seul dompteur ici, ce qui était considéré comme un travail spécial, donc la plupart des emplois, j’étais le seul à pouvoir les gérer.

Par conséquent, je ne voudrais jamais quitter cet endroit.

Si je frappais fort, j’allais tous les faire pleurer devant moi !

Mais je devrais vraiment remercier Dieu de m’avoir donné ce talent de dompteur.

Je pourrais m’asseoir ici et laisser mon monstre apprivoisé faire tout le boulot.

Cet inutile Chunsuke, je supposais qu’il avait des mérites, hein ! À partir de maintenant, travaille dur pour moi !

◆◇◆◇◆

« Kappore est-il là !? »

Alors que je me reposais dans le salon, je pouvais voir le capitaine Cecil qui m’appelait.

« Je suis là, capitaine Cecil. »

Après avoir répondu, je pouvais voir le capitaine Cecil se diriger vers moi avec une légère nervosité.

« Kappore, c’est l’heure d’aller travailler. Amenez votre monstre apprivoisé et dirigez-vous vers la forêt d’Elm ! Nous avons reçu un rapport indiquant qu’un monstre gênant a été aperçu là-bas. Les premiers chevaliers de Konoe sont déjà partis. Alors, écoutez-moi. Vous devez absolument obtenir des informations sur ce monstre. Puisque votre monstre apprivoisé peut chercher l’ennemi depuis le ciel, ne le laissez absolument pas s’échapper. M’entendez-vous ? »

« Capitaine Cecil, le savez-vous, je ne peux pas bouger mon pied. Comment suis-je censé aller à la forêt d’Elm ? »

« Il y a des chevaux, et les autres chevaliers monteront dessus, alors vous monterez sur leur dos. C’est bon, alors dépêchez-vous. »

… C’est bon, j’avais entendu parler de ces rumeurs…

Ce capitaine Cecil, les rumeurs disaient qu’il avait un niveau plus élevé que le premier capitaine. Autant dire que vous vouliez lui prendre sa place.

Bref, j’avais enfin la chance de pouvoir me mettre en valeur

Si je pouvais accomplir cette mission, ma position serait relevée.

« Chunsukeee, c’est l’heure du travail ! Sors maintenant ! »

◆◇◆◇◆

Hm ? J’entends le Maître m’appeler. C’est rare, ça.

À en juger par le ton de sa voix, on dirait qu’il était pressé ?

D’accord ! Il était temps pour moi de travailler dur ! Si je pouvais travailler dur, je pourrais l’aider à gravir les échelons, chun !

Je vais aussi travailler dur pour rembourser ma dette envers Waffle et Kuu, chun !

J’avais plié correctement le tissu anti-poussière, puis je l’avais mis sur le bord du seau avant de battre des ailes.

« Maître, j’arrive, chun ~ ~ ~ ~ ~ !! »

En arrivant, le Maître m’avait grondé en me disant : « Tu es en retard ! »…

Mais Maître, j’ai travaillé dur pour nettoyer les vitres, chun ! !

J’aimerais que tu n’aies pas à t’énerver contre moi, chun…

… Ce qui est bien avec le maître, c’était qu’une fois qu’il était en colère pour quelque chose, après un certain temps, il l’oublierait ! Cependant, dernièrement, il m’avait grondé sans cesse, chun. C’est comme si le maître avait légèrement changé, chun.

Il y avait un an, c’était mon maître qui m’avait sauvé la vie.

Mon maître m’avait donné ses restes de pain afin de me sauver, chun.

À l’époque, j’étais heureux au-delà de toute croyance… C’était pourquoi, j’aimais mon maître, chun !

Bien que je souhaitais que le bon et gentil maître revienne… chun… chun…

Je suivais mon maître, il s’était soudainement assis derrière un cheval monté par l’un des chevaliers, avant de s’en aller quelque part.

« Chun !? »

J’avais rapidement suivi par derrière, mais à cause de mon petit corps, je n’avais pas assez d’endurance pour suivre leur rythme, chun.

Vous n’avez pas besoin d’aller si vite… Je prenais lentement du retard.

Maître, attendez-moi ! S’il vous plaît, attendez-moi, chu -- n.

◆◇◆◇◆

Hm ? Où était ce Chunsuke ? … Aah, je pouvais le voir très loin derrière.

Tsk, il était complètement inutile.

Pensant qu’il pourrait m’être utile, j’avais essayé de le nourrir, mais voyant à quel point il était faible, sérieusement, ce n’était qu’un tas de merde inutile.

Voyant cela, ça ne me dérangeait pas de l’abandonner, mais aujourd’hui, j’avais besoin de lui pour un boulot.

On ne pouvait rien y faire, il fallait l’attendre.

« Chevalier, vous pouvez attendre mon monstre apprivoisé qui est derrière. Laissez-le-nous poursuivre pendant une seconde ? »

« … Vous savez qu’on est pressés maintenant ? »

Tsk, cette putain d’attitude autoritaire ! Tout ça à cause de ce Chunsuke.

Attendez, puisqu’on se dirigeait vers la forêt, je ne pouvais pas simplement apprivoiser un autre monstre ? Si je pouvais avoir un bon monstre, alors la tête de Chunsuke… Non, peut-être que je pourrais le transformer en yakitori et le manger ?

Mais pour l’instant, j’avais encore besoin de récupérer Chunsuke.

« Je suis vraiment désolé, patron. Si je ne l’ai pas pour la mission, je ne pourrai pas faire mon travail. Je suis désolé, mais ne pouvez-vous pas l’attendre un peu ? »

On dirait que j’avais pu convaincre le Chevalier. Il avait réduit son allure, elle s’était transformée en une course légère.

Après un certain temps d’attente, Chunsuke avait enfin pu nous rattraper.

Je me demandais s’il savait que nous l’attendions, car sa vitesse de vol avait soudainement augmenté.

« Si lent ! »

Je l’avais grondé, il avait fait ensuite un geste d’excuse avant d’atterrir sur mon épaule.

« Je suis encore désolé. Allons-y maintenant ! »

J’avais baissé la tête même si je ne le voulais pas, il avait ensuite immédiatement accéléré le rythme.

Puis, pour rattraper le temps perdu, il avait commencé à augmenter sa vitesse.

Direction la forêt d’Elm.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

Un commentaire

Laisser un commentaire