Vivre dans ce monde avec la compétence Couper & Coller – Chapitre 152

***

Chapitre 152 : La cérémonie d’achèvement de la maison du clan (1)

Ce matin, il y avait pas mal de gens qui étaient venus chez moi.

… C’était vrai, la maison du clan tant attendu était enfin terminée.

Ce qui signifiait que le clan « Tournesol éternel » était sur le point de commencer son véritable objectif.

Même s’il s’agissait d’un clan nouvellement créé, il y avait dans nos rangs la Princesse Chevalière Sylphide, qui était la première princesse, et une ancienne aventurière de rang B, Aisha, qui portait aussi le titre de l’archère sacrée. Il n’y avait aucune raison pour que cela ne soit pas remarqué par tout le monde.

De plus, il y avait ce bâtiment.

Tout le monde était au courant qu’une somme d’argent considérable avait été investie par la famille royale.

Cependant, il était évident que les fonds ne venaient pas de la collecte d’impôts, mais de leur trésorerie. Ainsi l’argent qui avait été investi par la famille royale était uniquement leur propre argent.

C’était peut-être dû au fait que l’ancienne Première Princesse faisait partie du clan, mais ce n’était pas la seule raison pour laquelle la famille royale avait investi une aussi forte somme d’argent.

Considérant le fait qu’ils aient investi autant d’argent dans quelque chose, il ne faisait aucun doute que la famille royale espérerait bénéficier du clan à l’avenir.

Par conséquent, bien qu’il s’agisse d’un clan nouvellement formé, il avait déjà été reconnu par beaucoup comme étant du même niveau que d’autres clans majeurs.

… C’était pourquoi il y avait une cérémonie pour l’achèvement de la Maison du clan.

Même si j’avais insisté jusqu’au bout sur le fait que je ne voulais pas de cérémonie, le Roi et mon beau-frère m’avaient fortement convaincu, je devais absolument y participer quoiqu’il arrive.

Mais bon, c’était pour cela que la ville de Lucas était visitée par des nobles et des puissants d’autres villes, et même des représentants de grands clans s’étaient réunis ici aujourd’hui.

Pour votre information, c’est déjà évident, mais… depuis que le représentant de la famille royale, mon beau-frère Alto, avait décidé de participer à cette cérémonie, même le représentant du clan : « Bibliothèque d’Alchimiste », le Prince Lewis était aussi venu. C’était devenu une cérémonie extraordinaire puisque deux des princes étaient venus y assister.

« Qu’est-ce qui ne va pas, Myne, tu fais une de ces têtes… ? »

Mon beau-frère m’avait interrogé sur mon expression troublée et apathique.

Oui, beau-frère… Sais-tu pourquoi je suis comme ça ? Je peux voir tes yeux, tu te moques de moi, tu le sais bien.

« Je suis sûr que Myne Onii-sama est nerveux, c’est tout ! »

C’était vrai, Ary était aussi là. Ce n’était pas seulement deux princes, mais deux princesses étaient également présentes… J’avais l’impression que quelque chose de grand allait arriver…

« … Et bien non, je suis sûr que mon beau-frère en connaîtrait la raison. »

« Aah, bien sûr que je le sais. Tu détestes vraiment la cérémonie, non ? »

« C’était la même chose avec le mariage… quoique les autres disent que je suis maintenant un noble, dans mon esprit je ne suis encore qu’un roturier. Avoir une cérémonie d’une telle envergure devant tout le monde, évidemment, je détesterais ça… »

Alors que je me plaignais auprès de mon beau-frère, Amy demandait aux gens où je me trouvais.

« Myne, où es-tu ? Il y a ici un invité qui t’attend. »

Hm ? Un invité… Je me demande qui c’est. Comme j’avais dû saluer beaucoup d’invités aujourd’hui, des nobles aux puissants, il y avait beaucoup de gens qui s’intéressaient à Sylphide… De toute façon, je devrais aller jeter un coup d’œil.

J’ai dit à mon beau-frère et à Ary d’attendre ici un petit peu en me précipitant vers l’entrée.

« Désolé pour l’attente, Amy. À propos de l’invité que tu as nommé… ? »

Alors que je retournais dans le salon, j’avais regardé autour de moi. Comme avant le début de la cérémonie, personne n’était autorisé à entrer dans la maison du clan, les invités étaient donc tous attendus dans mon salon. Cependant, l’invité que j’attendais n’était pas là.

« Ah, Myne ! Je te cherchais, tu sais ! L’invité attend à l’entrée ! Même si j’ai insisté pour qu’il vienne, mais il a dit : “Je suis bien ici.” »

… Je me demande qui est cette personne ? Pour moi, c’était comme s’il n’était pas l’un des nobles… Pour l’instant, dépêchons-nous d’aller à l’entrée ! Je ne peux pas laisser un invité m’attendre !

« … Désolé pour l’attente ! Je suis le chef de la famille Fortuna, Myne Fortuna. »

Après m’être présenté, je m’étais dirigé vers l’entrée… et la personne qui était là.

« Oh ! Myne ! Comme promis, je suis là pour les chaussures accélératrices ! »

« C’est Cashew ! »

Étonnamment, l’invité était le chef du clan : « Poussière galopante », un aventurier de Rang A nommé Cashew. Je vois, quand ils voulaient qu’un grand représentant de ce clan vienne, ce n’était autre que Cashew !

Maintenant que j’y pensais, je lui avais demandé de venir prendre les chaussures accélératrices, et de toute façon, puisqu’il devait venir à la cérémonie, quel meilleur moment que maintenant pour venir les prendre.

« J’ai enfin pu venir… une fois de plus, je vous remercie. L’offre que vous m’avez faite cette fois-ci a été très utile. Eh bien, la cible était assez difficile à attraper, alors ça m’a pris du temps. Cependant, nous avons reçu plus que le contrat offert, ce qui signifie que nous avons été récompensés pour un mois entier. »

Je m’étais souvenu de ce qui s’était passé il y a un mois dans le Donjon de la force. Cashew avait souri de gauche à droite et il s’était mis à parler.

« Alors, pensez-vous pouvoir me donner la marchandise ? »

« Ouais, pas de problème. »

J’avais ensuite sorti les chaussures accélératrices de mon stockage et les avais remises à Cashew.

Immédiatement, Cashew avait observé les chaussures de haut en bas, de gauche à droite.

« … C’est, sans aucun doute, les chaussures accélératrices. Alors à propos du paiement… »

« C’est bon, prenez-les. »

« Hein ? »

La seule phrase que j’avais prononcée était une réponse trop inattendue. Après avoir laissé échapper une voix stupéfaite, il m’avait regardé fixement, ébahi. Honnêtement, la question de l’argent avait été discutée avec ma famille et nous avions décidé de les lui donner.

◆◇◆◇◆

« Eh bien, à propos des chaussures accélératrices… combien devrions-nous vendre à Cashew ? »

En échangeant les chaussures célestes nouvellement acquises avec les chaussures accélératrices qu’Aisha avait obtenues dans le Donjon de la force, j’avais demandé à Aisha et Sylphide ce qu’elles en pensaient.

« Myne, à ce propos… Pourquoi ne pas les lui donner sans rien en échange ? »

« Gratuitement ? Pourquoi ? »

J’avais tellement lutté pour les obtenir, donc j’étais sûr que je pourrais les vendre à un prix élevé, mais pourquoi les lui donner ?

« Ce n’est pas ce que je veux dire, ce n’est pas vraiment gratuit si tu y réfléchis. J’ai pensé que ce serait une bonne idée que Cashew nous rende un service. D’après ce que je sais de Cashew, c’est un ancien aventurier de rang A et il a un très haut niveau de fiabilité. Si quelqu’un comme lui nous soutient, honnêtement, c’est une meilleure affaire. »

« … Cependant, je suis sûr que Sylphide et Aisha le connaissent. »

« Oui, il est vrai que nous le connaissons. Mais est-ce différent pour Myne ? Il est préférable pour Myne d’avoir des relations avec des personnes comme Cashew. Et comme Myne est aussi notre chef… »

Après que Sylphide avait dit cela, Aisha, qui était silencieuse pendant tout ce temps, avait aussi commencé à parler.

« Myne, moi aussi je suis d’accord avec la Princesse. On aurait pu les vendre si on manquait d’argent, mais ce n’est pas le cas en ce moment, alors avoir un lien avec Cashew serait un grand mérite pour toi, Myne. »

Je vois, étant donné que j’étais dans la misère pendant longtemps, mon état d’esprit s’était tout de suite orienté vers la recherche d’argent, mais en ce moment, nous ne manquions pas de trésorerie.

J’avais chassé des monstres, que je vendais ensuite au boucher et au clan du prince Lewis, de sorte que cela fait déjà un bon moment que je ne me suis plus inquiété au sujet des finances. J’étais nostalgique de ce temps où je chassais les lapins et je tendais des pièges.

Il était vrai qu’il est nécessaire d’avoir des relations entre différentes personnes.

Les gens à qui j’avais dû ma vie étaient vraiment ceux que père et mère m’avaient laissés pour prendre soin de moi, le boucher, le marchand d’armes, l’armurier, et l’alchimiste.

Le maire de la ville, l’artisanat, le garde Edgar… Je ne pouvais pas dire à quel point je leur étais reconnaissant.

Par conséquent, je pouvais comprendre ce que Sylphide et Aisha pensaient.

« Très bien ! Puisqu’il va venir, donnons-les alors à Cashew en guise de cadeau ! »

◆◇◆◇◆

« Comme souvenir pour notre rencontre avec Cashew ! »

J’avais souri, tout en regardant les chaussures accélératrices en baissant la tête.

« Fuu, même vos deux mariées sont étranges… Est-il vrai qu’on dit que les couples mariés se ressemblent ? D’accord, je comprends, je vais les accepter. Vous aviez dit que vous travailliez avec le clan du Prince Lewis. Pourquoi ne pas être en bons termes avec nous également ? »

« Oui ! Certainement ! Je serai heureux de coopérer avec vous ! »

Sur ce, il avait été décidé que j’avais gagné un ami fiable.

***

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. Il est conseillé de se connecter sur un compte avant de le faire.

Claramiel

Claramiel

Bonjour, Alors que dire sur moi, Je suis Clarisse.

2 commentaires

Laisser un commentaire